Québec ou province anglophone - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Québec ou province anglophone

Québec ou province anglophone

Québec ou province anglophone

Ecrit par: Guillounette 9-08 à 11:06

Bonjour à tout le monde,

C’est une question que je me pose depuis un moment.
Qu’est qui vous a amené à choisir le Québec plutôt qu’une province anglophone (et inversement) ?

J’ai l’impression (et j’insiste sur le fait que c’est une impression et c’est pour celà que je pose la question) que certains seraient bien tenté par une province autre que le Québec mais que leur niveau d’anglais est un frein.

Alors vrai, pas vrai ?

J’ai pourtant l’impression (bon je vous refais pas le coup de ma définition de l’impression, hein ? ) qu’il est plus facile de s’intégrer avec un niveau moyen d’anglais dans une province anglophone lorsque l’on parle français (car ils en recherchent beaucoup et partent du principe que dans un milieu anglophone, notre niveau d’anglais va vite progresser) qu’au Québec où pour certains secteurs, si l’on veut plus de responsabilité, il faut faire la différence en parlant un bon anglais, voir une 3ème langue.

J’attends vos avis

———————————-

Ecrit par: hippo 9-08 à 11:25

à terme, mon projet est de migrer vers une province anglophone (Nouvelle Ecosse, Nouveau Brunswick ou carrément Colombie Britannique) pour me rapprocher de la mer (le Saint Laurent c’est bien mais l’océan me manque !!) et évidemment améliorer mon anglais

j’ai préféré “assurer” en m’installant dans 1 premier temps au Québec, faire les démarches administratives en français et avoir une première expérience du monde du travail canadien
je pense qu’il est plus facile ici de trouver des cours d’anglais à des prix corrects qu’en France, donc dès septembre je vais prendre des cours

j’aurai bien fait le grand saut direct en anglais, mais il y a déjà tellement de choses à faire en arrivant que j’ai préféré mettre la barre un peu plus bas pour être sûre de pouvoir la franchir !

donc dans mon cas ta 1ère impression est juste !!!

———————————-

Ecrit par: Nicoco LePetit 9-08 à 12:26

Guillounette tu sembles partir du principe qu’on émigre pour un boulot… ce qui n’est pas mon cas

Si je parlais mieux anglais… j’irais pas plus dans une province anglophone. Le Canada en tant que tel ne m’intéresse pas. D’ailleurs je n’ai même quasiment jamais à l’esprit que le Québec c’est au Canada.

Pour moi le Québec n’est pas le choix de la peur (“ah si j’étais mieux avec mon anglais je me risquerai ailleurs…”).

———————————-

Ecrit par: peanut 9-08 à 12:45

il faut savoir que le québec et le ROC(rest of Canada) sont assez différents… je ne dis pas que l’un est mieux que l’autre, mais différent! et ce n’est pas juste une question de langues…dans tous les sondages, les québécois répondent souvent différament des canadiens anglais(sauf sur les valeurs de base quand même!)

certains vont se sentir plus à l’aise avec la mentalité québécoise et d’autres avec la mentalité canadienne(bien qu’il y ait aussi des différences entre l’est et l’ouest canadien…)

Mais en résumé, on est du ben bon monde, canadiens ou québécois!

———————————-

Ecrit par: funpale 9-08 à 12:57

Salut Hyppo,
Je suis comme toi la mer me manque aussi.

Je pense serieusement à la Colombie Britannique.
Mon anglais est correct, aprés quelques semaines je pense que je serai à l’aise.

Pour ce qui de l’anglais j’ai souvent entendu dire : ” il vaut mieux mal parler l’anglais dans une province anglophone que trop bien le français au québec…”

———————————-

Ecrit par: kabi 9-08 à 13:05

Qu’est ce qui m’a amené à choisir le Québec plutôt qu’une province anglophone ?

Oui c’est une bonne question.

J’ai choisi le Québec car tout d’abord étant un francophone (puisque mon enfance je l’ai passé en France, et toutes les sociétés ou j’ai travaillé utilisait le Français comme langue principale) il m’est paru judicieux d’aller immigrer à un pays (ou province) ou on parle Français.
Naturellement ce n’est pas la cause principale, mais juste en comparaison avec lapartie Anglophone c’était beaucoup plus pour le coté francophone (langue)..

d’autre part, après 8 mois de vie ici au Québec , la partie Anglophone me tente énormément, dans la mesure ou (comme viens de le souligner hippo) je pourrais améliorer mon anglais… je dirais que je choisirais cette façon (immersion totale) car elle sera beaucoup plus avantageuse à apprendre plus vite, et bien…

disons comme celui qui ne sait pas encore bien nager et qui se lance dans le bassin (pour nager) mais pas loin des bords … ne vous inquiétez pas on ne se noie pas quand en apprennant l’anglais.

Autre chose la partie anglophone est tellement vaste qu’on aura l’embarras du choix…

———————————-

Ecrit par: karro 9-08 à 13:29

Pour savoir s’il est plus facile de s’integrer au Quebec que dans le reste du Canada, il faut avoir tester les deux… En ce qui me concerne j’ai choisi l’Ontario et effectivement l’anglais etait une de mes craintes en arrivant. Mais ca n’a jamais ete un frein, en tout cas moins que le manque de “canadian experience” (c’est donc pareil au Quebec).

Et je confirme, les employeurs ont besoin de francophones pour differents postes, c’est donc un grand avantage quand on recherche du travail dans une province anglophone. Mais d’autres postes sont accessibles, c’est le cas de mon copain qui a trouve un poste 100% anglais (et il n’etait VRAIMENT pas billingue ne arrivant ici!).

Nous nous plaisons enormement a Toronto, l’integration a ete facile et rapide. Apres il faut bien choisir mais pour ceux qui souhaitent ameliorer leur anglais, je conseille vraiment de se lancer!

———————————-

Ecrit par: Zogu 9-08 à 13:31

Il y a plusieurs cultures au Canada…
La langue n’est pas le seul élément de différenciation…
Et d’ailleurs, les différences entre le Québec et le Canada ne se limitent pas à la langue… c’est une CULTURE différente sur beaucoup de points de vue… même si nous partageons et défendons farouchement les mêmes valeurs de base…

Il n’y a pas un mais plusieurs canadas… un si grand pays ne peut pas être uniforme, et d’ailleurs, il ne VEUT pas être uniforme… le Canada c’est une confédération qui est beaucoup moins uniformisée que les fédérations (USA ou Brésil)… mais bien plus cohérente que l’Europe, par exemple;

pensez plutôt à l’Inde, qui est aussi un pays multiple…

Un pays multiple a ses qualités (ouverture d’esprit, recherche du consensus sur les questions d’ordre moral, diplomatie très développée, inclusion)… mais aussi ses défauts (fragilité politique, tiraillements internes, ambivalence sur certaines questions, conflits sociaux latents)…

Certaines provinces sont très conscientes de leur identité particulière: Terre-Neuve, le Québec, le Nunavut, la Colombie-Britannique…
Ces provinces ont toutes leur part de séparatistes dans leur population… dans le cas du Québec c’est près de 50% de la population à tout moment, et ça fluctue… et rappelez-vous que Terre-Neuve a rejoint la conféfération canadienne en 1949 après un référendum perdu et un autre bâclé (et douteux)…

Parlez à un québécois, bien souvent, il sera “québécois avant tout” et il va chiâler contre Ottawa… attaquez le Canada, et il va se battre à mort pour défendre nos valeurs! C’est ça, l’ambivalence canadienne.

Essayez donc de comprendre le Canada; ce n’est pas la France, ce n’est pas l’Europe… c’est quelque chose entre les deux…

———————————-

Ecrit par: Mylène 9-08 à 13:45

Le Québec a son âme propre. Quand tu es ici, que tu parles avec certaines personnes, tu sens tellement cette fierté d’être Québécois que t’en as la chair de poule.
Le Québec a des richesses culturelles, dialectiques, panoramiques et naturelles qui te séduisent ou te laissent de glace.

Si tu viens ici et que, quand tu rentres chez toi, t’es envahi d’un cafard monstre et que tu ne penses plus qu’à y retourner, c’est que la magie des airs d’ici t’a envoûté.

Je suis peut-être influencée par le fait de vivre avec un Québécois et de l’avoir épousé, mais, je reste complètement certaine que, même si je ne le connaissais pas, je serais tombée amoureuse de ce pays.

Les Québécois ont une pronfondeur et une chaleur que tu ne retrouves nulle part ailleurs dans le ROC.

Je suis quasi bilingue français-anglais. J’ai vécu aux USA et je fais plus que me débrouiller en anglais. Mais pour rien au monde je ne voudrais immigrer ailleurs qu’ici.

Ici, ça ne veut même pas dire Montréal, c’est beaucoup trop “cosmopolite”. C’est vraiment en campagne, là où tu baignes dans le Québec pur laine, avec ses fermiers, ses paysages de rêve, ses gars de la terre, ses artisans, que je ressens dans mes veines couler un semblant d’appartenance au Québec.
Je me sens un peu Québécoise. Ca s’infiltre en moi depuis 6 ans, tout doucement, à force de cotoyer des gens au coeur débordant d’amour, de sincérité, et de fraîcheur.
C’est si fort …
Quand j’ai quitté mon pays, il y a peu, je n’ai même pas eu un pincement au coeur, tellement j’avais l’impression que je me rendais enfin CHEZ MOI !!!

Le Québec est un “pays” à part et les Québécois un peuple “à part”.

———————————-

Ecrit par: Guillounette 9-08 à 15:14

Merci à tous pour vos réponses sincères.

Je vois que chacun a une approche différente, surtout celles et ceux qui ont le Québec dans leur coeur

———————————-

Ecrit par: Léa 10-08 à 4:57

Salut

Quand j’ai commencé mes démarches je ne pensais m’installer qu’au Québec, plutôt par facilité, je l’avoue.

Mon niveau d’anglais est correct (j’ai fait un deug à la fac), mais il est vrai qu’avec toutes les démarches administratives qui nous attendent, je me suis dit qu’il était plus simple de s’installer en province francophone. Et puis je connais déjà le Québec et j’aime cette région.

Ceci dit, il est vrai qu’au plus l’échéance approche, au plus j’ai envie d’aller voir du côté anglophone. A ce propos il paraît qu’Ottawa est une très belle ville (dixit une de mes connaisances qui y a vécu), donc pourquoi de pas s’y installer dans quelques temps??

(A propos, certains ont -ils déjà résidé dans cette ville??)

———————————-

Ecrit par: hippo 10-08 à 9:11

l’avantage d’Ottawa, c’est que c’est la Capitale et tu y trouvera tous les services administratifs dans les 2 langues et au pire tu t’installes de l’autre côté du pont à Hull-Gatineau et tu es au Québec !!!
(je l’aurai bien fait, mais c’est encore plus loin de l’océan !!!)
mais Ottawa est une belle ville et la région est belle aussi
si ça te tentes, n’hésites pas, après 6000 km, on n’est plus à qq km près !!!!!

———————————-

Ecrit par: Léa 10-08 à 9:30

Merci Hippo pour ta réponse.

La région est-elle “riche” en offres d’emplois?? Quels sont les secteurs qui recrutent?

———————————-

Ecrit par: celinemurielle 10-08 à 9:48

J’avoue que, personnellement, je me serais bien laissée tenter par la province de l’Ontario, et Toronto pour etre plus precise. A l’issue de mon stage, on m’avait proposé un emploi dans cette meme entreprise, mais je n’avais d’une, pas fini mes etudes, de deux, je tenais à obtenir mon BTS avant de partir (mieux vaut avoir un diplome en poche que rien du tout, surtout en France…).
En fait, je ne souhaite pas dans l’immédiat m’installer dans une province anglophone non pas à cause de la langue, car je maitrise tres bien l’anglais, mais plutot parce que je me sentirais vraiment perdue dans un premier temps. J’ai besoin d’entendre ma langue, le français, d’une part, d’autre part, ne connaissant pas du tout le systeme nord americain en ce qui concerne les choses courantes comme les asurances, les services bancaires etc, je ne tiens pas à m’aventurer dans une province anglophone. Par contre, je n’ecarte pas la possibilité de m’y installer un jour. Mais pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour Le Quebec est ma priorité

———————————-

Ecrit par: SoniaUSA 10-08 à 10:45

QUOTE (Zogu @ 9-08 à 12:31)
Il n’y a pas un mais plusieurs canadas… un si grand pays ne peut pas être uniforme, et d’ailleurs, il ne VEUT pas être uniforme… le Canada c’est une confédération qui est beaucoup moins uniformisée que les fédérations (USA ou Brésil)… mais bien plus cohérente que l’Europe, par exemple;

Contrairement a la France qui a encore un systeme tres centralise, je pense que le Canada comme les USA sont des nations beaucoup pluralistes (voir la definition plus precise de “pluraliste” – au sens politique et economique).

Par la, j’entend que l’organisation politique Americaine et Canadienne est concue differemment. Les Etats aux USA, ou les provinces au Canada, sont des entites differentes au sein d’une meme nation: en tant que telles, elles ont l’autorite et le privilege de prendre des decisions individuelles dans certains domaines; comme par exemple dans l’immigration ou l’apprentissage du Francais a l’ecole au Quebec, ou dans les tribunaux familiaux ou criminels dans les differents Etats.

Le cas de la France Republicaine est totalement different, bien qu’en train d’evoluer (on reconnait desormais en France le droit a certaines regions d’inculquer l’apprentisage de dialectes a l’ecole, comme le Basque ou l’Alsacien, ou aux parents le droit de donner des noms bretons a leurs enfants par exemple. Le concept Francais Republicain est d’uniformiser la population et d’amalgamer les minorites).

D’apres moi, le Quebec a encore beaucoup d’autonomie juridique, politique et economique. Dans ce contexte, je ne vois pas tres bien pourquoi l’independance est justifiee… A long terme, je pense meme que l’independance peut avoir des repercussions economiques nefastes: les entreprises etrangeres risquent par exemple de preferer s’installer dans une province anglophone. Peut-etre que les Quebecois ne seront pas d’accord avec moi!!

———————————-

Ecrit par: O’Hana 10-08 à 14:51

Salut SoniaUSA,

Il est vrai que les États-Unis sont une fédération d’états mais je crois qu’il est possible de dire que chaque américain, quelque soit son état, va se rallier sous le drapeau de l’Union (bon, excepté peut-être quelques texans ). Cela ne sera pas nécessairement vrai au Canada.

À ma connaissance, la confédération canadienne de 1867 est le résultat d’un deal entre les provinces de l’époque (essentiellement le Bas-Canada et le Haut-Canada, respectivement le Québec et l’Ontario d’aujourd’hui ainsi que le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse). Deal qui consistait à se doter d’un réseau ferroviaire comme vecteur principal de développement économique et de peuplement (surtout face à un voisin au sud de plus en plus puissant). Il n’y a donc pas vraiment eu à l’origine du Canada, de ce que j’en comprend, une volonté commune de différentes provinces de s’unir simplement par élan de patriotisme et de sentiment d’appartenance.

Ca fait que, dès le départ, ça n’aide pas à créer un sentiment d’uniformité et ce que semble suggérer Zogu d’ailleurs. Et j’irai même jusqu’à dire que les provinces se sont faites jouer dans le dos car si le fédéral devait, au début, jouer en gros le rôle de distributeur (des ressources, des moyens, etc), il s’est imposé avec les années comme un véritable centralisateur imposant davantage sa volonté aux provinces.

QUOTE
elles ont l’autorite et le privilege de prendre des decisions individuelles dans certains domaines; comme par exemple dans l’immigration ou l’apprentissage du Francais a l’ecole au Quebec, ou dans les tribunaux familiaux ou criminels dans les differents Etats

Pour l’immigration, c’est faux. Le plus loin que le Canada a pu donner d’autonomie aux provinces, c’est dans la sélection des immigrants et encore, seul le Québec le possède. Pour ce qui est de l’admission au pays – donc pour ce qui est d’avoir le dernier mot en termes d’immigration – ceci reste une compétence exclusive du fédéral. Pour ce qui est du français – l’autre langue officielle du Canada en passant – ceci est un trop vaste débat qui a déjà été exposé sur le forum …

QUOTE
D’apres moi, le Quebec a encore beaucoup d’autonomie juridique, politique et economique. Dans ce contexte, je ne vois pas tres bien pourquoi l’independance est justifiee… A long terme, je pense meme que l’independance peut avoir des repercussions economiques nefastes: les entreprises etrangeres risquent par exemple de preferer s’installer dans une province anglophone. Peut-etre que les Quebecois ne seront pas d’accord avec moi!!

Je te suggère de trouver un livre sur l’histoire du Québec ou sur l’histoire de la confédération canadienne et probablement que tu comprendras alors mieux le sentiment indépendantiste québécois. C’est un sentiment dont les racines sont directement plongées dans l’histoire même du Canada (avant même l’acte de création de la confédération). Niveau autonomie, le Québec a encore beaucoup à récupérer. Comme beaucoup l’ont déjà écrit sur le forum à ce sujet – écrits que je partage – le Québec a atteint la masse critique nécessaire en termes d’économie et politique pour devenir un pays.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada