Les écoles françaises et les accents - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Les écoles françaises et les accents

Les écoles françaises et les accents

Bonjour!

Je ne crois pas que les parents français qui vivent au Québec s’attendent à ce que leurs enfants deviennent de parfaits petits français. Les “Tu veux-tu” et autres déformations de la langue française ne s’attrapent pas que dans des écoles publiques “non-françaises de France” du Québec. Un bon compromis peut-être une école privé au Québec. Je crois que les parents doivent en venir à l’évidence que l’immigration c’est aussi s’adapter, se faire assimiler, se transformer…eh oui, avoir un enfant qui a un accent québécois! Je ne crois pas que les petits français au Québec, les enfants de Français, sont et seront des “Français” comme dit Redflag. Les enfants de Français deviennent des petits québécois, des petits canadiens. Je peux comprendre qu’au début de l’immigration, une telle pensée peut faire peur mais la réalité est là, le temps fait son travail. Les enfants ont justement cette capacité de s’adapter qui est incroyable. Évidemment, les parents ne digèrent pas toujours cette adaptation. Plusieurs parents canadiens venant d’Asie ou d’ailleurs trouvent souvent leurs enfants trop “canadiens” et pas assez près de leur pays d’origine. Ils ne s’intéressent pas à la culture, ne parlent pas la langue de leurs parents…Mais c’est en partie cela l’immigration: la transformation. On passe à un autre monde. Il faut aussi considérer cela lors de son immigration: jusqu’ou est-on prêt à aller? Je peux comprendre que cela fait peur. Les enfants d’immigrants vivent une autre réalité, leur monde c’est le nouveau pays de leurs parents, pas l’ancien. Evidemment, cela se fait au fil des ans, on ne “chope” pas l’accent québécois du jour au lendemain, même pour un enfant. En général, les Français adultes ne perdent jamais leur accent “pointu” comme on dit au Québec, même après 20-30 ans au Québec, ils ont toujours un petit fond de France. Le plus drôle c’est ceux qui ont un accent bien daté, un accent coluchien des années 80, un accent titi parisien…à les écouter on se croit dans un film. Par contre pour les enfants c’est tout à fait différent. Au début de l’adolescence les petits français ont moins “de risque” de perdre leur accent français. Mais s’ils sont bébés ou avant l’âge de 10 ans, il y a de fortes chances qu’ils perdent l’accent de leurs parents. Tout dépend de l’école, du quartier, des fréquentations… J’ai souvent remarquer dans une même famille d’immigrants français, des enfants avec différents accents. Je connais des Français dans la cinquantaine avec deux enfants, ils se sont installés au Québec dans les années 70. Le garçon, le plus vieux, est arrivé au Québec à l’âge de 7-8 ans, aujourd’hui à 30 ans, il vit en France et a l’accent français. Sa soeur cadette qui a choisi de vivre au Québec parle avec l’accent québécois. Les deux parents ont toujours gardé leur accent avec quelques prononciations et surtout des expressions québécoises. Même si l’aîné a des apparences de “parfait petit français” il a tout de même une attitude très nord-américaine…pour ceux qui peuvent reconnaître. En fait, il est un parfait caméléon, qui s’adapte aux deux cultures. Est-ce qu’il est plus français ou québécois?

A+ Laurence

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada