Ottawa menace de dépasser le seuil d’immigration du Québec en regroupement familial - Immigrer.com
samedi , 20 avril 2024
Accueil Actualité Ottawa menace de dépasser le seuil d’immigration du Québec en regroupement familial
Actualité

Ottawa menace de dépasser le seuil d’immigration du Québec en regroupement familial

1
5
(2)

Dans une démarche sans précédent, le gouvernement fédéral canadien d’Ottawa a annoncé sa décision de franchir les limites fixées par le Québec en matière d’immigration, spécifiquement dans le cadre des regroupements familiaux. Cette initiative, destinée à résoudre ce que le ministre canadien de l’Immigration, Marc Miller, qualifie de “drame humanitaire”, risque de créer des tensions avec le gouvernement québécois dirigé par François Legault.

Depuis plusieurs mois, le ministre Marc Miller a plaidé auprès de sa collègue québécoise, la ministre de l’immigration, Christine Fréchette, pour une augmentation des niveaux d’immigration dans la catégorie du regroupement familial. Selon lui, cette mesure est essentielle pour permettre à des conjoints, parents et grands-parents d’origine étrangère d’être réunis avec leur famille au Québec, où ils attendent souvent depuis longtemps sans raison valable.

Face au refus du Québec de réagir rapidement à cette demande, M. Miller estime qu’il est de son devoir moral de prendre des mesures. Dans une lettre adressée à son homologue québécoise, il annonce avoir instruit son ministère de traiter prioritairement les demandes de résidence permanente des demandeurs de regroupement familial ayant reçu un Certificat de sélection du Québec (CSQ). Cette mesure pourrait concerner environ 20 500 demandes en attente jusqu’au 31 janvier 2024.

En outre, le ministre fédéral a averti que si le Québec continue à délivrer des CSQ dans cette catégorie, Ottawa traitera ces dossiers et accordera la résidence permanente aux demandeurs, même si cela dépasse les seuils établis par le gouvernement Legault.

Cette décision, bien qu’elle puisse soulager de nombreuses familles actuellement séparées au Québec, risque de susciter la colère du gouvernement provincial du Québec. En effet, les délais d’attente pour le regroupement familial au Québec sont considérés comme excessifs et discriminatoires par certains, ce qui a même conduit à des poursuites en justice.

Me Maxime Lapointe, avocat impliqué dans l’une de ces poursuites, a indiqué qu’il pourrait abandonner ses actions en justice si le gouvernement fédéral agit effectivement pour résoudre cette situation. Cela permettrait de traiter les demandes en continu, une fois qu’elles ont été approuvées par le Québec via le CSQ.

Les délais d’attente au Québec pour le regroupement familial sont significativement plus longs que dans le reste du Canada, en raison notamment du seuil annuel d’environ 10 000 admissions fixé par la province. Selon le ministre Miller, ce seuil est artificiellement bas et doit être réévalué pour répondre à la demande réelle et permettre aux familles de se réunir plus rapidement.

Cette décision du gouvernement fédéral constitue toutefois un affront direct aux compétences du Québec en matière d’immigration, selon les réactions du cabinet de la ministre Fréchette. Le gouvernement provincial insiste sur le fait que les seuils d’immigration permanente sont déterminés uniquement par lui-même, et toute intervention d’Ottawa est jugée inacceptable.

Source : Radio-Canada

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 5 / 5. nombres de votes: 2

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

%s commentaire

  • Ottawa va entraîner le Québec et le Canada entier dans une spirale immigrationiste dont la France connaît déjà les conséquences catastrophiques. Un sujet au centre des prochaines élections européennes.

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Les vrais salaires des métiers de la santé et services sociaux au Québec

    5 (1) Le journal québécois 24 heures s’est penché sur les salaires...

    Les étudiants français n’auront pas de hausse de droits de scolarité

    0 (0) Les étudiants français étudiant au Québec sont favorisés depuis de...

    Augmentation de 12% des frais de résidence permanente pour le Canada

    5 (3) Le gouvernement a annoncé une augmentation significative des frais associés...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com