J'ai peur de ne pas avoir fait le bon choix - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > J’ai peur de ne pas avoir fait le bon choix

J’ai peur de ne pas avoir fait le bon choix

Je m’appelle Rémi, 33 ans et je vis à côté d’Aix en Provence.

Je souhaiterais vous faire partager mon expérience vécue l’année dernière.

Un départ au Canada n’est pas une priorité pour moi, mais trotte dans ma tête depuis pas mal de temps déjà. Je suis Expert automobile, alors je me renseigne sur l’exercice de la profession au Canada, demande des informations, noue des contacts sans rien de concret.

Puis un beau jour de janvier 2016, je suis contacté par un cabinet de recrutement qui me dit que la demande est forte pour mon type de profil et qu’un cabinet d’expertise a déjà recruté un expert Français, et qu’il en est tellement content qu’il en veut d’autres. Ce recruteur se fait si pressant que je suis obligé de tempérer ses ardeurs, je lui dit que bien que je sois fortement attiré par le Canada, je n’y ait jamais mis les pieds et qu’avant de prendre une décision, la moindre des choses était de m’y rendre avec femme et enfants.

Il me conseille alors de prendre contact avec l’expert Français qu’ils ont déjà recruté et Ô surprise, je le connais déjà, on était à l’école ensemble!!!! On discute donc de la vie canadienne et des conditions de travail, ce qui éveille mon envie de venir voir sur place!

Nous voilà donc partis en Avril 2016 pour un périple découverte de Montréal, Québec et Rivière-du-Loup, ville ou j’étais sensé m’installer.

Je rencontre mon futur employeur des mon arrivée, le courant passe très bien, les conditions de travail paraissent effectivement très bonnes, le salaire annuel proposé est de 50 000 dollars.

Nous rendons visite à mon ancien camarade de classe qui s’est installé à Québec avec femme et enfants puis direction Rivière-du-Loup ou l’euphorie retombe d’un coup… le coin ne nous plaît pas du tout, on ne se voit pas y faire notre vie.

Peu importe, quand un employeur te veut, il te veut, et dans la foulée un autre poste m’est proposé de côté de Lévis, ce qui nous convient beaucoup plus.

Retour en France, il est temps de prendre la décision… pars… pars pas, quelques semaines très difficiles passées.

J’ai finalement refusé le poste pour une seule raison financière, et je ne suis pas sûr d’avoir raison. Je m’explique : 50 000 dollars de salaire, c’est extrêmement correct, mais j’avais l’impression, probablement à cause de l’impôt à la source, qu’il ne restait pas grand chose à la fin. Je suis très bien payé en France, je gagne 3500 euros net, nous n’avons aucun autre revenu car mon épouse ne travaille pas, et nous vivons très confortablement à 4.

En cas de départ, mon épouse aurait souhaité pouvoir continuer à s’occuper des enfants et je ne suis pas sûr qu’avec le salaire proposé, nous aurions pu vivre aussi confortablement qu’en France.

Maintenant qu’un an est passé, je me demande si j’ai fait le bon choix… c’est peut-être le signe que j’ai fait le mauvais!

Voilà, j’espère que ce n’est pas trop long, merci de m’avoir lu, je m’en vais continuer à parcourir le forum!!

 

D’après le récit original de Tsw posté sur le forum de discussions

Vos recherches:

  • avoir le choix
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “J’ai peur de ne pas avoir fait le bon choix

  1. Il ne faut pas oublier que le taux de chômage au sud de la ville de Québec (Lévis) est moins de 3 %. Il est évident que ton épouse pourrait se trouver un travail facilement. Au Québec, la très grande majorité des femmes mariées sont sur le marché du travail. Personnellement, je n’ai jamais rencontré une femme mariée, avec ou sans enfants, qui n’était pas sur le marché du travail.
    De plus, il y a d’importantes réductions d’impôts pour les familles avec enfants et souvent, leurs impôts (québécois et canadiens) sont négatifs a la fin de l’année lorsque les déclarations de revenus sont traitées. C’est a considérer.
    Il ne faut pas comparer Montréal avec d’autres villes. La vie est beaucoup plus chère a Montréal. C’est comme si on comparaît le coût de la vie a Paris avec celui de, disons, Limoges.

  2. Je suis Québécois né à Mtl. Tout à fait d’accord: 50K c’est trop peu. Les hivers sont interminables. Je songe à investir dans un petit studio dans le sud-est de la France et je n’en reviens tout simplement pas du coût dérisoires des appartements:
    20 000 Euros pour un 18mc dans une région ou l’on ne doit quasiment jamais porter notre tuque. Un petit foulard mignon en soie entre Janvier et février. Ce petit détail annodin est très précieux aux yeux des Québécois. Au Québec, impossible d’acheter un appartment en bas de 70 000$(50kEuros). Depuis que j’ai vécu dans le sud de la France, je ne fais que rêver à l’idée d’y revenir et travailler de la maison en ligne. Vraiment l’argument no. 1 est le climat. Voir de la neige?? Vraiment? Le seul avantage que le Québec peut offrir est son paysage immense, et vous n’avez pas cliquer sur Rivière-du-Loup. Alors vous n’avez rien à regretter. Restez en France.

    1. oui enfin 20k€ pour un appart c’est au milieu des plaines du larzac avec un potentiel travail à des dizaines de kilomètres. J’ai comparé les loyers des appartements F3-4-5 en ile de france et l’équivalent à montréal, c’est bien souvent moins cher au Canada, parfois de l’ordre de 50%… après effectivement on peut se balader en tongs 8 mois sur 12 …

  3. non 5000$ nes ont pas suffisant poir une famille; autre point les français
    ne sont pas toujours les bienvenus au Quebec.
    L’experience n’est généralement pas reconnue par les recruteurs. Le quebec peut s’avérer décevant.

  4. Bonjour, effectivement 50.000 dollars ça fait juste sans autre revenus et avec enfants .. mais si tu prends en compte que ton épouse puisse travailler et avoir le même salaire ( voire un peu moins dans le pire des cas) , ça change tout de suite la donne.

    Perso : je compare les salaire les taux horaire que les salaires annuels, et nous concernant , si notre projet se réalise , ma femme gagnerait autant que moi voire plus alors que nos professions n’ont aucun rapport , et même ne nécessite pas le même niveau d’études (moi : dessinateur technique / elle : secrétaire médicale) comme quoi il peut y avoir de sacrées surprises !

  5. Franchement 50k ça vaut pas la peine, le canada est bien les premières années, mais l’hiver est de plus en plus difficile à supporter, les allocations sont plus genereuses en france ainsi que le système de santé qui est top. Ne regrette rien.

  6. Bonjour,
    Faire vivre une famille avec 50k $ par an ça va être difficile. Il ne fait pas se cacher, que quoique très agréable, au Québec, la vie est chère. Toutes déductions faites des choses à payer, il ne restera pas grand chose. Aussi vous aurez droit à 2 senaines de vacances par ans. Le système de retraite de l’état est dérisoire. L’accès à un médecin est conpliqué et le système de santé est à l’agonie, alors avec des enfants… si vous êtes heureux là où vous êtes restez y. Le Québec est une société francophone avec une culture, une façon d’agire et des usages americains où la reconnaissance passe avant tout par le travail. Pas de travail, vous êtes vite sans intérêt et considérer comme un paresseux.
    Immigrer, s’expatrirer est très exigent en tout points et c’est un gros investissement. La moitié des imigrants retourne dans leurs pays après deux ans.

  7. bonjour
    j’ai été dans le même cas que toi et j’y ai travaillé comme expert durant 3 mois, expérience courte mais suffisante.
    en effet après avoir travaillé comme estimateur dans la région de l’estrie, ma famille et moi avons décidé de revenir en FRANCE, dans l’Hérault.
    mon salaire était de 50000$ brut, ce qui fait moins de 3000$ net mensuel, et pour le QUEBEC c’est nettement insuffisant
    le salaire minimum est a mon avis de 80000$ brut
    meme si certain avance l’idée que la vie est moins chère, essence, voiture, il faut rappeler que l’alimentation y est très chère, et peu qualitative, que les frais de plauque d’immatriculation sont annuel, le permis aussi d’ailleurs, et tous les prix affichés en magasin sont Hors TAXE, alors attention
    Pour les endroits géographique, il y’a bien sur les “cartes postales” ou tout est beau, et aussi beaucoup de région à l’allure un peu soviétique, n’en déplaise a certain
    nous ce qui nous a fait revenir, c’est la mentalité des québécois à l’argent, ça les rend un peu fou parfois
    moi pour déménager de la maison ou nous étions, car ma fille devait changer de secondaire, le propriétaire me réclamait la totalité des loyer jusque la fin du bail, soit 24000$. c’est la loi
    meme en tentant de négocier et offrir un dédommagement de 5000$ je me suis fait traiter de con de français
    donc dans ces conditions nous avons préfèré rentré
    pour moi aucun regret

  8. Bonjour,
    Je pense pas que cetait un mauvais choix, cetait peut etre juste pas le bon moment, le bon employeur ! Un tel projet se reflechit et evolue, mais a trop reflechir on ne se lance jamais aussi …
    L idee nous trotte dans la tete depuis 4ans, apres 3 semaines sur place notre choix etait fait mais la lenteur des papiers a fait passer 18 mois…. Et la enfin une proposition de taf et on prit de plein de doute car cest pas ce quon esperait. Tenterons nous l aventure malgré tout, je sais pas, les prochains jours vont etre decisif !
    Une sacré decision de vie. Cest mon avis, mais une chose est sur cest quil faut bien reflechir a pourquoi on le fait ou pas et l assumer pour pas le regretter.

  9. Bonjour,
    Une question : les retraités français sont ils les bienvenus au Québec ? J’y suis allé plusieurs fois et le pays me plaît…
    Merci.

  10. bonjour, 50000 dollars par an correspond à 32652 euros par an ce qui correspond à un salaire de 2720 euros par mois. Effectivement ça n’a rien à voir avec vos 3500 euros en France. Mais au Canada contrairement à la France quand il y a la reconnaissance du travail avec une augmentation de salaire. Je suis certaine que vous aurez atteint et même dépassé les 3500 euros au bout de 6 mois ou 1 an. Et peut-être proposer vos services ailleurs ensuite pour un meilleur salaire. C’est une question de temps, de patience. Il faut s’y préparer psychologiquement à l’avance, ça a été brusque pour vous donc décision difficile à prendre surtout quand il faut tout quitter. C’était une bonne opportunité. IL n’est jamais trop tard.

    1. attention 50k$ brut, donc à 1.5$ par € cela donne 33.3k€ brut donc grosso modo 2.1k€ net ou 2.7k€ brut loin des 3.5k€ NET mentionné dans le post… je le répète 50k$ c’est trop loin de son pouvoir d’achat français. Il devrait prendre + de 50% d’augment … alors en 1 an c’est impossible dans la même entreprise.

  11. clairement 50k$ c’est pas assez …, je gagne 3.6ke en france et les annonces CA qui arrêtent mes yeux commencent à 80-90k$ et peuvent monter à 110-120k$, tout ca pour garder le même niveau de vie au canada. Précision : à priori l’équivalent des allocations familiales ont l’air beaucoup plus généreuses au canada.

    1. 50000 brut / an = 1800 / mois net.
      Il faut comparer brut a brut ou net a net.
      Certes, les sommes doivent etre les memes, la valeur du CAD moindre mais tu n’as pas les memes frais qu’en France. Essence moins chere, voitures moins cheres etc.
      Et il n’y a pas que cela, il y a aussi les attentes de chacun, il n’y a pas que l’argent qui compte.
      Moi etant en EU centrale et voyant la France de l’exterieur me donne plus envie de m’installer au Quebec qu’en France…

  12. Salut Remi, moi aussi je suis un expert dans l’Automobile.
    J’ai la RP et on doit partir bientot au QC, je n’ai pas encore de travail, et on a prevu d’aller dans la region de Quebec City – Riviere du Loup (nous ca nous plait comme ville).
    Tu aurais les contacts de la personne qui voulait te recruter ?
    Merci de ton aide on ne sait jamais.
    Chris

  13. Je suis d’accord avec les précédents commentaires, 50 000 n’est pas suffisant pas suffisant pour une famille, la vie au Canada est plus chère qu’en France … je suis actuellement à Montréal avec un salaire plus élevé que toi, sans enfant, juste avec mon mari et je trouve pas que nos conditions de vie soient au top, malgré un bon salaire. Ne regrette rien, si tu es bien là ou tu es.

  14. Je confirme, 50 000 dollars n’est pas l’équivalent de 3500 euros net qui est un salaire très confortable pour la France. L’expatriation est un vrai projet de vie qui ne convient pas à tout le monde, il faut vous poser les bonnes questions et bien le préparer le cas échéant:
    – si vos conditions en France vous plaisent, pourquoi changer?
    – pourquoi souhaiteriez-vous venir au Canada? Pourquoi pas un autre pays?
    – rien n’est gravé dans le marbre dans la vie, vous pouvez très bien tenter l’expérience et si ça ne vous plait pas, faire le chemin arrière. De nombreux français l’ont déjà fait et continuent de le faire.

    1. Le facteur climatique est tres important, faut pas négliger l’hiver interminable canadien que bcp de canadiens eux memes ont du mal à supporter. Il y a d autres pays….

  15. Je me trompe peut-être mais je pense qu’effectivement 50 000 dollars ne sont pas du tout équivalent à 3500 euros par mois et donc pas suffisant pour ta petite famille. Si ça peut aider…

Laissez un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada