Où est l’immobilier le moins cher au Canada? - Immigrer.com
vendredi , 21 juin 2024
Accueil FAQ Achats immobiliers, assurances Où est l’immobilier le moins cher au Canada?
Achats immobiliers, assurancesActualité

Où est l’immobilier le moins cher au Canada?

0
0
(0)

De nombreux nouveaux arrivants pensent chaque année investir dans l’immobilier lors de leur installation. Mais est-ce que votre lieu de sélection pour votre résidence est vraiment une occasion au niveau de l’achat?

Pour la cinquième année de suite, c’est la ville de Moncton au Nouveau-Brunswick qui serait la ville la plus abordable au pays selon une étude de l’Institut atlantique des études de marché. À Moncton, le prix médian est de 134 900 $ CAN pour une maison. Cette ville francophone peuplée d’Acadiens est suivie de près par Fredericton et Saint-Jean, toujours dans les Maritimes, où le prix des maisons stagnent aussi depuis de nombreuses années.

Montréal et le Québec ne sont donc pas les moins abordables mais par contre par rapport aux marchés de Vancouver et Toronto, Montréal reste une ville encore accessibles aux jeunes familles de la classe moyenne. Selon la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), le prix médian des maisons unifamiliales au Québec devrait stagner à 234 000 $ en 2017. À Montréal, au dernier trimestre de 2016, le prix médian pour toutes propriétés confondues est de 352 798 $. Dans la région de Québec en 2016, selon Royal LePage, le prix médian de l’ensemble des propriétés est à 274 877 $. Toujours selon Royal LePage, à Trois-Rivières (entre Montréal et Québec), le prix médian des propriétés est à 183 709 $ en 2016.

À l’autre bout du spectre, Vancouver est de loin la ville la plus hors de prix au pays au niveau de l’habitat. Et non seulement elle est la moins abordable au Canada, Vancouver trône en 3e position mondiale parmi les villes les plus chères au monde selon le rapport annuel de la compagnie Demographia. La belle ville de l’ouest du Canada a un ratio de 11.8, ainsi le prix moyen de l’immobilier est 11.8 fois plus cher que le revenu familial moyen (avec un prix immobilier moyen de 830 100 $ pour un revenu familial moyen de 70 500$).
Et dans ce palmarès des marchés les plus dispendieux, la ville de Toronto en Ontario se retrouve en 13e position.

1. Hong Kong
2. Sydney
3. Vancouver
4. Auckland
5. San Jose
6. Melbourne
7. Honolulu
8. Los Angeles
9. San Francisco
10. Bournemouth & Dorset
11. San Diego
12. London (Greater London Authority)
13. Toronto
14. Plymouth & Devon
15. London Exurbs (E & SE England)

En savoir plus

FAQ sur l’achat immobilier

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

L’acteur canadien Donald Sutherland est mort

5 (23) L’acteur canadien Donald Sutherland, né à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, est...

Montréal : Top 10 mondial et meilleure en Amérique du Nord pour les étudiants

0 (0) Montréal a été reconnue comme l’une des meilleures villes étudiantes...

Plus de 597 000 immigrants temporaires au Québec

5 (1) Le Québec connaît une augmentation notable du nombre d’immigrants temporaires,...

Montréal plus chère mais abordable comparativement aux autres villes canadiennes

4.8 (4) Montréal, célèbre pour son charme européen et sa culture vibrante,...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com