Les noms autochtones du Québec, leurs origines et leurs significations

En trainant sur la toile, je suis tombé sur un site qui reprend des Noms de lieux et autres connus au Québec et qui sont de diverses origines autochtones:

ABITIBI: eau mitoyenne (algonquin, cris)
AMQUI: camarade d’homme et beau-frère d’homme (algonquin)
ARTHABASKA: il y a des roseaux (algonquin, cris)
CANADA: village, bourgade, groupe de tentes (iroquois)
CAUGHNAWAGA: au rapide (iroquois)
CAUSAPSCAL: courant de la pointe rocheuse (micmac)
CAYANIANT: le lac porc-épic (algonquin, cris)
CHIBOUGAMAU: lac traversé de bord en bord par une rivière (cris, Tête-de-boule)
CHICOUTIMI: c’est profond parce que ça engouffre (cris, Tête-de-boule)
HOCHELAGA: à la chaussée des castors (iroquois)
KAMOURASKA: étendue de foin, joncs (micmac)
KAZABAZUA: courant caché, souterrain (algonquin)
KENOGAMI: le lac long (cris, algonquin)
MAGOG: vaste étendue d’eau, grand lac (abénaquis)
MANICOUAGAN: vase à boire, verre, tasse (cris)
MANIWAKI: terre de Marie talgonquin)
MASKINONGÉ: brochet difforme (algonquin)
MATANE: épaves, débris de navire (algonquins)
MATAPÉDIA: jonction de rivières (micmac)
MÉGANTIC: gros bois, gros arbre( algonquin)
MISSISQUOI: grosses femmes (cris, algonquin)
NATASHOUAN: aller chasser l’ours (cris, montagnais)
NOMININGUE: celui qui est oint, graissé (algonquin, cris)
OKA: le poisson doré (algonquin)
OTTAWA: les eaux bouillent (cris, Tête-de-boule)
PÉRIBONCA: rivière creusant dans le sable (algonquin, cris, Tête-de-Boule)
QUEBEC: rétrécissement, détroit (algonquin)
RIMOUSKI: cabane à chien (algonquin, Tête-de-boule)
SAGUENAY: son embouchure, sa sortie (algonquin, Tête-de-boule, montagnais)
SHAWINIGAN: portage anguleux (Tête-de-boule, cris, algonquin)
TADOUSSAC: mamelles (algonquin)
TÉMISCAMINGUE: dans l’eau profonde (algonquin)
TÉMISCOUATA: lac profond (micmac)
UNGAVA: le plus loin (esquimau)
YAMASKA: il y a beaucoup de foin, de jonc (cris)

Sur ce, je retourne à la préparation de mon couscous. C’est pas indien mais c’est bon pareil!


epervier
Ecrit le: 10/02, 20:03

mdrrrrr PoM tu vas en apprendre aux Québécois, moi j’en ignorais beaucoup


schumarette
Ecrit le: 10/02, 20:13

merci Pom !!

Je savais pour Chicoutimi… mais c’est tout !!!

Je me coucherai moins bête ce soir !!


hicoune
Ecrit le: 10/02, 21:15

Sympa …

Hicoune qui a du chemin a faire avant d’apprendre a parler huron, iroquois, alonquins ou autre


kroston
Ecrit le: 11/02, 02:51

Salut Pom,

QUOTE

CHIBOUGAMAU: lac traversé de bord en bord par une rivière (cris, Tête-de-boule)

Chibougamau signifie « Lieu de rencontre » … en fait, les différentes communautés se réunissaient régulièrement sur les rives du lac Aux Dorés pour échanger et célébrer.

Autre interprétation: « ligne de partage des eaux » …. cad la ligne de séparation des eaux qui vont se jeter dans la Baie James de celles qui s’écoulent vers le lac St-Jean pour rejoindre le fleuve et finalement l’océan, elle passe sur le territoire de Chibougamau.

Kroston, qui n’a pas retenu grand chose de plus de ses cours de Cri dans sa p’tite ville.

Et pour ceux que ça tente de voir à quoi ressembe une petite ville sympa en région…


Bouh
Ecrit le: 11/02, 03:17

Pour rester dans la région du Saguenay-Lac St Jean…

Rivière Ashuapmushuan : Ce terme montagnais signifie, selon la version la plus répandu, là où on guette l’orignal.
Chibougamau : Shabogamaw, lac traversé de bord en bord par la rivière et/ou lieu de rendez-vous et de rencontre.
Lac du Kakawi : Bavarder d’une manière fatigante, potiner
Lac Kénogamichiche : Petit lac long
Métabetchouan : Là où le courant se jette dans le lac
Lac Nicabau : Hauts buissons
Rivière Ouananiche : Égaré en dehors de son milieu.
Ouiatchouan : Rivière où l’eau tourbillonne.
Rivière Takwa : Poste d’affût pour le gibier
Ile Tchapahipane : Île à l’abri contre le vent ou que l’on peut traverser pour se protéger.
Monts Tichégami : Nomination d’origine amérindienne qui signifie beaucoup d’eau ou grand lac.
Ticouapé : Expression montagnaise l’homme aux caribous.

Pour Métabetchouan, c’est bizarre, mais j’avais aussi : « lieu de rencontre, ou lieu vers lequel tout le monde converge ». Avez-vous déjà entendu parler de cette traduction ?


L’Assemblée est composée des Chefs des 43 communautés des Premières Nations situées au Québec et au Labrador et représente un total de 10 nations : Abénaqui, Algonquin, Atikamekw, Cri, Hurons-Wendat, Malécite, Mi’gmaq, Mohawk, Innu et Naskapi.

Source : apnql.com

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
  • Bonjour! Je crois qu’il serait nécessaire d’apporter une correction au mot  »indiens ». Il s’agit d’une méconnaissance historique des Européens qui sont venus coloniser l’Amérique. Aujourd’hui, l’appellation correcte serait de parler des  »Premiers Peuples » ou des  »Premières Nations » du Québec. Aussi, il est à noter que les communautés issues de la Nation Ilnu (ou innue ou montagnaise) ne font pas partie des  »Premiers Peuples », mais des Autochtones. Les Autochtones comprennent aussi les Premières Nations. (Les Autochtones ne sont pas systématiquement des Premiers Peuples, mais les Premiers Peuples sont systématiquement Autochtones.)
    Les Indiens désignent les gens originaires de l’Inde.

  • Haut
    >