Les villes canadiennes toujours parmi les moins chères

Selon le dernier palmarès de Mercer, les villes canadiennes sont toujours parmi les moins chères au monde pour une expatriation. La ville la plus chère au Canada est toujours Vancouver au 93e rang mondial, tandis que Toronto est en 98e place. Par contre la ville de Montréal en 129e position a bondi de huit rangs par rapport à l’an dernier. En Alberta, Calgary est pour sa part au 145e rang. Et la capitale du pays, Ottawa, est au 156 rang, reculant de cinq places.

« À l’échelle mondiale, le Canada demeure un endroit relativement abordable pour vivre ainsi qu’une destination attrayante pour des travailleurs à distance », affirme Gordon Frost, membre du partenariat de Mercer Canada.

Dans ce palmarès de Mercer, la ville de Achgabat, capitale du Turkménistan, devient la plus chère au monde, une conséquence de la crise financière qui frappe le pays et qui a provoqué une hyperinflation. Ensuite, elle est suivie par Hong Kong en 2e position, Tokyo 4e, Zürich 5e et Singapour 7e. Deux autres villes suisses sont dans le top 10 : Genève (8e) et Bern (10e). Pour sa part Paris est 33e, elle était 50e l’an dernier. Londres est la 18e ville la plus chère au monde pour les expats.

Aux États-Unis, c’est toujours la ville de New York (14e rang) qui est la plus chère, mais elle a perdu huit places depuis l’an dernier. Elle est suivie de Los Angeles (20e rang), de San Francisco (25e rang), d’Honolulu (43e rang) et de Chicago (45e rang).

Mais au fil des ans, les villes canadiennes deviennent malgré tout de plus en plus chères. En 2018, le classement des villes canadienne était le suivant: Montréal (147e rang), Calgary (154e rang) et Vancouver (109e rang). En 2016, les villes canadiennes se classaient ainsi: Vancouver (142e), Toronto (143e), Montréal (155e), Calgary (162e) et Ottawa (171e).

Le palmarès Mercer est conçu pour aider les multinationales et les gouvernements à élaborer des stratégies de rémunération pour leurs employés en poste à l’étranger.

Source

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>