Nouvelles de Sherbrooke - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Arrivée au pays > Nouvelles de Sherbrooke

Nouvelles de Sherbrooke

Nouvelles de Sherbrooke

Ecrit par: lachtroumfette 27-09 à 11:07

Salut tout le monde!

Je me doute que certains d’entre vous sont impatients de lire le récit de nos aventures, mais je dois dire que pour le moment, on doit encore courir pas mal à gauche et à droite, ce qui nous laisse peu de temps devant le petit écran, et vu
qu’on n’en a qu’un pour deux, j’avoue qu’il n’est souvent utilisé que pour
des choses “professionnelles” ou urgentes quand on a “le temps” de s’asseoir
devant. Et puis, nous n’avons notre connexion Internet que depuis 1 semaine et demie, ce qui explique aussi notre silence sur le forum…

De manière générale, je dirais que tout se déroule plutôt bien ici. Les deux
vols (Bxl-NY + NY-Montréal) se sont très bien passés, de même que les démarches à l’aéroport: nous étions bien préparés, avions tous les documents nécessaires, donc no problem. En 1h30, nous avions pu récupérer les bagages, passer l’immigration et la douane et nous étions prêts à quitter l’aéroport. Nous avons donc pris une navette histoire de regagner la gare des bus de Montréal (au centre ville). Là, petit couac: l’horaire venait de changer ce jour-là, bref, le
bus de 20.00 vers Sherbrooke qu’on pensait prendre était supprimé; il nous a
donc fallu attendre jusqu’à 22.30 pour prendre le dernier. Pas facile de
garder l’oeil ouvert quand on affiche autant d’heures de vol au compteur, à
quoi s’ajoute le décalage horaire. Heureusement qu’on a pu tomber dans un
“coma profond” pendant les deux heures qu’a duré le trajet jusqu’à
Sherbrooke. Là, mon “contact social habituel” nous a vachement aidés: j’ai
demandé à la dame qui était assise derrière nous si elle connaissait bien le
coin et si elle savait nous dire si la rue où se trouve notre appart se trouvait loin de la gare de Sherbrooke. Réponse, pas vraiment: on en aurait eu pour 3 heures de marche. Heureusement, accueillants et gentils comme ils le sont souvent, elle et son mari nous ont proposé un lift, ce qui nous a permis de lier un peu connaissance avec des gens du coin (ils habitent en fait un village à côté). Le lendemain, ils sont venus nous chercher et en voiture ils nous ont montré le centre commercial, le Carrefour de l’Estrie, pour ceux qui connaissent. Depuis, on y va à pied – 30′ de marche aller, ça permet de garder la forme et de manger quelques gâteries…. Ils nous ont permis de faire quelques courses encombrantes et le soir, on a soupé chez eux. Pour la petite histoire, elle est traductrice comme moi! On a donc pu échanger un peu nos expériences…

La première semaine a surtout été consacrée aux démarches administratives
qu’il nous fallait faire en arrivant (demande de numéro d’assurance sociale, inscription à l’assurance maladie, à une assurance privée pour les 3 mois où nous ne sommes pas couverts, ouverture d’une ligne de télépone, d’un compte bancaire, ….). La deuxième semaine, nous avons dû aller récupérer nos cartons à Air France Cargo, ce qui sous-entenddes démarches pour louer un camion. Et là, pas facile de “magasiner” quand on n’a pas de moyen de transport. Bref, après plusieurs coups de fil, on a pris un camion chez Budget, le plus proche de chez nous. Ils n’avaient plus de “petit modèle”, mon mari s’est donc retrouvé à manoeuvrer un tank, mais tout s’est déroulé sans accrocs, alléluiah! Sur place, nous avons retrouvé facilement nos jeunes, quelques papiers à signer et quelques billets à allonger, et nous voilà repartis, direction l’appart. Nous avons malheureusement dû constater quelques dégâts (vive les assurances!): les deux roues de mon vélo sont complètement voilées, bref, je suis bonne à les faire remplacer (ça, nous l’avions signalé sur place, car on l’avait tout de suite vu). Mais ce sera pour plus tard, vu qu’il n’y a pas urgence, et que côté “sous”, on préfère la jouer prudente. Arrivés à l’appart, nous avons eu le réflexe de contrôler si le PC fonctionnait, et là, rebelotte: ils ont probablement posé la boîte du PC du
mauvais côté, résultat, la “tôle” a dû légèrement plier, et la carte mère qui y était fixée a été endommagée au point de ne plus fonctionner du tout. L’écran plat, par contre, n’a rien eu. Bref, le lendemain, nous étions déjà bons pour contacter un réparateur. Heureusement, nous sommes tombés sur qqn de très bien: il est venu chercher le PC à domicile et nous l’a ramené le lendemain réparé. Coût: 200 dollars, grrr! Mais bon, vu que c’est mon outil de travail, on n’avait pas trop le choix. Le reste de la semaine a été consacré à ouvrir les cartons et à vérifier que tout notre service de mariage était intact, ce qui est le cas. Pareil pour l’album de mariage (assez fragile), les CD, … On a donc commencé à ranger nos affaires dans les armoires, ce qui fait que progressivement nous nous sommes sentis plus chez nous. Parallèlement à cela, histoire de sortir un peu, on a commencé à répérer les voitures d’occasion. Nous avons donc fait à pied tous les concessionnaires de la King Ouest, une longue avenue à l’échelle du pays. Cela nous a permis de nous faire une première idée.

Le 2e weekend, nous avons acheté un magazine sur les voitures d’occasion:
très intéressant! Il nous a permis de nous faire une meilleure idée des prix
du marché (c’est un peu comme le moniteur automobile), de faire attention
aux modèles à éviter, … Bref, c’est mieux armés que nous avons repris
notre “procession” sur la King Ouest. Nous sommes donc passés à l’action en
demandant d’essayer trois véhicules et avons maintenant le choix entre deux
voitures (en espérant qu’à l’heure où j’écris elles ne soient pas vendues!… ce qui nous ramènerait à la case départ…). Notre préférence va à une Ford Taurus verte break, full options. C’est clair qu’elle a 145000 km et qu’elle a qques années, mais elle est très propre et en bon état au niveau moteur, rouille, … et en plus elle est dans le budget qu’on s’était fixé pour la voiture. On va donc se renseigner au niveau de l’assurance, et puis on prendra notre décision. Me reste plus maintenant qu’à me faire à l’idée de conduire un char d’assault (si cela ne tenait qu’à moi, j’aurais opté pour une voiture style micra!). Heureusement qu’ils ont de la place
dans les parkings et que les créneaux c’est pas courant ici, car je ne suis
pas douée pour les manoeuvres… Jeudi 23/09, nous sommes retournés à la
banque, histoire d’assurer l’appart, de prendre une assurance civile et
professionnelle et de demander l’accès à nos comptes via Internet.

Côté boulot, j’ai déjà eu deux traductions, lesquelles sont entre-temps déjà
livrées. J’ai aussi une 3e traduction en attente, mais c’est une collègue NL
qui s’en charge. Les affaires reprennent donc tout doucement pour
Delphitrad, ce qui est parfait vu que je ne dispose pas encore de longues
journées bien complètes devant moi pour me consacrer entièrement à la
traduction. J’ai aussi déjà rencontré ma nouvelle comptable: elle va faire
le nécessaire pour me démarrer au niveau administratif, je suis donc pour
ainsi dire de nouveau sur les rails vu que je facturerai encore sous le
système belge fin septembre et ne passerai au système canadien que pour les
factures d’octobre. Perfect timing donc.
Mon mari, de son côté, a déjà eu le temps d’envoyer quelques CV le weekend du
18-19/09 (ce qui explique qu’on doit se partager l’ordi), et mercredi
dernier (22/09), une boîte le recontactait déjà par téléphone pour lui fixer
un rdv lundi matin (aujourd’hui donc). C’est à Magog (30 km d’ici, et il
paraît que c’est un très beau coin, d’ailleurs assez touristique, et donc
plus cher niveau maisons, mais bon…).

Bref, un bilan positif pour ces 3 premières semaines. C’est clair que parfois, nous avons nos petits moments de découragement, car les choses nous semblent ne pas avancer aussi vite qu’on le voudrait, mais souvent, il arrive que le lendemain, tout s’accélère, si bien que la vitesse moyenne de la semaine est bonne.

Mon souhait pour cette fin de semaine: avoir acheté notre char (on retourne chez le concessionnaire aujourd’hui pour dire qu’on la prend (en espérant qu’elle y soit encore!) et on fera ensuite les démarches à la SAAQ et à la banque pour l’assurance) et que mon mari ait trouvé un job. Croisons les doigts!

Bon ben, voilà… suite de nos aventures avec deux bonnes nouvelles!

Mon souhait pour cette 4e semaine vient de se réaliser: nous sommes passés à l’action début de semaine et avons acheté notre char, une Ford Taurus break. Mon mari ira chercher “notre bébé” aujourd’hui vendredi, dans le courant de l’après-midi. Nous allons enfin pouvoir circuler un peu et profiter des superbes couleurs d’automne.

Après avoir envoyé 4 CV en réponse à des offres d’emploi concrètes, mon mari a reçu un coup de téléphone jeudi pour lui faire savoir qu’il était engagé. Il commencera lundi 4octobre, soit un mois jour pour jour après notre arrivée. Nous sommes super contents: il a trouvé dans sa branche (ingénieur industriel en électromécanique spécialisé dans la vente de composants destinés à l’industrie) et à 30 km de chez nous. Que demander de plus! Comme quoi, trouver un job en région, c’est possible!

Courage à tous ceux qui cherchent

Lachtroumfette, qui se demande bien où les détectives amateurs la situent…

PS: pour ceux qui sont sur Sherbrooke et cherchent dans le financier, j’aurais peut-être un tuyau… Intéressés? Envoyez-moi un pm.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada