Mon histoire est ... comment dire... atypique - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Mon histoire est … comment dire… atypique

Mon histoire est … comment dire… atypique

De Marie13005

Marseillaise, fière de mon pays et de mes racines, adepte de TV5 monde, mais aussi aventurière jusqu’au bout des ongles. Mon histoire a commencé à Doha, au Qatar, en Février 2011. Après avoir arrêté mes études de droit en France je suis partie rejoindre mes parents au Moyen Orient. Je faisais alors prof de français pour des adultes là-bas et j’ai eu envie de recommencer mes études. Alors un choix s’est imposé : étudier au Qatar et payer 45000$ l’année, rentrer en France et ne pas avoir de travail à la clef ou partir dans un autre pays. Voulant réunir mes trois matières favorites : l’histoire de l’art, l’italien et l’arabe j’ai cherché un endroit où mon rêve pouvait devenir réalité. Un BAC (équivalent de la licence) en Arts et sciences humaines à l’université de Montréal m’a alors tendu les bras. Pressée, excitée et heureuse d’apprendre que mon dossier avait été accepté j’ai alors commencé à me préparer mentalement pour traverser le monde (13 heures d’avion depuis Doha).

15 Août 2011

Je reçois enfin mon permis d’études , après avoir attendu mon CAQ pendant plus de deux mois à cause d’une grève des services postaux. Il était temps de le recevoir car j’avais réservé ma place sur le vol du 17 Août et mon chat avait eu ses papiers d’immigration avant moi.

17 Août 2011

13 heures de vol, mon chat dans la soute, je ne pense qu’à lui durant le trajet. Nous survolons le Groenland, désert de glace après le désert de sable du Qatar.
C’est alors que j’ai réalisé ce que je venais d’accomplir, un demi tour du monde, pas encore 21 ans et j’allais accomplir le rêve de toute une vie : me construire un avenir en Amérique du Nord.

Arrivée à Montréal vers 15h, décalage horaire inclus bien-sûr … Ma mère m’accompagne, on est excitées comme des puces, première chose que l’on achète : une bouteille de vin rosé au dépanneur de l’aéroport (hé oui au Qatar pas d’alcool alors quand on voit de l’alcool en libre service, surtout du rosé, on se dit que l’on va se faire un petit apéro pour fêter ça ). Je m’extasie alors devant l’accent de la caissière, mais je lui ai tout de même fait répéter à maintes reprises car 2 sous je ne comprenais pas qu’il s’agissait de 2 centimes …
Nous prenons alors un taxi pour nous rendre chez moi (j’ai trouvé mon appartement meublé via internet, chauffage, électricité, eau, meubles, vaisselle, draps … enfin, tout inclus).
LE taxi, parlons en, je pense être tombée sur LE taxi québécois pur laine, l’accent, les expressions, tout, il avait tout, et moi je ne comprenais rien. Ma mère, dans son soutien, lorsqu’elle a vu qu’elle ne pourrait rien comprendre, m’a refilé le “bébé”… je n’ai pu répondre que “oui” à tout ce qu’il disait et je me suis alors affolée.
La première question qui m’est venue était : “Et si mes profs ont le même accent ? ” Heureusement pour moi que non …

18 Août 2011

Vive le décalage horaire, je me réveille à 1h du matin , premier ptit’ déj en sol Montréalais. Je vis à Outremont alors autant vous dire que j’étais comme au paradis. Il faisait chaud en ce mois d’Août, ce qui m’a plutôt étonnée.
Vers 9h30 je suis partie faire mes premières courses sur l’avenue Bernard, une rue et un quartier splendide, c’est à ce moment là que je suis tombée amoureuse de Montréal.

Aujourd’hui, 2 Avril 2012

Cela fait 8 mois bientôt que nous sommes à Montréal (mon chat et moi). Les études se passent bien (j’ai eu besoin d’un temps d’adaptation avec la notation, entre les A et les D je ne savais pas comment juger mon travail, puis il y a grève depuis plus d’un mois maintenant car ils veulent augmenter les frais de scolarité). Je suis en stage dans une galerie d’art depuis le 14 Février, j’ai un petit ami depuis 2 mois, des copines que j’ai connu à l’université et avec qui je fais la fiesta tous les vendredis (mais quand elles parlent je ne comprends pas toujours tout), j’ai froid (même si on m’a dit que j’avais eu de la chance cet hiver, on est pas descendus jusqu’à -40° ) mais j’ai réussi à SURVIVRE (merci Kanuk et Sorel) , ma mère envoie des colis toutes les semaines (oui elle pense que je vis au fin fond du pôle nord) et mon chat a découvert les écureuils … ça change des chameaux.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laissez un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada