L'amitié au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > L’amitié au Québec

L’amitié au Québec

De SamBx

Bonjour à tou-te-s,

 

Je sais que le sujet est régulièrement abordé au travers de certains messages, mais j’aimerais lancer un fil de discussion spécifique et j’ai quelques difficultés à en trouver (cf mon PS) : l’amitié au Québec…

 

On est là depuis 4 ans mon chum (français aussi), et le constat sur la sociabilité est un peu déprimant : de bonnes et très bonnes relations avec nos collègues de travail, des personnes chouettes rencontrées, un certains nombre de connaissances (liées au activités sportives, culturelles, etc.) mais pas de vraies amitiés comme on pouvait avoir en France. Pour moi, une “vraie amitié”, c’est quelqu’un-e avec qui je me sens totalement à l’aise (pas sur la réserve), que je peux appeler n’importe quand, pour partager quelque chose, positif ou négatif, sur qui je peux compter, qui me comprends. Et quelqu’un-e que je vois régulièrement.

Je sais que l’amitié (ici comme ailleurs) prends du temps, que c’est aussi une question d’âge (on est dans la trentaine – pas d’enfant mais plus occupés et avec moins d’opportunités et sorties que lorsqu’on était étudiants en France), mais le constat est malgré tout troublant : vraiment, c’est plus difficile ici, notamment avec les québécois-e-s… On a moins “d’évidences” amicales ici, et on a vraiment plus de mal à “connecter” avec les québécois-e-s…. En revanche, dès qu’on rencontre des européen-ne-s (français ou autres), ça colle mieux. Avec les français-e-s, c’est souvent très chouette (partage d’expériences, culture commune, mode d’interactions similaires, etc.) mais l’enjeu est différent : certain-e-s ne veulent pas trop fréquenter d’autres français-e-s, d’autres repartent éventuellement… Dans tous les cas, on se sent un peu seuls… On pensait qu’avec le temps ça allait s’améliorer mais après 4 années, on commence à douter de retrouver un jour le type d’interactions qu’on pouvait avoir en France (avec les québécois-e-s) ou plus globalement des amitiés aussi fortes (avec tout le monde).

 

Au-delà des différences culturelles et de tout ce qui peut être dit sur ce forum, j’aimerais connaître vos expériences, et surtout vos “trucs et astuces” pour vous faire des ami-e-s ici (québécois-e-s ou autres, d’ailleurs!). 

 

 

Ps: Quand j’ai fais (plusieurs fois!) une recherche “se faire des amis” sur le forum, j’ai une une erreur du serveur du site… lol :
 

De Racinette

Votre sujet est intéressant mais il risque fort de partir en sucette (ou en petite guéguerre entre amis québécois vs amis français, ce qui n’a aucun sens) dans la mesure où la définition du mot “ami(e)”, que vous donnez au demeurant et qui n’engage que vous, recouvre un large spectre de perceptions en lien direct avec le vécu de chaque personne.

 

Permettez-moi d’analyser un peu vos propos.

Vous semblez être, d’après vos écrits, une personne sociable (de bonnes et très bonnes relations avec nos collègues de travail, des personnes chouettes rencontrées, un certain nombre de connaissances liées aux activités sportives, culturelles, etc.), capable donc de pénétrer de nouveaux réseaux sociaux (cf. Wikipedia).

Cela devrait, à vos yeux, vous permettre, d’établir avec certaines personnes des liens plus profonds sous forme de “vraies amitiés” (il y en aurait donc des fausses ?). Or il n’en est rien. Cela ne fonctionne pas comme vous l’escomptiez. D’où cela peut-il provenir ?

Plusieurs réponses sont à envisager, qui sont à la fois d’ordre culturel, mais aussi d’ordre personnel, les deux étant inextricablement liés, bien sûr.

Tout d’abord, les Québécois que vous côtoyez quotidiennement ont déjà leurs amis et ne ressentent pas forcément le besoin de s’en faire d’autres (des connaissances oui, pas des amis, ce qui correspond à ce que vous partagez avec nous).

De plus, la disponibilité qui ressort de votre définition personnelle de “l’amitié” (quelqu’un que je peux appeler n’importe quand, sur qui je peux compter, que je vois régulièrement)  ne correspond peut-être pas à celle admise chez la plupart des Québécois. De mon côté, par exemple, point n’est besoin de se voir régulièrement pour être amis (et je suis française).

Dans ce contexte-là, peut-il y avoir des “évidences” amicales, c’est-à-dire des amitiés qui se noueraient presque malgré vous ? Cela me semble plus compromis.

 

Bref, après sept années passées au Québec, j’ai noué deux belles amitiés, l’une avec une Québécoise, l’autre avec une Algérienne. Et c’est surtout le temps, là, qui a joué pleinement son rôle, tant les deux sont différentes l’une de l’autre !!


De SamBx

Merci pour votre réponse!

En effet, la plupart des gens ont déjà leurs cercles sociaux et c’est difficile d’en faire partie. Je crains également que le temps soit un facteur déterminant dans ce que nous recherchons… : / Mais après 4 ans, ça fait un peu long, en tout cas par rapport à nos attentes initiales et ce que nous avions connu.

 

Ma définition de l’amitié n’est cependant pas si fixe, ce que je voulais dire surtout, c’est une relation qui dépasse le cadre du contexte formel / superficiel dans lequel elle est née (sans être “fausse” une relation ne sortant pas de ce cadre peu assez vite être un peu frustrante). Exemple: Certes je m’entends très bien avec mes collègues (petite équipe), mais en dehors de l’occasionnel 5 à 7 organisé par travail, ils semblent n’avoir pas d’intérêt / temps pour plus (un souper chez eux, ou autre). Ce que j’avais connu avant était plus spontané, et plus vite franchi le stade du “on s’invite chez les un-e-s chez les autres”.

 


De Azarielle

il y a 57 minutes, SamBx a dit :

 Ce que j’avais connu avant était plus spontané, et plus vite franchi le stade du “on s’invite chez les un-e-s chez les autres”.

 

 

Tu vois, avec mes amis, pour partager un repas, nous nous retrouvons plus souvent au resto que dans la maison de l’un d’entre nous. Parfois l’été, on pourra faire une épluchette, mais c’est plus rare que nous organisions des repas à la maison pour les amis. 


De dentan01

il y a 5 minutes, Azarielle a dit :

 

Tu vois, avec mes amis, pour partager un repas, nous nous retrouvons plus souvent au resto que dans la maison de l’un d’entre nous. Parfois l’été, on pourra faire une épluchette, mais c’est plus rare que nous organisions des repas à la maison pour les amis. 

Cela dépend des personnes! Nous on invite très souvent à la maison et on est invité pour des soupers. Mais ce sont rarement des collègues de travail. Mais parfois on va manger au resto avec des collègues!

Je dirais que dans un sens c’est un peu comme, on ne ”doit” pas tomber en amour avec quelqu’un du bureau. Une amitié c’est long à construire et cela prend du temps.

Une possibilité serait par exemple lorsqu’un collègue déménage alors on offre son aide et on y va! Là des liens peuvent commencer à se former!


De jo19963

Je ne trouve pas qu’il est plus difficile de se faire des amis ici qu’en France. J’y ai une amie de longue date avec son conjoint (très sociables tous les 2) qui ont quelques “connaissances” qu’ils invitent à l’apéro 2-3 fois par an approx … mais pas de vrais amis-à-qui-tout-compter!!! (on en a parlé justement à mon dernier voyage à quel point l’amitié est rare et pourtant, le conjoint est dans “son” coin de pays natal…il devrait avoir au moins des amis d’enfance!)

 

Je pense qu’il devient difficile d’avoir des nouveaux amis quand on avance en age … A mon avis, ce n’est pas une question de géographie, c’est une question d’affinités!  Quand ça arrive, c’est une chance!  Il faut y faire attention.

Trouvez-vous des activités sportives ou sociales qui vous intéressent… et peut être que… avec le temps!

 


De alana26

Il y a 3 heures, SamBx a dit :

Merci pour votre réponse!

En effet, la plupart des gens ont déjà leurs cercles sociaux et c’est difficile d’en faire partie. Je crains également que le temps soit un facteur déterminant dans ce que nous recherchons… : / Mais après 4 ans, ça fait un peu long, en tout cas par rapport à nos attentes initiales et ce que nous avions connu.

 

Ma définition de l’amitié n’est cependant pas si fixe, ce que je voulais dire surtout, c’est une relation qui dépasse le cadre du contexte formel / superficiel dans lequel elle est née (sans être “fausse” une relation ne sortant pas de ce cadre peu assez vite être un peu frustrante). Exemple: Certes je m’entends très bien avec mes collègues (petite équipe), mais en dehors de l’occasionnel 5 à 7 organisé par travail, ils semblent n’avoir pas d’intérêt / temps pour plus (un souper chez eux, ou autre). Ce que j’avais connu avant était plus spontané, et plus vite franchi le stade du “on s’invite chez les un-e-s chez les autres”.

 

dans la ville où j’habite en France, il m’a fallu presque entre 4 et 5 ans pour trouver une véritable amie (que je vais devoir abandonner sniff) et pourtant que je ne suis pas sauvage du tout.

donc il faut laisser le temps au temps


De SamBx

Merci pour vos réponses!

Pour les amitiés avec les collègues ou les repas à la maison, c’était des exemples, plus pour signifier ma perception qu’ici les “barrières” de l’intimité me semblent parfois plus difficiles à franchir. ; )
J’en reviens un peu au constat qu’on faisait en “débriefant” ces 4 années d’un point de vue amical: plus on avance en âge, plus c’est long / hasardeux les amitiés, et oui c’est rare / précieux. L’immigration n’aide pas tellement, aussi (reconstruire un réseau). : /

 


De Ivy Bijou

Le 2/26/2016 at 15:48, SamBx a dit :

Bonjour à tou-te-s,

 

Je sais que le sujet est régulièrement abordé au travers de certains messages, mais j’aimerais lancer un fil de discussion spécifique et j’ai quelques difficultés à en trouver (cf mon PS) : l’amitié au Québec…

 

On est là depuis 4 ans mon chum (français aussi), et le constat sur la sociabilité est un peu déprimant : de bonnes et très bonnes relations avec nos collègues de travail, des personnes chouettes rencontrées, un certains nombre de connaissances (liées au activités sportives, culturelles, etc.) mais pas de vraies amitiés comme on pouvait avoir en France. Pour moi, une “vraie amitié”, c’est quelqu’un-e avec qui je me sens totalement à l’aise (pas sur la réserve), que je peux appeler n’importe quand, pour partager quelque chose, positif ou négatif, sur qui je peux compter, qui me comprends. Et quelqu’un-e que je vois régulièrement.

Je sais que l’amitié (ici comme ailleurs) prends du temps, que c’est aussi une question d’âge (on est dans la trentaine – pas d’enfant mais plus occupés et avec moins d’opportunités et sorties que lorsqu’on était étudiants en France), mais le constat est malgré tout troublant : vraiment, c’est plus difficile ici, notamment avec les québécois-e-s… On a moins “d’évidences” amicales ici, et on a vraiment plus de mal à “connecter” avec les québécois-e-s…. En revanche, dès qu’on rencontre des européen-ne-s (français ou autres), ça colle mieux. Avec les français-e-s, c’est souvent très chouette (partage d’expériences, culture commune, mode d’interactions similaires, etc.) mais l’enjeu est différent : certain-e-s ne veulent pas trop fréquenter d’autres français-e-s, d’autres repartent éventuellement… Dans tous les cas, on se sent un peu seuls… On pensait qu’avec le temps ça allait s’améliorer mais après 4 années, on commence à douter de retrouver un jour le type d’interactions qu’on pouvait avoir en France (avec les québécois-e-s) ou plus globalement des amitiés aussi fortes (avec tout le monde).

 

Au-delà des différences culturelles et de tout ce qui peut être dit sur ce forum, j’aimerais connaître vos expériences, et surtout vos “trucs et astuces” pour vous faire des ami-e-s ici (québécois-e-s ou autres, d’ailleurs!). 

 

 

Ps: Quand j’ai fais (plusieurs fois!) une recherche “se faire des amis” sur le forum, j’ai une une erreur du serveur du site… lol :
 

De UnitedCanada_2015

Selon mon experience je trouve que c’est plus facile d’avoir des amis parmi  les canadiens anglais


De Ivy Bijou

il y a 44 minutes, UnitedCanada_2015 a dit :

Selon mon experience je trouve que c’est plus facile d’avoir des amis parmi  les canadiens anglais

Ou avec d’autres immigrants. L’idée est de partager quelque chose (expérience…)


De dentan01

il y a 51 minutes, UnitedCanada_2015 a dit :

Selon mon experience je trouve que c’est plus facile d’avoir des amis parmi  les canadiens anglais

Ça on le savait avant même que tu e dises! Tu adores cracher sur la province qui t’accueilli en premier!


De Emile

Non il ne crache pas sur la province !!! Il donne juste son avis … Enfin il me semble ???  Le sujet est intéressant mais très sensible, pour comprendre le point de vue de l’auteur il me paraît indispensable d’avoir vécu l’expérience de l’émigration. 


De dentan01

à l?instant, Emile a dit :

Non il ne crache pas sur la province !!! Il donne juste son avis … Enfin il me semble ???  Le sujet est intéressant mais très sensible, pour comprendre le point de vue de l’auteur il me paraît indispensable d’avoir vécu l’expérience de l’émigration. 

Dans tous les sujets il est comme cela!

 

Également ceux qui sont du pays et qui rencontrent des immigrants! Il me semble que la communication nouveaux arrivants et locaux fait partie de l’équation!


De Lefrancais

Pareil dans mon couple, on n’a pas d’amis Québécois avec qui nous partageons beaucoup de temps après 5 ans. Des connaissances oui, on invite, de temps en temps on se fait inviter … mais on sent bien que c’est très fragile. Je pense un peu comme Racinette : On cherche un réseau social et des amitiés en arrivant mais eux ont déjà tout ça.

Conclusion : Je ne suis proche que des personnes qui viennent d’un peu partout (canada et reste du monde) et qui sont finalement dans la même situation que nous … qui ont besoin de reconstruire un réseau relationnel amical ou autre.

Je ne le vie pas mal, ça me convient, je me suis rapproché géographiquement des quartiers plus internationaux car mes ‘amis’ y habitaient et on me l’a pas mal reproché sur ce forum sans que je sache pourquoi…

 

 

 


De Norore

Le 26 février 2016 at 15:48, SamBx a dit :

Bonjour à tou-te-s,

 

Je sais que le sujet est régulièrement abordé au travers de certains messages, mais j’aimerais lancer un fil de discussion spécifique et j’ai quelques difficultés à en trouver (cf mon PS) : l’amitié au Québec…

 

On est là depuis 4 ans mon chum (français aussi), et le constat sur la sociabilité est un peu déprimant : de bonnes et très bonnes relations avec nos collègues de travail, des personnes chouettes rencontrées, un certains nombre de connaissances (liées au activités sportives, culturelles, etc.) mais pas de vraies amitiés comme on pouvait avoir en France. Pour moi, une “vraie amitié”, c’est quelqu’un-e avec qui je me sens totalement à l’aise (pas sur la réserve), que je peux appeler n’importe quand, pour partager quelque chose, positif ou négatif, sur qui je peux compter, qui me comprends. Et quelqu’un-e que je vois régulièrement.

Je sais que l’amitié (ici comme ailleurs) prends du temps, que c’est aussi une question d’âge (on est dans la trentaine – pas d’enfant mais plus occupés et avec moins d’opportunités et sorties que lorsqu’on était étudiants en France), mais le constat est malgré tout troublant : vraiment, c’est plus difficile ici, notamment avec les québécois-e-s… On a moins “d’évidences” amicales ici, et on a vraiment plus de mal à “connecter” avec les québécois-e-s…. En revanche, dès qu’on rencontre des européen-ne-s (français ou autres), ça colle mieux. Avec les français-e-s, c’est souvent très chouette (partage d’expériences, culture commune, mode d’interactions similaires, etc.) mais l’enjeu est différent : certain-e-s ne veulent pas trop fréquenter d’autres français-e-s, d’autres repartent éventuellement… Dans tous les cas, on se sent un peu seuls… On pensait qu’avec le temps ça allait s’améliorer mais après 4 années, on commence à douter de retrouver un jour le type d’interactions qu’on pouvait avoir en France (avec les québécois-e-s) ou plus globalement des amitiés aussi fortes (avec tout le monde).

 

Au-delà des différences culturelles et de tout ce qui peut être dit sur ce forum, j’aimerais connaître vos expériences, et surtout vos “trucs et astuces” pour vous faire des ami-e-s ici (québécois-e-s ou autres, d’ailleurs!). 

 

 

Ps: Quand j’ai fais (plusieurs fois!) une recherche “se faire des amis” sur le forum, j’ai une une erreur du serveur du site… lol :
 

De Racinette

Le temps et les différents contextes vont nous faire lier des amitiés avec toutes sortes de personnes, immigrants ou natifs, peu importe en fait.

On ne se pose la question que parce qu’on immigre et qu’on est un peu obnubilé par la question de l’intégration. On se met la pression (pas tous) par rapport à ça, comme si avoir des amis québécois serait la preuve par neuf d’une intégration réussie, la cerise sur le gâteau en quelque sorte.

Alors qu’en réalité arriver à s’intégrer, c’est avant tout (et avant les amis, je dirais), faire sien tout un système de valeurs qui nous correspond (plus ou moins bien sûr).

En général, le reste suit (ou pas). :)

 


De DannyCPX

La question de l’amitié est bien trop subjective pour être traitée en comprenant les facteurs de lieu.

Que ce soit en Chine, en France ou au Canada ça dépend de trop de choses, job, sport, age, apparence, classe sociale, statut matrimonial etc etc…
Je ne pense pas que les québécois soient de pires amis que les belges ou les camerounais.


De veniziano

C’est psychologique, lorsque l’on est en mode “attente” de quelque chose, comme par exemple d’amour ou d’amitié …etc, cela n’a jamais été attirant pour les autres, de plus que la personne se stress et voit le temps très lent quant à la concrétisation de ces v?ux, parfois même je les appelle des obsessions, comme cette obsession de certain d’avoir coûte que coûte des amis “québecois” une fois immigré ici afin de prouver à eux-même avant tout, même s’ils le pensent pas directement, qu’ils se sont bien intégrés à cette province.

 

Il est claire que l’amitié ne se construit pas en clin d??il et en disant à une personne à un certain moment après l’avoir connu “alors, amis?!” mais c’est le fruit d’un engagement sincère et à long terme dans une relation où l’on s’y attend en réalité rien derrière, sauf d’investir dans cette relation car la personne en face nous tient à c?ur et que l’on se trouve à l’aise en côtoyant cette dernière. J’ai toujours dis d’ailleurs qu’il est autant plus facile d’avoir un âme s?ur, un chum (pour les femmes) et une blonde (pour les hommes) partout où l’on va que de construire des amitiés sincères, car la vie est ainsi faite, on est plus attiré par construire quelque chose avec le sexe opposé qu’avec des personnes du même sexe. Faut se poser cette question, c’était quand la dernière fois que j’avais construit une amitié? et bien la réponse va vous surprendre tous car pour chacun de nous la chose remonte à en moins 20, 30, 40 ou 50 ans, voire plus, et il n’est pas évident de reconstruire les mêmes facteurs à tous âge qu’ont fait naitre ces expériences d’amitiés que chacun de nous a eu dans sa vie. Généralement l’amitié naisse via un long vécu et en partageant des centres d’intérêts communs, cela pourrait être fait durant des années à travers plusieurs cycles d’études ou entre des sportifs qui ont grandit ensemble en pratiquant leur sport préféré tout en évoluant dans leur échelons et qu’ils grandissaient ensemble …etc, bref dans la vie j’ai compris, cela fait bien longtemps que l’amitié, la vraie, la sincère, celle que tous le monde cherche et convoite est quelque chose de très rares dans l’existence et non pas seulement au Canada et qu’ils faut cesser de la recherche, du moins selon la façon comment certain le voit car celle-ci n’est pas une chose que l’on trouve bien mûre et dans un rayon d’une épicerie pour que l’on se présente à l’endroit puis la cueillir mais vraiment quelque chose qui pourrait se déclencher par hasard, et que ça nécessite du temps et d’en prendre soin comme un bébé qui grandit et deviendra une personne mûre.

 

Bref, mon conseil à ceux qui se posent la question, où est ce que ça se trouve l’amitié?, je leur conseille de ne plus continuer à le chercher car elle ne se trouve nulle-part mais c’est quelque chose qui peut naitre à tous moment et qu’il va falloir y prendre soin pour toujours.


De SamBx

Le 27/2/2016 at 16:22, Ivy Bijou a dit :

Selon mon expérience, oui c’est possible mais il faut avoir vécu quelque chose en commun (études, activités sportives, grossesse, implications sociales ou politiques …) quelque chose qui grace aux émotions vécues soude si on peut dire des personnes. Cela peut prendre du temps parfois. 

Les contacts sont plus faciles, plus directs, on fait vite partie d’une gang, mais l’amitié, il faut le reconstruire. Au moins ici les gens ne se mêlent pas de tes affaires personnelles d’ou l’impression d’une certaine froideur…selon moi…;)

 

Très intéressant cette idée de lien / amitié grâce aux émotions vécues, c’est vrai que c’est ce qui différencie les relations plus superficielles / froides des autres! 

 

Le 27/2/2016 at 16:43, UnitedCanada_2015 a dit :

Selon mon experience je trouve que c’est plus facile d’avoir des amis parmi  les canadiens anglais

 

Ah oui? C’est drôle, moi j’ai plutôt vécu l’inverse, avec les anglos (vivant au Québec) ça “passe mieux” souvent, notamment sur l’humour, j’ai l’impression de plus partager un certain esprit. Pas d’expériences avec des anglos vivant ailleurs au Canada par contre. 

Merci pour vos réponses!

 


De Emile

Pour 

L’amitié ? Bon je crois que le terme est vaste mais le ressenti des expatriés est tout simplement : Un manque de spontanéité, de simplicité,(non pas que les Québecois soient prétentieux !!! ) mais voilà tu passes à la maison, vient prendre un verre ect etc. Oui les Québecois sont installés dans leur vie, avec leurs amis (e) et leurs relations, mais la glace est trop dure à rompre, même peut-être impossible ??? (pas la réponse ???). Peut-être pas l’envie de découverte, d’apprendre, de curiosité … Un élément me semble entraver cette relation, un élément après lequel nous courons tous … Enfin à méditer !!! Il reste cependant vrai que beaucoup d’expatriés s’ennuient, pas de relations ou très superficielles. Il manque peut-être la chaleur latine à ce pays ??? 


De
kuroczyd

Il y a 2 heures, Emile a dit :

Il manque peut-être la chaleur latine à ce pays ??? 

et en quelle honneur devrait il y en avoir ? Le Quebec, le Canada ou plus généralement l?Amérique du nord n’est pas forcément issu de la culture latine… Pour le Quebec, n’est ce pas de nouveau parce que l’on projette sa vision car ça parle français ? Si on est à la recherche de ce type de relation, il vaut mieux aller dans un pays latin.

Une question que je me pose, en prenant par exemple le Chili (que je ne connais pas bien): parce qu’on y parle espagnol, va t on aussi reprocher l’absence ce chaleur ou culture latine ? (je sais néanmoins que dans bien des pays d’Amerique latine, il n’y a de latin que le nom du contient…)


De Emile

Bonjour,

Comme tu peux le lire dans la phrase que tu as copié/collé, il y a “peut-être” donc je soulève la question. Pour le Québec justement, il ne s’agit pas de “on y parle français” son histoire est me semble t-il lié à la notre, il se pourrait donc que l’on y retrouve un côté latin ?? Mais qu’importe le sujet n’est pas d’y trouver ou pas un côté latin, je voulais dire que nous arrivons avec un côté latin et il me paraît normal d’avoir et d’être en recherche peut-être d’un comportement qui rappelle ce côté ?? Enfin il me paraît important de souligner la promotion éhonté qui est faite sur le Québec par ces institutions en Europe, comment voulez vous qu’après les “clients à l’immigration” ne soient pas déçu ? Tous le monde en subit les conséquences, les Québecois qui ne comprennent pas ce que nous venons chercher et croyons trouver, et les arrivants ne trouvant pas du tout ce qu’ils étaient venu chercher !!! La suite au prochain épisode et avec grand plaisir …


De kuroczyd

Il y a 4 heures, Emile a dit :

Bonjour,

Comme tu peux le lire dans la phrase que tu as copié/collé, il y a “peut-être” donc je soulève la question. Pour le Québec justement, il ne s’agit pas de “on y parle français” son histoire est me semble t-il lié à la notre, il se pourrait donc que l’on y retrouve un côté latin ?? Mais qu’importe le sujet n’est pas d’y trouver ou pas un côté latin, je voulais dire que nous arrivons avec un côté latin et il me paraît normal d’avoir et d’être en recherche peut-être d’un comportement qui rappelle ce côté ?? Enfin il me paraît important de souligner la promotion éhonté qui est faite sur le Québec par ces institutions en Europe, comment voulez vous qu’après les “clients à l’immigration” ne soient pas déçu ? Tous le monde en subit les conséquences, les Québecois qui ne comprennent pas ce que nous venons chercher et croyons trouver, et les arrivants ne trouvant pas du tout ce qu’ils étaient venu chercher !!! La suite au prochain épisode et avec grand plaisir …

Sans vouloir rentrer dans la polémique, encore une fois, on parle français au Quebec mais il d’agit bien d’américains sur nord et pas de latins vivant sur ce continent. On le dis assez souvent sur ce forum. Si tu cherches un coté latin ici ou d’autres références françaises tu risques d?être déçu. Part du principe, que c’est différent de la France…

 


De kobico

Il y a 4 heures, Emile a dit :

Bonjour,

Comme tu peux le lire dans la phrase que tu as copié/collé, il y a “peut-être” donc je soulève la question. Pour le Québec justement, il ne s’agit pas de “on y parle français” son histoire est me semble t-il lié à la notre, il se pourrait donc que l’on y retrouve un côté latin ?? Mais qu’importe le sujet n’est pas d’y trouver ou pas un côté latin, je voulais dire que nous arrivons avec un côté latin et il me paraît normal d’avoir et d’être en recherche peut-être d’un comportement qui rappelle ce côté ?? Enfin il me paraît important de souligner la promotion éhonté qui est faite sur le Québec par ces institutions en Europe, comment voulez vous qu’après les “clients à l’immigration” ne soient pas déçu ? Tous le monde en subit les conséquences, les Québecois qui ne comprennent pas ce que nous venons chercher et croyons trouver, et les arrivants ne trouvant pas du tout ce qu’ils étaient venu chercher !!! La suite au prochain épisode et avec grand plaisir …

 

Tu sais, cela fait depuis 1760 que nous évoluons au sein d’une colonie britannique, c’est pour le moins formateur! 

Par rapport à nos compatriotes anglophones, il est vrai que nous avons conservé un brin de nos origines plus latines mais tu as tort de vouloir rechercher ce que tu as quitté. Le manque d’envie de découverte, d’apprendre et de curiosité que tu reprochais aux Québécois dans ton premier message est peut-être de ton côté….

 


De Sarayoo

Pour moi, l’amitié se crée de manière spontanée. Peu importe l’origine. L’amitié se crée souvent en ayant des intérêts communs. Si moi, je m’intéresse plus au soccer et que l’autre s’intéresse plus au golf, donc c’est mal parti pour aller plus loin.


De Emile

Bonjour à tous,

Je vois avec plaisir qu’il y a des réponses !!!

Personnellement je ne recherche rien au Québec, je suis de passage pour quelques années et partage ma vie entre plusieurs pays. Mais cependant je vous confirme ne pas vouloir m’installer au Québec, même si j’en avais la possibilité. Non pas que les Québecois soient ou ne soient pas ! Le problème ne vient ni des français ni des Québecois, il vient de cette promotion éhonté faite par d’une par les institutions canadienne qui viennent en France et Europe vendre votre pays et aussi quelques expatriés qui profitent eux aussi de cette manne après avoir été eux aussi trompé !!! Donc je ne reproche rien au Québecois, ils sont comme ils sont chez eux, mais les français arrivent et ne trouvent pas du tout ce qui leur avait été annoncé, je dénonce une tromperie manifeste ! Comme si tu achetais un DODGE et que sous le capot il y avait un moteur de clio ;) 

Sinon perso j’ai plus d’amis au Québec qu’en France … Va comprendre !!! 


De Emile
Sans vouloir rentrer dans la polémique, encore une fois, on parle français au Quebec mais il d’agit bien d’américains sur nord et pas de latins vivant sur ce continent. On le dis assez souvent sur ce forum. Si tu cherches un coté latin ici ou d’autres références françaises tu risques d?être déçu. Part du principe, que c’est différent de la France…

Bien différent et heureusement, quel ennuie si tous les pays se ressemblaient, même si notre élite mondialisatrice le souhaite je suis heureux de constater que se n’est pas encore le cas. Donc non pas de polémique aucune et je participe à ce forum avec plaisir et sans acrimonie aucune. Les Québecois ont leur langue, et j’ai plaisir à l’entendre … Un français différent, qu’ils doivent garder, pour conserver cette différence. 

 


De kuroczyd

Bonjour à tous,
Je vois avec plaisir qu’il y a des réponses !!!
Personnellement je ne recherche rien au Québec, je suis de passage pour quelques années et partage ma vie entre plusieurs pays. Mais cependant je vous confirme ne pas vouloir m’installer au Québec, même si j’en avais la possibilité. Non pas que les Québecois soient ou ne soient pas ! Le problème ne vient ni des français ni des Québecois, il vient de cette promotion éhonté faite par d’une par les institutions canadienne qui viennent en France et Europe vendre votre pays et aussi quelques expatriés qui profitent eux aussi de cette manne après avoir été eux aussi trompé !!! Donc je ne reproche rien au Québecois, ils sont comme ils sont chez eux, mais les français arrivent et ne trouvent pas du tout ce qui leur avait été annoncé, je dénonce une tromperie manifeste ! Comme si tu achetais un DODGE et que sous le capot il y avait un moteur de clio  
Sinon perso j’ai plus d’amis au Québec qu’en France … Va comprendre !!! 

C est ce qu on appelle la publicité… Il y en a qui croient que le shampoing améliorera la repousse du cheveu, d autres que l homéopathie est une science… Il y a en aussi qui croient qu ils feront fortune instantanément en immigrant, que l argent se ramasse par terre.
Les personnes qui croient à la pub sans se renseigner courent effectivement à la désillusion. Mais aujourd’hui il suffit d ouvrir internet pour balancer ce que l on nous vend. Si on l occulte, à qui au final s en prendre?
Autre remarque : tu parles du Québec pour cette ‘publicité mensongère’. Remarque que c est le opérations de séduction se font aussi vers d autres provinces ou la situation démographique est comparable. Regarde sur ce forum l engouement pour le Manitoba … derrière la façade du ‘le Manitoba, c est tellement merveilleux’, il y a le fait que depuis deux ou trois ans le dépôt du dossier pour l immigration au Québec est devenue tellement compliquée.


De resterzen

Il y a 23 heures, Emile a dit :

Bonjour,

Comme tu peux le lire dans la phrase que tu as copié/collé, il y a “peut-être” donc je soulève la question. Pour le Québec justement, il ne s’agit pas de “on y parle français” son histoire est me semble t-il lié à la notre, il se pourrait donc que l’on y retrouve un côté latin ?? Mais qu’importe le sujet n’est pas d’y trouver ou pas un côté latin, je voulais dire que nous arrivons avec un côté latin et il me paraît normal d’avoir et d’être en recherche peut-être d’un comportement qui rappelle ce côté ??

 

 

Les Québécois sont des Nord-Américains et sont plus près au niveau des mentalités des autres Nord-Américains que des latins européens… ça m’apparaît être très normal. :dry:

 

Les Québécois sont chez eux au Québec et n’ont pas à changer juste pour te faire plaisir… c’est à toi à t’adapter au Québec et non l’inverse.

 

Les Québécois avaient déjà leur cercle d’amis avant que tu arrives alors c’est à toi d’aller vers eux.

 

Ils te faut découvrir des intérêts communs avec des Québécois pour se lier d’amitié avec eux. Ça peut être le hockey, le soccer, la musique, le cinéma, le yoga… bref n’importe quoi mais des intérêts communs.

 

Enfin il me paraît important de souligner la promotion éhonté qui est faite sur le Québec par ces institutions en Europe, comment voulez vous qu’après les “clients à l’immigration” ne soient pas déçu ? Tous le monde en subit les conséquences, les Québecois qui ne comprennent pas ce que nous venons chercher et croyons trouver, et les arrivants ne trouvant pas du tout ce qu’ils étaient venu chercher !!!

 

Ça ne te tentait pas de t’informer avant d’immigrer au Québec ? :whistlingb:

 

Faut que le gouvernement du Québec te prenne par la main et t’aide à traverser la rue?

 

L’assistanat est populaire en France mais méprisé en Amérique du Nord.

 

Avec une telle attitude, il est facile de comprendre pourquoi les Québécois ne veulent pas se lier d’amitié avec toi…

 

 


De Mark-Beaubien

Certains immigrent à 6000 km de chez eux et se plaignent de ne pas retrouver la mentalité qu’ils ont quittée ? C’est grotesque, mais toujours drôle à lire… D’autres se plaignent du prix du pinard et du fromage, mais encore une fois on n’est pas en France… Et s’ils sont si chers, c’est pour d’autres raisons qui s’apparentent davantage à l’URSS. Mais c’est un autre sujet.

 

L’amitié ici est comme partout je dirais. Au début, c’est un peu dur, car on est différent et qu’on n’a pas les mêmes centres d’intérêts généralement, ni un même suivi des informations. Je vois des immigrants européens qui se cantonnent à TV5 et diffusent plein de trucs sur Facebook etc. provenant de l’Europe. Il regarde le Soccer européens, ils mangent européens (dénigrant au passage le manger d’ici bien souvent), etc. Ils vont une fois par an à la cabane à sucre comme des gros touristes. 

 

Bref, ils s’enferment dans leur monde et se plaignent de ne pas se faire d’amis…

 

Cherchez l’erreur.


De Emile

Bonjour à tous,

Que de belles leçons … Toujours plaisant de voir des commentaires de personnes qui n’ont pas franchis le jupon de maman !!

Là vous me chercher, bien vous allez en avoir pour votre argent …

J’ai vécu dans pas mal de pays au monde, plus pauvre, plus riche ! Le groupe dont je suis le président est présent  dans plus de 15 pays, ma fortune est faite alors les donneurs de leçon “circulez y a rien à voir” comme aurait dis mon grand-père “milladiou” !!!

xxxxx, je vous ai indiqué avoir des amis au Québec, CAPITO !!!!

Je suis toujours ravi de voir des intervenants donner des leçons sur les façons de s’intégrer alors qu’eux même n’ont jamais connu cette situation ! 

Alors svp je ne suis pas là pour donner des leçons, mais souffrez que le Québec n’est pas un exemple !!!

Oui d’accord, les déménageurs, gagnent leurs vies avec les immigrés donc tout est beau !!

xxxxx !

Que faites vous ici, sur ce site IMMIGRER.COM, pour ceux qui n’ont jamais immigré ???? Très étonnant …

Evidemment qu’il y a des déçu du Québec, comme il y a des déçu de la France mais je ne vais pas sur ces forums, étant sur de ne pas tomber d’accord et encore que !!!

 

xxxxx


De Mark-Beaubien

Maudit système de santé déficient… Vous n’avez pas eu votre renouvellement de prescription pour vos pilules ou quoi ?


De Deadpool

Il y a 3 heures, Emile a dit :

Bonjour à tous,

Que de belles leçons … Toujours plaisant de voir des commentaires de personnes qui n’ont pas franchis le jupon de maman !!

Là vous me chercher, bien vous allez en avoir pour votre argent …

J’ai vécu dans pas mal de pays au monde, plus pauvre, plus riche ! Le groupe dont je suis le président est présent  dans plus de 15 pays, ma fortune est faite alors les donneurs de leçon “circulez y a rien à voir” comme aurait dis mon grand-père “milladiou” !!!

xxxxx, je vous ai indiqué avoir des amis au Québec, CAPITO !!!!

Je suis toujours ravi de voir des intervenants donner des leçons sur les façons de s’intégrer alors qu’eux même n’ont jamais connu cette situation ! 

Alors svp je ne suis pas là pour donner des leçons, mais souffrez que le Québec n’est pas un exemple !!!

Oui d’accord, les déménageurs, gagnent leurs vies avec les immigrés donc tout est beau !!

xxxxx !

Que faites vous ici, sur ce site IMMIGRER.COM, pour ceux qui n’ont jamais immigré ???? Très étonnant …

Evidemment qu’il y a des déçu du Québec, comme il y a des déçu de la France mais je ne vais pas sur ces forums, étant sur de ne pas tomber d’accord et encore que !!!

Une dernière chose :

xxxxx


Bonsoir, inutile de mettre des insultes pour étayer vos propos. Merci.

De Mark-Beaubien

Bof… les insultes ridiculisent les propos de celui qui en use. J’aime savoir à qui on a affaire.

 

Je ne comprends pas pourquoi on cherche mille excuses, raisons et souvent prétextes pour qualifier, ou disqualifier, l’amitié des Québécois. Les Québécois sont des gens ouverts et accueillants, respectueux aussi, mais qui exigent en retour les mêmes qualités de leurs homologues. C’est un peuple qui respecte et qui se respecte.

 

Je crois que le phénomène d’amitié difficile est dû à une différence de mentalité et de repères. Avec le temps, cela s’estompe. Une chose est certaine: ce n’est pas en critiquant les gens qu’on s’en fait des amis. Et certains Français n’ont pas leur pareil pour critiquer ce qui n’est pas comme eux… Comme si le Québec n’était qu’un département français outre-mer.

 

Bref, ceux qui ne parviennent pas à se faire des amis sont souvent responsables de leur malheur. Généralement, ce sont ceux qui s’intègrent le moins et qui se plaignent le plus, ou se retirent de la société d’accueil pour vivre comme en France au Québec.

 

 


De Elvira Wagner

je suis tellement d’accord avec toi SamBx, je fais le même constat que toi, et pourtant ça fait presque 10 ans que je suis au Québec. Pourtant je pense être une personne sociable, aussi loin que je me souvienne je me suis toujours facilement fait des amis, en France notre vie c’était certes le boulot mais aussi les amis, les apéros, les restos, les sorties, les découvertes, les terrasses, rigoler, danser mais au Québec ça ne clique pas malgré nos efforts…. je m’entend super bien avec mes collègues, on rigole un peu, on va même parfois déjeuner ensemble…mais je n’ai pas la liberté d’être totalement moi même, parler et rire, discuter et refaire le monde voir même s’en moquer!  Tout est toujours compétition et pourtant je ne travaille pas du tout dans un domaine compétitif mais dans la santé!De temps en temps je le fais quand même mais je sens que ça agace et je suis encore plus isolée…Je suis vite confrontée aux limites des gens (culturelles, gustatives, humoristiques…). C’est une des raisons qui nous poussent à rentrer en France, histoire d’être socialement en phase avec nous mêmes…


De Automne

Citation

Je suis vite confrontée aux limites des gens (culturelles, gustatives, humoristiques…).

c’est sûr que si tu prends les gens de haut, pas surprenant que ça soit difficile de créer des liens..


De Elvira Wagner
:blink: alors là….pas du tout!!!!

Je ne vais ni te raconter ma vie ni d’où je viens et ce que je fais…tu serais déçue devant tant de simplicité…

Je t’invite à immigrer et aller vers d’autres horizons, d’autres cultures, tu vas voir ça enrichit vachement d’essayer de comprendre d’autres cultures…

Je te laisse regarder Yamaska, la voix et tva nouvelles….


De kobico

il y a 18 minutes, Elvira Wagner a dit :
:blink: alors là….pas du tout!!!!

Je ne vais ni te raconter ma vie ni d’où je viens et ce que je fais…tu serais déçue devant tant de simplicité…

Je t’invite à immigrer et aller vers d’autres horizons, d’autres cultures, tu vas voir ça enrichit vachement d’essayer de comprendre d’autres cultures…

Je te laisse regarder Yamaska, la voix et tva nouvelles….

 

En tout cas, si cela enrichit vachement d’essayer de comprendre d’autres cultures, on voit difficilement le résultat chez toi! :)   Tout doux, hein…! ;)


De Mark-Beaubien

Peut-être t’es-tu mal exprimé, Elvira, mais ton commentaire, tes commentaires même, empestent le mépris. 

 

J’ai passé quelques années à ne pas être moi-même non plus, ou rarement. Les limites, on se les impose bien souvent. Maintenant, je suis comme je suis, et – devine quoi – ça marche admirablement avec certains, et pas avec d’autres. Comme quand je vivais en Belgique quoi. 


De Elvira Wagner

No stress…bah non pas de mépris, ça m’en prend + :)

 

C’est pas parce que on ne se reconnaît pas, ou peu, dans certains aspects d’une culture qu’on la méprise…faut arrêter de vous enflammer là!

J’aime parler de tout… mais malheureusement je constate que ce n’est pas le cas de tout le monde, peu de gens suivent l’actualité, et encore moins arrivent à avoir un avis sur un sujet tout en étant ouvert à la discussion : bref de l’échange.

Peace

 

 


De Automne

Il y a 1 heure, Elvira Wagner a dit :
:blink: alors là….pas du tout!!!!

Je ne vais ni te raconter ma vie ni d’où je viens et ce que je fais…tu serais déçue devant tant de simplicité…

Je t’invite à immigrer et aller vers d’autres horizons, d’autres cultures, tu vas voir ça enrichit vachement d’essayer de comprendre d’autres cultures…

Je te laisse regarder Yamaska, la voix et tva nouvelles….

 

et c’est quoi c’est grosse généralité? parce qu’on est Québécois, on a jamais voyagé?

 

c’est fou tout le mépris que tu dégages envers les Québécois.

genre, les français, ils écoutent pas ‘the voice’ j’imagine…

 

tiens, pour te faire plaisir, je suis Québécoise, j’ai voyagé sur 3 continents, j’ai jamais vu Yamaska, La voix non plus. oui , j’écoute TVA nouvelles  ( pis??).

 

 


De Elvira Wagner

Révélation

alors ma chère dame : on prend une booooooonne respiration…..et on relaxe!!!!

je le sais que tu es québécoise car je le vois à ton style d’écriture et à tes propos….tu t’insurges sans comprendre ce que l’on peut vivre en tant qu’immigré. Je n’ai jamais dis que les québécois ne voyageaient pas!!!! Vous êtes toujours en Floride ou à Cuba!!! Non mais sérieux…j’ai jamais dis ça

Je t’invite :

1) à regarder autre sources d’infos que tva nouvelles….oui le monde est plus vaste que tu ne le penses…même si comme moi, tu as voyagé sur 3 continents, encore faut il avoir conscience du monde dans lequel on vit et s’y intéresser…

2) à immigrer….recommencer tout en partant de rien et en ne connaissant personne….allez….chiche? et contrairement à ce que tu penses, j’ai choisit de vivre au Québec, c’est que je ne le méprise pas, et encore moins son peuple,

3) oui y’a des programmes débiles en France aussi…comme partout… mais Florent Pagny (est pour moi car c’est MES gouts) plus talentueux qu’Éric Lapointe!

4) Visiblement toi et moi on est socialement incompatible et tu sais quoi??? je m’en fout ;)

Allez bisous bisous ça m’a fait plaisir d’échanger avec toi :)

 


De Automne

il y a 4 minutes, Elvira Wagner a dit :
  Masquer le contenu

alors ma chère dame : on prend une booooooonne respiration…..et on relaxe!!!!

je le sais que tu es québécoise car je le vois à ton style d’écriture et à tes propos….tu t’insurges sans comprendre ce que l’on peut vivre en tant qu’immigré. Je n’ai jamais dis que les québécois ne voyageaient pas!!!! Vous êtes toujours en Floride ou à Cuba!!! Non mais sérieux…j’ai jamais dis ça

Je t’invite :

1) à regarder autre sources d’infos que tva nouvelles….oui le monde est plus vaste que tu ne le penses…même si comme moi, tu as voyagé sur 3 continents, encore faut il avoir conscience du monde dans lequel on vit et s’y intéresser…

2) à immigrer….recommencer tout en partant de rien et en ne connaissant personne….allez….chiche? et contrairement à ce que tu penses, j’ai choisit de vivre au Québec, c’est que je ne le méprise pas, et encore moins son peuple,

3) oui y’a des programmes débiles en France aussi…comme partout… mais Florent Pagny (est pour moi car c’est MES gouts) plus talentueux qu’Éric Lapointe!

4) Visiblement toi et moi on est socialement incompatible et tu sais quoi??? je m’en fout ;)

Allez bisous bisous ça m’a fait plaisir d’échanger avec toi :)

 

et moi je le vois à ton style d’écriture que tu es une vrai MF

une chance que les français sont pas tous comme toi…

mais à cause de toi, vous avez pas une bonne réputation à travers le monde…

 

en tout  cas!  tu me connais pas, mais tu portes plein de jugements sur ma personne. ça représente bien ce que tu es .

 

bon vent!


De nathalie beaugelus

Bonjour ….

 ma question est la plus innocente….

 

1) j ai remarqué qu’il y a une certaine animosité entre les francais et les quebecois pourquoi?

2 )pourquoi ca se termine toujours mal les discusions entre ces 2 peuples 

aidez moi a comprendre!!!!1 :(


De Elvira Wagner

dis moi quand tu auras trouver la réponse…. 


De Ivy Bijou

il y a 27 minutes, nathalie beaugelus a dit :

Bonjour ….

 ma question est la plus innocente….

 

1) j ai remarqué qu’il y a une certaine animosité entre les francais et les quebecois pourquoi?

2 )pourquoi ca se termine toujours mal les discusions entre ce

Vos recherches:

  • Canada amitié
  • canada amitie immigration
  • LAMITIÉ ET LES QUÉBÉCOIS

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

L’amitié au Québec

L’amitié au Québec

Ecrit par: magnem74 25/03, 08:07

Voilà une petite question à laquelle je méditais ce matin.
Peut-être y-a-t-il déjà eu des messages à ce sujet, je ne sais pas alors, pardonnez-moi si il y a redite !

Tout simplement je souhaitais savoir comment agissent les gens là-bas.
Est-ce que s’ils sont amis avec vous, ça ne peut être que sincère ou est-ce que ça peut être comme en France, bien souvent on prend quand on a besoin et après on oublie.

L’amitié intéressée existe-t-elle là-bas ?

C’est simplement pour savoir à quoi m’attendre une fois de l’autre côté !

—————————-

Ecrit par: l’alesienne 25/03, 09:10

à mon avis c’est comme partout, pourquoi serait- ce différent?!

—————————-

Ecrit par: Alain 25/03, 09:33

Voilà. C’est comme partout!!
L’amitié sincère existe dans tous les pays du monde; l’amitié superficielle ou temporaire aussi!!!
C’est aussi simple que ça

—————————-

Ecrit par: laurence 25/03, 09:46

Bonjour,

Oui, en effet comme partout tu as des amitiés sincères et d’autres superficielles.

Mais ce qui est plus difficile au début au Québec, enfin déroutant, pour certains Français et immigrants c’est la facilité avec laquelle on a accès aux gens et la sympathie naturelle qu’il ne faut pas confondre avec de l’amitié. Donc même si quelqu’un est très sympa avec vous, même si vous cherchez à recréer un cercle d’amis, il ne faut pas s’imaginer trop rapidement qu’il s’agit d’un ami. L’amitié c’est comme partout, ça prend du temps.

—————————-

Ecrit par: Lagrifajo 25/03, 10:13

Salut!

L’amitié ici, c’est comme l’amitié par tout ailleurs dans le monde :
Elle est à l’image de ceux qui la créent et de ceux qui l’entretiennent !

Laurence, j’apporterais une petite nuance à ton explication.

À mon avis, il ne faut prendre pour acquis que les québécois sont tous gentils et naturellement sympa.
Il n’en est rien!
Je crois que comme partout, il y a des gentils et sympa et il y a ceux qui n’aiment pas ceux qui arrivent ici… seulement eux, ils ne sont pas en contact avec vous sur un forum comme celui-ci ou ailleurs dans la province!
On a le choix, en tant que québécois, de participer au forum, non?
Alors c’est juste normal que vous y rencontriez les gentils et sympa.!!!

Si un québécois est sur ce forum et est donc, gentil et sympa avec vous, c’est qu’il a une ouverture pour vous, ce que vous êtes et ce que vous lui apportez en tant qu’être humain provenant d’un pays différent au sien.

C’est la même chose en dehors du forum.
Je connais des gens qui ne sont tellement pas ouverts aux autres qui ne se rendent pas compte que vous êtes là ! Ils ne sont pas méchants, c’est juste qu’ils ne sont pas ouverts!

Bref, je pense que si un québécois est gentil et sympa avec vous, ce n’est pas juste parce que c’est la nature des québécois, c’est qu’il est ouvert, que la différence que vous lui faites vivre l’intéresse et qu’il a peut-être le désir sincère de développer une amitié!!!

—————————-

Ecrit par: schumarette 25/03, 10:22

Et croyez moi, Jo sait de quoi elle parle !!

Pour moi, c’est une amie sincère que j’ai connu il y a 4.. heu 5 ans maintenant via un forum de formule
1.
Elle m’a énormément aidé mentalement et on a fini par se rencontrer ici au Québec !!
C’est mon amie !!!

—————————-

Ecrit par: Lagrifajo 25/03, 10:25

Marie!!!
Tu vas me faire rougir!!!

C’est vrai que la vraie amitié prend du temps à se forger, mais quand c’est fait… c’est donc agréable!!!

Marie est mon amie depuis bien avant son arrivée au QUébec….
Histoire d’atomes crochus!!!
Et moi, j’aime ça les atomes crochus!

—————————-

Ecrit par: laurence 25/03, 10:28

Bonjour,

QUOTE

À mon avis, il ne faut prendre pour acquis que les québécois sont tous gentils et naturellement sympa.
Il n’en est rien!
Je crois que comme partout, il y a des gentils et sympa et il y a ceux qui n’aiment pas ceux qui arrivent ici… seulement eux, ils ne sont pas en contact avec vous sur un forum comme celui-ci ou ailleurs dans la province!
On a le choix, en tant que québécois, de participer au forum, non?
Alors c’est juste normal que vous y rencontriez les gentils et sympa.!!! 

Oui, biensûr que tout le monde n’est pas beau et gentil au Québec mais je parle plutôt de l’impression général que peuvent habituellement avoir les Français lors de leur passage et arrivée au Québec. Lagrifajo, même si le gars de ton dépanneur ne te semble pas très aimable, peut-être que pour un parisien il le sera, question de comparaison. J’insiste sur ce point parce que c’est un grand quiproquo lorsqu’on est en contact avec les deux cultures. Et souvent les Français m’ont parlé de ce “piège”.

Enfin, pour ce qui est des Québécois du forum, c’est certain que vous êtes bien ouverts aux autres nationalités

—————————-

Ecrit par: Lagrifajo 25/03, 10:32

T’as bien raison Laurence.
Dans l’amitié comme dans d’autres domaines de la vie, tout est une question de perception des choses et de comparaison à partir de ce qu’on est!.

—————————-

Ecrit par: schumarette 25/03, 10:33

QUOTE (laurence @ 25/03, 11:28)
même si le gars de ton dépanneur ne te semble pas très aimable, peut-être que pour un parisien il le sera, question de comparaison.

Oui Laurence, tu as raison, c’est sur !!

Un québécois, qu’un autre québécois trouvera peut être renfrogné, sera aimable aux yeux des français.
Ça n’a aucune mesure commune !!
Qui a vécu dans les grandes villes françaises ne peut que se rendre compte de cette extrème différence

—————————-

Ecrit par: l’alesienne 25/03, 11:13

c clair, ça ne dépend pas que du pays, j’ai vécu cette impression en faisant paris / cevennes…
quand je suis arrivée il y a 12 ans les gens me paraissaient fort sympas, souriants et engageants ( je le pense toujours) , j’ai simplement réalisé que c’était souvent une question de soleil ou de caractère et qu’en fait ils avaient leurs amis à eux et n’avait pas forcément besoin d’en avoir d’autre, tout cela n’étaient que de simples relations passagères voir superficielles, mais qu’importe, elles étaient agréables…

maintenant je me suis fais des amies…
je crois que souvent quand on quitte son pays ou sa région on a tendance à oublier que les gens ont déjà leur vie et n’ont pas forcément besoin ou envie de nous…

tout un relationnel à REConstruire

moi je suis dans le commerce alors je vois du monde toute la journée et je ne fais que parler, du coup j’ai l’impression de connaitre plein de monde et c’est vrai, par contre je comprends tout à fait que pour quelqu’un qui n’auraient pas la même vie que moi ce soit très dur à gérer, parce que quoi qu’on dise on a tous besoin de se sentir aimé…..

—————————-

Ecrit par: totof06 25/03, 11:46

QUOTE (magnem74 @ 25/03, 15:07)
L’amitié intéressée existe-t-elle là-bas ? 

OUI !!!!!!!!

En lisant ce forum, j’ai parfois l’impression que les gens ont trop tendance à idéaliser le Quebec et ses habitants : les gens sont aimables et souriants, il n’y a pas de competition sur le marché du travail, etc.

NON ! C’est comme partout… Il y a de tout… Des osties d’chiens sales, des crosseurs, des têtes de cochons, des opportunistes, etc. Ce n’est absolument pas l’Eden.

Habitant sur la Côte d’Azur, je peux dire que pendant un moment cela a été un véritable défilé de Québecois à la maison… Des camarades de promos de ma femme, des amies de l’une de ces soeurs, etc. Il m’est même arrivé de prendre une semaine de congés pour faire le guide touristique…

Et bien figurez vous que pour certains de ces gens là, nous n’avons plus eu aucune nouvelle depuis leur séjour ici. Même pas un coup de fil pour dire qu’ils etaient bien rentrés au Québec. Et je vous garanti que ce n’est absolument pas parce que l’acceuil a été mauvais… C’est juste comme partout : il y a des gens qui ne savent pas vivre. Et oui : même au Québec !

Bien sûr, nous avons aussi recu des gens qui ne savent plus quoi faire pour nous remercier. A chacun de nos séjours à Montréal, ils se battent pour nous recevoir… Là aussi c’est comme partout : il y a des gens reconnaissants.

Faut juste savoir distinguer les bons des mauvais rapidement.

—————————-

Ecrit par: magnem74 25/03, 12:39

Merci pour toutes ces réponses.
J’en conclus que ce soit ici ou ailleurs, mieux vaut prendre son temps pour apprendre à connaître les gens histoire de ne pas être déçu car l’amitié c’est sacré !
Comme le dit si bien Christophe, il y a des gens reconnaissants et des opportunistes, il faut juste arriver à les reconnaître !!

—————————-

Ecrit par: schumarette 25/03, 16:48

Exact Magnem !!

les gens restent des humains avec leurs qualités et leurs défauts.

Je me suis fait de vrais amis, mais c’est comme en France, je les compte sur les doigts de mes mains. Les autres, ce sont des relations, des voisins, des collègues, mais pas le vrai sens du mot AMI.

Des intéressés, y’en a partout, mais je trouve quand même moins qu’en France.

Quant à l’opportunisme, il y en a pas mal. Dans le milieu où je travaillais (l’épicerie) j’ai été surprise au début du chacun pour soi et de voir que certains et certaines n’auraient pas hésités à écraser l’autre pour pouvoir avoir sa place .

Mais le magasin venait d’ouvrir, personne ne se connaissait, peut être aussi cela expliquait cela.

Après, au fil des mois, ça s’est amélioré, donc un peu rassurant quand même. Mais je ne connais pas assez le monde du travail pour pouvoir vraiment bien en parler.

—————————-

Ecrit par: xavierphoto 26/03, 01:54

QUOTE
Je me suis fait de vrais amis, mais c’est comme en France, je les compte sur les doigts de mes mains. Les autres, ce sont des relations, des voisins, des collègues, mais pas le vrai sens du mot AMI.

Et c’est bien comme ailleurs, …

J’ai pas mal déménagé et les vrais amis il y en a un peu partout en France mais ce sont des VRAIS amis…

Il y a le ‘politiquement correct’ comme partout : des collègues de boulot très sympas mais qui viendront pas boire un verre à la maison après le boulot et il y a les amis avec qui je prend plaisir à passer un moment en fin de semaine, en dehors des heures du boulot…

Merci pour les conseils de Schumarette, Laurence et Lagrifajo !

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Bienvenue au Canada