Maternité au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Maternité au Québec

Maternité au Québec

Maternité

Cynderella
7-09 à 8:23

Bonjour,

Voilà, voilou, Nicolas et moi avons mis en route notre premier canado-français, mais voilà alors que nous avons passé nos 3 premiers mois de grossesse dans la région de la capitale nationale ou nous avon peiné pour trouver un médecin qui nous fasse les bonnes prescriptions d’analyses sanguines, écho et cie, presque 2 mois, nous voilà obligés de refaire tout le travail sur Montréal.

En effet en Outaouais il y a en principe une seule écho à 18 semaines (celle pour déceler les anomalies de santé qui est à mon sens tardive car en cas de souci, plus d’action sur la grossesse), nous avons finalement eu une écho à un peu moins de 12 semaines qui s’est bien passée.

Toutefois, ici (sur Montréal), c’est le même cercle vicieux qui recommence mais à l’envers cette fois pour mon suivi de grossesse et cela en dépit des adresses qui m’ont été communiquées par l’info santé du CLSC: les références (comme si je voulais passer un diplôme mais ça encore on peut se s’en sortir) et surtout les “on ne suit pas les grossesses de plus de 3 mois” !

Dans le fond, c’est pas bien grave il y en a bien qui accouchent dans des taxis sans même avoir été trop suivies, et puis c’est vrai qu’il ne faut pas médicaliser la grossesse mais pour mon 1er enfant j’aimerais bien avoir des conseils de parents sensibles et compréhensifs!

En outre, j’ai appris que la péridurale n’était pas automatique ici et que ce n’était pas à la patiente de décider mais au médecin, quelqu’un peut-il me le confirmer, je pense avoir le droit de choisir et ne pas me faire imposer la beauté de la souffrance de l’accouchement, non?

Merci d’avance de vos infos!

———————-

isseo17
7-09 à 8:46

Hello Cinderella!

Surtout pas de panique! Le stress n’est pas bon pour le bébé, alors: pas d’angoisse.

Je n’est pas très bien compris le problème, mais tu sembles dire qu’aucun médecin ne veut suivre ta grossesse parcequ’elle n’a pas été commencée à Montréal? Ca semble impensable!

De toute façon, tu sembles avoir passé une écho importante: celle du troisième mois. C’est essentiel! Bébé va bien, et c’est super.

Pour la péridurale, tu sais, on a un peu les même problèmes dans les hopitaux français. C’est fonction des gardes des anesthésistes, de la date d’accouchement …(bonjour les mois d’été!!!). Moi, je n’ai pas pu l’avoir pour ma quatrième (un 24 juillet) parce que l’anesthésiste de garde n’a pu arrivée que deux heures après l’accouchement! Et pour elle, je n’avais déjà eu qu’une echo à 13 semaine! Alors…

Continue à chercher un médecin pour suivre ta grossesse, mais relax: tout se passera super bien, j’en suis sûre.

Il est primordial de vivre l’attente du petit bout d’ chou comme une grande joie et non comme un parcours du combattant!

———————-

LES L5
7-09 à 8:50

Bonjour

Je ne peux que vous donnez des conseils de maman ayant accouché 3 fois, mais en France … je ne suis donc pas en mesure de vous dire comment cela se passe à Montréal !
Quoiqu’il en soit, dans quelque pays que ce soit, on doit avoir le droit de choisir la manière dont on veut accoucher ! (perso : les deux premières sans péridurales, et la dernière avec)
et justement, pour la dernière, on m’avait dit que si j’accouchais dans l’hopital de la ville (Grenoble), j’accoucherai FORCEMENT sous péridurale, car c’était pratique courante, ça allait plus vite, les médecins étaient moins sollicités (face à la douleur des mères forcément), etc… et parce que j’avais accouché deux fois “normalement”, et que j’y avais survécu , je ne voulais surtout pas qu’on m’impose une péridurale !

bon finalement j’ai accouché en clinique, et c moi qui l’ai accepté sur recommandation de la sage femme du medecin et de mon mari !!

donc peut etre que le système est un peu similaire au quebec : grand hopital : c’est imposé car “plus simple” pour le service médical, et en clinique, ben… tu choisis (et tu paies !)

———————-

yapuka
7-09 à 9:08

D’abord, félicitations !!!

J’ai passé ma première grossesse à Montréal et je peux te dire que j’ai été très bien suivie à l’hopital Sainte Justine. Je te conseille de prendre rdv directement à l’hopital auprès d’un gynéco.
Quant à l’épidurale, dès que je l’ai voulue je l’ai eue ! Pas de problème avec ça, en tout cas dans cet hopital.
Bonne chance à vous deux et au bébé

———————-

Luti
7-09 à 9:39

Coucou
Je prends le pseudo de mon chum pour te répondre !!!
Pas de panique (moi j’ai halluciné quand j’ai commencé à comparer le système français au système canadien ==> ils ne se changent pas pour firie un tour dehors, les mesures d’hygiène sont moindres mais bon on est ici, et va bien falloir faire avec et finalement ça a l’air pas mal alors voilà notre histoire)

FIn juillet on va pour notre première visite (juste de reconnaissance, car comme tu l’as écrit, il n’y a qu’une seule écho ici entre la 18è et la 20è semaine) … J’avais pris rdv la même semaine dans 3 hopitaux/cliniques différentes pour avoir le choix, et finalement on a pris le premier …
Pourquoi ???? C’est Sainte Justine et quand la résidente a dit “ce n’est pas normal, à 10 semaines on devrait entendre le coeur” je suis tout de suite (enfin tout est relatif, 2h d’attente quand même) allée faire une écho, au même étage pour voir si bébé allait bien

Et bien cette réactivité nous a convaincu de rester à sainte justine

On a eu une photo de notre bébé, on l’a vu bouger, gigoter etc … bon après j’ai eu droit à prise de sang et pipi dans un pot, pour les examens de routine, mais maintenant ça va

Et puis pour ne pas médicaliser, ils ne médicalisent vraiment pas!!! ma copine qui est en france n’est pas immunisée contre la toxo (moi non plus) et bien elle a droit à une prise de sang par mois (alors que moi on m’a bien fait comprendre que même avec deux chats à la maison, qui ne sortent pas, et qu’en mangeant de la viande assez cuite c’était pas la peine)

Donc mon conseil APPELLE SAINTE JUSTINE 3454931 / 3454662 et explique leur ton cas …

Et au fait, bienvenue à Montréal, et tu es enceinte de combien?

———————-

JayJay
7-09 à 12:35

Félicitations!!!

(Par “référence”, le CLSC voulait sans doute dire qu’habituellement, en cas de déménagement, ton médecin traitant te fait un papier pour expliquer qu’il te réfère à une clinique ou à un spécialiste ou autre. Ça aide vraiment pour réussir à avoir un médecin).

En effet la péridurale n’est pas systématique ici, pas plus qu’elle ne l’est en France. Il est impossible de garantir à une patiente qu’elle pourra avoir une péridurale. Les hôpitaux et maternités d’un certain niveau ont toujours un anesthésiste à disposition, ce n’est pas trop le problème, mais certaines conditions médicales n’autorisent pas la pose de la péridurale : un problème de coagulation du sang, par exemple, ou une fièvre, même légère (il y a bien d’autres raisons en plus). À mes cours de prépa en France, on nous avait bien conseillé de nous préparer à l’éventualité d’une impossibilité de pratiquer la péridurale.

Il y a bien des écoles de pensée à ce sujet; avec une bonne préparation (orientée vers la sophrologie, notamment), il est possible de passer à travers un accouchement sans péridurale. Ici, on ne la force pas, contrairement à certaines maternités en France qui pensent que c’est tellement plus facile de gérer une femme qui la ferme et qui ne gémit pas. Je suis enchantée de constater que le personnel, ici, n’est pas ennuyé par les femmes qui accouchent. Je suis enchantée également de voir que les cours sont disponibles et très exhaustifs (contrairement à la France où il est très difficile de les obtenir, a forciori si on accouche vers la fin de l’été). De même, pour éviter toute généralisation, que j’ai été enchantée que ma 2è sage-femme française me dise que je n’étais absolument pas obligée d’avoir la péri si je ne le souhaitais pas. Elle a tout fait pour que je passe à travers sans, et je lui en suis reconnaissante.

Pas que je crois particulièrement que la péri ait un effet néfaste sur le bébé. Par contre, une péri trop forte peut miner ta capacité de pousser lors de l’expulsion, ça, c’est clair. Elles sont mieux contrôlées maintenant… mais tu ne peux jamais savoir, à partir de 5-6 cm de dilatation, dans combien de temps sera l’expulsion. Si on force la dose et que tu accouches finalement 20 minutes plus tard, c’est un peu dommage.

Cela dit, il ne faut pas exagérer non plus. Si l’accouchement est très long, très fatiguant, si le bébé met du temps à s’engager, si si si, bien sûr qu’il est raisonnable de demander la péridurale. Si tu exprimes ta souffrance au personnel, je doute qu’on te la refuse. Mais, on fera tout pour t’encourager et t’aider si tu choisis d’y aller “sans”. Si tu as une péri, cependant, je te conseille vivement de garder une mobilité le plus possible. Le bébé descend plus vite en position assise ou debout (à noter que lors de mon 1er accouchement, en France, sous péri, j’ai été clouée sur le dos dans mon lit de A à Z…).

Enfin, mon but n’est pas de te convaincre, mais de te montrer qu’il y a toute une procédure derrière la péri… et que par contre le chemin “sans” peut être très intéressant aussi, car il nécessite une démarche très naturelle et très formatrice, du moins c’est ce que j’ai ressenti. Accoucher, en soi, provoque des émotions semblables à celles que tu aurais si tu courais 20 marathons. Ta fierté personnelle est boostée à bloc. Mais, et ça c’est une remarque vraiment personnelle… faire le travail sans péri, la fierté est tout simplement sans limite. L’accouchement n’est PAS que souffrance, crois-moi. J’ai un pénible souvenir de mon 1er accouchement, où le relationnel avec le personnel avait été lamentable; par contre, à mon 2è accouchement, je me souviens d’avoir chanté (on avait une chaîne hifi branchée à un poste de musique des années 80…) et d’avoir eu des fous-rires pas possibles avec mon mari. Je me souviens d’une équipe qui m’épaulait et m’encourageait. J’ai très certainement souffert du moins c’est ce que mon mari me rappelle régulièrement, mais honnêtement, je n’en ai pas le souvenir.

Je dis tout ça, mais je tiens à préciser que je ne suis pas “nature” du tout, je suis a priori contre les maisons de naissance (eh ben oui), assez pro-médicalisation, et très catégoriquement contre les médecines alternatives.

———————-

laurence
7-09 à 13:13

Bonjour,

Félicitations aux futurs parents !

Luti, ou plutôt la blonde de Luti, c’est intéressant ce que tu dis en début de message :

QUOTE
Pas de panique (moi j’ai halluciné quand j’ai commencé à comparer le système français au système canadien ==> ils ne se changent pas pour firie un tour dehors, les mesures d’hygiène sont moindres mais bon on est ici, et va bien falloir faire avec et finalement ça a l’air pas mal alors voilà notre histoire)

Justement un média québécois a fait le tour de cette question récemment. Une infirmière française affirmait en début de reportage qu’elle était surprise par cette pratique et elle réagisait comme toi par rapport au fait de sortir de l’hôpital avec son habit d’infirmière.
Mais en fait, aucune étude nord-américaine a démontré ces dernières années une corrélation entre la contamination et le fait de porter des vêtements. Et d’ailleurs à ce compte-là, il faudrait qu’une infirmière se change régulièrement dans une même journée car d’une chambre à une autre elle rencontre au cours de sa journée des patients ayant différentes maladies, infections et autres. Le reportage concluait en affirmant que si de telles pratiques ont encore cours en France aujourd’hui ou ailleurs, il s’agit plus de tradition que de comportements basés sur des faits scientifiques.

———————-

Cynderella
7-09 à 19:42

Bonsoir,

Merci à chacun(e) d’entre vous pour votre gentillesse, vos félicitations et vos encouragements, il faut vraiment penser que l’air d’ici nous a fait du bien, nous n’aurions pas eu les mêmes chances à Paris où la vie n’était polarisée que sur le boulot et où on m’expliquait qu’en début de carrière (entre 27 et 30), c’était déconseillé. Je ne pense pas qu’ici les choses soient sensiblement différentes dans mon domaine mais quand même, je me sens plus libre ! Et au moins quand Nicolas et moi aurons fini les équivalences du barreau, nous n’aurons plus à nous poser les mêmes questions ni le sentiment de remettre notre bonheur au lendemain.

Le petit bout est prévu pour début mars ! J’ai déjà suivi les conseils de quelques uns (merci encore à Luti bis !) mais ce n’est pas encore gagné, nous serons certainement rassurés demain, d’autant plus que j’ai pu m’inscrire sur la liste des cours prénataux au CLSC.

J’ai lu attentivement vos écrits sur la péridurale, mais la peur de l’accouchement en dépit de toute sa beauté me rappelle combien j’ai bien du mal à rester concentrée sur les accouchements télévisés que l’on peut voir au Québec et à faire fi des échos de douleur dont ont pu me faire part mes proches. Hein Jay-Jay !? Je me souviens du magnifique hommage que tu avais rendu à Timothée dans lequel tu disais que tu aurais rampé pour avoir un anesthésiste !

En tout cas, voilà pour cette nouvelle tranche de vie et je promets aux futurs et futures immigrant(e)s que je leur ferai à terme un beau topo sur la maternité et les inscriptions en garderie (là encore il faut s’y prendre quasiment 1 an à l’avance).

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada