Sherbrooke, c’est tentant - Immigrer.com
mardi , 28 mai 2024
Accueil FAQ Sherbrooke, c’est tentant
FAQRégions du Québec

Sherbrooke, c’est tentant

0
0
(0)

Sherbrooke, c’est tentant

Ecrit par: B52 20-05 à 4:41

pour ceux qui veulent immigre à Sherbrooke voici un article interessant:


Sherbrooke au top 20 canadien de la qualité de vie
David Bombardier et La Voix de l’Est
La Tribune
Sherbrooke
Avec ses attraits naturels, ses activités culturelles variées et l’absence de bouchon de circulation, la ville de Sherbrooke est l’un des 20 endroits où il fait bon vivre au pays. C’est la bonne nouvelle que répand actuellement l’édition du mois de mai de la revue canadienne pour baby-boomers, 50Plus.

Au Québec, seules deux villes ont retenu l’attention des rédacteurs de la revue: Sherbrooke et Bromont. Celles-ci figurent aux côtés de Kamloops en Colombie-Britannique, Medicine Hat en Alberta, Sault Ste. Marie en Ontario et Montague à l’Ile-du-Prince-Édouard.

50Plus brosse un portrait de toutes les villes, à commencer par la météo qu’il y fait. Viennent ensuite le prix moyen des maisons, les infrastructures de transport en commun, les activités culturelles et les services de santé.

C’est la troisième année que la revue, distribuée à quelque 400 000 membres de la Canadian Association of Retired Persons, fait un pareil exercice.

La nouvelle a été accueillie avec plaisir par le maire de Sherbrooke, Jean Perrault. Depuis longtemps, le maire parle de Sherbrooke comme étant “le meilleur endroit où vivre, étudier, travailler et investir”. “Ça fait du bien de se le faire dire par d’autres”, mentionne M. Perrault.

———————————–

Ecrit par: Lizzie 20-05 à 6:54

je n’en doute pas que Sherbrooke figure parmi ces villes mais ce qu’ils ont oublié de prendre en considération, c’est l’emploi.

———————————–

Ecrit par: sophie1963 20-05 à 6:57

comment se passe la vie quutidienne la bas à sherbrooke. Est ce plus français ou anglais en langue ?????? et le marché du travail dans quel domaine il y a plus de travail

———————————–

Ecrit par: jwilili 20-05 à 7:00

j’avais toujours une idée que : Montréal est la ville de travail et sherbrooke la ville de l’étudiant !!!

———————————–

Ecrit par: TigRoO° 20-05 à 7:25

QUOTE(sophie1963 @ 20-05 à 11:57)
… et le marché du travail dans quel domaine il y a plus de travail

C’est une question qui me préoccupe aussi ! J’ai ouie dire plusieurs fois que le domaine de l’informatique était quelque peu bouché au Québec. À Sherbrooke qu’en est-il ? Je risque de débarquer sans offre d’emploi en août (avec un PVT en poche je l’espère) et je suis ingénieur en informatique, quels sont mes chances de trouver un messagee dans mon domaine (même si j’occupe un messagee de technicien dans un premier temps) ?

———————————–

Ecrit par: TigRoO° 20-05 à 7:27

Et sinon, reprendre les études alors que l’année scolaire commence à peine, c’est possible ? Est-ce facile de mettre un pied dans un labo pour faire de la recherche ?

———————————–

Ecrit par: cherry 20-05 à 10:49

Euh, juste un détail, l’article vient d’une revue qui s’adresse aux 50 ans et plus, donc aux retraités ou futur retraités.

Donc, pour ce qui est de la manne question boulot, il ne se sont pas penchés sur la question…

———————————–

Ecrit par: Zogu 20-05 à 10:58

Ça me fait bien rigoler les préjugés sur les régions, en particulier sur Sherbrooke. À une certaine époque j’avais une blonde qui habitait là et qui étudiait en commerce. J’ai eu l’occasion de voir de près les entreprises de Sherbrooke, Granby, Bromont, Magog, etc., et je peux vous dire que c’était en forte croissance.

Pour ceux qui ne croient qu’aux chiffres, voici:

www.stat.gouv.qc.ca/donstat/
(chiffres du 1er trimestre 2005)

Taux de chômage pour l’ensemble de la province:
9,0%

Taux de chômage pour Montréal:
9,0%

Taux de chômage de Sherbrooke:
8,0%

Les chiffres ont parlé.

Pour répondre à la question linguistique, voici d’autres chiffres:

www40.statcan.ca/l02/cst01/demo12b_f.htm
(recensement de 2001)

Langue à la maison, ville de Sherbrooke:

Français
136580 (91%)

Anglais
8010 (6%)

Langue non officielle
4585 (3%)

———————————–

Ecrit par: totof06 20-05 à 11:13

Ha…. Les cantons de l’Est……… C’est vrai que la vie y est beaucoup plus douce… Vivement ce week end que j’y aille !!!

Même s’il est vrai que traditionnellement on a tendance à dire que l’Estrie est plus anglophone (à cause de la proximité des Etats), dans les faits, sorti de quelques villages (North Hatley, Hatley) TRES anglophones, pour le reste c’est majoritairement francophone…

L’emploi… Ben c’est vrai que c’est à cause de cela qu’on “pourrit” en Montérégie au lieu de courir s’installer là-bas… En informatique, à part bosser chez un revendeur de la rue King…

QUOTE
J’ai ouie dire plusieurs fois que le domaine de l’informatique était quelque peu bouché au Québec

En se remuant un peu, crois-moi que les opportunités ne manquent pas (du moins à Montréal… Malheureusement…. ) !!!!

———————————–

Ecrit par: Lizzie 20-05 à 12:25

Pour ceux qui ne croient qu’aux chiffres, voici:

www.stat.gouv.qc.ca/donstat/societe…
(chiffres du 1er trimestre 2005)

Taux de chômage pour l’ensemble de la province:
9,0%

Taux de chômage pour Montréal:
9,0%

Taux de chômage de Sherbrooke:
8,0%

Les chiffres ont parlé.

Pour répondre à la question linguistique, voici d’autres chiffres:

www.statcan.gc.ca/start-debut-fra.html
(recensement de 2001)

Langue à la maison, ville de Sherbrooke:

Français
136580 (91%)

Anglais
8010 (6%)

Langue non officielle
4585 (3%)

au début de mon immigration, je voulais m’installer à Sherbrooke puis il y a plus d’un an, j’ai dû faire un stage pour mes études et j’ai cherché de entreprises susceptibles de me proposer ce stage en info et plus spécialement développement Web. Eh bien, je n’en ai pas trouvé beaucoup malheureusement (en plus, je n’ai pas pu le faire à l’étranger quoi qu’il arrive).

Le problème n’est pas de trouver un emploi mais de savoir qu’on a la possibilité d’en trouver plusieurs au cours de sa vie, sachant le marché de l’emploi assez “volatile” ici. Ca m’embête de quitter Montréal et de n’avoir qu’un mandat de 6 mois environ.

Je suis allée à Sherbrooke et j’ai trouvé ca tellement bien, c’est vraiment ce que je recherche mais le marché de l’emploi me fait peur alors on reste sur Montréal pour le moment.

———————————–

Ecrit par: Bruno2000 20-05 à 12:53

On dit beaucoup de bien sur Sherbrooke et sa qualité de vie mais en tant qu’immigrant je conseille la plus grande prudence. Coté travail ce n’est peut etre pas si facile ! Le coeur économique du Québec c’est montréal.

Vous avez peut etre vu le reportage de tqs il y a quelques jours sur cette famille française avec 5 enfants installée à sherbrooke. Apres 1 an ils n’ont trouvé aucun travail, aucun soutien, ils ont tout perdu et rentrent en juillet en France ruiné. Le père avait pourtant 15 ans d’experience dans le transport routier….

———————————–

Ecrit par: Zogu 20-05 à 15:45

QUOTE
Ca a pourtant l’air correct en Montérégie, même si le paysage est un peu, euh, plat…

Ça ne paraît pas vraiment, mais la Montérégie a ses défauts, soit:

– Le plus haut taux de smog du Québec (ce n’est pas moi qui ai inventé ça… c’est sorti dans les journaux de la région, Varennes et Boucherville… et on le voit sur les cartes de smog). Souvent plus élevé qu’à Montréal. Les polluants qui proviennent des grands-lacs (USA, Ontario) et de Montéal sont “aspirés” par le couloir des vents du Saint-Laurent et se retrouvent sur le rive-sud.

– Le plus haut taux d’obésité du Québec.

– Avec Montréal, le plus haut indice de “pollution sonore” (bruit urbain), à cause de l’urbanisme déficient qui fait construire les maisons le long des trop nombreuses voies rapides, boulevards et autoroutes.

Ce qui me décourage parfois, c’est de voir à quel point les Montérégiens sont aveuglément fiers de leur région, à un point qui atteint un niveau dogmatique. Pour eux, c’est le paradis sur Terre et ceux qui ne sont pas d’accord sont des crétins. Et pourtant… cette région a ses défauts et peut-être qu’à mettre la tête dans le sable, ses habitants perdent des occasions d’améliorer leur qualité de vie.

Quand nous avons décidé de quitter Montréal pour nous installer en région éloignée, certains membres de la famille, qui habitent en Montérégie, ont pris cela comme un affront personnel. En caricature: “Quoi! Vous tournez le dos au paradis sur terre?”

Lanaudière? C’est un trou. Venez habiter en Montérégie.
Montréal? C’est dangereux. Venez habiter en Montérégie.
Laval? Voyons donc, c’est laid, y’a plein de pylones électriques. Venez habiter en Montérégie.
Les régions éloignées? C’est un caprice temporaire. Vous viendrez habiter en Montérégie “pour-élever-vos-enfants-dans-l’environnement-parfait”.

La Montérégie, c’est une secte.

———————————–

Ecrit par: totof06 20-05 à 15:50

Non, vraiment permettez-moi de trouver du travail en Estrie ou bien encore de travailler à distance (après tout lorsque c’est pour travailler de nuit, on me le permet bien alors pourquoi pas de jour ?) et je fais ma valise dès ce soir !

———————————–

Ecrit par: isseo17 20-05 à 16:27

Bonjour à tous,

Voulant m’installer sur Sherbrooke, j’avais beaucoup prospecté au niveau de la job dans le domaine industriel, dans la région. Je crois que tout dépend du type de poste cherché.

Au niveau ingénieur le marché est assez difficile car on est en concurrence avec les nombreux ingénieurs qui sortent de l’université de Sherbrooke.

Par contre je sais qu’il y a une pénurie dans le domaine des techniciens notamment tout ce qui concerne la métallurgie ou la conduite des machines à commandes numériques. De nombreuses entreprises n’arrivent pas à trouver du personnel.

J’ai vécu 6 semaines sur Sherbrooke. C’est vraiment une ville agréable si, comme moi, on adore l’Estrie et le sport.

———————————–

Ecrit par: Malica 21-05 à 20:45

on a visite Sherbrooke la semaine passee et peut-etre on a pas trouve ce que tout le monde aime aussi au forum…. On a fait la rue King la longueur, tres deprimant et au milieu il y a une colline et on a tourne vers le nord et la-bas se trouve le centre d’achats de l’estrie. On etait tellement decu et on est retourne tout de suite a Montreal.
Dites-moi comment mieux faire une deuxieme visite. J’ai note des cafes de sushi et des etudiants universitaires et une grandes bibliotheque mais il n’y avait pas beaucoup de charme a mon avis. J’aimerais mieux connaitre cette ville que vous aimez tant, aidez-moi!

———————————–

Ecrit par: Zogu 22-05 à 0:41

Draga Malica, t’as complètement manqué le centre de Sherbrooke, la vieille ville quoi… avec les parcs, la plage sur le bord de la rivière, les restaurants et tout ce qui vaut la peine d’être vu!
Si tu as une chance, retourne à Sherbrooke avec un bon plan de ville!

———————————–

Ecrit par: Malica 22-05 à 9:01

Quelles rues font partie de la vielle ville? Pas King Portland Galt Universite? Rue Beckett? Boul. Cartier? Et le fleuve est a cote de King, n’est-ce pas?

———————————–

Ecrit par: corsa 22-05 à 10:46

La baie d’urfe montreal ouest et tous les environs pas mal !

totof tu as oublie les bungalows à perte de vue beurrrrrk! c’est pas des baraques ça ,c’est ce qu on a dans nos campings et pourtant ça vaut la peau du cul a louer.

———————————–

Ecrit par: Zogu 22-05 à 12:21

Malica,

Je viens de la rive-nord (Mascouche et Terrebonne) mais je connais bien Sherbrooke car mon ex étudiait là. J’y suis allé très souvent entre 1996 et 1999.

Tout d’abord il ne faut pas manquer le grand parc et la plage du Lac des Nations (au bout de la rue Jacques-Cartier). Quand je passais plusieurs jours à Sherbrooke, nous y allions souvent pour étudier dans l’herbe, sur le bord de l’eau. L’hiver nous y faisions des sculptures de neige.

La vieille ville de Sherbrooke s’étend au confluent des deux rivières. La rue King y descend une côte et rejoint la rue Grandes-Fourches, où il y a la terminus de bus.

Il y a d’autres secteurs jolis et anciens, toujours le long des deux rivières. Par contre les grands boulevards comme Portland et Queen sont déprimants (avec les centres commerciaux et l’omniprésence de l’asphalte). Les quartiers résidentiels sont très ordinaires aussi, surtout dans le secteur universitaire. Par contre la montagne est jolie, avec les sentiers.

Personnellement, si je voulais m’établir dans cette région pour travailler à Sherbrooke, je trouverais une région à l’extérieur de la ville, dans un secteur agricole ou boisé.

———————————–

Ecrit par: Malica 22-05 à 13:43

Merci Zogu de la reponse. Avant de m’installer au Canada j’ai passe deux semaines a Compton que j’ai trouve tres beau. Mais pour les services, medecins etc, je n’en sais rien. Il y avait des pommiers et le gros Pierre, si je ne me trompe pas qui etait bien amusant, et les vaches avec leurs grands yeux bruns tout le long des chemins.
Par contre on a vu lac Magog la semaine derniere et bien, tres touristique et kitsch. On continue a chercher notre coin a nous.

———————————–

Ecrit par: Zogu 22-05 à 14:38

As-tu vu l’auberge “Le Bocage” à Compton? C’est là que je me suis fiancé!!!!

———————————–

Ecrit par: SuperSophieStar 22-05 à 18:02

hmmm!!! miam!!
ca a l’air interessante cette petite ville !!!

par contre,
je voudrais savoir si c’est vrai que Sherbrooke est la ville natale de l’actuel prime ministre du Qc????

———————————–

Ecrit par: Zogu 22-05 à 18:17

OUI! Et ça lui enlève un peu de charme!!!

———————————–

Ecrit par: Bouddhette 24-05 à 12:50

Bonjour à tous !

Mon petit grain de sel sur sherbrooke où nous vivons depuis bientôt deux ans. Nous sommes heureux , nous avons acheté une maison coquette pas chère tout près des commodités, si bien que je suis en train d’essayer de vendre ma voiture.

Côté travail, je me suis mise à mon compte, donc je n’ai pas de problème avec mon employeur et ça marche très très bien. Mon mari a été embauché dans une boîte dirigée par un Marocain, tout allait bien jusqu’à ce que la société de fasse racheter par une plus grosse qui a viré tout le monde. Mon mari a un excellent CV mais n’a rien trouvé à Sherbrooke qui soit du domaine de ses compétences (technico-commercial). Il travaille maintenant à Montréal et fait la navette tout comme moi lorsque nous sommes arrivés ici. Mais il est content de son sort, cete fois il s’est fait embaucher par une boîte belge, il est responsable de la filiale canadienne, c’est un peu comme une promotion pour lui.
Oui, il y a des emplois à Sherbrooke, il y a peu de chômage, mais les salaires sont bas et de nombreux emplois nécessitent peu de qualifications.

Nous trouvons la vie ici très tranquille et nous avons des amis. Mais franchement, ce serait à refaire, je pense que nous nous installerions à Montréal, même si nous savons apprécier les avantages que nous avons ici, notamment pour nos enfants : on sort quasiment skis de fond ou patins aux pieds en hiver ! Et en été, on se régale avec le vélo. C’est calme pour les enfants.

Si Malica n’a pas trouvé le centre ville, c’est parce qu’il n’y en a quasiment pas. On ne se croirait pas dans une ville de 120 habitants. Pour habiter à Sherbrooke il faut aimer la campagne mais je me dis que tant qu’à faire, autant aller vivre son rêve québécois dans un chalet isolé dans un bois, là au moins, ce sera la vraie campagne. La rue Wellington est visitée en moins de 10 minutes. Je n’aimais déjà pas tellement le shopping avant, mais là, je peux vous dire que je fais des économies de ce côté là. À part les boutiques de cette fameuse rue Wellington, il n’y a pas grand chose d’intéressant sauf peut-être pour certains adeptes des centres d’achats comme le Carrefour de l’Estrie, que je trouve d’un ennui mortel. Pour les maniacs du magasinage, là encore, le moindre petit centre d’achats à Montréal ou à Québec plus intéressant.

Et pour moi, Sherbrooke est un désert culturel même si maintenant que je commence à bien connaître et à être “introduite”, je suis bien au courant des activités culturelles qui ont lieu ici, notamment grâce au fait que j’ai repris mes études, précisément en interculturel. Et même d’un pint de vue universitaire, mon département dépend de l’Université Laval et tous les congrès qui m’intéressent ont lieu soit à Montréal, soit à Québec et de nombreux cours de mon programme sont donnés sur le campus de Longueuil.

Donc pour ce qui me concerne, Sherbrooke, c’est la campagne et la première “vraie” ville (selon mes critères), c’est Montréal, à 1h30 d’ici.

Et pour les visiteurs de fin de semaine, je trouve plus intéressant d’aller dans des petites villes comme North Hatley, ou encore Magog, Deauville, ou bien aller au lac Fraser ou au Mont Mégantic… ou se faire inviter par un charmant pure-laine à chemise carreautée dans son chalet de bois au bord d’un lac écologique qui se reconnaîtra

———————————-

Ecrit par: Zogu 24-05 à 13:18

Sherbrooke, désert culturel?
C’est quoi tes critères pour définir la “culture”?

Il y a deux excellentes salles de spectacle; j’ai vu un spectacle de Gilles Vigneault dans la salle du campus de l’UdeS, qui a une acoustique superbe. Et un spectacle de tango sur la scène du Vieux Clocher de Sherbrooke.

Côté bouffe, il y a des restaurants marocains, une épicerie spécialisée dans les produits du moyen-orient, une épicerie végétarienne, etc.

Il y a des dégustations de vin & fromage annuelles dans quelques petites villes autour de Sherbrooke.

Un festival de court-métrage. www.soireevideo.org/

En musique classique, le Festival des harmonies et orchestres symphoniques. www.festivaldesharmonies.com/

Un festival de danse latines et baladi.

Un petit festival d’humour.

Un festival de “dragon boats” (courses de bateaux asiatiques)

Et plusieurs fêtes en plein-air.

Bon j’avoue que c’est pas aussi riche qu’à Montréal côté culture, mais faut quand même pas appeler cela un “désert”!
Faut sortir un peu de sa maison

———————————–

Ecrit par: O’Hana 24-05 à 14:09

Salut Boudhette !

J’aurai tendance à réagir comme Zogu au niveau du désert culturel sherbrookois :

Tout dépend de la définition qu’on attribue au mot culture … C’est sûr que comparativement à Montréal, il y a encore des efforts à faire mais je trouve l’état culturel sherbrookois significatif comparativement à la taille de la ville et surtout considérant la proximité de Montréal comme tu l’écris justement

J’ai toujours pensé que la caractéristique de Sherbrooke était que son principal intérêt se trouvait à l’extérieur de la ville et non dans la ville en tant que telle. Ainsi, la ville fournit les commodités administratives (réseau scolaire complet, services publics, transport en commun, etc) ce qui évite de se rendre jusqu’à Montréal pour en disposer. Cela pourrait d’ailleurs expliquer le faible intérêt du centre-ville sherbrookois et de son avenue principale (la rue King) dans la mesure où, personnellement, je trouve plus intéressant d’aller prendre une bière sur une terrasse à Magog ou à North Hatley qu’au Liverpool (bar du centre-ville)

Pour tes études dans le domaine interculturel, il faut savoir aussi que chaque université se “spécialise” dans certains domaines : de ma propre expérience, il est connu par exemple qu’en communication et journalisme, les universités montréalaises sont plus réputées. Qu’en sciences politiques, l’Université du Québec en Outaouais est probablement plus intéressante (du fait de sa proximité avec la colline parlementaire d’Ottawa). Et qu’en sciences humaines (en particulier orientation et enseignement), Sherbrooke s’est taillée une belle place au Québec. En outre, l’Université Laval (plus ancienne université francophone en Amérique du Nord) est une très grosse université : pratiquement rien ne se fait au Québec dans la recherche universitaire sans que Laval ne soit concernée directement ou pas …

Pour le campus de Longueuil de l’université de Sherbrooke, j’ai le sentiment que c’est davantage un choix stratégique : tenter de récupérer une partie de la clientèle universitaire montréalaise intéressée par l’approche sherbrookoise mais qui n’est pas prête à “s’expatrier” à Sherbrooke pendant 3 ou 4 ans. Tout en comprenant ce choix, je le déplore car c’est justement le caractère régional de l’Université de Sherbrooke qui la rend si séduisante selon moi.

———————————–

Ecrit par: Zogu 24-05 à 14:21

Un peu comme l’UQAR qui a été obligée d’ouvrir un campus à Lévis pour assurer sa survie. Ce campus comprenait à l’origine les facultés d’administration, d’enseignement et de sciences infirmières… mais le campus de Lévis est en train de grossir et menacera peut-être la légitimité de l'”université-mère” à Rimouski même!!! C’est complètement absurde, mais comment une université de région peut-elle survivre si elle déplace certaines de ses facultés les plus importantes près d’une grande ville?

———————————–

Ecrit par: O’Hana 24-05 à 14:29

Exaaactement … Le campus sherbrookois de Longueuil est encore jeune mais avec un tel potentiel montréalais, je crains qu’à terme que l’Université de Sherbrooke soit aux prises avec la même tendance que celle que tu cites Zogu pour Rimouski et Levis.

Cela va renforcer alors la prépondérance des deux principaux pôles urbains québécois (Montréal et Québec), invalider le processus fragile de décentralisation vers les régions et favoriser la concentration urbaine.

Bref, vaste question …

———————————-

Ecrit par: LES L5 5-10 à 9:16

Ma soeur a passé les 10 derniers jours avec nous, dans notre belle région de l’ESTRIE, (ce qui explique ma “non disponibilité” ) et elle est repartie des étoiles rouges, oranges, jaunes, et vertes plein les yeux

La saison est tout simplement MAGNIFIQUE, meme si les habitants me disent que cette année n’est pas la PLUS belle (il n’y a pas eu de gelé, et il semble que cela modifie un tant soit peu les couleurs automnales quand elles ont lieu)

Bref : SHERBROOKE et les quartiers !
Nous nous sommes dans la partie Nord, qui commence par des rues très anciennes, ou se cotoient les arbres majestueux au centre de la rue, formant ainsi un pont naturel. On y découvre donc des maisons anciennes et très typiques .
Derrières cela, le quartier s’ajeunit, et se modernise : ce sont les maisons des années 70 / 80. Nous y sommes. Et derrière encore, un quartier encore plus récent, et meme en cours de construction, avec d’une part des triplex, quadruplex, duplex… et d’autres part, de très grosses maisons en pierre !

La partie sud de sherbrooke sera très orienté JEUNES, puisqu’on y trouve l’université ! Donc beaucoup de maison aménagée en appart, beaucoup de condo, etc….

La partie Est, c’est là que se trouve le CHU et FLEURIMONT ! On m’a dit que certains endroits de ce quartier était bof…. mais je ne généraliserai pas car je trouve Fleurimont très joli et je ne voudrais pas critiquer inutilement un lieu que je ne connais pas plus.

Coté Ouest enfin, c’est Rock Forest et Saint Elie d’Orford.
Rock FOrest c’est très mignon, très familiale, mais coté école…. une fois passé le primaire, il faut aller sur Sherbrooke ! donc bus + trajet + temps de trajet, etc…..
Beaucoup de maison au bord de l’eau dans ce “village” ! très mimi !

Donc voilà, hormis le coté Est qui pour une partie nous a été déconseillée à l’époque de la recherche d’achat de maison, je dirai simplement encore que le centre ville est très joli, mais n’est pas fait pour des familles avec enfants, car relativement bruyant. Je connais une immigrante qui s’y est installée, et c’est ce qu’elle m’en a rapporté.

J’oubliais : coté sud il y a aussi ASCOT et Lennoxville ! mais je n’y suis que passée, et je ne sais qu’en dire !

———————————–

Ecrit par: O’Hana 11-10 à 18:54

Salut,

En complément de la réponse des L5 :

Historiquement, Sherbrooke se divise entre le nord et le sud de la ville : le nord – résidentiel aux demeures luxeuses et appartements aux loyers plus élevés – était le quartier des notables et des hommes d’affaires et le sud – appartement à loyers modérés – était essentiellement habités par la classe ouvrière.

Pour une famille, je suggère le nord ou l’ouest de la ville pour le calme et la verdure. Par l’ouest, j’entends jusqu’à St-Élie d’Orford où ça se construit sans cesse depuis 3 ou 4 ans, ceci incluant Rock Forest. La jonction entre le nord et l’ouest de la ville se fait au niveau du principal centre commercial de la ville, le Carrefour de l’Estrie, qui est LE centre névralgique commercial, d’autant plus que pas loin, le Plateau St-Joseph se développe beaucoup avec le déménagement du Wal-Mart sur ce plateau mais aussi des principales quincailleries (Rona, Home Depot), de nouveaux arrivants (Winners, HomeSense) et, bien entendu, les inévitables épiceries (ex : Maxi, Super C). Le coin connaît donc un développement important ces derniers temps et ça ne risque pas de s’arrêter.

Il y a donc une concentration de différents commerces – à la mode états-unienne – sur un même espace mais l’espace est à relativiser car ça prend quand même une auto pour se déplacer dans cette espace.

Le sud (Ascot) est surtout l’endroit des immigrants et des étudiants (l’Université n’est pas loin). Encore plus au sud, il y a Lennoxville, le bastion anglophone de Sherbrooke avec ses maisons au cachet très british, c’est très beau comme coin mais beaucoup d’étudiants (Université Bishop’s).

L’est (Fleurimont) est bien aussi mais la difficulté est que c’est un endroit un peu délaissé : le centre-ville se trouve plus dans l’ouest, le Carrefour de l’Estrie aussi, donc, ça fait un peu “bout du monde” à mon impression. Ceci étant, un homme d’affaires de la région souhaite revitaliser complètement le centre commercial du coin, les Galeries Quatre-Saisons, pour en faire un centre névralgique aussi. À attendre donc.

Le centre-ville est très urbanisé, très peu intéressant à y habiter. C’est bruyant et la proximité des bars (sur la rue Wellington) rend la sécurité toute relative : c’est pas le Bronx non plus quand même. Ceci étant, l’Hôtel de Ville a un projet grandiose soit de créer la Cité des Rivières sur les berges du Lac des Nations. Les prochaines élections municipales ont mis un peu le projet en suspens, on verra la suite si Perreault est de retour.

Sinon, il y a de très beaux petits coins tout autour de Sherbrooke (à 15-20 minutes en voiture) comme Bromptonville, St-Denis de Brompton, Magog, etc C’est certes plus compliqué en hiver si on travaille à Sherbrooke.

—————————–

Ecrit par: Zogu 21-12 à 1:59

J’ai vécu à “temps partiel” à Sherbrooke à l’époque où ma blonde y habitait… il y a près de deux lustres de cela… et je n’ai que de bons mots à dire sur leur centre hospitalier. Il est moderne, avec des équipements de pointe, et les pénuries de médecins et d’infirmières se font moins sentir qu’ailleurs.

Presque aussi bon que les hôpitaux de Repentigny et de Rimouski…

Sherbrooke…. belle ville étudiante et industrieuse, avec des parcs au centre-ville, des pistes cyclables et la nature à proximité.

Quelques bonnes épiceries, dont “Le végétarien” et une épicerie méditerranéenne dont j’ai oublié le nom. Petites communautés de Marocains, de Serbes, et d’autres nationalités. Quelques communautés anglophones autour.

Sherbrooke est une ville assez pauvre en gastronomie, mais la région tout autour compense largement. Beaucoup de tables champêtres et d’auberges qui valent le détour. Cuisine du terroir. Mes favoris: Le Bocage à Compton (excellente auberge autant pour la table que pour les chambres) et “La tablée du pont couvert” à Milby (qui se spécialise en cuisine bio locale, en toute simplicité, et viandes confites; chef jovial).
www.voir.ca/restos/chronique.aspx?i…

Par contre, éviter l’hôtel Lakeview Inn, qui est affreusement cher et dont tout laisse à désirer: chambres, repas, service.

Ne pas manquer l’élevage de canards du Lac Brome, en achetant sur place vous économisez beaucoup: confit, rillettes, foie torchon, magrets, saucisses, viande fumée, etc.

Sherbrooke est une ville assez froide l’hiver, mais heureusement l’air des collines est sec et donc plus confortable qu’à Montréal.

Le service d’autobus de Sherbrooke est bien fait, même si le nombre de ligne n’est pas énorme. Les prix sont très raisonnables et les autobus sont confortables.
www.sts.qc.ca/

Aussi, si vous n’avez pas de voiture et que vous voulez aller à Magog, Granby ou Montréal, vous pouvez prendre l’autobus interurbains (gérés par Limocar) vers le centre-ville de Montréal; l’express le fait en 1h45 si je me souviens bien et les prix sont raisonnables.
www.limocar.ca/fr-ca/

J’ai souvent pris ces autobus locaux et interurbains dans les années 1996-1999 et j’en garde un bon souvenir.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Sherbrooke VS Saguenay

0 (0) Par Regs10 novembre 2023 dans Québec Regs Posté(e) 10 novembre 2023  Salut à tous,...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com