Nous avions sous-estimé le climat du Québec

Après 12 ans au Québec, nous venons de quitter la belle Province pour d’autres horizons. Après 12 hivers, un des facteurs qui a fait basculé notre décision est le climat. Nous avons des tonnes de points positifs pour rester au Canada, et d’autres plus négatifs, mais le climat en général a été le point décisif.

C’est surtout l’hiver Québécois qui frappe les esprits et notre imaginaire collectif. Mais au final le Québec possède surtout d’énormes contrastes climatiques et des saisons très marquées: été chaud et humide, hiver très froid, sec et enneigé. Toutefois, lorsqu’on regarde le climat sur l’année, on se rend compte que cela pèse beaucoup sur la qualité de vie. Je m’explique ci-dessous:

Automne (3-4 semaines octobre)

La meilleure saison, avec l’été indien. Pendant 3 semaines, à 1 mois on profite d’un climat tempéré, assez chaud et les premiers froids font tourner les feuilles dans un feu d’artifice de couleur. Si vous pouvez visiter le Canada en cette période, foncez !

  • C’est extraordinaire, mais cela ne dure pas
  • Dès les premières pluies, toutes les feuilles tombent et le feu d’artifice est terminé (parfois juste 2 semaines)
  • Il y a une quantité énorme de feuilles à ramasser si vous avez des arbres dans votre terrain ou propriété (genre un travail monstre, qui dure 3 week-ends)
  • 4 érables dans son terrain = des dizaines de sacs de feuilles à ramasser ou composter
  • On commence à tout ranger pour préparer l’hiver, ce qui laisse moins de temps aux loisirs (s’applique surtout si vous avez un jardin, terrain, piscine, etc.)
  • Fin octobre, Halloween est généralement gâché par la flotte ou une tempête de pluie, comme cette année encore

Hiver (7 mois, de novembre à mai)

Si votre référence climatique de l’hiver (pluie, froid, neige) est alignée sur des habitudes européennes ou tempérées, alors l’hiver dure bel et bien 7 mois.

  • Dès le début novembre, le froid s’installe et les premières neiges arrivent
  • Attendez vous à des tempêtes et des -10c dès fin novembre
  • Novembre est super déprimant, on range son vélo, moto et on change les roues de voiture
  • Bonne nouvelle, la neige apporte clarté et lumière: on s’émerveille, même après 10 ans, et ça compense les jours plus courts
  • Décembre, c’est un Noël blanc, mais avec le réchauffement climatique on parle surtout d’un Noël de glace, verglas et neige mouillée
  • Les vacances de Noël avec une belle neige sont souvent écourtées: neige fondue ou verglacée ou trop froid
  • On oublie les bonhommes de neige: neige poudreuse et sèche (ou alors on attend que la neige soit mouillée)
  • Janvier-Février : le gros hiver, énormément de neige et froids extrêmes de -30 pas si rare
  • À moins de ne pas travailler, difficile de tomber sur LE beau week-end d’hiver: souvent c’est tempête, poudrerie, froid extrême
  • La santé en prend un gros coup: déneigement (dos, articulations), rhumes/sinusites à répétition, peau abîmée, gelures parfois (après 10 ans on fait moins attention)
  • La santé encore: malbouffe, alcool, en hiver (leur consommation explose, notre corps s’affole devant les éléments)
  • Et encore la santé: chutes sur la glace, accidents de voiture, ça pardonne pas
  • Le matériel souffre encore plus: verglas, tempête, vents, froid qui pète tout, surtout à cause du gel-dégel de plus en plus fréquent en hiver
  • Il faut compter beaucoup plus de temps pour habiller les enfants, se préparer, et déneiger 1 jour sur 3 ou plus
  • Les sports sont assez limités, non par la neige, mais par le froid (-20 de moyenne pour skier ou faire de la raquette, ça refroidi très rapidement les sorties)
  • Les produits alimentaires locaux deviennent très limités: tout est importé des États-Unis ou du Mexique, une fortune pour une qualité horrible de produits frais
  • Mars: dehors c’est encore l’hiver, aucune différence, même si certains rêvent au printemps et à la cabane à sucre
  • Ce qui n’ont pas fuit en Floride ou au Mexique commence à y songer sérieusement, pour des vacances ou la retraite
  • Avril: encore l’hiver, les appels aux familles en Europe sont déprimants quand ils parlent du cerisier en fleur
  • Oubliez les semis, le jardins, etc. rien ne pousse dans la neige et le sol est gelé
  • Quand on décède en hiver, le corps et conservé le temps que le sol dégèle et les familles font un enterrement différé
  • Fin avril, on a l’impression que l’hiver ne terminera jamais, on se croirait encore en décembre
  • On essai de cacher les œufs de Pâques dans la neige, pendant qu’en Europe ils commencent à sortir le barbecue
  • Mai: et oui c’est encore l’hiver, il peut encore neiger début mai
  • Dans mon livre, c’est comme l’hiver européen: pluie et froid essentiellement
  • Mais c’est aussi le dégel: neige grise, sale, fondue et les routes pleines de trous
  • Les activités d’hiver sont terminées, mais celle d’été impraticables (chemins boueux, neige fondante)
  • Au fur et à mesure que la neige fond on constate les dégâts: arbres, patio, terrasse, entrées, asphalte
  • Vous avez envie d’étrangler ceux qui maintenant se vantent de manger des cerises du jardin
  • Fin mai, on commence à voir le bout de la neige et le début du gazon
  • On est généralement épuisé par l’hiver… physiquement mais surtout mentalement
  • Les universités relancent les programmes de prévention du suicide, dont le taux explose depuis mi-avril

Printemps (2 semaines en juin)

Il n’y a pas de printemps au Québec. C’est une courte parenthèse entre la neige fondue de mai et l’été qui arrive.

  • En juin, aucune feuille dans les arbres et de rares fleurs
  • On commence à penser aux semis et au jardinage
  • Mais, dans un excès de rage, on laboure surtout son banc de neige avec une pelle pour qu’il fonde plus vite
  • Mais il faut essentiellement nettoyer et réparer les dommages de l’hiver sur son terrain, propriété, voiture (peinture, intérieur plein de sel ou calcium)
  • Il pleut énormément et une autre menace se prépare…
  • … toute la pluie est entrain de faire éclore des milliards de moustiques
  • Avec la St Jean (24 juin) qui approche on rêve d’une balade dans la forêt ou d’une sortie en camping, d’un feu de camp
  • Mais en réalité on se fait défoncer par les moustiques car juin-juillet est une infestation comme jamais
  • Certains ours et orignaux quittent leurs territoires tellement il y a de moustiques
  • J’ai un ami qui a été hospitalisé après une centaine de piqûres lors d’une sortie canot-camping
  • Et les moustiques (maringouins) sont super gentils à côté des brûlots (mouches noires) dont les morsures sont carrément à risque d’infection

Été (2 à 3 mois, surtout juillet, août et généralement septembre)

  • L’été arrive très brutalement en juillet, soudainement il fait 30 degrés
  • Mais avec toute la pluie tombée, l’humidité rend le tout torride et suffoquant
  • Aussi surprenant que cela paraisse, on rêve d’une maison climatisée, oui, oui au Québec !
  • 25 la nuit avec 90% d’humidité c’est pas dormable, 2 à 3 semaines par an minimum
  • Vengeance: les grosses chaleurs de juillet tuent la majorité des moustiques
  • Le mois d’août est alors royal pour les activités d’été, canot, camping, randonnées, à conditions d’éviter les orages souvent très violents
  • Il pleut quand même souvent, mais souvent de façon brève et très intense
  • En septembre, les températures baissent, l’humidité aussi
  • Selon la pluie, on peut placer quelques beaux week-end, notamment pour la fête du travail début septembre
  • Mais la pluie gâche assez souvent le tout: il pleut en moyenne 1100 mm au Québec, contre 700 mm en France (presque 2 fois plus)
  • Fin septembre, le froid arrive soudainement, on espère que l’été Indien arrivera bientôt, mais on songe déjà à ce que sera l’hiver cette année…

Récit posté par Wapman sur le forum de discussions

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Message d’un Québécois natif de Montréal.

    Les immigrants ont souvent tendance à exagérer le climat et la température au Québec.

    Pour ce qui est de la neige en continue (à Montréal) la moyenne commence le 12 décembre et se termine le 23 mars.

    Les premières nuits à 0 en moyenne arrivent en novembre et les dernières en avril.

    Les premiers jours à 0 en moyenne arrivent en décembre et les derniers en mars.

    Je peux dire qu’avec les changements climatiques (qui affectent surtout l’hiver) il fera beaucoup moins froid

  • Pour ceux qui pense que l’hiver n’existe pas en mai au Québec – https://en.climate-data.org/north-america/canada/quebec/quebec-663/ – en mais une MOYENNE de 12 à 13 degrés par 24 heures…pas chaud la nuit c’est sûr – Voir aussi cet article publié par : Joey Olivier
    Chef contenu éditorial – MétéoMédia – – 2018 – Le Québec reste toujours vulnérable aux chutes de neige et aux tempêtes, et ce, même si le mois d’avril devrait être plus clément. En fait, la disponibilité du froid fera en sorte de conserver les probabilités de neige tardive durant la première quinzaine. C’est difficile à croire, mais il peut tomber de la neige jusqu’au mois de mai! – Chute de neige à Montréal le 12 mai 2013 – Bromont en mai 2016 – 2 mai 2019 10 cm de neige à Trois rivières, chutes de neige Temiscaminge 12 mai 2020 – et pour finir – https://fr.wikipedia.org/wiki/Hiver_qu%C3%A9b%C3%A9cois

  • Que penser de la determination et de la force de caractere de nos ancetres qui sont venus de France
    pour s’installer en Nouvelle-France au 17 e siecle pour fonder Quebec…Trois-Rivieres et Montreal entre autres . 9 générations plus tard ….. je tiens à dire que tous ces ancêtres étaient des êtres humains exceptionnels . Merci pour qui vous étiez Chers Ancetres.

    • Le Québec une aventure et une expérience, c’est super, mais effectivement après 14 ans ( comme moi ) on en a un peu marre des hivers, nous ne sommes plus comme les ancêtres, nous avons beaucoup plus de choix et de facilités de nous déplacer et de trouver une région ou un pays au climat plus favorable. Dans le passé il fallu des pionniers, aujourd’hui ils existent toujours, mais ce ne sont plus les mêmes, et ils ne vivent plus dans les mêmes conditions et c’est tant mieux. Donc oui vivre au Québec a ses avantages, mais on peut comprendre que les gens aient envie de vivre autrement

  • Tout est vrai…. pour quelqu’un qui ne positive pas.

    Pour ma part:
    – j’adore l’hiver, oui, les journées courtes me pèsent un peu, mais la neige lumineuse compense,
    – les -30 ne me font pas peur, il suffit de bien s’habiller,
    – on fait de très bons plats avec pommes de terre, carottes, poireaux, etc. et c’est santé,
    – je ne ramasse pas mes feuilles mortes, je les déchiquette et elles nourrissent le sol l’année suivante,
    – m’habiller en hiver est très rapide, suffit de s’organiser,
    – les moustiques et mouches noires sont en effet très chiantes, mais il suffit de bien choisir où on va,
    – l’humidité de l’été est ce qui me dérange le plus au Québec, parce que je n’ai pas encore trouvé de parade…

    bref, tout ça pour dire que oui, c’est factuellement vrai, mais cela dépend beaucoup de votre état d’esprit.

    • Deux jeunes françaises ont décidé de venir au Québec après avoir vu la Série d’Épisodes sur : Les Filles de Caleb : elles ont bien aimé les gars d’ici, surtout les bucherons avec leur gueule sympathique et les bains de minuit. Faut dire que la vie était dûre en ces temps qui dates de l’époque de la première guerre.
      Alors un petit regard sur ces épisodes et vous serez piqués pour le Québec dans nos forets!!!()()
      De plus, il y a la suite à cette Série ; BLANCHE. Qui est une fille qui nait dans la neige, lors d’une grande tempête, de la mère de la Série : LES FILLES DE CALEB. C’est une des filles de l’histoire précédente et elle en est l’auteure. Bonne visualisation ()() Et merci pour vos Couriels.

    • J’aime beaucoup l’hiver aussi, il faut en profiter sinon c’est déprimant ! Donc c’est fatbike, ski de fond, raquette de course… entres autres 🙂 et un peu d’activité permet de se faire plaisir en mangeant, sans forcément partir dans la malbouffe: il y a suffisamment de plats santé qui sont possibles !
      par -30 degrés, voire -42 (oui oui, déjà vu) on peut toujours faire du sport, c’est juste une question d’habillement et d’habitude !
      Les feuilles mortes, c’est soit dans la remorque au recyclage, soit au compostage ! et à moins d’avoir un terrain gigantesque, en une heure ou deux c’est plié avec un peu d’énergie 🙂
      Les moustiques fréquentent surtout les zones humides, ou avec de l’eau stagnante, en évitant ce genre d’endroit on limite les dégâts
      L’humidité en été, eh bien… c’est pour ça que beaucoup ont des piscines ou mettent des climatisations 🙂

      Je suis dans ma sixième année au Québec, j’ai mis un ou deux ans à m’acclimater, mais maintenant je ne repartirai plus ! 😀

  • Moi je vis à Pau dans le Sud Ouest de la France. Il ne fait pas froid, mais c’est pluie, grisaille, pluie, grisaille et ceci tout au long de l’année. Le soleil fait de très rares apparitions. Il y a quelques années l’automne était magnifique mais maintenant il est devenu très pluvieux. Quel est le mieux la pluie ou le froid ? Parce-que moi, la pluie ras le bol !!! quand j’entends à la télé que l’on manque d’eau, ça me fait sourire !!!!

  • je lit les commentaires des uns et des autres, les d’accords, les pas d’accords. moi qui suis un « maudit Français » qui rêve de pouvoir venir vivre au canada pour plein de raison, le commentaire initial, même si l’on ressent bien le « ras le bol » de la personne, me permet de réfléchir, de redescendre un peu de l’excitation du rêve. et oui, la neige est belle, mais tout les jours, au quotidien, suis je prêt à le vivre voir à le subir? les moustiques (sujet qui revient souvent) on est de plus en plus envahie, même en France, suis je prêt à le supporter? le froid, -10, -20, voir plus c’est drôle et jolie quelque jour, mais sur plusieurs semaine? il est de nombreuse question avant de déménager vers une envie, un rêve, un projet, et que ce post permet de se poser. que l’on soit d’accord ou non, mais à le mérite de laisser à chacun de s’exprimer sur ces convictions, ressenti. cela ne me coupe en rien l’envie de venir au canada, mais me rappel que l’eldorado n’existe pas, qu’il faut bien se préparer et se dire qu’il est possible que cette vie ne puisse pas nous convenir, que quelque soit les plaisirs, les beautés des paysages, les grands espaces, la qualité de vie, les gens, il est possible que l’on n’y trouve pas son bonheur. il est possible que la ‘raison’ de notre volonté devenir vivre quelque part puisse en être l’échec.
    j’ai quitté le nord est de la France pour le sud ouest, la chaleur, les étés plus long, les hivers moins froid, et aujourd’hui, le bilan est mitigé, un automne agréable, température douce mais l’été insupportable, des chaleurs pendant 2 mois 1/2 a suffoquer, vous ne pouvez même pas sortir faire de la moto, trop chaud, des hivers plus doux mais gris, humide, sensation encore plus froide que du moins 10, des printemps sous la pluie et des brouillards à n’en plus finir. venir pour des vacances est toujours magnifique, y vivre peut être très différent.

    • Je suis natif du Québec et j’y demeure depuis 46 ans. Le climat du Québec jadis beaucoup plus difficile m’a toujours plu. En fait comme certains le mentionnent tout est une question de mentalité. Ce que certains voient comme des désagrément moi je les vois comme des avantages. J’ai toujours bien aimé les 4 saisons bien découpées du Canada. Le printemps du Québec en est un vrai, le soleil de plus en plus chaud, les premières fleurs qui percent la neige, les oiseaux qui sont de retour, le bruits des gouttes qui chutent dans les chaudières des différentes érablières, l’atmosphère de renouveau dans chaque coin. Pour moi la neige qui fond ainsi que son coté salissant n’est que le signe d’une nouvelle saison naissante et non d’un inconvénient. Oui il peut faire chaud et humide en été mais c’est beaucoup moins pénible dans les campagnes. On peut s’y promener en 4 roues motorisés le vent dans les cheveux dans les forets beaucoup plus tempérées. Les piscines sont partout et le vent des campagne tempère allègrement le climat. Le quebec est un endroit d’eau. L’endroit sur terre ou on y retrouve la plus grande quantité de lacs il y a toujours un endroit pour s’y rafraichir. L’automne pour sa part vient avec ses explosions de couleurs. Les ballades y sont fantastiques. Effectivement la saison peut etre pluvieuse mais elle a toujours ses journées ensoleillées. L’automne pour plusieurs c’est la saison des récoltes, des vergers Plusieurs villages se mettent en mode touristiques et proposent des activités de dégustations tout au long d’un parcours de plusieurs dizaines de km. L’hivers haaa cet hivers qui fait si peur 🙂 …..c’etait ma saison préférée autrefois. J’adorais faire de la raquette dans les bois et voir les traces fraiches des animaux sauvages, parcourir les centaines de km de sentiers en motoneige, glisser du haut des collines, jouer au hockey exterieur. Puis les noel sous la neige ou je joignais l’église du coin en traineau et ou j’Allais moi meme cueillir le sapin de la maison dans une foret des environs. C’est vrai qu’il peut faire tres froids……j’ai deja du démarré ma voiture a -40 alors qu’elle en avait pas envie du tout. Déneiger la cour peut etre fatiguant mais de la a dire qu’il neige un jour sur deux c’est faux. Aussi les journées a -40 sont beaucoup beaucoup moins nombreuses que celles a -5. Température idéal d’Ailleurs pour le sports d’hivers peutetre meme un peu trop chaud :). De toute facon je préfère de loin un -5 sous la neige qu’un +5 sous la pluie. Tout cela pour dire que l’on voit toujours ce que l’on veut voir mais effectivement si une personne n’aime pas les fluctuations de températures et qu’elle est plutot casanière le Québec n’est pas fait pour elle. Si par contre tu es un amant de la nature, des grands espaces et des activités en tous genres…..en passant par le vélo, au kayac, au ski, a la motoneige etc. et que tu t’émerveille devant la nature qui est en constante transformation alors bienvenu au Québec 🙂 …….ps les moustiques ouais c’est parfois énervants a la tombés du jour près des plans d’eaux stagnants mais encore la rien qui ne m’a empêché d’accomplir ce que j’avais envie de faire.

      • Bonjour à vous,
        Je vous remercie pour votre amour pour le CANADA.
        Permettez moi de vous poser ces quelques questions car je suis en cours peut-être d’une offre en CDI sur le poste de soignant et j’aimerai savoir s’il possible de vivre au canada avec une petite famille. En effet,nous sommes trois. Je souhaite savoir si avec mon futur travail mon époux pourra t’il travailler. Il est enseignant non titulaire en France depuis 7 ans. Il enseigne uniquement en lycée et en bachelor parfois en université. Il est professeur d’Economie-social de BAC+6.
        La vie au Canada reste t’elle chère? Pouvez vous me dire si la Provence francophone reste abordable et si c’est une région humide. Comment se passe l’inscription d’un enfant dans une nouvelle école. En ayant moi même un travail savez-vous si j’ouvre des droits au régime d’assurance maladie canadien de même que ma famille.
        Si non, pouvez vous me dire ce que je dois mettre en place pour assurer les menbres de ma famille.
        Les loyers restent ils chers? en France , nous payons un loyer de 700 euros.
        Je vous remercie de tout coeur pour votre réponse.
        Un grand merci à vous.

  • Allo allo comme disent les quebecois,
    Premierement, je tiens à féliciter la personne qui a décrit, analysé, résumé et décortiqué un fait réel qui est celui de la rudesse de l hiver canadien en général et quebecois en particulier . Je suis arrivé en aout 2001 et cette année j’ai décidé de quitter définitivement le Québec et le Canada. Ce que vous aviez décrit est vrai et rien n’est exagéré. Et tiens à dire au quebecois de souche, par ce récit on ne cherche pas à insulter la province son peuple et sa culture. Soyez certains québécois que vous avez pleines de belles choses. Etant mediteranien j’avoue que les 18 18 ans que j’ai passées ont ete gâchés par l’hiver et cest dommage. L’hiver canadien laissera en moi une sorte de traumatisme climatique. Dès que je vois les journées courtes la grisaille au ciel le blanc de la neige glaciale, je commence à paniquer et à déprimer. Nous les immigranrs ou naturalisés ne sommes oas en traun dinsulter votre pays. Je connais personnellement beaucoup de quebecois et quebecoises qui ont quitter le canada pour vivre ailleurs. Nous avons une seule vie et chacun mérite de la vivre en tout épanouissement. Moi je n’ai jamais été heureux au canada, pas à cause des gens, etc mais à cause d’un hiver qui avec les annees devient lourd déprimant et insupportable.
    Certes le Québec a plein de potentiel et qualités comme dans tout autre pays et dire que la france pays du chomage et des juihadistes c’est trop simpliste comme conclusion. Je rappelle à mes freres quebecois que c est au quebec(membre de l OCDE) et par un quebecois de souche qu’un terroriste est entré dans une mosquée et a fait un carnage. Ce n etait pas en france ni ailleurs

    Moi j ai aimé et je continue a aimer le quebec et le canada, Mais j’ai décidé de ne plus continuer a vivre dans un climat pareil. Que vous aimé ou détesté ce fait c est votre droit. Mais c est la vérité que votre climat déprime cause des suicides coûte cher au gouvernement. Et je suis persuadé que le canada n’a pas et ne pourra jamais avoir une grande population comme les usa a cause de ce grand inconvenient qu’est l’hiver polaire qui dure longtemps.
    La vie vaut la peine que nous la vivons agréablement dans un climat agréable et ce n’est pas le Québec ou autre province.

  • j’ai vecu au British Colombie pendant 7 ans, venant de La France.
    j’ai adore le climat en BC oui en effet il ya des moustiques et le froid et la neige…mais la nature est tellement exceptionel et les animaux sauvages tellement beaux…
    L’ete est courte et chaude… mais en France ells sont trop chaudes et trop longues.
    Je suis retourner en France, mais je le regrette touts les jours…

  • L’hiver c’est aussi le silence tamisé de la neige, un calme qu’on ne retrouve avec aucun autre élément.
    Et les feuilles qui s’entassent… partout où il y a des arbres.

    A Paris c’est gris et tempéré toute l’année, plus simple à vivre c’est certain, mais bien plus déprimant aussi !

  • Bonjour tout le monde,
    Je ne connais pas le Canada, j’habite en France au bord de la mer. Je suis bien ici… Mais il n’y a pas de travail ou payé 1200 € par mois, pour des charges de vie équivalentes. Je suis bien, je ne travaille pas, enfin si depuis peu je fais du marketing réseau pour une entreprise Américaine et je travaille de chez moi, je ne sors pas beaucoup !!!! Je m’imaginerai bien dans un appartement devant ma cheminée au Canada !!!! Ce pays, ses grands espaces, la nature, les ski, le patinage, les gens (qui sont soit disant, si gentils et accueillants).
    Je suis assistante commerciale à la base et j’ai fait une formation cet hiver pour me remettre dans le bain !!! La balance entre les salaires et les loyers est comment là bas ? On peut vivre correctement ? Partir au soleil l’hiver, pour une femme c’est pas trop galère pour travailler et trouver un logement au départ ?
    Merci pour votre reponse😊

  • Tout est tellement vrai! N’oubliez pas que son post ne fait que décrire les cotés negatifs du climat. Il a bien mentionné qu’il y a des tonnes de points positifs au quebec, mais ce n’est pas le sujet du post, donc je trouve que tous ceux qui le traitent de chialeux, maudit français, etc…ben vous n’avez rien compris.
    Pour ma part, je suis au quebec depuis 7 ans. et oui, le climat pèse beaucoup, même pour les quebecois qui n’ont connu que ça!! https://youtu.be/yxxp9mgwwQ8
    Mais suite au conseil d’un ami français établi au quebec depuis quelques temps, j’ai décidé de « couper » l’hiver, donc de partir en vacances en hiver vers des destinations où il fait chaud (pas uniquement cuba ou mexique…!) : 2 à 3 semaines entre noel et le jour de l’an, puis 1 ou 2 semaines en mars. Le reste de l’année, j’économise pour les prochaines vacances d’hiver et je reste au quebec ou canada. L’été est quand meme agréable ici, beaucoup de festivals en ville et nous avons une superbe nature partout ailleurs. Le fait de « couper » l’hiver le rend moins pénible, et c’est vrai qu’au début on le sous-estime beaucoup.

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2021 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >