Montréal reste l’une des grandes villes canadiennes la plus accessible pour le location de logement - Immigrer.com
jeudi , 30 mai 2024
Accueil Actualité Montréal reste l’une des grandes villes canadiennes la plus accessible pour le location de logement
ActualitéTrouver un logement

Montréal reste l’une des grandes villes canadiennes la plus accessible pour le location de logement

2
0
(0)

Au Canada, le loyer moyen des appartements de deux chambres a augmenté pour s’établir en moyenne à 1 167 $ en 2021 selon les informations de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Le marché où le loyer mensuel moyen est le plus élevé demeure la ville de Vancouver (1 824 $) en Colombie-Britannique, suivi de Toronto (1 679 $), tandis que Montréal (932 $) a continué d’afficher l’un des loyers les plus bas au Canada.

Plusieurs villes ont vu la croissance des loyers s’accélérer comme à Vancouver, Victoria et Montréal. La plus grande ville du Canada, Toronto, a enregistré l’une des plus fortes baisses de la croissance des loyers puisqu’il y avait plus d’offre que de demande.

Pour l’ensemble des villes canadiennes avec une population de 10 000 habitants ou plus, le taux d’inoccupation moyen des appartements locatifs traditionnels était de 3,1 % en 2021. Les taux d’inoccupation ont diminué dans 21 des 37 marchés visés par l’enquête, notamment à Vancouver, Calgary, Victoria et Halifax. Les taux ont augmenté dans trois centres, dont Toronto, tout en demeurant stables dans les 13 autres centres, y compris à Montréal.

« La reprise économique ne s’étant pas produite au même rythme partout, la tendance de la demande de logements locatifs a été inégale au Canada. Les loyers ont augmenté dans les Maritimes, en Colombie-Britannique et au Québec. Dans d’autres marchés, comme Toronto, la demande de logements locatifs continue d’être dépassée par l’offre. L’abordabilité demeure une préoccupation partout au pays, car peu de logements sont offerts aux locataires à faible revenu. »– Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL

Selon la SCHL, l’abordabilité des logements continue de poser un défi important partout au Canada, car la plupart des grandes villes font état d’un manque de logements abordables pour les ménages au revenu les plus bas.

Source: SCHL

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

2 commentaires

  • J’aimerai bien savoir de quelle partie de Montréal ils parlent…car aujourd’hui ce n’est plus le cas. J’habitais à Côte-des-Neiges près de tout, on a eu notre appartement 2 chambres par glissement de bail à 890$. On a déménagé il y a bientôt 2 ans et les nouveaux locataires payent maintenant 1000$ et s’estiment chanceux!

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Les 4 villes québécoises plus abordables pour l’immobilier

    0 (0) Selon les calculs du géant immobilier Royal LePage, les villes...

    Classement 2024 des 300 plus grandes entreprises du Québec

    5 (1) Chaque année, le classement des 300 plus grandes entreprises du...

    Coût d’élever un enfant au Québec en 2024

    5 (1) Élever des enfants au Québec devient de plus en plus...

    Une ville québécoise trône comme la meilleure ville pour l’équilibre de vie au Canada

    0 (0) La ville québécoise en face de la ville de Québec...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com