Location de logement à Vancouver | S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Location de logement à Vancouver

Une des premières choses dont il faut s’occuper en arrivant est de mettre un toit sur sa tête. Comme vous le savez peut-être, il est très cher d’acheter sur Vancouver. Je parlerai donc de location. Louer est également cher ici, plus que dans beaucoup de villes et il n’est pas rare de voir des gens passer la moitié de leur salaire dans le loyer. Cela signifie-t-il qu’il faille s’installer au milieu de nulle part ou dans une cage à lapins? Certainement pas!

Le but de ce billet n’est pas de passer en revue les différents quartiers de l’agglomération Vancouveroise et leur prix, mais plutôt de parler des règles générales entourant une location. Néanmoins, si vous ne voulez pas tout dépenser  en loyer, je vous conseillerai tout simplement de sortir de Vancouver et d’aller voir sur des villes comme North Vancouver, Burnaby, New Westminster.votre porte-monnaie s’en portera un peu mieux et les appartements sont en général en meilleur état et plus grands. Bien sûr, si vous avez les moyens de louer à Yaletown, Downtown ou Kitsilano et que ces quartiers vous plaisent, ne vous privez pas! Vous pouvez aussi tenter de louer dans une coopérative de logements, mais les listes d’attente sont très, très longues. Plus d’infos sur ce site : http://www.chf.bc.ca.

Pour commencer, visitez toujours l’appartement avant de le louer. Je ne recommande pas de louer à distance, car il y a beaucoup d’arnaques, et si vous ne connaissez pas bien la ville, vous pourriez vous retrouver coincé dans un endroit qui n’est pas pratique pour vous ou qui craint. Dans une location ou une colocation, il y a 2 types de bail : bail « fermé » à 1 an one-year lease- ou bail ouvert au mois month to month tenancy-. Dans un bail « fermé », vous êtes en principe engagé pour un an. Si vous voulez partir avant, vous devrez trouver quelqu’un pour reprendre votre bail, sinon votre bailleur  peut vous demander de payer des frais supplémentaires. Au terme du bail, vous pouvez soit déménager ou re-signer pour un an. Avec un bail ouvert, vous partez quand vous voulez, mais vous devez donner un mois de préavis.

Ici, vous aurez affaire à 3 types de bailleurs : les agences immobilières, les sociétés de gestion de logements et les propriétaires individuels. Assurez-vous de signer un bail en bonne et due forme. Si vous ne signez pas de bail, vous ne serez pas protégé par le BC Tenancy Act qui regroupe toutes les lois sur la location de logement dans la province. Les agences immobilières sont en général les plus pointilleuses. Il faudra montrer « patte blanche » : avoir références, emploi et bon historique de crédit. En tant que nouvel arrivant, il vaut mieux vous adresser à une société de gestion de logements ou à un propriétaire individuel, qui seront un peu moins regardant sur le fait que vous ne travaillez pas encore et qui ne feront pas systématiquement un historique de crédit.

Au niveau de ce qui est demandé pour louer, il vaudrait mieux parler de ce que l’on ne peut pas vous demander en fait! De par le BC Tenancy Act, on ne peut vous demander de garant, ni de payer des loyers d’avance, ni avis d’imposition, ni fiches de paye. Quand on vient de France, louer ici est un régal! Par contre, on peut vous demander combien vous gagnez, le nom et le numéro de téléphone de votre employeur, des références, et votre permission pour faire un historique de crédit. Si vous venez juste d’arriver, expliquez votre situation et présentez un relevé bancaire démontrant que vous pouvez payer. En théorie, on ne peut pas vous refuser un logement sur le seul motif que vous ne travaillez pas. Dans la pratique, cela arrive mais on ne vous le dira pas de cette manière. Tout dépend du bailleur que vous avez en face de vous. Faire une bonne impression et inspirer confiance ne peut que vous aider!

Au niveau du loyer, demandez toujours ce qu’il inclut. La majorité des loyers ici comprend l’eau et le chauffage. Certains loyers peuvent aussi inclure une place de parking ou l’électricité ou l’accès à la piscine ou la salle de gym. Tout dépend du bailleur et du bâtiment. Il vaut mieux un loyer qui inclut le chauffage sinon vous allez payer une fortune en électricité pendant l’Hiver.

Au moment de signer le bail, le bailleur doit le parcourir avec vous. Ici les baux ne font pas 50 pages, donc il n’y en a pas pour longtemps. Prenez le temps de tout lire et de tout comprendre. Au niveau caution, elle est égale à un demi-mois de loyer et n’est pas pour un impayé éventuel. La caution sert en cas de dégâts et nettoyage. Si vous avez un animal, vous devrez verser une caution séparée, en cas de dégâts causés par votre animal. Il n’est cependant pas évident de trouver de logement acceptant les animaux sur Vancouver. Si vous emménagez dans un bâtiment en copropriété -Strata-, vous devrez probablement payer des frais d’emménagement et de déménagement dont le montant est décidé par le syndic. On na pas le droit de vous demander d’autres frais, comme des frais administratifs ou des frais d’agence. Si vous louez en coopérative, on vous demandera de payer une part, et non une caution.

Au  moment de la remise des clés, un état des lieux est obligatoire et doit être signé par les 2 parties. Si vous voyez quelque chose qui cloche faite-le inscrire et demandez à ce que cela soit réparé. Ici, les réparations sont la responsabilité du propriétaire. Il n’y a également pas de taxe d’habitation à Vancouver. Si vous vous retrouvez en litige avec votre propriétaire, vous pouvez déposer une plainte auprès de la Residential Tenancy Branch, une commission chargée des relations entre locataires et propriétaires. Un propriétaire peut également saisir la commission. Dans tous les cas, n’arrêtez pas de payer votre loyer même si vous êtes en litige. Cela pourrait jouer en votre défaveur. Si vous ne payez pas votre loyer, vous pouvez être expulsé en 15 jours ici.

Un dernier mot sur la différence entre colocation et sous-location sublet-, qui peut être utile pour les Pvtistes. En gros, en colocation, votre nom est sur le bail, en sous-location il ny est pas. Si vous êtes en sous-location, vous nêtes pas protégé par le BC Tenancy Act. En sous-location, vous payez votre loyer au loueur de lappartement au lieu du propriétaire. Demandez à voir le bail original pour vous assurer que la sous-location du logement est permise, d’une part, mais surtout que l’on ne vous fasse pas payer l’intégralité du loyer d’une autre.

Bonnes recherches!

Vos recherches:

  • logement pour nouveaux arrivant au british Columbi
Avatar
Blueberry
Stéphanie alias Blueberry est originaire de France et écrit des billets pour le site depuis 2008. Installée à Vancouver dans cette ville de l'ouest du pays depuis 2006, elle a fait son premier séjour au Canada en 2001 et a eu un véritable coup de foudre pour le pays. Suivez ces billets pour en connaître plus sur la vie, le travail, les loisirs et les joies et autres en Colombie-Britannique.
http://www.immigrer.com

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada