L'Après Parrainage : l'adaptation financière et avec les enfants - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > L’Après Parrainage : l’adaptation financière et avec les enfants

L’Après Parrainage : l’adaptation financière et avec les enfants

De elyse2007

L’après parrainnage !!

Je viens pas souvent sur le forum mais j’ai cru lire que les gens aimeraient qu’on en parle.. donc je me lance en espérant éclairicir certaines personnes.

Lorsque l’on rencontre l’être aimé quelque pays que ce soit nous sommes ouvertes d’esprit, apprenons leur culture, leur façon de vivre et acceptons pas mal de chose. Dans nos voyages nos découvrons l’inconnu et nous laissons charmer par ce pays et son mode de vie. Finalement nous tombons pas seulement en amour avec l’homme mais avec le pays entier ainsi qu’avec la famille. Chaque voyage le retour nous semble impossible. Nous rentrons a la maison blessé de laisser l’homme que l’on aime au bout du monde. Chaque retour nous lance dans des discutions intence sur le comment du pourquoi. Pendant tout le processus de la première rencontre réelle, du mariage et allant jusqu’au parrainnage nous discutons de tout les sujets possibles. Comment est la vie ici, l’adaptation, les enfants, le partage des tâches à la maison, le partage financier lorsqu’il sera là. La religion ici, notre culture et la leur. Nous sommes prêt à beaucoup de sacrifice pour que notre couple fonctionne !! Et eux nous disent trop souvent ce que l’on veut entendre.

La discussion de tout sujet est la meilleure chose je vous assure mais un peu loin de la réalité aussi. Malheureusement on pourrait avoir passer des mois à discuter lorsqu’il est enfin près de nous les choses changent ou sont loin d’être comme nous l’avions immaginé. Nous passons des mois voir des années à idéaliser une vie de couple ici. Lorsque enfin nous commencons cette nouvelle vie nous essuiyons beaucoup de déception, nous rencontrons beaucoup de difficulté d’adaptation. Je vous jure que lorsque l’on croit que notre cauchemar de l’attente est terminée c’est un autre combat qui commence !!
Je vais énumérer les quelques difficultés rencontrés pour la plupart des gens que je connais. Certains propre a leur culture mais généralement les même problemes.

1- Le partage financier est le premier grand problème entre le couple. Arrivé ici c’est la recherche d’emploi. Les premiers temps bien sur le parrain n’a pas de problème a subvenir aux besoins financier de l’autre. Il est sans travail donc c’est la normalité de s’entraider. Mais lorsque le premier emploi arrive un salaire commence a rentrer a la maison. Au début, je dirais que la plupart d’entre nous ne voulons pas être trop exigente donc demandons juste l’essentiel comme aide financière mais après un temps lorsque l’on voit l’autre se payer des truc que nous ne pouvons nous payer à nous la frustration commence donc nous devenons un peu plus exigente!! Pour nous, enfin pour moi Québécoise ayant vécu dans une famille harmonieuse il est tout a fait normal de partager toute les dépenses de la maison. Mais pour eux dans la plupart des cas ils ne comprennent pas qu’ils doivent payer pour la moitié du loyer alors qu’avant on le payait toute seule, même chose pour les comptes de la maison. Pour l’épicerie je dirais même chose lorsqu’il y a des enfants entre le couple. Pourquoi payer pour la nourriture qu’il mange pas !!! Pourtant avant qu’il soit là il acceptait les enfants et disait les prendre comme les siens !!!! J’ai souvent eu comme commentaire de certains parrainés, elle recoit les allocations familiale, c’est au papa de payer pour les enfants pas à moi !! Bla bla bla Donc en général le côté financier est un grand problème.

2- Les enfants issus d’une autre union ; Pendant notre relation à distance ils acceptent bien nos enfants, acceptent notre culture si différente de la leur mais rendu ici je vous assure que tout change! Il voudrait que nos enfants agissent comme les enfants de leur pays, avec leur mentalité et leur culture. Malheureusement nos enfants sont québécois et vivent avec la mentalité d’ici. L’adaptation avec les enfants est difficile. Pour ma part mon mari ne comprend pas comment mon adolescente de 15 ans peut avoir des petits copains a son age!! La façon qu’elle s’habille c’est une honte pour lui !! Mais pour moi il est tout a fait normal qu’a son age elle commence a s’intéresser au petits gars, que ses vêtements soit un peu plus attirant sans être indescent !! Pour moi il est tout a fait normal qu’elle veule sortir au cinéma avec ses amis masculin ou féminin. Enfin en général les couples interrogé me disent tous la même chose, l’adaptation avec les enfants est difficile vu la culture très différente.

3- Notre indépendance ; Ayant vécu seule un moment nous devenons quelque peu indépendante, apprenons a nous débrouiller seule et a prendre les décision seule. Lorsque vient le temps de revivre en couple nous devons essayer de partager certaines décisions etc… surtout au niveau de nos enfants. Je me rappel avant que mon mari arrive au Québec il acceptait très bien que j’aille déjeuner avec mes copines, que je parte quelques jours à la campagne rejoindre ma famille, que j’aille au cinéma etc… aujourd’hui ces simples petites choses je dois en discuter avec lui maintenant. Difficile pour moi de devoir toujours justifier mes aller retour… tu vas ou? Tu reviens à quelle heure? et ce même si il n’est pas a la maison avec moi. Et dans la plupart des relations similaire à la mienne les même problème sont relevés.

4- Les différences de culture ; Avant qu’il soit la nous n’avions aucun problème avec la culture de l’autre, nous étions même émerveillés de la découvrir et nous acceptions tout ou presque!! Après quelques semaines dans notre beau pays les différences nous semblent flagrante et apporte son lot de discution. Au niveau des enfants, au niveau de nos relations, au niveau du partage des choses a la maison. Dans une situation x nous pensons d’une façon et lui d’une autre. Donc beaucoup beaucoup de discution pour arriver a un compromis, qui dans certains cas apporte de la discorde quelques jours.

5-Le partage des tâches ménagères à la maison ; ils nous disaient tous, quand je serai la tu pourras te reposer, je t’aiderai a la maison. Pfff baliverne !! Il m’a fallu travailler longtemps a le convaincre de m’aider. Se tapper tout a la maison, vaisselle, lavage, bouffe etc… et voir l’autre assis a rien faire ou encore sur le pc grrrr je vous jure que ce n’est pas facile. Mais heureusement dans mon cas après quelques semaines il a réalisé qu’il devait m’aider et faire sa part. Aujourd’hui lorsque je rentre à la maison je le vois à préparer le repas et la maison est propre!! Mais il nous a fallu énormément de discution pour y arriver!!

En général dans la plupart des cas l’aspect financier est le plus grand problème ainsi que celui de l’adaptation avec les enfants. La différence de culture apporte son lot de réflexion et discution dans le couple pour plusieurs aspect de notre vie ici. Je dirais que pour ma part lorsque l,amour est véritable tout s’arrange avec le temps mais pendant les quelques mois ou nous cherchons a nous entendre le temps peut paraitre bien long !! Certains couple ne passerons pas au travers, beaucoup iront au plus facile avec la séparation ou même le divorce, un couple que j’ai connu vive aujourd’hui chacun leur logement mais continue d’être ensemble malgré tout, seulement vivre sous le même toit était impossible pour eux. Les enfants issus de ce mariage ont 2 maisons mais sont heureux!!

Pour mon couple à moi, heureusement tout les efforts vécu les derniers mois ont porté fruit, l’harmonie s’installe doucement et tranquillement nous apprenons à vivre heureux tous ensemble avec les enfants. Il apprend à me laisser un peu plus de liberté et s’adapte de mieux en mieux a notre culture.

Je crois que j’en aie écrit suffisament pour aujourd,hui, je demanderai maintenant a tout ceux qui veulent ajouter quelques choses sur leur vécu de l,après parrainnage d’écrire eux aussi.

Dans le respect de chacun svp… merci !!
———

De dauphin49

merci d’avoir partagée cela avec nous .Je suis en préparation de parrainage et c,est un peu les questions que je me posaient. encore merci de ce partage!!!!

———

De maisaaa
Tu as toute mon admiration, bravo…..

Je crois que tu as su être patiente et je crois surtout que tu as cru en ton couple..

Je te souhaîte que tu vives encore plus de bonheur et de compréhension..

Merci d’être venue nous le dire..

Je te promets, de reprendre ce fil, quelques semaines après l’arrivée de mon mari, pour raconter aussi(L’après parrainage)..

Bonne continuation..

———

De Doux_novembre

TOUT ce que tu viens d’écrire est vrai à 100 %, c’est la réalité de l’après parrainage.

Je peux te dire que je me suis reconnue dans chacun de tes paragraphes…et même dans la situation de ton amie qui a fait maison à part, je l’ai fais pendant presque 3 ans.

Tu as fais preuve de beaucoup de patience et ton mari aussi. Dans mon cas, même ma volonté n’a pas suffit mais je n’en garde pas d’amertume, j’ai passé tout de même de belles années.

Cela dit, je sais maintenant ce que je devrai ou ne devrai pas faire et les moyens à prendre pour vivre en harmonie avec les différences, les enfants, les discussions à propos des tâches, du partage des dépenses etc.

Merci de l’avoir partagé.

Bonne continuation à votre couple et félicitations à vous deux, l’amour a pu vous garder unis.

———

De louka2002

Merci bcp pour ton témoignage Elyse, c’est très instructif et ca change du ”bitchage”. Tu as su amener certains points sans trop entrer ds les détails de ta vie intime et je suis certaine que bcp se reconnaitront, moi comprise, ds ce que tu as décrit. Enfin du concret!!

De mon côté, mon mari est arrivé depuis environ 3 semaines et je compte bien éventuellement venir partarger un peu de notre vécu alors c’est à suivre…

Bonne continuation, Louka

———

De multiculture

Merci beaucoup pour ton témoignage !! :)

———

De summer1234

Merci beaucoup pour ton témoignage.

Enfin je suis contente de voir une histoire “normale” du domaine du parrainage, avec ses difficultés, ses hauts et ses bas. De constater que si chacun met du sien et que l’amour est présent, tout est possible.

Voir le déroulement d’une histoire telle que la tienne peut nous aider à nous situer dans le processus d’adaptation culturelle aussi.

Un mariage “mixte” demande énormément d’efforts et de compréhension de part et d’autre, le choc culturel étant la principale difficulté à surmonter, et ça pour les deux tourtereaux, avant que la vie normale puisse enfin prendre son envol.

La lune de miel laisse place aux différences et à la capacité d’adaptation de chacun et du nouvel arrivant plus particulièrement. Les problèmes domestiques (enfants, finances, tâches, etc.) viennent rajouter une grande part de stresse. Mais avec la compréhension, beaucoup de dialogue, la bonne volonté et beaucoup de patience tout est possible.

Pour vous raconter un peu depuis l’arrivée de mon mari, le 22 décembre dernier, tout se déroule assez rondement. J’ai le plaisir de constater qu’il est le même ici au Québec que sur le net ou chez lui. Il participe avec plaisir aux activités familiales ou sociales, il est très sociable. Les tâches domestiques et la cuisine ont été faciles à partager, il m’est d’un grand secours LOL Il a trouvé du travail et son plus grand défi est de bien comprendre les gens d’ici. Il s’occupe pendant ses temps libres, il s’est joint à une équipe de soccer, il étudie son code de la route encore et encore. Vraiment les difficultés ne sont pas encore arrivée, de l’ennui c’est sur mais il est fort. Je lui demandais justement hier soir où il en était selon lui et il affirme se sentir de mieux en mieux, il a dépassé le dépaysement par exemple. Il s’approprie cette nouvelle vie.

Voilà, j’espère voir d’autres histoires.

Merci !

———

De La gamine

Comme c’est rafraichissant de te lire, comme quoi tout est possible quand l’amour est là ! parce que dernièrement ca commencais à être déprimant de lire certaines discussions et je suis convaincu qu’avec de la patience, la compréhension, la tolérance et une bonne grosse dose d’amour on arrive à bien vivre cette après parrainage, je suis heureuse pour toi que tout ce passe bien et je te souhaite que ca continue, pour ma part je sais que l’adaptation sera longue et difficile et je compte bien prendre le temps qu’il faudra pour que mon homme se sente bien et j’aime cette homme assez pour faire tout ce qu’il faudra pour qu’il sois heureux à mes cotés en autant que je suis moi aussi ! Bonne continuation et bravo pour votre réussite !

La Gamine

———

De anvebo7

Je désire aussi vous partager quelques impressions…

je ne suis pas encore à l’étape de l’après parrainage mais j’y arrive bientôt. Je voudrais vous parler de l’avant-parrainage!! Et moi, c’est ce qui me donne beaucoup d’espoirs dans la réussite de l’après parrainage et de l’adaptation.

D’abord, j’ai connu mon mari quand j’étais en stage, alors j’habitais là bas. Lorsqu’on a commencé à se fréquenter, il est venu s’installer avec moi dans mon appartement et on a vécu tout notre temps ensmble. Je travaillais à temps plein et lui était à la recherche d’emploi. Il a donc fait beaucoup pour moi… des repas, le ménage, laver le sol et même la lessive! Alors c’est vrai qu’au départ, les hommes en font beaucoup pour nous impressionné, mais je pense tout de même qu’il m’a démontré une belle volonté et je crois que cela se transposera ici à son arrivée. Nous avons passé tout notre temps ensemble, nous étions inséparables… et à un moment, il y a eu des boulversements dans la ville et j’ai dû rester à la maison 24/24 pendant 7 jours… et bien on ne s’est jamais “tapé sur les nerfs” comme on dit, on a passé des beaux moments.

Je me suis beaucoup adaptée à la culture, même peut-être un peu trop… mais je l’ai toujours fait dans les limites de mes capacités et mes envies. J’adore le pays… même si par moment je l’ai détesté à cause de mes expériences pas toujours heureuse… j’étais amoureuse du pays avant même de connaître mon homme!! J’ai véçu là bas 6 mois avant de le connaître.

Maintenant mon inquiétude c’est de savoir comment se transposera à son arrivée ici. Est-ce que toute cette volonté sera toujours là? En tout cas, je pourrai toujours lui rappeler ce qu’il m’a déjà démontré par le passé. Il y a aussi l’adaptation… je ne m’attends pas à ce que mon mari s’adapte aussi bien que je l’ai fait, ça dépend de tout à chacun. Alors je compte y mettre beaucoup de tolérance et faire mon possible pour l’aider dans son adaptation. De toutes les façons, notre but c’est d’être ensemble, alors si ce n’est pas ici, se sera ailleurs.

Bref, ce que je veux partager, c’est que de vivre à deux avant cette démarche en dit long sur la personne et à ce qu’on peut s’attendre. Et oui, ça peut changer. Aussi, je voudrais vous dire que de nombreux québécois s’assisent sur le divan le soir en attendant que leur femme fasse tout le travail… alors ce n’est pas qu’une question de culture, mais une question de nature!! hihi!!

Alors bonne chance à tous!! Ça prend de l’amour et de la tolérence et c’est vrai qu’on a tendance à tout rendre rose et facile dans la façon dont on imagine notre future vie à deux.

FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l’ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d’éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada