Travailleur autonome...est-ce que ça vaut la peine d'y penser? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Créer son entreprise > Travailleur autonome…est-ce que ça vaut la peine d’y penser?

Travailleur autonome…est-ce que ça vaut la peine d’y penser?

Travailleur autonome…est-ce que ça vaut la peine d’y penser?

Ecrit par: magic_30 25-10 à 12:33

Slt tlm.

Je voudrais avoir les infos sur le travail autonome au Qc. En particulier dans l’informatique (le dev ou alors le helpdesk…). Est – il risquant pour un immigrant sans experience au Canada? Et côté salaire? Ca ne vaut la peine d’y penser?
Merci pour vos reponses.

—————————

Ecrit par: OM53 25-10 à 13:47

Déjà si tu immigres en pensant devenir cela, tu seras dans une autre catégorie d’immigrant, celle des gens d’affaire, comme tu peux le voir : www.immq.gouv.qc.ca/francais/immigr…. Et là il va te falloir te prouver que tu as beaucoup d’argent ! Bon courage !

—————————

Ecrit par: baobei 25-10 à 13:49

Juste une question: une fois qu’on a une carte de résident permanent, qu’est-ce qui nous empeche de nous mettre a notre compte et devenir indépendant?

—————————

Ecrit par: Lizzie 25-10 à 13:54

Lors de la réunion d’info faite par la DGQ il y a longtemps, la nana avait conseillé de partir en tant que travailleur “normal” (je ne me souviens plus du terme exact mais c’est celui avec lequel tout le monde part à part parrainage) et pas “gens d’affaire” car dans ce cas, tu es obligé de monter ton affaire alors que rien ne t’empêche de le faire plus tard si tu pars avec le statut d’immigration économique (ou qq chose comme ca).

Et je pense qu’il est important d’avoir une expérience d’employé au Canada avant de créer sa boite car ca permet de voir comment les choses fonctionnent ici.

—————————

Ecrit par: sarmisegetuza 25-10 à 19:42

Salut la gang!

Une fois le visa en poche et tes pieds en terre québécoise rien ne peut t’empecher de travailler à ton compte ici!

Sauf que…oui, un bémol..mais un tout petit!

Si la paperasse québecoise est d’une “médiocrité” relevante ^pour ce genre de défis, y réussir c’est un petit qque chose

Car la connaissance du marché et de la façon dont il se “nourrit” tu ne l’as point…

Alors, petit conseil de “chef d’entreprise ” en herbe , travaille un peu, fais toi connaitre et batis ton réseau…ce qui veut dire une petite année….et ensuite….A TOI l’AMERIQUE…euh, pardon…LE QUEBEC!

—————————

Ecrit par: Mylène 25-10 à 21:36

En effet, si tu projettes de t’installer à ton compte, rien ne t’empêche de le faire une fois le visa de travailleur “normal” en poche !
Mais, comme conseillé plus haut, je ne le ferais pas, à ta place, sans avoir déjà une expérience du marché québécois dans ton domaine !

—————————

Ecrit par: Nicoco LePetit 26-10 à 2:58

Ben de toute façon à moins qu’on soit riche il faut le soutien des banques et les banques ne prêteront pas si le plan d’affaires est pas bon donc quoi qu’il en soit ce n’est que le jour où tu es prêt que tu peux te lancer

—————————

Ecrit par: magic_30 26-10 à 8:42

Merci pour vos réponses. C’est déjà une bonne chose si en tant que resident permanent rien ne nous empèche d’être independant. Le grand problème c’est toute la paperasse qu’il faut pour déclarer les impots.
Je dois juste dire que en tant que travailleur autonome on n’a pas absolument besoin d’emprunter ou d’avoir des gros sous ou alors des gros plans d’affaires. Vous pouvez être autonome mais bosser pour une entreprise en restant externe, vendre des services ou votre know-how. Ce systeme est tres compétitif pour ceux qui connaissent le IT et permet à l’entreprise de realiser des projets à court terme. En Allemange j’ai bosser 2 ans en admin de réseaux en tant que travailleur autonome dans une banque. J’avais juste un contrat de partenariat idem pour certains de mes collègues. Vous fonctionner un peu comme une entreprise mais votre entreprise c’est vous même. J’avais mon poste de travail comme tous les autres. Je n’ai pas eu besoin d’investir des sous ci ou là. Le probleme il faut pouvoir maintenir la pression car vous pouvez sauter à tout moment si un problème vous échappe.

—————————

Ecrit par: Petit-Lion 26-10 à 22:06

Salut Magic,

J’ai immigré il y a six ans comme « travailleur qualifié » (c’est ça, le terme exact) dans l’informatique.
Je me suis mis à mon compte il y a trois ans comme traducteur.
Investissement de départ : nul.
Formalités administratives : AUCUNE !! Je sais, ça paraît incroyable quand on vient du pays de l’URSSAF (et de la CANCRAS et de la CARBALAS ), mais tant que ton chiffre d’affaire ne dépasse pas 30 000 dollars sur douze mois, tu n’es même pas obligé de t’enregistrer.

Concrètement : tu te trouves un client, tu fais le boulot, tu fais une facture, taxes non applicables, et tu déclares tes honoraires sur la même déclaration d’impôts que celle des salariés, il suffit de les inscrire à une ligne différente.

Pas de TPS/TVQ (la TVA d’ici) à percevoir ni à rembourser.
Pas de cotisations provisionnelles à des caisses de retraite dont tu n’as que faire.
Pas de complémentaire maladie, pas de mutuelle . . . l’assurance-maladie se paye suivant le régime général, avec les impôts, comme les salariés. En proportion de l’argent que tu as gagné, et APRÈS l’avoir gagné !
Pas de cotisations obligatoires à des ordres professionnels (il existe bien un Ordre des ingénieurs, mais on peut exercer sans en faire partie, pour peu qu’on renonce à se prévaloir du TITRE d’ingénieur).

Bref : tu travailles, l’Administration t’ignore, tu l’ignores, c’est tellement simple qu’on en pleurerait de rire, par rapport à la France!

Et quand tu dépasses les 30 000 dollars sur douze mois, c’est à peine plus compliqué : il faut s’enregistrer (très simple et gratuit), percevoir la TPS et la TVQ et les reverser au gouvernement. Sans oublier de se faire rembourser les taxes sur tes dépenses professionnelles, bien sûr Très simple aussi, je le fais moi-même. Et c’est tout!

Travailleur autonome, le cauchemar en France, le bonheur au Canada!

Ah, j’oubliais : On peut exercer parallèlement un emploi salarié et une activité de travailleur autonome. La limite de 30 000 dollars par an (avant de s’enregistrer) ne s’applique qu’aux revenus de travailleur autonome, quels que soient les revenus salariaux (mais on paye les impôts sur le total des deux revenus).
Tout salarié est donc encouragé à s’essayer dans une activité supplémentaire, sans le moindre obstacle administratif.

—————————

Ecrit par: Seelab 26-10 à 22:57

Et bien…, c’est vrai ça qu’il faut s’inscrire nul part pour travailler comme indépendant ? Il me semblait qu’il y avait quand même deux mini papiers à remplir. Parce que si c’est vrai, je commence demain ! D’autant plus que les jobs ou j’ai postulé, ça donne pas grand chose.

—————————

Ecrit par: yapuka 27-10 à 8:56

Salut à tous,

Une chose s’impose tout de même lorsqu’on est travailleur autonome : avoir un bon comptable ! primordial !
Mon cher mari est travailleur autonome dans l’informatique et je fais quelques sites web qui me rapportent un peu d’argent en France. Nous allons donc pouvoir déduire pas mal de choses de nos impôts y compris nos voyages en France ! Chaque cas est spéficique mais pour vous donner une fouchette mettez 30% de vos revenus de côté pour vos impôts, c’est à peu près ce que vous aurez à payer après la déclaration.
Mais bon l’important c’est d’avoir un bon comptable, car les impôts ici c’est pas mal tordu !! et en double en plus !

—————————

Ecrit par: ghislaine51 27-10 à 10:25

bonjour, je suis artiste peintre et désirerai m’installer au québec en tant que “travailleur autonome”. quels sont ces mini papiers à remplir ? et à qui doit-on s’adresser ? merci à ceux qui pourront me renseigner. ghislaine

—————————

Ecrit par: Petit-Lion 27-10 à 10:29

Un comptable ?¿? si tu choisis de t’incorporer, sûrement, pas moyen de s’en passer. Moi je suis seulement enregistré, et je m’en sors sans comptable, moyennant quelques heures de casse-tête par an.

Voir aussi la méga-chronique de Frenchpeg sur le métier de la traduction, où elle a choisi de s’incorporer. Chercher « Comptabilité » dans le dernier quart, les informations sont valables pour toutes les activités de travailleur autonome :

www.immigrer.com/frenchpeg_inc.html

—————————

Ecrit par: dufferin2005 27-10 à 10:53

Alors là on est dans le grand bonheur, j’en reviens pas, donc on est pas obligé de sortir un maximum de pognon avant même de l’avoir gagné…
Et dire qu’il y en a qui se plaignent d’être au québec (là je vais m’attirer des foudres), ben, rien que pour ça c bien…

—————————

Ecrit par: magic_30 27-10 à 11:54

Merci petit lion, pourrai – je avoir besoin de ton aide si l’occasion se posait ? c’est exactement ce que je pensais ici. J’espère que ceux qui pensaient qu’il fallait absolument une fortune pour etre autonome ont compris de quoi il s’agit. Tu sais lorsque l’emploi devient difficille il faut essayer autre chose. Pourquoi pas être autonome si cela ne coûte pas grand chose. Si on a des qualités on peut aussi les vendre.
En fait il faut du sérieux pour la comptabilité c’est vraiment simple il suffit d’essayer la premiere année tout seul ou avec l’aide d’un comptable et la deuxieme fois c’est la routine.
Attention meme si tu as un comptable tu dois comprendre ce qu’il manipule avec tes chiffres. Si tu comprends bien le processus le reste n’est que des additions

—————————

Ecrit par: Petit-Lion 27-10 à 14:49

Magic, sois sûre que je t’aiderai volontiers, mais je suis à peu près sûr que ce ne sera pas nécessaire. En fait, ton seul souci sera de trouver tes premiers clients, mais ça, c’est ton métier

Ensuite, faire ta première facture ! informations obligatoires d’une facture :
– Nom et adresse du fournisseur (toi)
– Nom et adresse du client
– Date*
– Nature de la marchandise ou du service
– Montant hors taxes
Si tu n’es pas enregistrée :
– Ton numéro d’assurance sociale (NAS)
– Mention “taxes non applicables”
Si tu es enregistrée :
– Tes numéros de TPS et de TVQ
– Montant des deux taxes
– Total taxes incluses

La TVQ ne s’applique pas aux ventes effectuées hors de la province du Québec. Aucune taxe ne s’applique aux ventes effectuées à l’extérieur du Canada. Dans le cas de services, c’est l’adresse du client qui détermine l’application des taxes.

*La date de la facture est importante, surtout en fin d’année : les montants facturés jusqu’au 31 décembre 2004 feront partie de tes revenus de 2004, même si le chèque te parvient un ou deux mois plus tard. Les termes de paiement (30 à 60 jours) se négocient avec le client.

Ceci n’est qu’un résumé. Le ministère du revenu du Québec est une précieuse source d’informations, et ils ont toujours du temps pour répondre à nos questions.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada