Futur pâtissier ?

Futur pâtissier ?

De titor

Bien le bonjour a toutes et a tous :bye:

Je me présente rapidement, je suis français, j’ai 16 ans, je suis actuellement en 1ère S.

Depuis ma plus tendre enfance, le Canada (et plus particulièrement le Québec) me fascine, j’apprécie son histoire, sa culture.. enfin tout ce qui le charme de ce pays !

J’ai commencé a me renseigné pour immigrer de manière très « grossière » depuis 2011, voulant a l’origine faire des études dans l’informatique mais ce chemin ne me convenait pas du tout.

A l’heure actuelle je suis beaucoup plus intéressé/ motivé par les métiers de bouche et plus précisément la pâtisserie. J’hésite encore sur le fait de faire mes études en France ou au Québec, si je choisit de les faire en France je ferrai un Bac Pro et puis j’enchaînerai sur les Compagnons du Devoir (spécialisation pâtissier, chocolatier et glacier). Si je les fait au Québec et bien.. je suis entrain de recherché du  côté des DEP etc…

L’avantage de faire mes études en France c’est que je peux me perfectionner avec de grands noms, (tel que Pascal Caffet.. ) et le fait que j’apporte dans mes bagages des pâtisseries très intéressantes, typiquement européenne. 😎
 

 

 Avant de me lancer j’aimerai obtenir votre avis / ressentis sur:
– ma (future) décision.
-votre rapport avec la boulangerie / pâtisserie que ce soit en France ou au Canada..

Si vous avez quelques astuces/ conseils a me donner je ne suis pas contre. :thumbsup:

 

Cordialement,

 

titor.

———

De trefle

Bonjour

 

Mon avis perso, je vous dirais de le faire en France (pays de la gastronomie) surtout si vous côtoyez des grands noms, sur un cv ça ouvre pas mal de portes.

Et puis vous n’aurez pas le soucis de vous trouver un logement devoir payer loyer et tous les frais pour vivre car ça nécessite pas mal d’argent pour venir étudier au Qc. Vous êtes jeune encore.

Bonne continuation.

———

De caroline77

Puis en faisant une bonne école d’hôtellerie en France, ça t’ouvre les portes du monde entier et pas seulement le Québec (tu es jeune, tu peux changer d’avis sur le pays). J’ai une connaissance qui a fait des études de cuisto en France, il a bossé partout dans le monde : Angleterre, Danemark…

———

De kuroczyd

Puis en faisant une bonne école d’hôtellerie en France, ça t’ouvre les portes du monde entier et pas seulement le Québec (tu es jeune, tu peux changer d’avis sur le pays). J’ai une connaissance qui a fait des études de cuisto en France, il a bossé partout dans le monde : Angleterre, Danemark…

Je suppose qu il parlait un minimum l anglais?

———

De caroline77

Non pas du tout, justement ! Peut-être qu’il a dû apprendre sur le tas !

———

De kuroczyd

Doué le gars. Débarquer dans un pays dont il connait pas la langue, se faire embaucher sur simple cv et apprendre la langue tout en travaillant. Chapeau bas.

———

De caroline77

Ecoute je n’en sais pas plus, c’est un ex-pote de mon frère (gars que je connais de loin depuis l’enfance, on habitait le même village)…. si l’histoire te passionne, voilà ce qui semble être son facebook, tu le contactes et tu lui poses des questions

https://www.facebook.com/search/results.php?q=Herv%C3%A9+Yann+Guelen&init=public

 

En tout cas c’était genre le cancre de la classe, sûr et certain que le mec était une quiche en anglais à la sortie de ses études. S’il a appris, ou pas, la langue ultérieurement, je ne sais pas comment.

———

De melina44

Je rejoint ceux qui sont pour les études en france.
Pour la patisserie la france est une excellente école.
Une personne de ma famille a eu un bac pro en patisserie et avait fait une année supplémentaire en boulangerie. Suite à cela il est parti travaillé en Angleterre, Australie et aujourd’hui il est à New York. Il juge que l’évolution pro est plus rapide à l’étranger.
Pour info, il ne parlait pas très bien anglais. Il a appris en mode immersion.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

———

De titor

merci a tous, donc pour résumer:

il peut être intéréssant que je fasse mes études en France, en suivant cycle me menant vers de la « haute gastronomie » :thumbsup:

 

par ailleurs je tenais a signalé que mon niveau d’anglais est assez convenable (je lis The NY Times tous les jours, je consulte plus souvent des sites internet anglophone que francophone..)

 

Vous consommez souvent des patisseries en temps normal ?

———

De caroline77

Au niveau débouchés, tu peux jeter un oeil sur pôle emploi international. Stratégiquement, c’est peut-être plus intéressant de tenter des études de cuisinier pour être plus polyvalent et entrer dans la « case » de plus d’annonces d’emploi du domaine de l’hôtellerie mais après c’est toi qui vois.

———

De melina44

En pâtisserie de temps en temps. Par contre je n’achète pas les gateaux d’ici pleins de crème et sucre.
Le marché en Amérique est différent de la france. Rien que au resto les gens ne sont pas habitués à prendre un dessert. Dans la vie quotidienne, le matin certains vont prendre un café mais ne prennent pas le croissant qui va avec.

Un exemple de gâteau de halloween d’ici (que je n’ai pas acheté):

Envoyé par l’application mobile Forum IC

———

De titor

Au niveau débouchés, tu peux jeter un oeil sur pôle emploi international. Stratégiquement, c’est peut-être plus intéressant de tenter des études de cuisinier pour être plus polyvalent et entrer dans la « case » de plus d’annonces d’emploi du domaine de l’hôtellerie mais après c’est toi qui vois.

Pour le coup je suis bien d’accord avec vous, mais je ne suis pas vraiment attiré par un Bac pro cuisinier.. Certes sela réduit mes chances de trouver un emploi, mais je trouve la boulangerie (je vais généraliser..) est plus sympa 🙂 

———

De kjaerlighet

Je travaillais dans la restauration avant et effectivement c’est surement plus intéressant de faire des études en cuisine avec par la dessus une mention complémentaire cuisinier en desserts de restaurant.

 

Pour la simple raison que déjà c’est beaucoup moins routinier de travailler la pâtisserie dans un restaurant que dans une pâtisserie, et les chefs de partie pâtisserie sont très demandés.

———

De titor

En pâtisserie de temps en temps. Par contre je n’achète pas les gateaux d’ici pleins de crème et sucre.
Le marché en Amérique est différent de la france. Rien que au resto les gens ne sont pas habitués à prendre un dessert. Dans la vie quotidienne, le matin certains vont prendre un café mais ne prennent pas le croissant qui va avec.

Un exemple de gâteau de halloween d’ici (que je n’ai pas acheté):

 

Ah oui je vois le genre.. C’est typiquement le chemin que prend la France.

Je pense que la réelle raison de cette fuite de la patisserie est le fait que celles ci ne sont pas adapté au marché « américain ».

 

Il peut être intéréssant de « jouer » sur ce mode de consomation pour développé le marché de la patisserie 🙂

 

Merci de votre témoignage !

———

De caroline77

Ah non ça n’a vraiment rien à voir avec ce qu’on trouve en France, ici. Le gâteau moyen qu’on trouve ici (sans chercher quelque chose de bien dans une bonne pâtisserie), ce n’est vraiment pas bon. Insipide, bien trop sucré et trop gras.

———

De Maoria

Après de nouvelles pâtisseries ouvrent et ont une large clientèle qui n’est pas que française : fou desserts, mamie clafoutis (mes copines québécoises ont été hystériques quand je leur ai annoncé que je ramenais une tarte poire chocolat), première moisson, pâtisserie rhubarbe, la ruche, même la pâtisserie Rustique dans le vieux Montréal revisite la tarte dans une version plus élaborée …

Après c’est sûr que si on se fie à ce qu’on trouve à Maxi, ça ne donne pas envie !

———

De titor

Je travaillais dans la restauration avant et effectivement c’est surement plus intéressant de faire des études en cuisine avec par la dessus une mention complémentaire cuisinier en desserts de restaurant.

 

Pour la simple raison que déjà c’est beaucoup moins routinier de travailler la pâtisserie dans un restaurant que dans une pâtisserie, et les chefs de partie pâtisserie sont très demandés.

J’explore aussi cette voie, qui est tout a fait intéréssante mais je pense prendre plus de plaisir a travailler dans une boulangerie / patisserie ou autre.. Je trouve que la proximité avec les clients est plus intéréssante :biggrin2:

 

Ma vision est peut être idéaliste et éronnée, n’hésitez pas a me contredire.

———

De titor

Ah non ça n’a vraiment rien à voir avec ce qu’on trouve en France, ici. Le gâteau moyen qu’on trouve ici (sans chercher quelque chose de bien dans une bonne pâtisserie), ce n’est vraiment pas bon. Insipide, bien trop sucré et trop gras.

C’est pire que ce que j’imaginais alors… Donc il est possible de m’en sortir en vendant de bons produits a des prix « attractifs » ?

 

Comme quoi le Canada n’est pas si parfait hihi

———

De titor

Après de nouvelles pâtisseries ouvrent et ont une large clientèle qui n’est pas que française : fou desserts, mamie clafoutis (mes copines québécoises ont été hystériques quand je leur ai annoncé que je ramenais une tarte poire chocolat), première moisson, pâtisserie rhubarbe, la ruche, même la pâtisserie Rustique dans le vieux Montréal revisite la tarte dans une version plus élaborée …

Après c’est sûr que si on se fie à ce qu’on trouve à Maxi, ça ne donne pas envie !

 

J’ai en effet entendu parler de Mami Clafoutis, je trouve le principe sympa mais on est loin de l’authenticité francaise.

 

Après je regarde a Montréal, mais je suis quasi sûr qu’il y a d’autres villes tout aussi sympa qui n’ont pas la chance d’avoir de « bonnes boulangeries »..

———

De kuroczyd

Ah non ça n’a vraiment rien à voir avec ce qu’on trouve en France, ici. Le gâteau moyen qu’on trouve ici (sans chercher quelque chose de bien dans une bonne pâtisserie), ce n’est vraiment pas bon. Insipide, bien trop sucré et trop gras.

C’est pire que ce que j’imaginais alors… Donc il est possible de m’en sortir en vendant de bons produits a des prix « attractifs » ?

Toute est la question mais en general ici, bon produit ne rime pas forcément avec prix attractif dans ton domaine.
Un mini gâteau 6 parts a Gascogne c est autour de 30$… c est bon mais pas donné, Première Moisson pas loin de ce prix la aussi…
Une autre idée: une baguette en boulangerie c est au min 2.30 / 2.50…

———

De felipe

Doué le gars. Débarquer dans un pays dont il connait pas la langue, se faire embaucher sur simple cv et apprendre la langue tout en travaillant. Chapeau bas.

 

Non,

 

mais le gars il est juste pâtissier formé dans une école d’hôtellerie en France le pays ou tout est mal fait, je comprends que sur le C.V ça vaut pas une vraie expérience québécoise à la caisse dans un McDo à Terrebonne,   

 

mais faut croire qu’au Danemark, aux USA et… bah en fait partout dans le monde le savoir faire des français est un peu reconnu…

 

On lui demande de faire des très bons gâteaux…  

———

De caroline77

Après de nouvelles pâtisseries ouvrent et ont une large clientèle qui n’est pas que française : fou desserts, mamie clafoutis (mes copines québécoises ont été hystériques quand je leur ai annoncé que je ramenais une tarte poire chocolat), première moisson, pâtisserie rhubarbe, la ruche, même la pâtisserie Rustique dans le vieux Montréal revisite la tarte dans une version plus élaborée …

Après c’est sûr que si on se fie à ce qu’on trouve à Maxi, ça ne donne pas envie !

 

Mais complètement. Donnez des meilleurs produits aux québécois, ils achèteront les meilleurs produits !

———

De caroline77

 

Ah non ça n’a vraiment rien à voir avec ce qu’on trouve en France, ici. Le gâteau moyen qu’on trouve ici (sans chercher quelque chose de bien dans une bonne pâtisserie), ce n’est vraiment pas bon. Insipide, bien trop sucré et trop gras.

C’est pire que ce que j’imaginais alors… Donc il est possible de m’en sortir en vendant de bons produits a des prix « attractifs » ?

 

Comme quoi le Canada n’est pas si parfait hihi

 

 

Je pense qu’une bonne pâtisserie ne peut que faire du chiffre, malgré la concurrence (à Montréal en tout cas), il y a largement matière à amélioration car la qualité n’est pas top dans l’ensemble selon moi.

———

De Maoria

Après de nouvelles pâtisseries ouvrent et ont une large clientèle qui n’est pas que française : fou desserts, mamie clafoutis (mes copines québécoises ont été hystériques quand je leur ai annoncé que je ramenais une tarte poire chocolat), première moisson, pâtisserie rhubarbe, la ruche, même la pâtisserie Rustique dans le vieux Montréal revisite la tarte dans une version plus élaborée …
Après c’est sûr que si on se fie à ce qu’on trouve à Maxi, ça ne donne pas envie !

 
J’ai en effet entendu parler de Mami Clafoutis, je trouve le principe sympa mais on est loin de l’authenticité francaise.
 
Après je regarde a Montréal, mais je suis quasi sûr qu’il y a d’autres villes tout aussi sympa qui n’ont pas la chance d’avoir de « bonnes boulangeries »..

Je ne parle pas d’authenticité française, si tu recherches ça il faut … rester en France !
Je parlais de boulangeries pâtisseries offrant des produits de qualité qui sont loin des gâteaux bourres de creme et de cochonneries que l’on trouve en supermarché.

———

De titor

 

 

Après de nouvelles pâtisseries ouvrent et ont une large clientèle qui n’est pas que française : fou desserts, mamie clafoutis (mes copines québécoises ont été hystériques quand je leur ai annoncé que je ramenais une tarte poire chocolat), première moisson, pâtisserie rhubarbe, la ruche, même la pâtisserie Rustique dans le vieux Montréal revisite la tarte dans une version plus élaborée …
Après c’est sûr que si on se fie à ce qu’on trouve à Maxi, ça ne donne pas envie !

 
J’ai en effet entendu parler de Mami Clafoutis, je trouve le principe sympa mais on est loin de l’authenticité francaise.
 
Après je regarde a Montréal, mais je suis quasi sûr qu’il y a d’autres villes tout aussi sympa qui n’ont pas la chance d’avoir de « bonnes boulangeries »..

Je ne parle pas d’authenticité française, si tu recherches ça il faut … rester en France !
Je parlais de boulangeries pâtisseries offrant des produits de qualité qui sont loin des gâteaux bourres de creme et de cochonneries que l’on trouve en supermarché.

 

Un malentendu s’est glissé dans ma réponse, ce que je souhaitais dire c’est que certes leurs patisseries sont bien plus que correct mais lorsque je vois les méthodes de production (a voir sur YouTu**) leurs pains sont corrects mais les prix pratiqués sont juste hallucinants !

 

Pour moi toutes ces « nouvelles » enseignes sont intéréssantes mais les prix sont bien trop élevés :crying:

———

De Grignette

allo

mon chum est pâtissier depuis l’age de 15 ans (il en a … 17 de plus, maintenant ;)) ; c’est dur comme métier, tu travailles la nuit, tu oublis tes week ends etc … la période de Noel c’est whoooo ! du 16h de travail non stop ;

mais c’est un beau métier quand même ;)) on manges de bons gâteaux !!

si tu veux te lancer ds les compagnons du devoir, mon chum n’en fait pas parti, par contre son boss en fait parti et de temps en temps ils font venir des jeunes de France (il travaille à Longueil)

Good luck !

———

Vos recherches:

  • immigration quebec patissier
  • patisserie pour les immigrés
Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada