Pourquoi les Français veulent-ils immigrer au Québec ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Pourquoi les Français veulent-ils immigrer au Québec ?

Pourquoi les Français veulent-ils immigrer au Québec ?

Bonjour,

J’aimerai comprendre ;
nous gens de pays en voie de développement voulons immigrer pour fuir l’oppresion, améliorer sa situation professionelle, connaitre la tranquilité, s’épanouir intelectuellement etc.

mais vous,

françis ou d’autres pays développer ayant déjà tout ça (je ne parle pas des gens qui cherche l’aventure puisqu’ils peuvent allez n’importe où), pourquoi voulez-vous immigrer ???

——————————————

Ecrit par : marionnette1979 30-07 à 11:47

Pour ses deux raisons la aussi

——————————————

Ecrit par : petiboudange 30-07 à 11:50

Améliorer ma situation professionnelle, connaître la tranquillité, m’épanouir intellectuellement. Et aussi parce que je suis en accord avec les valeurs québécoises, je m’y sens à ma place, j’y ai des ambitions socio-professionnelles, j’y ai des envies culturelles et cognitives, j’y ai un rêve, un espoir et une vie que je n,ai pas en France tout aussi développée soit-elle.
Pensais-tu vraiment que les gens y cherchaient différemment de vous juste parce qu’ils auraient potentiellement de quoi faire chez eux? Tu connais mal nos sociétés alors
En tout cas je sais, et même si ça parait bête pour certains, mais je sais que le fait de ne pas être native du Québec me donnera encore plus la pêche pour y mériter ma place et je serais moins frustrée d’y être en galère que dans mon beau pays (si j’insiste il y a des tas de choses que j’aime en france mais le marché du trvail n’en fait pas partie!)…
Puis la nonchalance québécoise me sied comme un gant

——————————————

Ecrit par : fortsympa 30-07 à 12:27

tout comme les 2 autres

+ j’aime bien la culture quebecoise, le style de vie

——————————————

Ecrit par : peanut 30-07 à 12:38

oui mais ceux qui ont déjà tout ça en France (le travail, la tranquilité,), pourquoi ils viennent ici en sachant qu’ils vont perdre leur “statut social” en arrivant ici(du moins au début…)

Me semble que si j’étais française et que je demeurais dans une petite ville ou un petit village de France(donc, la tranquilité) et que j’avais une belle job bien payée, je ne serais pas portée à partir… surtout avec la famille sur place et la protection sociale que vous avez, les congés et tout…

——————————————

Ecrit par : minaT 30-07 à 12:40

Nous on est parti pour travailler au quebec. Mon chum est dans la recherche , et en France il n’y a pas de travail.
C’est aussi pour le gout du voyage, de la decouverte d’un pays etranger, d’une autre culture, d’un autre mode de vie.
C’est donc pour le travail et l’envie de vivre de nouvelles experiences qu’on a quitte la France pour vivre au Quebec.
Ecrit par : Jul044 30-07 à 12:43
Essentiellement pour ma copine que j’ai rencontré au Québec et aussi un peu pour le travail.
Le mode de vie, les beaux paysages…ainsi que le froid sont du bonus

——————————————

Ecrit par : petiboudange 30-07 à 12:45

Ben ils ont qu’à en parler eux
Je niaise. Non parce que c’est vrai que certains qui sont genre cadres, avec la maison, la famille, la protection sociale, les congés et qui arrivent au Québec et repartent de zéro et râlent ensuite parce qu,ils recommencent de zéro puis ils ont pas la famille, les congés sont ridicules (bref, vous voyez le genre de personnes en question), je me suis toujours demandée pourquoi ils étaient partis.

En passant, tu sais peanut, petite ville ou petit village ne signifie pas automatiquement tranquillité. Comme grande ville ne signifie pas automatiquement agressions en chaîne. Je viens d’une ville de 60 milles habitants (on appelle ça une ville moyenne je crois, mais je dis toujours petite ville par habitude, nous étions juste 35 milles quand j’y suis arrivée y a 20 ans !)où on voit de temps en temps des poubelles qui brûlent et des combats de bandes de jeunes sur la place. Mais paradoxalement en vivant à proximité d’une grande ville (Marseille 1 million d’habitants environ), je n’ai jamais eu à me plaindre de vol à la tire, d’emmerdes dans les transports en commun, y compris de nuit. Idem sur Nice.
Enfin, le seul soucis que j’ai eu été une affaire de moeurs dans ma petite ville…
Juste comme ça

——————————————

Ecrit par : TCQUEBEC 30-07 à 12:45

Voila ce que j’ai écris dans un autre post et qui résume bien le sujet.J’étais a Paris, 14 ans dans une boite, bien payé, des amis en Provence (pour des vacances de rêve), mais ce sentiment de ne pas être libre et de ne pas pouvoir m’exprimer (a tous les niveaux), l’étoufement arrivant, j’ai tout quitté.
Une liberté de vie n’a pas de prix a mes yeux (ce n’est que mon avis) :

Qu’on me laisse vivre ma vie comme je l’entend voila ce que j’ai trouvé icitte.

Le respect de l’autre.
La tolérance.
Pas de jugement hatif.
Se sentir en sécurité et ne pas se sentir agréssé même si je trouve des quéteurs a chaque coin de rue.

Au travail, cela fais quatre mois que j’y suis en temporaire, occupant différents postes administratifs.La directrice des ressources humaines est tombé (heureux hasard ) sur mon cv et a vu mes éxpériences dans le domaine des ressources humaines.Ne connaissant rien au droit du travail québécois, au calcul de taxes, elle m’offre la chance de travailler avec elle, de m’apprendre la job, de m’épauler quand je retournerai a l’université a la rentrée.Elle me donne sa confiance.

Je prends le métro chaque jour avec mon lecteur mp3 en fredonnant mes tounes sans que personne ne trouve à redire.J’y croise des gens avec des comportements différents et tout cela parait normal.

Habitant dans le Village , je le vois encore plus en ce moment ou on voit beaucoup de personnes agées, couples hétéros ou familles être en terrasse cotoyant des drag queens, des adeptes du cuir , des punks, tout ce beau monde mélangé sans aucune agressivité ou regard choqué.Juste de la compréhension, du respect et du savoir vivre.

Une grande dimension humaine.

“Respecte moi, je te respecterai” voila, pour moi, la devise que j’ai trouvé a Montréal.

Certains diront que je veux voir que le côté fun des choses, peut être, mais c’est ce que je ressens pour le moment et je me sens bien ainsi.

——————————————

Ecrit par : Grominet 30-07 à 12:50

Quand tu as 30 ans ou 40 ans, que tu as un job assuré et confortable, une bonne protection médicale et sociale, et un petit appartement à payer sur 30 ans, c’est effectivement le rêve . Après quelques années, tu ne progresses plus dans ton job, tu fais toujours la même chose ou presque. Chaque jour, tu croises les mêmes personnes dans le métro. Tu as les mêmes habitudes, rien de nouveau hormis la éniéme saison de la Star Ac’ . Et un jour, tu craques . C’est soit tu te mets aux anti-dépresseurs (solution de bons nombres de français) soit tu te bouges.

——————————————

Ecrit par : TCQUEBEC 30-07 à 12:59

+10000 tout a fait exact !!

J’en connais de mes amis qui ont tout en France mais qui s’ennuie a mourir sans vraiment se l’avouer.

——————————————

Ecrit par : Bulrem 30-07 à 13:10

Alors… dévoilons-nous… dévoilons-nous… ah… un divan… je m’allonge…

Homme, 36 ans, belge.

Militaire depuis 16 ans, dans la Marine, depuis sept ans en poste permanent aux Pays-Bas en tant qu’instructeur.

Je gagne dans les 1800 EUR/net/mois et je suis à un an du dernier grade que je puisse atteindre en tant que sous-officier.

Donc, situation stable, salaire plus que correct, emploi assuré.
Pourquoi quitter tout ça ?

La pension est actuellement fixée à 56 ans mais devrait passer à 60 ou 65… donc encore au minimum 20 à tirer… et c’est là que tout s’est décidé ! Plus de vingt à faire ça c’est impossible, si je ne change pas rapidement d’occupation je vais devenir dingue.

Donc, tout recommencer a été envisager et repartir à zéro en Belgique mesemble beaucoup plus compliqué qu’au Québec. Ici, je connais déjà les milliers d’obstacles auxquels je vais devoir faire face, je connais la lourdeur de l’administration, les mentalités, les abérations belges…

Alors, autant tout recommencer en grand… ailleurs… alors… où ? De préférence un pays francophone, parce que ça fait sept ans que je vis en néerlandais et ça me suffit. Ca réduit le choix. La france ? Non, ça me rappelle trop la Belgique, les autres pays francophones, je n’en vois même pas d’autre pour l’instant.
Le Québec ? ah, la les yeux s’équarquillent, les souvenirs carte postale, Croc Blanc, Jack London, le Hockey, les orignaux, la Neige… et le tout en français.

On se renseigne, on va sur place, on se renseigne encore et hop, on se lance dans les démarches et… on attend le sésame.

Voilà, trop long ? Désolé. Insensé ? Pas raisonnable ? Certainement.

——————————————

Ecrit par : Dali31 30-07 à 13:19

Slt;
à relire les posts!! Un leitmotive continue à se faire riétérer: le désir de changement… refaire une nouvelle vie qu’on doit monter dés le début quelque soit la situation sociale ou le pays auquel on appartient…

refaire sa vie à l’image de ses rêves… Espérons bien!!!

——————————————

Ecrit par : petiboudange 30-07 à 13:20

Ben si tu vois Croc Blanc au Québec, tu devrais mieux te renseigner
Je pense que le Klondike (partagé entre le Yukon et l’Alaska) t’en voudra pas trop de lui avoir voler son patrimoine littéraire

——————————————

Ecrit par : Nemesis 30-07 à 13:23

Quand je vois mes parents, ou beaux parents nous parler de leurs regrets de ne pas avoir profité de l’occasion de pouvoir partir à telle ou telle époque pour voir de nouveaux horizons, et ne pas l’avoir fait simplement par peur de perdre leur petit confort et keurs habitudes de vie, ça fait réfléchir un peu. Se réveiller un jour à 50 ou 60 ans, et se dire “et mer…, qu’est-ce que j’ai fait de ma vie ? Un petit boulot bien tranquille. 8h-12h 14h17h … Et après ?” Ben pas grand chose.

Et puis le monde ne se limite pas aux frontières de la France. Nous avons tous des raisons et motifs différents de quitter temporairement ou non notre pays d’origine. Certains le font par nécessité, par envie, par besoin, par curiosité, etc. La question est en tout cas intéressante, tout comme les diverses réponses qui sont données.

——————————————

Ecrit par : Zogu 30-07 à 13:27

Mais voyons, les deux plus grands romans québécois sont Croc Blanc et Kamouraska! Oups non.

Quand même, je décerne une mention honorable à Bulrem pour avoir utilisé “orignaux” et non “élans”.

——————————————

Ecrit par : minaT 30-07 à 13:27

je dirais juste : attention! c’est bien de rever mais tout n’est pas rose non plus: partir vivre à l’etranger (et oui le quebec est un pays etranger, ce n’est pas la France comme certains francais le croient) c’est s’adapter à un nouveau mode de vie, une nouvelle culture, c’est aussi essayer de s’integrer, de se faire des amis (c’est pas simple) et puis le côte carte postale c’est beau mais la neige aussi longtemps quand on est pas habitue c’est pas simple (surtout pour aller travailler, deneiger la voiture ect…), c’est beau quand on part en vacance mais y vivre c’est autre chose je pense ( on verra ca cet hiver )

Donc voila,je pense que quand on part il faut aussi se preparer a rencontrer des difficultes et des obstacles. Mais c’est aussi justement un des buts de ce genre d’experience, il faut juste en etre conscient avant de partir.

——————————————

Ecrit par : Bulrem 30-07 à 13:41

Oui, ici, comme je l’ai dis plus haut, on connait ce à quoi à s’attaque, on imagine toute suite les mauvais cotés; au Québec, je sais très bien que ce ne sera pas rose, qu’il y aura aussi des embuches, mais je ne les connais pas encore, donc elles me paraissent moins insurmontables, c’est idiot mais c’est comme ça.

Je me vois, tous les matins, éplucher les petites annonces dans les journeaux, sur le Net, cherchant tout et rien, vu que je n’ai pas de métier “dans le civil”, je ne pense pas trouver “cherche radio télégraphiste codeur sachant prendre le morse et le flashing, 15 années d’expérience requise” Donc, le pari est encore plus grand, changer de continent, de métier… tout est à refaire ! Sacré défi

Mais je suis prêt à tout, j’ai pour tenir deux à trois ans sans aucune rentrée financière, je suis prêt à être serveur au McDo du coin, à livrer des pizza, à recenser les loups dans le Yukon bref, tout et n’importe quoi.

——————————————

Ecrit par : TCQUEBEC 30-07 à 13:42

Je pense justement que les gens qui en ont assez de leur vie étouffante regardent avant comment est leur pays d’accueil, pour voir si c’est “pareil”.
C’est clair qu’il ne faut pas partir sur un coup de tête et les délais d’attente sont la pour que nous puissions effectuer des voyages, se renseigner.
J’ai découvert justement que je perdais beaucoup de choses, qu’a la porte de l’aéroport je n’aurai rien.Pas d’appart, d’amis, de job, pire de repéres.
Mais en se préparant bien, cela se passe plutôt bien malgré les nombreux imprévus qu’on ne peut prévoir.

Et surtout penser, quand cela ne va pas, que peut de personnes ont la chance (ou se donnent la chance) d’avoir une nouvelle page blanche devant eux ou ils peuvent écrire une nouvelle page de leur vie.Rien que cela, ça en vaut la peine non ?.

——————————————

Ecrit par : mizand 30-07 à 13:47

Décidement ont veut tous partir au Canada ?

Mais si les Canadiens n’étaient pas aussi “sympa” pour nous ouvrir leurs portes où pourrions nous allez vivre sur Terre ?

Bonne question aviez vous déjà pensez ? Quels aurait était votre plan B ou la destintion de vos rêves ?

——————————————

Ecrit par : peanut 30-07 à 13:47

Je ne veux pas faire l’avocat du diable, mais vous pouvez retrouver ici la même chose(sauf l’hypothèque de 30 ans! ) En fait, un québécois pourrait avoir le même rêve que vous, mais à l’inverse(immigrer en France pour changer son petit quotidien!)

Par contre, j’ai cru comprendre qu’il est beaucoup plus difficile de changer de vie ou d’orientation professionnelle en Europe qu’ici en Amérique du Nord, même si ça demande quand même beaucoup de sacrifices et de patience, c’est vrai que c’est possible!

——————————————

Ecrit par : Zogu 30-07 à 13:53

Euh c’est pas pour te contredire à tout prix, mais depuis cette année il y a des hypothèques sur 30 ans qui sont offertes… parce que les prix dans l’immobilier ont monté en flèche et que les jeunes ménages n’ont plus les moyens de s’acheter leur première maison à 250 000$.

——————————————

Ecrit par : Grominet 30-07 à 14:06

250 000$, c’est le prix d’un 2 1/2 à Paris
——————————————

Ecrit par : peanut 30-07 à 14:07

oui mais ce n’est pas la norme zogu!

peanut qui a une hypothèque de 15 ans!

——————————————

Ecrit par : Grominet 30-07 à 14:14

Ce qui peut être interessant, c’est de connaître l’élément déclencheur qui vous a décidé à partir. On pense et on travail l’idée de partir mais il y a toujours à un moment donné une petite chose anodine qui nous fait dire en nous même : “Ok, je suis sûr, j’y vais, je fonce …” ?

——————————————

Ecrit par : Bulrem 30-07 à 14:31

Une discussion, au boulot, sur un collègue qui partait en pension… quand j’ai calculé ce qui me restait à faire… le sort était jeté !

——————————————

Ecrit par : TCQUEBEC 30-07 à 14:54

Une augmentaion de 10€ aprés 14 ans dans une boite et pas mal d’éxpérience m’ont fait péter un câble et je me suis dit, il doit y avoir un endroit meilleur.

Dés que j’ai commencé les démarches, tout me sautait aux yeux et me disait qu je faisais bien.Des voisins chialeurs et qui épier dérriére leur fenêtre mes moindres faits et gestes, des agressions d’une rame de métro de Paris en plein jour, des agressions et actes de violences gratuites, plus de respect.

Tout s’est enchainé et le visa à été une bouffée d’oxygéne.

Mais le déclencheur a été la job.Certes je recommence a zéro icitte mais en 4 mois je progresse déja.

——————————————

Ecrit par : Labrador 30-07 à 14:54

tu comprendras aisément que si l’envie de partir est trés forte c’est qu’il ya de fortes raisons…

donc il faut bien parler des points négatifs qui nous poussent à aller voir ailleurs , nous sommes en désaccord avec un fonctionnement de la société Francaise , car des conifères il y en a en France , la nature est tout aussi présente et varié ici aussi , la bouffe la couverture sociale sont elles assez forte pour nous retenir ?
ET BIEN FAUT CROIRE QUE NON!

Je crois que l’éxagération de la vie politique ecoeure beaucoup de monde, les taxes de plus en plus lourdes a tout les coins de rues , les fins de mois difficile dés le 15 du mois…..l’agréssivité des gens quasi générale , les gréves absurdes , l’insécurité pour nos enfants , et le chomage sont des valeurs sures pour rentrer en contact avec la délégation du Quebec….

——————————————

Ecrit par : Le23aout 30-07 à 15:03

Es-tu certain qu’on a déjà tout ça… ?

Moi, je veux immigrer pour pouvoir vivre ma vie en français (chose que je veux depuis mon enfance), la langue française étant une des seules passions que j’ai toujours eue, qui a toujours été un constant dans ma vie. Ce qui est drôle c’est que même en Californie je vis la moitié de ma vie en français, mais c’est pas pareil.

Cela dit, je ne veux pas complètement fuir mes racines et je sais que je trouverai au Québec toujours des films, des livres, de la télé, etc. dans ma langue maternelle si jamais j’en ai besion.

Je veux immigrer parce que Montréal c’est la seule ville où j’ai jamais vraiment senti chez moi. Les gens a Montréal sont beaucoup plus ouverts d’esprit que les gens où je suis actuellement, par exemple. La plupart de mes amis montréalais s’intéressent à d’autres cultures, à d’autres langues. Mes amis anglophones à Montréal parlent tous français et ne me regardent pas bizarrement quand je parle cette langue. Ils comprennent que cette langue fait partie de mon esprit et que j’ai besoin d’elle. Mes amis francophones comprennent que je parle anglais, mais que j’aime leur langue et qu’elle est aussi la mienne…

Parce que j’ai fait mes études universiatires au Québec.

Parce que les gens que j’aime le plus au monde sont à Montréal.

Parce que j’aime la ville de Montréal, je la trouve belle. Parce que j’aime la ville de Québec. Parce que j’aime Gaspé et Chicoutimi et les Cantons de l’Est. Parce que j’aime voyager à Ottawa et à Toronto et les deux villes sont pas très loin de Montréal. Parce que je dois souvent voyager à New York…

Parce que j’aime l’accent québécois.

Parce que Montréal n’est pas une ville violente, n’est pas une ville sale, etc.

Je peux continuer…

——————————————

Ecrit par : Grominet 30-07 à 15:11

CITATION(Labrador @ 30-07 à 20:54)
Je crois que l’éxagération de la vie politique ecoeure beaucoup de monde, les taxes de plus en plus lourdes a tout les coins de rues , les fins de mois difficile dés le 15 du mois…..l’agréssivité des gens quasi générale , les gréves absurdes , l’insécurité pour nos enfants , et le chomage sont des valeurs sures pour rentrer en contact avec la délégation du Quebec….

On ne quitte pas son pays à cause de la vie politique, des taxes ou du chômage. Cette envie de partir est avant tout à un choix personnel lié à notre propre vie. Chacun a son histoire et ses raisons qui font qu’on a un jour poussé les portes du BIQ. Je ne pense pas que ce soit la bonne réponse de dire que l’on immigre à cause de la France … la réponse est plus personnelle, elle est liée à notre vie au quotidien, non ?

J’aime beaucoup ton témoignage Le23aout parce qu’il utilise beaucoup le “Je”. On sent vraiment que ce desir d’immigrer est avant tout lié à ta vie personnelle et à tes désirs, et non à une critique du pays où tu vis.

——————————————

Ecrit par : ok’back 30-07 à 15:19

salut tous le monde et à toi mizand . je suis déçu que tu parle comme ça! si tu lis bien ton message,

tu parle d’oppression, etc. etc. franchement, si t’avais dis ces raisons au bureau de selection qu québec ils ne te prendrons pas, je ne te critique pas, mais j’aimerais bien que tu donne la valeur à ton pays quoi que ce soit les conditions, après tous c’est comme ça. et puis, immigrer concerne tous le mondes, tous les gens et toutes les catégories sociale, c’est pour ça le canada a fait plusieurs sortes de visa, pas que pour travailleur qualifiés, il ya des français qui ont de l’argent et vont inverstir, et pas que les français… dans le monde entier, même les américains encore voisin y vont au canada pour leurs propre raisons. les raisons sont multiples et surtout personnelles, chacun a son chemin, chacun à son destin, donc je ne sais pas pourquoi tu essaie de comparer nous, et vous, bla bla.. et utiliser les termes, Nous algeriens, maghrébin ou je ne sais pas koi, vous les français, je pense que tu fais la discrimination et c’est pas bien, il ne faut pas mon ami, une fois au canada, tout le monde aime tout le monde, il ya la DIVERSITE, le multiculturalisme, l’épanouissement.. donc, si tu parts avec l’idée dans la têtes que tu fais un peu de discrimination, tu n’irra pas loin, à mon avi, il faut être ouvert à tout , et ne pas pencher sur les miettes de pain.
aussi, j’ai lu tes messages bien avant, et c’est toujour la même histoir, une haine qui est au fond de toi, qui t’empêche de voir l’amour de tout le monde.
j’espère que cette experience du Canada va nous aider tous à bien apprendre les valeurs que nous sommes des humains, et on doit s’aimmer, même si on s’efforce, c’est l’amour du canada qui doit nous réunir et pas nous diviser ..
promets moi de ne pas faire de discrimination même si c’est pour une noble cause
à plus

——————————————

Ecrit par : minaT 30-07 à 15:21

l’élément declencheur pour partir,
nous ca ete: “j’ai fini ma these et apres 8 ans d’etude je me retrouve aux assedics et à pointer à l’ANPE. on m’a proposer de faire de la recherche au Quebec, bonne idéée, non?” “Je serais paye pour faire ce que j’aime, c’est une bonne raison je pense!” et donc on a fait nos valises.

——————————————

Ecrit par : Petitcanard 30-07 à 17:26

Comme tout le monde le dit, immigrer doit provenir d’une motivation personelle et non pas seulement d’une critique de son pays. Cela serait trop facile, surtout en France où, quoique l’on dise, on a beaucoup de chance d’y vivre, comparativement à d’autre pays en voie de développement.

Je vis en Martinique et malgré ses nombreux défaut (si si il y en a !), cela peut être un paradis d’y vivre. Mon métier me permet de travailler comme je veux, la rémunération ok, la vie est chère mais faisable..etc…

Pourquoi partir ?

Parçe qu’il y a des moments dans la vie où l’on sent qu’il faut s’aérer, vivre autre chose, découvrir un autre pays, et surtout, découvrir l’autre. Il peut y a voir des causes familliales, sociales qui jouent un rôle déclencheur.

Personellement je me dis que le Canada m’offre des opportunités, qu’elles sont à saisir, et que l’on ne vit qu’une fois.C’est ce que j’ai expliqué à mon Chum qui était réticent au début, maintenant il réfléchit à tâter du terrain québécois !!

On vous tiendra au courant de la suite …

——————————————

Ecrit par : mizand 30-07 à 17:40
[
tu parle d’oppression, etc. etc.

Je n’est pas dit que c’est mon cas d’être oppresser, j’ai dit que une des raisons pour les personnes qui vivent dans des pays en voie de développement il y a un %age qui immigre pour cette raison se qu’on appel des réfugiés politique ou autres (est il y eut des lgériens qui ont bénéficier de ce cadre).

mon désir c’est de comprendre pourquoi des gens voient en la france un pays “parfait” et qui aimerai y vivre et que dans autres coté un grands nombre de français cherche à partir.
c’est une question que je pense est importante pour certain et que la réponse est chez eux.

——————————————

Ecrit par : Labrador 30-07 à 17:50

Désole grominet , mais affiche tu tes opinions politique aisément hors ton cercle d’amis ?(la derniere fois que j’ai vu des drapeau francais sans se faire traiter de fachiste c’etait pour la coupe du monde….) ,
ton salaire est il ponctionné de 35 % de charges et sans augmentation depuis des lustre comme le mien (alors que tu vois tout augmenter autour de toi ! ) ,
et le chomage est quand même l’élément déclencheur de la moitié des immigrés de la planête…

Voila pour rester un minimun objectif , car j’ai souligner des points négatifs mais je n’ai pas fait la longue liste des positifs, en gros je pense avoir ecrit les sujets qui ont une moindre importance une fois au Quebec .

il n’est pas interdit de dire que la France a des points faibles qui jouent sur ma qualité de vie au quotidien , je sais trés bien que si la France est la premiere destination Mondiale en matière de tourisme , c’est qu’il y a de fortes raisons mais si tu regarde en matiere d’investissement hé bien cela dégringole…..
Maintenant je suis prét a faire un livre sur les raisons , les espoirs et l’envie de decouvrir le QUEBEC….

——————————————

Ecrit par : pigkiller 30-07 à 18:14

ben si tu veux venir ici pour la raison de moins de taxes je pense pas tu es au bon endroit!!! il y a aussi une forte imposition et dependement de ton secteur d’activité tu risques d’etre surpris

pour info mon salaire est ponctionné a 55% je ne m’en pleins pas mais il ne faut pas venir en pensant payer moins d’impots et autres retenues sur salaire!!!

——————————————

Ecrit par : Petit-Prince 30-07 à 21:30

J’espère que personne ne sera étonné que je dise que le Québec n’est pas le Paradis sur terre… Ou que le Québec n’est pas parfait… Si c’était le cas, on aurait un sérieux problème vu que six milliards de terriens deviendraient des immigrants potentiels !

C’est certain que l’une des premières choses qui frappe en venant ici, même à Montréal, c’est la sérénité, le calme et la sécurité… partout où l’on va. Évidemment, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas vous faire tuer par un malade au coin d’une rue, ou vous faire cambrioler, etc. Non… Je parle de cette impression générale, de cette atmosphère qui n’est pas du tout la même qu’en France, même dans les petites villes. Mes grands-parents habitent dans une petite ville Normande, croyez-moi, Montréal semble plus sécuritaire !

J’aime le fait de pouvoir aller faire mon épicerie à 22h le dimanche soir, pouvoir manger à n’importe quelle heure, sans qu’un serveur qui aurait oublié son savoir-vivre me dise “Ah non monsieur ! Passé 14h, on ne sert plus !”, pouvoir profiter de quatre vraies saisons, de pouvoir tutoyer mon boss, lui parler simplement de ce que j’aimerai améliorer, sans devoir remplir 15 formulaires et devoir me plier à tous ses petits caprices…

Oui, il y a des choses que l’on peut fuir… J’ai fuis pas mal de choses en France. Mais avec le temps, ça n’est plus aussi présent dans mon esprit. L’essentiel, même lorsque l’on fuit certaines réalités de la France, c’est qu’il faut d’abord venir ici pour le Québec et pour son peuple.

Il y a six ans, lorsque j’ai passé un mois et demi ici, lors de mon premier séjour, la première chose que j’ai ressenti ici, c’est cette impression de m’être retrouvé. Étrange ? … Comme si je retrouvais une partie de moi ici, alors que je n’y avais jamais mis les pieds ! Cette impression est venu après une ou deux journée et ne m’a plus jamais quittée.

Puis le Québec m’a changé… pas transformé, non… Juste changé, mais changé quand même. Il est clair qu’on subit l’influence de son environnement. À Paris, même en vacances, je ne marchais pas, je courrais ! Que ça soit le dimanche ou le lundi, je marchais au même rythme… J’étais nerveux, je rongeais mes ongles, et pourtant, j’étais une des personnes les plus calmes au travail.

Arrivé ici, je me suis calmé drette là ! En quelques jours j’avais pris le rythme du pays, je ne rongeais plus mes ongles (alors que cela faisait des années que j’essayais d’arrêter), je devenais plus serein…

Ce que je veux dire avec tout ça, c’est qu’il est très clair que le Québec est fait pour moi. Pour ma personnalité… mais que chacun de nous est différent. Peut-être que vous êtes fait pour vivre en Allemagne, en Hongrie, aux États-Unis… ou, en France… Aujourd’hui plus que jamais, on a la possibilité de voyager facilement. Terminé l’époque où les immigrants voyageaient en cargos bondés, avec juste une valise et deux dollars en poche… mais cela n’empêche pas de devoir bien se préparer, surtout si l’on décide de s’installer en famille.

J’oublie peu à peu ce qui m’a fait fuir de la France… ben, j’oublie, disons qu’au bout de cinq ans, j’y accorde moins d’importance, puis je me sens d’autant plus chez moi ici. Parce que c’est le Québec que j’ai choisi, rien d’autre !

——————————————

Ecrit par : Grominet 31-07 à 3:16

Voila pour rester un minimun objectif , car j’ai souligner des points négatifs mais je n’ai pas fait la longue liste des positifs, en gros je pense avoir ecrit les sujets qui ont une moindre importance une fois au Quebec .

il n’est pas interdit de dire que la France a des points faibles qui jouent sur ma qualité de vie au quotidien , je sais trés bien que si la France est la premiere destination Mondiale en matière de tourisme , c’est qu’il y a de fortes raisons mais si tu regarde en matiere d’investissement hé bien cela dégringole…..
Maintenant je suis prét a faire un livre sur les raisons , les espoirs et l’envie de decouvrir le QUEBEC….

Je pense qu’il faut chercher les raisons d’un départ dans ce que tu vas trouver au Québec et non dans ce que tu vas quitter en France. Parler des points négatifs de la France pour se décider à partir est un prétexte. On peut faire une liste sans fin des points négatifs et se convaincre de partir le plus vite possible mais ce serait se mentir à soi même. Par contre, parler des avantages et inconvénients du Québec pour se décider me semble une meilleure approche. En cela je pense que la réelle motivation d’immigrer est liée à un approche personnelle de ce que peut t’apporter le Québec et non lié au taux d’imposition ou à l’insécurité dans ton pays d’origine (J’exclue de ma réflexion le cas des réfugiés qui ont une autre approche de l’immigration). Une fois dans l’avion, tous les reproches que tu peux faire contre ton pays d’origine n’auront plus lieu d’être (ses avantages aussi) puisqu’ils ne te concerneront plus. Il ne restera que toi et le Québec. Il sera alors un peu tard pour se poser la question : “Pourquoi je veux immigrer au Québec ?”

——————————————

Ecrit par : cyber_cow 31-07 à 4:39

salut
moi perso je vais pas etre objectif mais bon c’est pas grave et je vais le dire telle que l on ressent ma femme et moi ONT EN A MARRE DE LA FRANCE ONT AI DES VACHE A LAIT ET ONT PROFITE PAS DE NOTRE SALAIRE
Y EN A MARRE haaaaaaaaaaa ca fait du bien tout ca

bon serieusement un meilleur avenir ( j espere ) mes enfants, ma femme peu travailler ( enfin houffffffff je plaisante ma puce ) sans ce ruiner en garderie ou nounou car en france pour la garderie c’est meme pas la peine une nourisse nous coute tres cher pour le salaire que l on lui propose ici avec un bon niveau d etude et professionel c’est comme si elle travaillée pas ………., etc… il y en a des raison ont adore la vie quebecoise les quebecois notre famille au quebec lol oui ca aide les pote quebecois,

maintenant ont sais tres bien que c’est pas l eldorado et que l integration sera dur mais ont a vraiment la volonter de le faire cela fais sept ans que nous preparons ce projet et nous somme dans la derniere ligne droite et nous n avons pas de doute sur notre projet de partir car on ne laisse rien en france pas de situation professionel genial pas de maison superbe que la famille proche et encore il vont nous rejoindre par la suite si ca leur plait….
voila
apres chacun a ses propre raison pour immigrer

——————————————

Ecrit par : petiboudange 31-07 à 5:00

Bon bon après une cogitation intense pendant la nuit, enfin disons entre mes épisodes de bouffées d’angoisse pour mon mémoire qui finit pas, je me suis demandée et redemandée en boucle le pourquoi immigrer au Québec, qu’est-ce qui m’a fait choisir de partir?

Et en fait, tout bête: je me sens entière quand j’y suis. J’ai enfin cette impression d’être à ma place et d’avoir retrouver tous mes morceaux.
Avant ça, pourquoi je rêvais du Québec? Pour des pacotilles touristiques. Mais une fois sur place, j’ai découvert plus que la simple façade, plus que le décor que je m’étais entretenu en rêve, j’y ai trouvé une société globale dans laquelle je me suis sentie libre et complète, l’impression pour la première fois de ma vie de ne pas avoir oublier quelque chose ailleurs. Et tant que cette impression durera, je ne pourrai pas aller ailleurs sans me sentir mal.
Je sais que ça peut paraître fou et que pour certains ça paraîtra léger comme moteur mais c’est pourtant ça qui m’a fait bouger…
Advienne que pourra.

——————————————

Ecrit par : geez 1-08 à 3:21

Par envie, tout bêtement, parce que faire quelquechose par envie plutôt que contraint, c’est stimulant (tout en gardant les pieds sur terre et en sachant qu’on sera des immigrés qui devront faire leurs preuves là-bas) !!

Pour passer du stade du “j’aimerais bien le faire” à celui du “je l’ai fait”…. et aussi pour ne pas arriver à 50 berges en me disant “j’aurais pu le faire” (comme beaucoup le font, une fois arrivés à un certain degré de confort)…

Et puis, quand on peut partir en famille et que tout le monde est sur la même longueur d’onde, ce serait dommage de ne pas essayer… quand l’envie est là !!

——————————————

Ecrit par : Jade 1-08 à 4:35

Pour moi, partir au Québec ne signifie pas, fuir la France mais plutôt avoir la possibilité de m’épanouir autrement et dans un “pays” qui m’attire de part l’état d’esprit qui y règne (rien n’est figé), cette identité riche et forte, cette qualité et cet art de vivre …

Au Québec, rien n’est jamais acquis. Rien n’est statique. Pas d’enfermement dans des statuts … Tout est possible à partir du moment où l’on s’en donne les moyens et que l’on sait se remettre en question.
Il est possible d’avancer, de construire, d’évoluer. Ce dynamisme et cette ouverture d’esprit m’intéressent vivement.

Je sais que rien ne sera façile mais je suis une femme de défis. Et, pour moi, toutes les expériences sont constructives et enrichissantes donc quoiqu’il en soit, ce sera toujours positif.

Et en plus, une femme indépendante est bien mieux perçue au Québec qu’en France.

——————————————

Ecrit par : celini 1-08 à 6:17

Pour nous le facteur déclencheur a été notre petite fille, qui a maintenant 15 mois, c’est sûr qu’avant la vie française nous convenait pas tellement.
Donc nous avons bien sur ce que la france allait offrir à notre gamine d’ici quelques années, déjà que pour nous c’est restreint, donc nous avons choisi le québec.
C’est sûr on ne s’attent pas au paradis mais faire ce qu’on veut de sa vie sera déjà pas mal, car ici ce n’est plus d’actualité.
La France n’ a plus rien à nous offrir, elle nous ponctionne tout avec ses taxes et pour vous parler des vacances, tout est tellement cher que nous en profitons même pas.
Tout est oppressant, ici pour nous.

——————————————

Ecrit par : dann17 1-08 à 7:12

Salut!

Bon, je vais me dévoiler moi aussi, cher “confrère” européen…
Militaire dans l’armée de l’air française, 34 ans, officier, salaire plus que convenable de 2700 EUR net/mois, 7 ans d’armée, situation plutôt stable, pas mal d’avantages, habitant dans un beau coin de France (la Charente maritime, Royan, l’île d’Oléron et ses belles plages, etc…). Ma femme, employée dans une banque, et notre p’tit bonhomme de 6 mois. Nous sommes bien ici. Bref, je pense que beaucoup nous envient notre situation.
Et pourtant, oui pourtant nous avons la ferme intention de nous installer de l’autre côté de la grande flaque, au grand désarroi de nos familles (qui s’y sont maintenant résignées et participent même à notre joie de réaliser ce projet), à la grande surprise de nos collègues incrédules au début puis stupéfaits maintenant. Ils nous trouvent gonflés de “cracher dans la soupe”, ou très courageux, rêveraient de faire comme nous, mais ils préferent garder les pieds sur terre, eux! …
Alors voilà : ben oui, pour commencer, franchement, aligner encore les années à enfiler la même tenue militaire avec tous ces gens avec qui je ne partage pas les mêmes idées, les voir tous se prosterner devant telle ou telle autorité militaire comme s’il s’agissait de leur gourou voire leur Dieu, les voir et les entendre tous confinés dans leur petit monde comme si rien d’autre n’existait. Tout ceci est consternant, ce n’est pas pour moi. Je ne dis pas que cette institution est mal faite, JE ne suis pas fait pour.
Ensuite, et là je rejoins beaucoup d’entre vous, même ici dans une région soi-disant calme, on ne sent pas réellement serein et surtout, il est impressionnant de voir à quel point les gens sont agressifs. J’en ai assez de voir les gens marcher dans la rue en faisant la gueule, en regardant constamment per terre des fois que quelqu’un les regarderait et oserait leur dire simplement “bonjour” ! J’en ai assez de la réaction de cette vieille dame à qui j’ai demandé l’heure (et ce le plus poliment du monde) et qui brusquement serra fort son sac contre elle avec ce regard surpris et terrifié de peur que je ne l’agresse!! (en plus je ne pense pas avoir une gueule de loubard !! ) J’en ai assez de tous ces crétins qui se … (texte tronqué)

Vos recherches:

  • liste des gens que le canada veulent
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada