Ingenieur Electricien dans la construction - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Ingenieur Electricien dans la construction

Ingenieur Electricien dans la construction

De Vins7t
Bonjour,
J’ai pu parcourir quelques sujets par ici dans lesquels j’y ai trouvé des infos, des réponses, mais j’aimerais en savoir un peu plus, et voir si par hasard quelqu’un passant par la travaillerait dans mon domaine actuel.
Je suis actuellement ingénieur electricien en bureau d etudes conception dans le batiment en france. Mon diplôme est reconnu pourr equivalence mais j’ai bien compris que s’inscrire à l’ordre demande de l’experience sur le territoire canadien donc je ne l’aurais pas de suite. Et puis je ne suis pas à l’abri de repasser des examens.
Voici mes questions au fil de l’eau :
Est-ce que ce genre de métier peut donc se retrouver au Québec notamment facilement ?
Meme en bureau d’etudes l’activité est-elle fortement impactée par l’hiver (moins de travail en hiver / plus d-heures en été pour compenser) ?
Est-il penalisant de travailler sous tutelle car pas inscrit à l’ordre (de ce que j’ai compris faut faire comme ca ?) Tant qu’on est pas reconnu ingénieur, le salaire est-il bloqué ? (Sommes nous consideré comme un stagiaire avec le salaire qui va avec?)
Je pars d’hors et déjà du principe que je recommence à zéro en débarquant au Québec (car de toute façon ce ne sont pas les mêmes normes auxquelles nous sommes formatés en France à appliquer), malgré tout mon équivalence de diplôme (et peut être des études à faire en plus) pourrait m’ouvrir des portes sur d’autres métiers liés à la construction dans le domaine du conseil / incendie ou autres ?
A tout hasard si quelqu’un ayant eu mon métier ou similaire en france passe par la, je serais ravi de pouvoir discuter avec lui !
Dès que je peux je vais faire les salons de recrutement pour déjà commencer un réseau avant d’entamer ma démarche ca peut etre profitable par la suite.
Merci d’avance !
Vincent


De zelapanthere
Bonjour Vins7t

Voici quelques réponses à tes questions.

Ici les bureaux d’études ont pour appellation courante: Firmes d’ingénierie, Firmes d’ingénieur ou bureaux d’ingénieur. Il y en a des plus grosses comme les SNC-LAVALIN, WSP (Ex GENIVAR), STANTEC qui a racheté DESSAU, etc… et beaucoup de firmes de moyennes et de petites tailles. Les plus grosses sont généralement multidisciplinaires alors que les plus petites sont généralement focalisées sur une ou deux spécialités du génie. Le domaine de la construction au Canada et particulièrement au Québec (le bâtiment comme ça se dit en France) emploi beaucoup de personnes et les firmes d’ingénierie en électricité qui font dans le domaine de la construction (résidentiel, industriel (lourd et léger), institutionnel et commercial) , il y en a assez. Donc pour conclure je dirai que tu peux trouver le même type d’emploi que celui que tu avais en France ici au Canada et particulièrement au Québec du moment que tes compétences sont reconnues par l’Ordre des ingénieur de la province dans laquelle tu veux vivre et travailler et si tu es près à t’accommoder des standards Nord-américain de l’électricité (oublié un les normes NFC pour s’habitué à du CSA). La recherche d’emploi dans ce domaine peut être laborieux pour un professionnel formé à l’étranger (PFE), les chiffres du chômage pour cette catégorie de personne est un bon indicateur. Mais au bout de la persévérance tu trouveras toujours une firme d’ingénieurs prête à prendre le risque de recruter un PFE.

l’activité n’est pas vraiment impacté par le climat puisqu’avec le temps les firmes d’ingénieurs ses sont adaptées au climat et effectuent leur programmation des projets en conséquence. Les entrepreneurs et travailleurs en construction eux subissent les aléas du climat puisque qu’il y a peu de chantier ouvert en hiver.

Pour ce que j’ai vu dans les firmes d’ingénieurs, les plans et devis des projets de moins de 6 mois sont généralement préparés en hiver pour être réaliser au printemps, été et automne (l’hiver n’empêche pas le travail des neurones). En phase de réalisation (printemps, été, automne) on fait de la surveillance de chantier pour le client et on peut travailler sur des urgences. Ainsi il est rare de manquer d’ouvrages pendant l’année entière.

Ce n’est pas pénalisant, ni avilissant, ni humiliant de travailler sous la tutelle d’un ingénieur reconnu par l’Ordre même si venant de l’étranger on a une expérience antérieure non-négligeable. Le juniorat te permettra de t’intégrer plus vite dans la profession avec ses codes et standards. Un ingénieur junior n’est pas un stagiaire, c’est un travailleur au même titre que tout les autres (ingénieurs, techniciens, etc…). Le seul problème pour un ingénieur junior ou pour quelqu’un qui travaillent sous la tutelle d’un ingénieur de l’Ordre c’est qu’il ne peut pas prendre la responsabilité de signer et sceller des plans, même s’il les a préparé complètement. Il faut toujours que son travail dans le domaine du génie soit supervisé par un ingénieur de l’Ordre qui prendra la responsabilité de signer et sceller les plans. Le titre d’ingénieur junior appartient à l’Ordre des ingénieur, il n’a aucun rapport avec la fonction que tu peux occuper au sein d’une entreprise (je connais des directeurs adjoints qui ne sont qu’ingénieur junior avec plus d’une dizaine de personnes sous leur responsabilité). L’ingénieur junior est libre de négocier son contrat de travail comme tout autre travailleur en demandant les avantages sociaux et tout le tralala exigible y inclus des augmentations annuelles ou des bonus et REER, etc… Il faut bien comprendre que l’entreprise qui recrute un junior, effectue un investissement avec le risque que vous partiez vers des pâturages plus vert après votre juniorat et l’obtention du titre d’ingénieur de l’Ordre. Donc si l’entreprise veut vous garder, elle fera ce qu’il faut. J’aimerai préciser qu’il est bien possible de travailler sous la responsabilité d’un ingénieur sans être junior ou en étant simplement technicien. Pour conclure sur cette partie je te conseillerai d’intégrer l’Ordre des ingénieur comme junior dès ton arrivée ici ou demander une admission avant ton arrivée.

Il faut vérifier si l’admission à l’Ordre des Ingénieur du Québec (OIQ) n’est pas facilité pour toi à cause des accords de reconnaissance mutuelle des compétences France-Québec. Pour cela il faut vérifier si ton diplôme ou ta formation d’ingénieur en France est reconnue par la Commission du Titre d’Ingénieur (CTI). si c’est le cas ton admission sera facilité à l’OIQ et des examens de remise à niveau ne seront pas nécessaires.

http://www.cti-commission.fr/-Cooperation-avec-les-ingenieurs-du

Si tu as d’autres questions n’hésites pas à les poser.


De Vins7t
Merci beaucoup pour cette réponse complète !

Cela me permet d’y voir un peu plus clair sur le métier.

J’irais me renseigner auprès de l’OIQ pour avoir plus d’infos et quand et comment commencer les démarches. Ayant été voir, mon diplôme est reconnu par l’ARM. Me reste à voir la validité du permis restrictif temporaire, son coût etc, afin de faire les démarches comme il se doit et sans précipitation quand mon projet d’immigration commencera !

A très bientôt pour d’autres questions certainement !


Vos recherches:

  • electricien bâtiment au canada
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada