« Stratégie » d’immigration pour un ingénieur

De scaramanga

Bonjour à tous,

 

J’ai un projet d’immigration pour le Quebec. Comme indique dans ce post http://www.forum.immigrer.com/topic/127646-ingenieur-r-d/ , je suis un ingénieur R&D dans le domaine des encodeurs vidéos. Les domaines de compétences que je mets en avant sont celles du développement informatique et des mathématiques appliquées. Je suis titulaire d’un diplôme d’ingénieur reconnus par la CTI et d’un mastère spécialisé en traitement d’images. Pour l’instant j’ai 6 mois d’expériences professionelles hors stages et 1 an et demi d’expérience en incluant les stages. 

 

Je ne suis pas pressé d’immigrer, c’est à dire que je peux me permettre d’attendre que le processus complet d’immigration soit fait. Cependant, j’ai une vision précise de mon projet d’immigration que je voudrais partager avec vous et j’aimerais connaître votre avis là-dessus.

 

Je vais tout d’abord commencer par m’inscrire à l’ordre des ingénieurs du quebec (OIQ) afin de faire reconnaître mon diplôme. 

A ce propos, selon la nouvelle grille http://www.oiq.qc.ca/Documents/DAF/grille_tarifaire-fr.pdf je devrai bien payer 580$ ? (et non 135$ que j’ai pu lire par ailleurs, les tarifs ont sûrement dû changer …) 

 

   –> B. TITULAIRE D’UN DIPLÔME D’INGÉNIEUR FRANÇAIS VISÉ PAR L’ARM

Le tarif inclut les frais d’admission, l’examen professionnel, l’évaluation de l’expérience et 
l’enregistrement au tableau.

 

Une fois mon permis obtenu auprès de l’OIQ, je compte soumettre mon dossier pour le CSQ. 

 

Une fois mon CSQ obtenu (si jamais je l’obtiens), je compte soumettre mon dossier pour le visa canadien. Je compte également participer aux journées quebec dans l’espoir de trouver un travail correspondant à mon profil avant mon départ. 

 

Je pense que toute cette demarche prendre entre 1,5 ans et 2 ans ce qui me permettra de faire des épargnes et d’avoir un capital sur place. Je compte également partir avec ma compagne (nous n’avons pas d’enfants). 

 

Que pensez-vous de cette manière de construire mon projet d’immigration ? Vous l’aurez sans doute compris, je ne suis pas hâtif dans mes démarches. Je préfère construire mon projet d’immigration de manière progressive et certaine. L’idée c’est que je déciderai de quitter la france uniquement avec un job en main. Si vous avez d’autres suggestions pour atteindre cette objectif je suis preneur de toutes vos idées, ou si vous pensez que je fonce droit dans le mur je suis également preneur ! :biggrin2:

 

Merci de votre lecture!

 

———

De kuroczyd

Pas besoin de t inscrire à l oiq pour déposer la demande de CSQ
De plus si ton diplôme est ingénieur logiciel ce n est peut être pas nécessaire du tout même après avoir immigré

———

De scaramanga

Pour mettre toutes les chances de mon côté je pense que ça en vaut la peine surtout si je songe à immigrer avec un job en main… les recruteurs se sentiront davantage rassuré selon moi. Par ailleurs c’est un diplôme d’ingénieur en électronique et non informatique que j’ai.

———

De Cherrybee

Une inscription à l’ordre des ingénieurs ne suffit pas toujours pour obtenir le titre. Souvent il faut compléter le cursus sur place et passer encore une paire d’examens pour avoir le titre au Québec

———

De scaramanga

Si le diplôme français est visé par un arrangement de reconnaissance mutuelle, il n’est pas nécessaire (dans la très grande majorité des cas) de passer un examen pour détenir le titre d’ingénieur junior.

———

De Cherrybee

Si le diplôme français est visé par un arrangement de reconnaissance mutuelle, il n’est pas nécessaire (dans la très grande majorité des cas) de passer un examen pour détenir le titre d’ingénieur junior.

 

C’est votre avis de personne qui se renseigne. J’ai dans ma famille 2 ingés français diplômés qui sont arrivés en 2007, chacun dans une spécialité différente et ils ont complété le processus il y a 2 ans. Maintenant, puisque vous en savez plus que moi …

 

http://www.forum.immigrer.com/blog/2/entry-68-citim-demarches-pour-lintegration-de-lordre-des-ingenieurs-du-quebec-oiq/

———

De kzrystof

De plus si ton diplôme est ingénieur logiciel ce n est peut être pas nécessaire du tout même après avoir immigré

 

Effectivement, le Génie logiciel n’est pas régie par l’OIQ. Il s’y intéresse, il aimerait mais ce n’est pas possible. Pour l’instant.

———

De scaramanga

 

Si le diplôme français est visé par un arrangement de reconnaissance mutuelle, il n’est pas nécessaire (dans la très grande majorité des cas) de passer un examen pour détenir le titre d’ingénieur junior.

 

C’est votre avis de personne qui se renseigne. J’ai dans ma famille 2 ingés français diplômés qui sont arrivés en 2007, chacun dans une spécialité différente et ils ont complété le processus il y a 2 ans. Maintenant, puisque vous en savez plus que moi …

 

http://www.forum.immigrer.com/blog/2/entry-68-citim-demarches-pour-lintegration-de-lordre-des-ingenieurs-du-quebec-oiq/

 

 

Je vous invite à consulter le document suivant qui est une source officielle: http://www.oiq.qc.ca/Documents/DAP/admission/cheminement_obtenir_permis-fr.pdf

 

En page 3, vous pouvez voir sur le diagramme que la reconnaissance d’équivalence peut-être immédiate ou conditionnelle auquel cas le candidat doit se soumettre à un examen.

 

En page 4, dans le dernier paragraphe on peut lire: 

 

 » le Comité des examinateurs peut recommander au Conseil d’administration de

reconnaître l’équivalence de diplôme soit immédiatement,
soit après la réussite d’examens d’admission. En effet,
lorsque le diplôme à l’appui de la demande de permis a été
obtenu cinq ans ou plus avant cette demande, et que les
connaissances acquises par le candidat ne correspondent
plus, du fait du développement de la profession, aux connais –
sances enseignées maintenant, le candidat doit démontrer
qu’une expérience pertinente de travail oula formationqu’il
a pu acquérir depuis l’obtention de son diplôme lui ont
permis d’atteindre le niveau de connaissances requis.
À défaut de faire cette démonstration, le candidat devra
réussir des examens de contrôle des connaissances. »
 
Ainsi, un candidat détenteur d’un diplôme d’ingénieur datant de moins de 5 ans (ce qui est mon cas) n’a, a priori, pas besoin de passer un examen. Je ne sais pas quel est le parcours des deux membres de votre famille qui ont dû passer les examens, peut-être ne remplissaient-ils pas les conditions nécessaires pour s’affranchir de cet examen ?
 
Par ailleurs, pensez-vous qu’il soit raisonnable de songer à quitter la France avec un poste déjà en main? La prospection sur place est systématiquement nécessaire. J’ai lu que des salons comme Journée Quebec peuvent aider à réaliser cet objectif.. je peux rêver ?  :biggrin2:

 

De plus si ton diplôme est ingénieur logiciel ce n est peut être pas nécessaire du tout même après avoir immigré

 

Effectivement, le Génie logiciel n’est pas régie par l’OIQ. Il s’y intéresse, il aimerait mais ce n’est pas possible. Pour l’instant.

 

Mon diplôme est un diplôme d’ingénieur en électronique.

———

De Cherrybee

 

 

Si le diplôme français est visé par un arrangement de reconnaissance mutuelle, il n’est pas nécessaire (dans la très grande majorité des cas) de passer un examen pour détenir le titre d’ingénieur junior.

 

C’est votre avis de personne qui se renseigne. J’ai dans ma famille 2 ingés français diplômés qui sont arrivés en 2007, chacun dans une spécialité différente et ils ont complété le processus il y a 2 ans. Maintenant, puisque vous en savez plus que moi …

 

http://www.forum.immigrer.com/blog/2/entry-68-citim-demarches-pour-lintegration-de-lordre-des-ingenieurs-du-quebec-oiq/

 

 

Je vous invite à consulter le document suivant qui est une source officielle: http://www.oiq.qc.ca/Documents/DAP/admission/cheminement_obtenir_permis-fr.pdf

 

En page 3, vous pouvez voir sur le diagramme que la reconnaissance d’équivalence peut-être immédiate ou conditionnelle auquel cas le candidat doit se soumettre à un examen.

 

En page 4, dans le dernier paragraphe on peut lire: 

 

 » le Comité des examinateurs peut recommander au Conseil d’administration de

reconnaître l’équivalence de diplôme soit immédiatement,
soit après la réussite d’examens d’admission. En effet,
lorsque le diplôme à l’appui de la demande de permis a été
obtenu cinq ans ou plus avant cette demande, et que les
connaissances acquises par le candidat ne correspondent
plus, du fait du développement de la profession, aux connais –
sances enseignées maintenant, le candidat doit démontrer
qu’une expérience pertinente de travail oula formationqu’il
a pu acquérir depuis l’obtention de son diplôme lui ont
permis d’atteindre le niveau de connaissances requis.
À défaut de faire cette démonstration, le candidat devra
réussir des examens de contrôle des connaissances. »
 
Ainsi, un candidat détenteur d’un diplôme d’ingénieur datant de moins de 5 ans (ce qui est mon cas) n’a, a priori, pas besoin de passer un examen. Je ne sais pas quel est le parcours des deux membres de votre famille qui ont dû passer les examens, peut-être ne remplissaient-ils pas les conditions nécessaires pour s’affranchir de cet examen ?
 
Par ailleurs, pensez-vous qu’il soit raisonnable de songer à quitter la France avec un poste déjà en main? La prospection sur place est systématiquement nécessaire. J’ai lu que des salons comme Journée Quebec peuvent aider à réaliser cet objectif.. je peux rêver ?  :biggrin2:

 

De plus si ton diplôme est ingénieur logiciel ce n est peut être pas nécessaire du tout même après avoir immigré

 

Effectivement, le Génie logiciel n’est pas régie par l’OIQ. Il s’y intéresse, il aimerait mais ce n’est pas possible. Pour l’instant.

 

Mon diplôme est un diplôme d’ingénieur en électronique.

 

 

Nos cousins avaient 28 et 27 ans lorsqu’ils ont quitté la France, un diplôme d’ingé en main et bien entendu une expérience professionnelle à ce titre. Lui est ingé en informatique, elle en BTP.

Ils sont arrivés sans travail avec une RP régulière, mais ont trouvé du travail en 15 jours. Ils ont tous les deux été embauchés, mais pas au titre d’ingénieurs, lui chez Gemalto, elle chez Dessault. Ces compagnies les ont embauchés et ont attendu qu’ils obtiennent leur titre d’ingés Québec après validation de leurs examens pour leur donner le salaire correspondant. En fait, ils faisaient leur job d’ingé sans en avoir le titre.

Depuis, bien entendu, ils ont quitté ces 2 entreprises vu la façon dont elles ont périclité et n’ont eu aucun souci pour se replacer.

Bien sûr que c’est un bon plan de quitter la France avec une promesse de job. Mais il faut reconnaître que ce ne sera pas un poste d’ingé et qu’il est extrêmement difficile d’en obtenir un à distance.

Participer aux journées Québec peut effectivement être un bon plan.

———

De Pandore

Faire reconnaitre son titre d’ingénieur par l’OIQ ne représente pas beaucoup d’intérêt. En plus, il y a des frais et si il n’y a pas d’accord, l’OIQ ne reconnaitra pas.

Personnellement, je n’ai pas fait reconnaitre mon titre ici et ça ne m’a pas empêché de décrocher 3 propositions avant de mettre les pieds sur le sol canadien. Ce qui peut te faire défaut, c’est ton manque d’expérience. Comme tu dis ne pas être pressé, dépense plutôt ton énergie pour te construire un beau parcours. En plus, les lois changent souvent ici, donc ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut être plus demain et inversément …

———

De scaramanga

Ce qui peut te faire défaut, c’est ton manque d’expérience. Comme tu dis ne pas être pressé, dépense plutôt ton énergie pour te construire un beau parcours. En plus, les lois changent souvent ici, donc ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut être plus demain et inversément …

 

Je prévois d’immigrer dans 2 ans, et j’aurai déjà 2,5 ans d’expérience à ce moment-là. D’après ce que j’ai lu, il semble difficile de repartir du même niveau socio-professionnel à mesure que l’on acquiert de l’expérience. C’est pourquoi, je pense que partir avec un peu d’expérience engendrera moins de retard à rattraper une fois sur place. Quelle est votre parcours professionnel depuis la fin de vos études ?

———

De yann944

 

Ce qui peut te faire défaut, c’est ton manque d’expérience. Comme tu dis ne pas être pressé, dépense plutôt ton énergie pour te construire un beau parcours. En plus, les lois changent souvent ici, donc ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut être plus demain et inversément …

 

Je prévois d’immigrer dans 2 ans, et j’aurai déjà 2,5 ans d’expérience à ce moment-là. D’après ce que j’ai lu, il semble difficile de repartir du même niveau socio-professionnel à mesure que l’on acquiert de l’expérience. C’est pourquoi, je pense que partir avec un peu d’expérience engendrera moins de retard à rattraper une fois sur place. Quelle est votre parcours professionnel depuis la fin de vos études ?

 

 

Si c’est pour immigrer dans deux ans, vous devez déposer votre dossier d’immigration très rapidement car en moyenne obtenir le CSQ + la résidence permanente prend entre 18 et 24 mois actuellement.

 

A ce propos, avez-vous fait le test en ligne pour savoir si vous aviez des chances d’être pris ?

———

De Pandore

 

Ce qui peut te faire défaut, c’est ton manque d’expérience. Comme tu dis ne pas être pressé, dépense plutôt ton énergie pour te construire un beau parcours. En plus, les lois changent souvent ici, donc ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut être plus demain et inversément …

 

Je prévois d’immigrer dans 2 ans, et j’aurai déjà 2,5 ans d’expérience à ce moment-là. D’après ce que j’ai lu, il semble difficile de repartir du même niveau socio-professionnel à mesure que l’on acquiert de l’expérience. C’est pourquoi, je pense que partir avec un peu d’expérience engendrera moins de retard à rattraper une fois sur place. Quelle est votre parcours professionnel depuis la fin de vos études ?

 

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

———

De sophie.1940

Stratégie de quoi?? pour obtenir le CSQ il est bien nécessaire une expérience de travail dans le domaine…….bien médical, économique….etc……qui vient de découvrir l’Amérique après  Christoff Colomb????? :shok: Rien de nouveau 😀 

———

De scaramanga

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

 

 

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

 

 

C’est un récit intéressant que tu exposes. Tu as trouvé ce travail à partir de la France ou une fois arrivé là-bas? Quels conseils tu me prodiguerais pour trouver un emploi le plus rapidement possible en ayant la RP en main. Tu penses qu’obtenir une reconnaissance de diplôme auprès de l’OIQ est un plus pour trouver un travail une fois sur place ? Je me dis que les recruteurs auront ainsi un point de repère.

 

 

 

A ce propos, avez-vous fait le test en ligne pour savoir si vous aviez des chances d’être pris ?

 

 Oui je l’ai fait et j’ai également utilisé la grille de synthèse http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/divers/Grille-synthese.pdf et je dépasse le minimum requis.

———

De Cherrybee

 

 

Ce qui peut te faire défaut, c’est ton manque d’expérience. Comme tu dis ne pas être pressé, dépense plutôt ton énergie pour te construire un beau parcours. En plus, les lois changent souvent ici, donc ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut être plus demain et inversément …

 

Je prévois d’immigrer dans 2 ans, et j’aurai déjà 2,5 ans d’expérience à ce moment-là. D’après ce que j’ai lu, il semble difficile de repartir du même niveau socio-professionnel à mesure que l’on acquiert de l’expérience. C’est pourquoi, je pense que partir avec un peu d’expérience engendrera moins de retard à rattraper une fois sur place. Quelle est votre parcours professionnel depuis la fin de vos études ?

 

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

 

 

Peut-être qu’il serait intéressant de donner des chiffres en terme de salaire. Parce que la « tranche haute », ce n’est pas bien parlant.
En tout cas, nos cousins nous ont dit qu’il n’y avait pas photo entre avant et après l’obtention du titre d’ingé au Québec en terme de salaire.  Je précise encore une fois qu’ils sont jeunes et quand même loin de l’expérience de 15 ans en France.

———

De Pandore

 

 

 

Ce qui peut te faire défaut, c’est ton manque d’expérience. Comme tu dis ne pas être pressé, dépense plutôt ton énergie pour te construire un beau parcours. En plus, les lois changent souvent ici, donc ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut être plus demain et inversément …

 

Je prévois d’immigrer dans 2 ans, et j’aurai déjà 2,5 ans d’expérience à ce moment-là. D’après ce que j’ai lu, il semble difficile de repartir du même niveau socio-professionnel à mesure que l’on acquiert de l’expérience. C’est pourquoi, je pense que partir avec un peu d’expérience engendrera moins de retard à rattraper une fois sur place. Quelle est votre parcours professionnel depuis la fin de vos études ?

 

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

 

 

Peut-être qu’il serait intéressant de donner des chiffres en terme de salaire. Parce que la « tranche haute », ce n’est pas bien parlant.
En tout cas, nos cousins nous ont dit qu’il n’y avait pas photo entre avant et après l’obtention du titre d’ingé au Québec en terme de salaire.  Je précise encore une fois qu’ils sont jeunes et quand même loin de l’expérience de 15 ans en France.

 

Te donner des chiffres ??? Je ne te parle pas de statistiques mais de ma propre expérience, je ne vais quand même pas te donner mon salaire :blink2: Je ne serais pas venue ici si j’avais gagné moins que dans une ville comme Lyon ou Marseille, j’ai passé l’âge de devoir faire mes preuves …

———

De Pandore

 

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

 

 

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

 

 

C’est un récit intéressant que tu exposes. Tu as trouvé ce travail à partir de la France ou une fois arrivé là-bas? Quels conseils tu me prodiguerais pour trouver un emploi le plus rapidement possible en ayant la RP en main. Tu penses qu’obtenir une reconnaissance de diplôme auprès de l’OIQ est un plus pour trouver un travail une fois sur place ? Je me dis que les recruteurs auront ainsi un point de repère.

J’ai trouvé le poste avant de venir ici, c’est plus confortable psychologiquement et financièrement.

Si tu veux d’abord obtenir la RP, je te conseille de venir faire un repérage ici et de commencer à prendre des contacts (la RP est longue à obtenir, ça te laisse donc du temps pour préparer ton arrivée). Renseigne-toi sur ce que les entreprises recherchent, certains parcours / emplois sont (beaucoup) plus côtés que d’autres.

Je n’ai pas fait la reconnaissance auprès de l’OIQ et, au cours des entretiens, on n’a jamais abordé le sujet des études (j’ai pourtant fait une école du groupe A), par contre avoir fait des études informatiques étaient nécessaires pour obtenir l’ARM. Mais si tu as le temps, rien ne t’empêche de faire la demande de reconnaissance … A toi de voir !

———

De Cherrybee

C’est surtout que j’ai lu, sur un autre forum, quelqu’un qui transmettait une offre d’emploi en précisant : 14 $, c’est un super bon salaire. Donc maintenant, je ne m’avancerai plus à dire qu’on ne repart pas plus bas que le niveau qu’on avait dans son pays d’origine, qu’un non ingé québécois gagne plus qu’un ingé québécois, bref tous ces « on-dit » qui font penser que le Québec est un Eldorado.

———

De Cherrybee

 

 

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

 

 

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

 

 

C’est un récit intéressant que tu exposes. Tu as trouvé ce travail à partir de la France ou une fois arrivé là-bas? Quels conseils tu me prodiguerais pour trouver un emploi le plus rapidement possible en ayant la RP en main. Tu penses qu’obtenir une reconnaissance de diplôme auprès de l’OIQ est un plus pour trouver un travail une fois sur place ? Je me dis que les recruteurs auront ainsi un point de repère.

 

Si tu veux d’abord obtenir la RP, je te conseille de venir faire un repérage ici et de commencer à prendre des contacts (la RP est longue à obtenir, ça te laisse donc du temps pour préparer ton arrivée). Renseigne-toi sur ce que les entreprises recherchent, certains parcours / emplois sont (beaucoup) plus côtés que d’autres.

 

Si Scaramanga n’a pas la nationalité française, cela risque d’être difficile pour lui. Et trouver un travail à distance … Encore plus.

———

De Pandore

C’est surtout que j’ai lu, sur un autre forum, quelqu’un qui transmettait une offre d’emploi en précisant : 14 $, c’est un super bon salaire. Donc maintenant, je ne m’avancerai plus à dire qu’on ne repart pas plus bas que le niveau qu’on avait dans son pays d’origine, qu’un non ingé québécois gagne plus qu’un ingé québécois, bref tous ces « on-dit » qui font penser que le Québec est un Eldorado.

Je n’avance rien et je précise bien que certains y arrivent et d’autres pas. On ne peut pas dire que 14$ est un bon salaire ou non. Tout dépend du métier qu’on occupe, de l’expérience qu’on en a, etc . Quelqu’un qui touche le SMIC à Paris sera peut être content de gagner 14$ ici … Mais ça ne peut être un bon ou mauvais salaire que par rapport à quelque chose d’autre.

———

De Pandore

 

 

 

Tu sais, les « on dit » .. Je suis arrivée ici avec 15 ans d’expérience, j’étais directeur informatique en France et ici je suis directeur de projets (volontairement car je voulais revenir au projet), j’ai un bon salaire, la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France. Je n’ai donc pas connu ce qu’on peut lire ici ou là comme quoi des ingénieurs se retrouvent à faire des ménages ou la plonge et les français autour de moi ne l’ont pas connu non plus. Mais je sais que ça existe, reste à savoir ce qui fait que certains y arrivent bien et d’autres non. Je ne saurais pas te dire …

 

 

Je te conseille de faire ta demande de CSQ au bout d’un an d’expérience, ça te rapportera des points et comme il faut compter 18 mois pour obtenir le CSQ, tu seras rendu à 2.5 d’expérience totale.

 

 

C’est un récit intéressant que tu exposes. Tu as trouvé ce travail à partir de la France ou une fois arrivé là-bas? Quels conseils tu me prodiguerais pour trouver un emploi le plus rapidement possible en ayant la RP en main. Tu penses qu’obtenir une reconnaissance de diplôme auprès de l’OIQ est un plus pour trouver un travail une fois sur place ? Je me dis que les recruteurs auront ainsi un point de repère.

 

Si tu veux d’abord obtenir la RP, je te conseille de venir faire un repérage ici et de commencer à prendre des contacts (la RP est longue à obtenir, ça te laisse donc du temps pour préparer ton arrivée). Renseigne-toi sur ce que les entreprises recherchent, certains parcours / emplois sont (beaucoup) plus côtés que d’autres.

 

Si Scaramanga n’a pas la nationalité française, cela risque d’être difficile pour lui. Et trouver un travail à distance … Encore plus.

 

Scaramanga semble vouloir passer par la RP avant de chercher un travail et dit avoir les points requis pour l’EPI. Mais si tu as des conseils à lui donner, n’hésite pas ! Je suis loin de tout connaitre.

———

De caroline77

Te donner des chiffres ??? Je ne te parle pas de statistiques mais de ma propre expérience, je ne vais quand même pas te donner mon salaire :blink2: Je ne serais pas venue ici si j’avais gagné moins que dans une ville comme Lyon ou Marseille, j’ai passé l’âge de devoir faire mes preuves …

 

 

 

 

 

Et pourquoi pas ? Ton salaire, c’est secret d’état ? Je suis d’accord avec Cherrybee que sans citer de chiffre, on peut dire tout et n’importe quoi.

———

De Pandore

 

Te donner des chiffres ??? Je ne te parle pas de statistiques mais de ma propre expérience, je ne vais quand même pas te donner mon salaire :blink2: Je ne serais pas venue ici si j’avais gagné moins que dans une ville comme Lyon ou Marseille, j’ai passé l’âge de devoir faire mes preuves …

 

 

 

 

 

Et pourquoi pas ? Ton salaire, c’est secret d’état ? Je suis d’accord avec Cherrybee que sans citer de chiffre, on peut dire tout et n’importe quoi.

 

Remarque ridicule, je lui là pour aider et je ne vois pas en quoi mon salaire permettrait à Scaramanga d’avancer dans ses démarches, c’est totalement hors sujet.

———

De caroline77

Dans ce cas là tu gardes certains propos comme «  la tranche haute de ce que j’aurais pu espérer avoir si j’avais changé de poste en France » ou alors tu argumentes. Ça s’appelle parler dans le vide, que Mme trouve ça ridicule ou non.

———

De marionnette1979

Pis au Canada les salaires sont pas des secrets comme souvent en France 😛 Je connais les salaires de quasi tous mes amis au Québec… et quasi aucun de mes amis en France 😀 haha !

———

De caroline77

Surtout lorsqu’on sous-entend un certain salaire sans daigner fournir l’information derrière. M’enfin.

———

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut