Le nombre de postes vacants continue d’augmenter au Canada

Le nombre de postes vacants au Canada a atteint un sommet de 957 500 au premier trimestre de 2022. Selon l’organisme fédéral Statistique Canada, ceci représente le nombre trimestriel le plus élevé jamais enregistré.

Les départs à la retraite de la génération baby-boomers et le plafonnement démographique affectent énormément le marché du travail du Canada ces dernières années. Le taux de postes vacants au pays «suit une tendance à la hausse depuis le premier trimestre de 2016», a indiqué Statistique Canada.

Le nombre de postes vacants a augmenté de façon marquée pour passer de 3,8 % au premier trimestre de 2021, à 5,3 % au troisième trimestre de la même année, pour finalement s’établir à 5,6 % au premier trimestre de 2022.

Les augmentations les plus marquées ont été observées à Terre-Neuve-et-Labrador (+12,6 % pour atteindre 8500), au Nouveau-Brunswick (+8,7 %, 16 300), au Manitoba (+5,1 %, 27 700) et en Ontario (+3,1 %, 359 000).

Source: Agence QMI

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • Bonjour,
    Je suis Léontine Camerounaise. J’ai travaillé comme Responsable Administratif et Comptable dans une société française de construction des routes et des ponts dans mon pays. Quelles sont les postes indiqués pour lesquels je peux postuler ? Quelle est la procédure ?

  • Salut, je m’appelle Oumar et suis pompier d’aérodrome au Mali. J’aimerais immigrer au Canada pour exercer le même métier, donc je sollicite l’aide des internautes afin d’avoir une idée sur les démarches à suivre pour mener à bien ce projet. Aussi je suis soucieux de savoir si ma profession peut me garantir la sélection par les organes d’immigration

  • Bonjour Laurence. Je m’appelle Éric Favier je suis français, ma profession est bouché charcutier traiteur. Je suis en train de vendre mon magasin en France, et j’aimerais m’installer au Québec. Mais je ne sais vraiment pas où choisir l’endroit qui serait propice pour mon métier.
    Je voudrais savoir si vous pouvez m’aider, et si le québécois serait à l’attente d’une boucherie française.
    Dans l’attente de votre réponse, mes salutations.

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2022 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >