Québec pays de l’électricité, mode de consommation - Immigrer.com
mardi , 28 mai 2024
Accueil FAQ Consommation, meubles et vêtements Québec pays de l’électricité, mode de consommation
Consommation, meubles et vêtementsFAQ

Québec pays de l’électricité, mode de consommation

0
0
(0)

Québec pays de l’électricité

Ecrit par: epervier 5-05 à 8:50

tarifs d’électricité

Hydro mise sur une hausse de 5,5 % en 2005

Pierre Couture

Le Soleil

Montréal

Les Québécois devront s’y habituer. Après avoir vu leur facture d’électricité grimper de 4,4 % cette année, ils devront encaisser une importante augmentation de 5,5 % dès le 1er janvier prochain. D’ici 2011, Hydro-Québec prévoit ainsi des hausses totalisant pas moins de 15,5 %.

Des documents déposés devant la Régie de l’énergie dans le contexte des audiences publiques entourant le projet de centrale au gaz naturel du Suroît montrent que la société d’État entend faire tout, sauf rire, avec les hausses de tarifs d’électricité au cours des prochaines années.

Conséquence : la facture pourrait grimper de près de 8 $ par mois dès le 1er janvier prochain pour une maison moyenne chauffée à l’électricité. Pour l’année 2005, ce sont près de 100 $ supplémentaires que les consommateurs moyens québécois devraient débourser pour s’éclairer et se chauffer.

No comment

—————————–

Ecrit par: dudus 5-05 à 8:54

A combien est le kW/h? Pour pouvoir comparer avec la France…comme ce sont 2 pays producteurs d’électricité!

—————————–

Ecrit par: epervier 5-05 à 9:02

selon ma facture:
les 30 premiers kw:$.0495
le reste des kw: $.0624
plus location du chauffe-eau: $6.99/mois
plus T.P.S
plus T.V.Q

enfin compliqué à calculer et de plus en plus cher.

—————————–

Ecrit par: guad 5-05 à 9:07

salut,
je pense que l’electricité au Québec reste tout de même bon marché comparé à la France.

En effet en France notre énergie provient des centrales nucléaire (en grande partie) et au Québec c’est de l’énérgie provenant des centrales hydrauliques (energie renouvellable) donc je pense que ce doit etre moins cher.

—————————–

Ecrit par: Laurent 5-05 à 9:41

Oui c’est 3 fois moins cher au Québec qu’en France et effectivement, la plupart de l’énergie produite est propre et renouvelable, diamétralement opposé à la France.

—————————–

Ecrit par: Alain 5-05 à 10:31

Tu m’enlèves les mots de la bouche Laurent.
Et la même comparaison s’applique pour la Belgique.
Ici il ne fait jamais froid (comparé au Québec) et Dieu que c’est cher!
De plus, ici c’est la foutue énergie polluante et dangereuse des centrales nucléaires qui fournit la grande majorité des maisons.
Pour un Québécois, il est normal qu’il ne soit pas content quand sa facture augmente. C’est évident!
Mais quand on compare avec ici…. on peut dire que le Québécois n’est pas à plaindre

—————————–

Ecrit par: OM53 5-05 à 10:39

En tout cas c’est le consommateur qui en voyant sa facture va disjoncté !
Au moins je suis sûr, je suis au courant…

—————————–

Ecrit par: fabelo 5-05 à 11:04

bonjour les forumistes…

j’ai cru lire dernèrement qu’Hydro Quebec était en manque d’électricité ?
A quoi est du ce manque ?
Cette situation va poussér Hydro Quebec a acheter de l’electricité Hors province et donc plus couteuse…(et quelque soit sont moyen de production nucléaire pu pas d’aileurs)
Comment en est-on arrivé là ?

—————————–

Ecrit par: Zogu 5-05 à 11:08

QUOTE
j’ai cru lire dernèrement qu’Hydro Quebec était en manque d’électricité ?
A quoi est du ce manque ?

A cause de certains changements climatiques causés surtout par les AUTRES pays (ceux qui brûlent du charbon)… ainsi que par un assèchement naturel consécutif à la fin de la dernière glaciation… les rivières québécoises sont moins vigoureuses qu’elles l’étaient, et donc les réservoirs des barrages se remplissent moins vite.

Ergo, les turbines ne tournent pas à pleine capacité, et Hydro-Québec voit donc ses capacités diminuer.

Cela dure depuis une dizaine d’années.

Et par ailleurs, l’hydro-électricité n’est pas si “propre” que cela, mais je ne relancerai pas cette polémique. Il y a des considérations qui touchent autant à la chimie qu’à la géologie particulière du Québec.

—————————–

Ecrit par: guad 5-05 à 11:27

De toute maniere toute activitées humaines quelle qu’elles soient générent une forme de pollution, de même que le risque 0 n’existe pas on peut dire que la pollution 0 n’existe pas.

Par contre zogu, si tu peux devellopé un peux plus sur tes derniers propos, cela m’interesserait beaucoup car je bosse dans le domaine de l’environnement et je souhaiterais savoir ce qu’il se passe au canada

—————————–

Ecrit par: Zogu 5-05 à 12:01

QUOTE
Par contre zogu, si tu peux devellopé un peux plus sur tes derniers propos, cela m’interesserait beaucoup car je bosse dans le domaine de l’environnement et je souhaiterais savoir ce qu’il se passe au canada

Pas de prob’.
Géologiquement, une bonne partie du Québec et du nord de l’Ontario est formé de roche très anciennes appelées “bouclier laurentien”. Il s’agit de différentes formations de roches ignées, très épaisses et montrant peu de signes de volcanisme ou de transformations récentes. Curieusement, il n’y a eu aucun “point chaud” sous cette masse depuis des millions d’années au moins. Et les systèmes de failles, qui “dirigent” certaines rivières majeures, ne sont pas très actifs sismiquement.

La plupart des barrages du grand-nord sont situés sur le bouclier laurentien. D’autres sont situés sur des basses-terres sédimentaires autour de la baie d’Hudson.

Bon. Alors on construit un barrage sur les roches ignées anciennes et on inonde plusieurs milliers de km2. de forêt boréale ou de taïga.

La végétation au fond du réservoir se décompose très lentement dans cette eau froide et peu active (peu d’oxygène, peu de bactéries).

Il y a cependant un premier effet: un augmentation notable du taux d’acidité de l’eau du réservoir, surtout au fond (là où il y a peu de brassage).

Cette eau acide décompose certains minéraux abondants dans les affleurements de vieilles roches ignées. Cette décomposition est plus rapide vue le poids de l’eau (pression). Puisque ces minéraux ont une forte teneur en certains métaux lourds (mercure et plomb surtout), ces métaux lourds remontent et se dissolvent dans l’eau.

En passant dans la chaîne alimentaire, ces métaux lourds empoisonnent tous les êtres vivants, du poisson à l’Homme en passant par le caribou. C’est pour cela surtout qu’on retrouve du mercure et du plomb en grande quantité dans le saumon arctique et dans d’autres animaux que mangent les inuit.

Et d’ailleurs, la décomposition des abres engloutis libère une quantité appréciable de CO2 dans l’atmosphère. Malheureusement, Hydro-Québec garde jalousement ses chiffres à ce sujet. Cependant, je puis dire que cette libération est graduelle et peut se poursuivre pendant des siècles.

Les barrages bâtis sur d’autres types de roches n’ont pas ce genre de problèmes environnementaux. Par exemple, des centrales “au fil de l’eau” comme Beauharnois, à Montréal, sises sur des roches sédimentaires ou métamorphiques pauvres en métaux lourds, ne causent pas la libération des poisons.

Je crois que l’avenir est dans des centrales “au fil de l’eau” ainsi que dans des centrales bidirectionnelles dans des estuaires (comme la Rance en France). Dans ces cas, il y a destruction partielle des écosystèmes locaux, mais pas d’effets indésirables à plus grande échelle.

Il faut choisir ses démons.

—————————–

Ecrit par: guad 5-05 à 12:13

je te remercie pour tes explications qui sont fortes intéressantes, tu a l’air d’être bien callé sur le sujet.

Si tu as des infos concernant la gestion de l’eau au québec (lois, sites internets,…) je suis preneurs.

—————————–

Ecrit par: Zogu 5-05 à 12:33

En passant, un détail souvent ignoré par les médias…

Si tu construis une centrale électrique à 2500 km de ton point de consommation, tu dois construire 2500 km de lignes à haute tension triples.

Donc il faut déboiser une tranchée, à l’aide de machinerie. Puis, bâtir les lignes (en acier ou en bois) et tendre les fils (en acier). Sur 2500 km.

Après la construction.
Inspecter cette tranchée (généralement en avion) régulièrement. Et vroum, le carburant. Tailler les arbustes ou épandre des défoliants et des herbicides. Réparer. Remplacer des sections. Etc.

Donc, bâtir une centrale éloignée des points de consommation suppose un stress environnemental supplémentaire, ainsi que l’usage de milliers de tonne de matériaux de plus. Ainsi que l’épandage de défoliants sur une surface (relativement linéaire) de plusieurs milliers de km carrés.

Il vaudrait mieux construire nos centrales dans le sud du Québec, si l’on veut vraiment respecter l’environnement.

D’ailleurs, il faudrait calculer deux indicateurs de pollution reliés à la production d’électricité.

1. Indicateur d’efficacité CO2. Diviser la production électrique par le volume d’émissions de CO2 . Cela donne la quantité d’électricité produite pour chaque atome de carbone émis. Ainsi on se rend compte que le gaz naturel (Ch4) est près de 1000x plus efficace que le mazout si on considère un volume d’émissions carbone égal.

Malheureusement, il est difficile de calculer cet indicateur pour les modes de production qui ne sont pas basés sur la combustion. Pourtant… la production du volume d’acier utilisé par 2500 km de lignes électriques libère vraiment beaucoup de CO2. Alors qu’une petite centrale urbaine (géothermie en Islande, par exemple) n’a pas ce problème de “pollution associée”.

2. Indicateur de polluants secondaires. Usage de pesticides, de défoliants, dégagement de métaux lourds ou de polluants atmosphériques (NOx, SOx), émissions associées aux combustibles lourds (lignite), hydrocarbures dégénérées (non entièrement brûlées), suie et particules, etc. Ainsi, le gaz naturel bat (encore une fois) tous les autres carburants connus (à part l’hydrogène pur).

—————————–

Ecrit par: epervier 5-05 à 13:02

Merci zoqu pour toutes ces informations……tu m’apprends un tas de choses vraiment très intéressantes…..comme la grande majorité des Québécois, je croyais que l’électricité était propre propre propre comme le dit le slogan…..mais!!!!!

Qu’en est-il alors des éoliennes????

—————————–

Ecrit par: Zogu 5-05 à 14:14

Le parc d’éoliennes de Cap-Chat est considéré comme un échec.

Le taux de production attendu était de l’ordre du 40% au moins. C’est à dire que les éoliennes tournent 40% du temps. Or, le taux réel est de 25%.

(Voir la revue Québec Science pour un article à ce sujet.)

Ce segment de la péninsule gaspésienne (de Sainte-Anne-des-Monts à Gaspé) est pourtant le secteur accessible le plus venteux au Québec. Le problème, c’est que les vents ici sont très irréguliers.

On pourrait comparer à Tarifa en Espagne, où un parc d’éoliennes de taille comparable tourne à plein rendement. Là-bas, les vents du sud suffisent et sont assez constants.

Un autre parc, installé dans le nord-est de la Grande-Bretagne, a un rendement intermédiaire entre Cap-Chat et Tarifa. Il est à la limite de la rentabilité.

Ici, il y a aussi le climat qui complique les choses: la dilatation thermique, le glaçage-déglaçage, les bourrasques, la corrosion, etc. Ces éolienne coûtent beaucoup plus cher que celles qui sont situées dans des régions moins tempérés.

Quel avenir pour les différents modes de production électrique au Québec, donc? Bonne question.

Voici quelques pistes:
1. Remplacer les centrales thermiques très polluantes comme celle de Tracy par des centrales moins polluantes au gaz naturel.
2. Construire des centrales hydro-électriques peu invasives dans la zone basse (aval) des rivières. Construire les industries gourmandes près des centrales (ex: usine Alcan au Saguenay)
3. Développer des modèles d’éoliennes mieux adaptées à notre climat, si cela est possible.
4. Utiliser le gradient thermique pour le chauffage urbain (hôpital de Rouyn chauffé par géothermie passive) et pour la climatisation (projet pilote à Toronto, utilisant les eaux profondes du lac Ontario pour refroidir de l’air).
5. Consommer moins d’énergie.

—————————–

Ecrit par: Mylène 5-05 à 15:25

Zogu ! Tu es une véritable encyclopédie !

C’est super intéressant tout ce que tu écris !!

Et l’énergie solaire …. on en a parlé un peu en Belgique, mais c’est pas très développé .. qu’en est-il au Québec ?? Serait-il envisageable d’utiliser des panneaux solaires ?

—————————–

Ecrit par: Zogu 5-05 à 17:39

Merci Mylène.

En fait, je me suis beaucoup renseigné sur l’environnement et sur l’énergie, car j’aimerais bien ne pas léguer à mes enfants une planète toute polluée et pleine de cancers et d’intoxications.

Malheureusement, peu de québécois sont intéressés par leur avenir, semble-t-il. C’est ça, l’idéal bébête du moment présent.

Pendant que les foules chiâlent à propos de la centrale Suroît (gaz naturel, le moins pire des combustibles), la centrale de Tracy (méga-polluante au mazout) continue de cracher sa fumée.

www.hydroquebec.com/production/clas…

QUOTE

TRACY
En exploitation depuis 1968
Puissance installée : 600 MW
Composantes de la centrale :
7 réservoirs de mazout
4 cheminées d’une hauteur de 137 m
1 quai équipé d’oléoducs

BEUUUUUUUUUURKKK

A côté de ça, une centrale de type Suroît, ça sent la rose (en fait ça ne sent rien, pour ceux qui sont intéressés. Rejets: eau, CO2 inodore).

Et on reçoit toute la cochonnerie provenant du nord-est des USA (y compris une cinquantaine de centrales semblables à Tracy entre Chicago et Albany). Ils ont même eu le culot d’ouvrir un nouveau dépotoir et un incinérateur à déchets à 500m de la frontière canado-américaine (côté USA)!!!

—————————–

Ecrit par: mysteral 5-05 à 17:41

Merci Zogu pour toutes ces précisions…

J’ajouterai également que l’on assiste à une augmentation de la consommation en énergie des ménages depuis quelques années. Cela est certainement dû à une augmentation du confort moyen (clim, éclairage, ordinateurs, douches multijets…).

QUOTE
5. Consommer moins d’énergie.

Avec un coût de l’électricité aussi faible, le message sera difficile à faire passer auprès de la population à mon avis. D’où la nécessité peut-être d’incitants financiers (primes, réductions d’impôts) pour une utilisation rationnelle de l’énergie ou pour la promotion des énergies renouvelables (éoliennes, cogénération pour l’industrie,…).

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Voici combien il faut gagner pour vivre décemment au Québec en 2024

4.9 (17) Selon une étude récente de l’Institut de recherche et d’information...

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com