Mais que veut vraiment le gouvernement du Québec ?

L’heure est bien choisie pour en parler, puisque Québec veut renforcer ses mesures pour restreindre l’utilisation abusive de l’anglais ( à Montréal ) et que tout un chacun puisse être servi en tous temps dans la langue officielle de la belle province. 

Alors que Québec a le pouvoir de changer sa destinée, des milliers d’immigrants francophones, déjà établis, souvent depuis plusieurs années, risquent de voir leurs rêves anéantis par le manque de clairvoyance, de logique et surtout à cause d’une gestion totalement calamiteuse des dossiers d’immigration.

A cette question, Québec renvoie la patate chaude au fédéral, qui serait le coupable de cette lenteur administrative… le fédéral, lui, prend comme excuse les quotas soumis par Québec et le problème « covid ».

Personnellement j’ai mon idée…

Toujours est-il qu’une demande RP prend 6 mois dans les provinces hors Québec, et 26 mois au Québec !! 

Pendant que j’écris ces lignes, moi , francophone de naissance, ici depuis presque 5 ans, toujours résident temporaire, une conjointe infirmière, je risque d’avoir un CSQ (durement gagné) obsolète et de devoir recommencer tout à zéro ??? 

Plein d’autres immigrants, francophones eux aussi, installés depuis plusieurs années aussi, sont même dans l’incapacité d’obtenir un permis de travail A75 car plus personne n’a reçu d’accusé de réception du dossier fédéral en date de Juillet 2019 ! 

Alors, Québec ! Quand vas-tu porter tes culottes ?? 

PS : Voici un (très bon) article qui résume bien la situation.

Message de seba666 dans le forum de discussions

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • J’ai le sentiment que le fédéral fait payer la province du Québec pour ses difficultés à gérer l’immigration, un peu comme une sorte de vengeance. En gros, le discours doit être : « bon tu ne sais pas prendre de décision, ok ben je te colle un 26 mois de délais en plus de ton CSQ ». Et nous, immigrants, on est le cul entre deux chaises, on ne demande rien d’autre que d’avoir ce fameux sésame tant désiré. C’est clairement inhumain. D’autant que pour prélever l’argent, ça ils sont très bon, mais dès qu’il s’agit de délivrer un accusé de réception, il n’y a plus personne. Et trouver l’excuse du COVID ou des quotas n’est pas valable, c’est clairement un mensonge. Le seuil d’immigration prévu est de 1 million sur trois ans, qu’on ne me dise pas que les agences d’immigrations n’ont pas la capacité à traiter les dossiers.

  • Rien ne justifie les délais de CSQ qui sont passés de 20 jours à presque 1 an pour certains en l’espace de quelques mois.(après la refonte des lois par le gvt Legault) Toutes les lois ont été modifiées pour réduire au minimum l’émission de nouveaux CSQ et d’en faire passer à la trappe des existants.Depuis juillet 2019 , plus personne n’a reçu d’accusé de réception des dossiers RP avec des CSQ qui deviennent invalides à l’intérieur et qui seront bons à jeter si le dossier est renvoyé pour X raisons.

    50.000 par an est loin d’être le taux le plus élevé au Canada par rapport à la population. Les demandes RP sont traitées en 6 mois hors Québec et les délais sont restés stables COVID ou pas.

    Trop de CSQ ont été délivrés par rapport au quotas que Québec a ciblé au Fédéral, donc ça bouchonne et les dossiers s’accumulent au Fédéral.

    Donc la vérité est que Québec te donne le CSQ d’une main et freine le fédéral de l’autre!

  • C’est encore moi, Alec; en me relisant je m’aperçois que j’ai oublié de préciser que je me sentais très bien au Québec, sans non plus en avoir eu au début la fausse image de « l’eldorado ». J’y ai fait de bonnes études, je compte d’ailleurs les compléter si ma situation est enfin clarifiée; pour le travail, il y a du bon et du moins bon, mais l’intéressant, justement, c’est qu’il y a de tout. Pas évident de faire son chemin mais je pense y arriver (si on me décerne enfin ces f… papiers!). Et pour les relations sociales, pareil: il y a de tout et comme partout, des c… et des gens biens, il faut faire le tri. Petit bémol: c’est vrai qu’il n’est pas si facile de pénétrer dans le cercle des Québécois, contrairement à ce qu’on pourrait penser quand on vient la première fois en touriste. Mais on se fait aussi des amis. Et autre constatation vérifiée: il faut toujours paraître d’accord. P;;; de consensus, où est le vivifiant plaisir de la discussion? Autrement, ça va. L’hiver, bof: s’il était un peu moins long ce serait mieux mais on s’y fait.. Et pour la bouffe ‘sujet crucial chez le Français) à Montréal en tout cas on peut se débrouiller. Les points positifs: l’offre culturelle, les possibilités d’études et de travail, la vie qui peut être si sympa (hors Covid, que je hais). Conclusion: s’il n’y avait pas ce mur opaque administratif, non seulement je serais résident permanent depuis belle lurette mais – soyons fous – j’aurais déposé un dossier de naturalisation. Sans pour autant me renier, j’aurais pu beaucoup plus mal tomber qu’en étant Français au départ… d’ailleurs il paraît qu’en France l’administration peut être ENCORE pire ! 😛 ça fout les jetons

  • En lisant cet article j’ai l’impression d’entendre débattre de mon cas: plus de 5 ans au Québec, diplômes étrangers + diplôme québécois, à l’emploi depuis juin 2018, francophone, bonne connaissance de l’anglais, excellente forme et santé, cercle d’amis/amies québécois, totalement adapté… et j’entre dans le 12ème mois d’attente de mon CSQ qu’on m’a déjà refusé une fois (raison invoquée: sur les 12 mois de travail réglementaires, j’ai pris 2 semaines de vacances. Ah oui? et depuis quand les congés ne font-ils plus partie du contrat de travail?) J’ai représenté ma demande – autre refus alors qu’entre temps j’ai largement dépassé les 12 mois demandés. Pourquoi? silence radio. J’ai présenté un recours dans les délais… silence. A supposer qu’on finisse par me décerner ce fameux CSQ – comme on jette un os à un chien – quand aurai-je la RP? Pendant la 1ère crise de la Covid, j’ai fait le bénévole et livré de la nourriture à ceux qui ne pouvaient pas sortir (trop vieux, handicapés, etc.). Je suis souvent tombé sur des gens qui ne parlaient pas français (ni même l’anglais) et n’avaient pas trop l’air de travailler. J’ai fini par me demander ce que j’avais de moins qu’eux pour qu’on persiste à me laisser en dehors. Je sais, je suis en train de tourner parano – mais j’ai quand même une question: le MIFI réalise t’il que derrière chaque dossier, il y a un être humain?

    • Et bin c’est toute une histoire aussi! Perso à ta place je fly ! C’est tout bonnement honteux de la part de ce gouvernement Québécois… la RP c’est minimum 2 ans d’attente + l’attente de ton éventuel CSQ. Avec entrée express tu te qualifieras sans problème et tu auras ta rp en 2021!

    • Le probleme avec les CSQ est que la demande est trop grande, la capacite administrative est assez limitee, plus covid complique les choses davantage. Un autre probleme, QC accepte 50k nouveaux arrivants par annee, c’est enorme, 1000 par semaine, la capacite de traitement des dossiers est assez limitee.

      • Rien ne justifie les délais de CSQ qui sont passés de 20 jours à presque 1 an pour certains en l’espace de quelques mois.(après la refonte des lois par le gvt Legault) Toutes les lois ont été modifiées pour réduire au minimum l’émission de nouveaux CSQ et d’en faire passer à la trappe des existants.Depuis juillet 2019 , plus personne n’a reçu d’accusé de réception des dossiers RP avec des CSQ qui deviennent invalides à l’intérieur et qui seront bons à jeter si le dossier est renvoyé pour X raisons.

        50.000 par an est loin d’être le taux le plus élevé au Canada par rapport à la population. Les demandes RP sont traitées en 6 mois hors Québec et les délais sont restés stables COVID ou pas.

        Trop de CSQ ont été délivrés par rapport au quotas que Québec a ciblé au Fédéral, donc ça bouchonne et les dossiers s’accumulent au Fédéral.

        Donc la vérité est que Québec te donne le CSQ d’une main et freine le fédéral de l’autre!

  • Je comprends pourquoi de français qui n’ont toujours pas reçu leur RP reviennent en France, après même 5 ans au Quebec (études et travail)

  • Haut
    >