École Stanislas - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici

École Stanislas

École Stanislas

Ecrit par: bidou 1-02 à 10:32

Bonjour,
Pourriez-vous me donner votre avis svp sur cet établissement ? Si tout se passe bien, nos enfants seront en 3ème et 6ème. Donc des classes “charnières”. Que pensez-vous également des autres établissements sur Montréal. L’idéal quand on passe l’atlantique est de scolariser les enfants dans les établissements publiques afin qu’il ne soit pas coupé des “vrais” québécois mais quand je lis vos messages, c’est vraiment difficile de faire un choix.

———————————-

Ecrit par: cam&leon 1-02 à 15:01

j’ai eu pas mal de bons échos sur Stanislas toutefois… c très cher et c un peu un milieu clos privilégié !

———————————-

Ecrit par: Toursette 1-02 à 16:18

Mon fils est a Stan …depuis cette année en 6ème…..
Je ne te conseille pas d’y mettre tes enfants…je suis très décue
Il retrouveront des français, et le mauvais esprit y est présent tous les jours…c’est l’enfer…
les seuls amis qu’il ait st québécois et mexicain….;
Je te conseille vivement la publique, au moins ils ‘adapteront plus vite….
Et le niveau y est très bon.

Bon courage….si tu décidais de tenter Stan ou Marie de France!!!!

———————————-

Ecrit par: parati 1-02 à 23:52

Côté financier, si vous êtes immatriculés au consulat et en fonction de vos revenus, il y a une possibilité de demander une bourse.

———————————-

Ecrit par: full moon 2-02 à 8:20

Je ne suis pas directement concernee par le sujet, mais voici ce que je peux te dire…
Vas tu rentrer en france en dans quelques annees avec tes enfants?
Le probleme c’est juste les differences de niveau (français/Quebec) afin que tes enfants n’en souffrent pas le jour ou ils reviendront en france.

———————————-

Ecrit par: Laurent 2-02 à 9:03

Mettre ses enfants dans une école Française (Stan MDF, etc…) n’est absolument pas une bonne idée et ne présente aucun intérêt sauf si vous souhaitez rentrer en France dans les prochains mois, et encore…
C’est un TRÈS mauvais élément d’intégration pour vos enfants.

———————————-

Ecrit par: bidou 2-02 à 9:11

merci full moon mais honnêtement je n’en ai pas la moindre idée. Nous commencons seulement les démarches alors il est vrai que pour l’instant, notre souhait, est de rester au Québec pour quelques années. Maintenant, peut-être que les enfants voudront rentrer un jour et poursuivre leurs études en France.
Nous avons lu quelques post sur stanislas et j’ai fait un tour sur leur site. Côté épanouissement, je pense que l’école québécoise leur apporterait plus. Mais pourquoi parle t-on de niveau. Est-il vraiment plus bas qu’ici ?

———————————-

Ecrit par: Laurent 2-02 à 9:20

QUOTE(bidou @ 2-02 à 8:11)
Mais pourquoi parle t-on de niveau. Est-il vraiment plus bas qu’ici ?

Non, c’est juste l’idée que certains Français ont par rapport au reste du monde

———————————-

Ecrit par: prune 2-02 à 9:54

Bon, au risque de titiller la susceptibilité de certaines personnes…. l’apprentissage du français est vraiment pourri dans les écoles québécoises. MAIS que ce soit au niveau de l’autonomie de l’enfant ou de l’ouverture d’esprit ou encore de l’apprentissage du respect et de certaines valeurs alors là, chapeau bas le Québec ! c’est génial.

Bon reste ce satané français, source d’engueulade permanente icitte.

———————————-

Ecrit par: Lapin 2-02 à 10:01

je rappelle qu’il est de bon ton de ne PAS sauter sur les gens pour les étrangler…

il faut avant cela respirer un grand coup, sortir prendre le frais (aujourd’hui il fait chaud en plus…. -4 a matin….), et boire un grand verre d’eau….

Je ne me souviens plus si c’est marqué dans les règles d’utilisation du forum

———————————-

Ecrit par: prune 2-02 à 11:40

Je voudrai expliquer mon message un peu plus haut : quand je dis que l’apprentissage du français est pourri ici, c’est vrai. Pour moi, il n’existe qu’une seule façon d’apprendre à parler et écrire le français correctement, c’est en lisant.

Au Québec, on valorise beaucoup l’enfant, chose excellente, lui laissant faire ses propres choix, sans trop l’influencer, au détriment des apprentissages fondamentaux.

Mon chum et moi, on est de grands lecteurs, mes enfants ont grandi parmi les bouquins. Mon fils vient d’avoir 11 ans et qu’est ce qu’il lit : Titeuf et Kid Paddle !

Quand il écrit une lettre, je n’arrive pas toujours à lire et même à corriger !! C’est une autre langue. Que faire, que faire… Les parents ont à se battre contre les dicta des modes et l’indugence des professeurs (tu n’es pas obligé à lire tu sais si tu n’aimes pas ça…)

Si vous avez une solution à ce problème, je prends !!

———————————-

Ecrit par: Passemots 2-02 à 12:01

QUOTE
Au Québec, on valorise beaucoup l’enfant, chose excellente, lui laissant faire ses propres choix, sans trop l’influencer, au détriment des apprentissages fondamentaux.

Encore une fois, ne généralisons pas s’il vous plaît. À la commission scolaire des Premiêres Seigneuries, puisque c’est celle que je connais le mieux, les jeunes du primaire sont incités à lire et ils sont même évalués sur leur capacité à lire et surtout, à comprendre ce qu’ils lisent. À certains niveaux, en sixième je crois ils sont même évalués par le ministère de l’éducation. Cette évaluation se fait aussi tout au long du secondaire.

Pour ce qui est de la qualité du français des petits français, ma blonde m’a fait lire des choses que certains de ses élèves lui ont écrites… je ne généralise pas sur la qualité du français de ceux-ci, mais ce n’est pas pire mais surtout pas mieux que ce que font les petits québécois.

Pour ce qui est de la qualité de l’enseignement dans les écoles privées, elle n’est pas meilleure. Si ces écoles sont mieux cotées, c’est simplement parce qu’elles, peuvent sélectionner leur clientèle, ce que l’école de quartier publiqe ne peut faire. C’est facile de bien paraître dans un palmarès sur le taux de réussite lorsque tu sélectionnes les meilleurs, ceux qui sont susceptibles de mieux réussir.

———————————-

Ecrit par: prune 2-02 à 12:10

QUOTE
Pour ce qui est de la qualité du français des petits français, ma blonde m’a fait lire des choses que certains de ses élèves lui ont écrites… je ne généralise pas sur la qualité du français de ceux-ci, mais ce n’est pas pire mais surtout pas mieux que ce que font les petits québécois.

Tout à fait d’accord, mon fils a été scolarisé en France jusqu’au mois de novembre dernier !!

———————————-

Ecrit par: laurence 2-02 à 12:16

Bonjour,

Prune, c’est certain que tu vas faire sautiller certains Québécois avec des qualificatifs comme “pourri” ou autres. Enfin, c’est bien que tu as détaillé dans ton deuxième message.
En fait, ce n’est pas la première fois et la dernière que certains Français ont cette opinion sur le français au Québec. Comme tu le dis, toi-même, il est en effet différent. En effet, il y a certaines lacunes chez des Québécois mais je pense qu’en France aussi de nombreuses personnes ont des difficultés au niveau du français écrit et parlé.

Savais-tu que selon une récente étude publiée en décembre dernier par l’OCDE le Québec arrive 3 ième AU MONDE pour la lecture ? Étonnant, non ?

Tu peux lire un extrait de l’article qui est publié dans les FAQ :

faq.immigrer.com/detailFAQ.php?dema…

Pour ce qui est de Stan, je pense que c’est une bonne idée lorsqu’on est pas certain de son immigration ou de passage mais si c’est pour rester, il faut mieux emprunter le chemin public ou encore prendre une école privée québécoise. Il y a en a de très bonnes et ça ne manque pas dans le quartier de Outremont et ses environs : Collège Jean-de-Brébeuf, Notre-Dame, Villa-Maria… Justement à Outremont, j’ai toujours été surprise de la qualité des élèves qui sortent de l’école PUBLIQUE Paul-Gérin Lajoie (la PGL !), une très bonne école avec un volet alternatif. www2.csmb.qc.ca/pglo/

Aussi chaque année le magazine L’ACTUALITÉ fait un palmarès des meilleures écoles du Québec :

www.lactualite.com/bulletin03/class…

Autrement, je pense que les parents qui inscrivent leurs enfants dans les écoles françaises ont un peu peur, et on peut comprendre cela, de faire de leurs enfants, des p’tits Québécois. Non pas parce que les Québécois ne sont pas fréquentables mais c’est quelque chose de très difficile à prendre lorsqu’on immigre : on donne un peu ses enfants à sa société d’accueil. On accepte en fait que ses enfants ne soient pas comme nous, qu’ils ne seront pas de véritables petits Français, mais plutôt des p’tits Québécois. Enfin, chacun peut faire son cheminement par rapport à cela.

———————————-

Ecrit par: prune 2-02 à 12:24

Oui Laurence, j’ai oublié de préciser que l’apprentissage du français n’était guère meilleur en France ces temps-ci…

Je vais lire les articles que tu as mentionnés, car ça m’étonne en effet…

———————————-

Ecrit par: clap 2-02 à 13:21

bonjour à tous,

je ne connais pas la valeur de l’école stan ou de toute autre mais je suis surprise par les messages revenant très souvent sur la qualité d’enseignement du francais.

Mes enfants ont toujours été scolarisé dans le système francais (métropole puis tahiti) et je ne voudrais pas dire mais la qualité du francais enseigné n’a rien de folichon.
Mon fils actuellement en terminale s’en est toujours bien sorti avec l’orthographe et les règles de grammaire ,
ma fille en 5e est une catastrophe ambulante , elle écrit quasiment tout en phonétique, c’est illisible.
Je ne crois pas que l’enseignement y soit pour quelque chose là dedans, c’est plus une question de tournure d’esprit et d’appréhension de cette matière.

En tout cas, pour notre part, nous optons dans un premier temps pour une école secondaire publique pour la prochaine rentrée.
Après consulté de nombreux sites, nous n’avons pas vu l’intérêt de placer notre fille dans un établissement privé (et encore moins dans un cursus francais).

Maintenant chacun fait son choix mais pour moi l’adaptation est primordiale pour l’apprentissage.

———————————-

Ecrit par: full moon 2-02 à 13:35

Je pense qu’il n’est pas question de “NIVEAU” mais tout simplement de “PROGRAMME”. Il faut faire en fonction de l’age de l’enfant. A quel niveau primaire, college, lycee il se trouve. Je ne pense pas qu’il y est un bon ou mauvais niveau. C’est un peu comme le probleme de concordance des diplomes, c la meme chose. Tes enfants vont apprendre plein de choses differemment c’est tout.
Rien ne t’empeche de prendre un ou deux bouquins ds les librairies, d’aide aux devoirs avec les leçons pour suivre les programmes français (genre “l’année de sixieme, tu vois?) Moi j’ai jamais pu recevoir une aide pedagogique correcte de mes professeurs, j’ai toujours bosser avec ces bouquins la chez moi dès 12 ans ça m’a sauvé mon avenir! (surtout qd ton prof fait une deprime au mois d octobre et est remplacé fin mai!).

Ils ont quels age tes petits??? ca aussi il faut en tenir compte je pense.

———————————-

Ecrit par: full moon 2-02 à 13:41

Goupppsss! j avais pas bien lu! donc ce sont les classes de 6eme et 3eme…

Hummm pour celui qui est en sixieme, je ne me fais pas trop de soucis. C’est tellement galere la classe de sixieme en France que je pense qu’il aura pas trop de probleme pour son insertion dans une classe Quebequoise.

C’est juste pour celui qui est en troisieme…vous comptez partir quand? vous allez finir l’année quand meme? il va passer son brevet ?

Franchement tente l’ecole Quebequoise…j’ai 24 ans et serieux…si je devais avoir le choix entre les deux systemes, j aurai choisi le systeme quebequois.

———————————-

Ecrit par: zohra-terry 2-02 à 13:45

ce que dit prune me fait réfléchir justement à la méthode des écoles montessori.j’ai lu que le jeu y avait une très grande place, mais tout comme prune je pense que les bases,à savoir la lecture, l’écriture, passent surtout par la lecture.mais je ne sais pas, peut-être qu’au niveau primaire, les deux aspects sont pris en compte.mais si je prends ma propre expérience d’élève, à la maternelle, donc préscolaire j’avais déjà appris à écrire et à lire un peu.

en tout cas, moi qui lis beaucoup, j’accorderai une très grande place à l’apprentissage de la lecture à mes enfants, quoiqu’ils fassent à l’école.

———————————-

Ecrit par: Toursette 2-02 à 17:26

Je n’ai pas mis en cause la qualité des programmes enseignés a Stan…seulement la population qui fréquente cette école!!! Et les problèmes qui en découlent quant à l’agressivité, voire la violence qu’engendrent certains.
Personnellement, avoir mal a l’estomac de laisser mon fils a l’ecole tous les matins, sachant qu’il va être maltraité ou insulté…ca me dérange grave!!!!
surtout que ce n’est que la 6ème…qu’est ce que ca va donner plus tard…on se le demande!!!

C’est pour ca que je vais tenter le public…ou les québécois y sont plus nombreux, l’an prochain..;et fuir les petits privilègiés de français qui y zonent…Tu m’étonnes qu’ a 3000 piasses par an, protègés par Mr de ou Mme de leur mère…ils se croient tt permis…..
Bref…on est pas la pour se retrouver entre français….

Enfin c’est mon avis…et ma malheureuse expèrience de Stan

———————————-

Ecrit par: vansteph 2-02 à 17:48

Ouah !

3 000 $ l’année à Stan ! Nous on paye presque 4 000 $ hors frais de garderie parce que sinon ça monte à plus de 5 000 $ ! On est dans une école Montessori et c’est une ‘pas trop chère’ !

———————————-

Ecrit par: Toursette 2-02 à 18:53

oui c’est vrai…je me suis laissé dire que Brébeuf était bq plus cher…et, parait-il, le must!!!
Ca doit tourner ds les 5000…..

C’est du délire!!!!

———————————-

Ecrit par: JayJay 2-02 à 23:36

Brébeuf est une merveilleuse institution. Le bac international est très exigeant. Cela dit, je suis certaine que n’importe quelle école publique située près de Stan (donc à Outremont) est plus que digne de fréquentation. Contrairement à ce que mes parents ont pensé , il y a une vie à part Brébeuf, ce n’est pas un must absolu. Souvenez-vous qu’au Québec, le nom de l’école n’a que peu d’importance. Z’avez même intérêt à aller dans un cégep “poche” pour faire monter la moyenne! Dans mon temps, plusieurs élèves de Brébeuf se plaignait de l’exigence et de la rigueur des cours. Une bonne note à Brébeuf, c’est 75 %. Or, les facs de médecine sélectionnent les élèves qui ont 95 % et plus, et les facs de génie, 85 %. Donc plusieurs élèves de Brébeuf se sentaient floués.

Vanesteph, j’ai trouvé une Montessori encore plus chère que la tienne… 12 000 $ par année… À ce tarif, ils servent le repas, qu’ils m’ont dit!

Eh ben j’ai mis mon grand à la garderie à 7 $, il est ravi, il ADORE ça. Notre grand timide introverti a même dit à son père ce soir : “Non, reviens plus tard me chercher”. Son éducatrice a un langage très soigné, elle est disciplinée mais très aimante, et elle “booste” l’estime des petits (et des parents…) comme c’est pas possible. Tout ça pour 140 $ par mois…

———————————-

Ecrit par: schumarette 2-02 à 23:56

Salut,

Je trouve que le niveau du français n’est pas pire ici qu’en France point de vu scolaire.

En tout cas, dans l’école où sont mes filles, elles sont incitées à lire, notamment Mélanie qui est en 4ème année et qui participe cette année encore à la bataille des livres (bataille sympatique avec les pays francophones : Suisse, Belgique, France, pays francophones africains…). Le principe est de faire lire aux enfants de la classe un certain nombre de livres (nombre que l’enfant est libre de choisir : les moins litteraires n’en liront que deux, voir trois, les plus en liront jusqu’à une quinzaine il me semble) et ce dans chacun des pays cités plus haut. Et un jour précis, tous les enfants participants se retrouvent sur Internet à une certaine heure afin de vérifier leur compréhension de lecture et leur mémoire en leur posant des questions sur ces mêmes livres. Et les classes qui ont répondu le plus juste aux plus grands nombres de questions ont gagné !! Et l’an dernier, c’est le Québec qui a gagné !!!

Donc, tu peux mettre tes enfants dans l’école publique québécoise sans souci aucun, tes enfants auront un aussi bon niveau qu’ailleurs.

———————————-

Ecrit par: Inukshuk2403 3-02 à 13:23

QUOTE(Laurent @ 2-02 à 9:03)
Mettre ses enfants dans une école Française (Stan MDF, etc…) n’est absolument pas une bonne idée et ne présente aucun intérêt sauf si vous souhaitez rentrer en France dans les prochains mois, et encore…
C’est un TRÈS mauvais élément d’intégration pour vos enfants.

J’aimerais apporter mon petit commentaire à ce sujet.
J’avoue que je ne suis pas vraiment d’accord avec une affirmation comme celle la, qui est une généralisation. Et on sait tous que l’on ne peut pas juger sur une généralisation.

Je développe:

Le point apporter sur l’intégration n’est pas faut, et la je suis d’accord, mais disons que ce n’est pas aussi exclusif.
Je pense qu’il n’y a pas que l’école pour permettre aux enfant de s’intégrer, tout ce qui est à l’extérieur de l’école peut être aussi important.
Par exemple les jeunes vont être inscrit a des activités sportives (imaginons qu’un jeune s’inscrive au Soccer et/baseball l’été et au hockey l’hiver), des activités culturelles (théatres etc…) cela permet d’être imprégné directement dans la culture du Québec

Il est tout a fait possible comme le vit Toursette que ca soit un problème pour certains jeunes, est ce que cela veut dire que tous les jeunes connaitrons les mêmes problèmes.
J’ai des connaissances (Francais et Québécois) qui ont suivis ce programme, et ca a très bien été pour eux. Est ce qu’ils sont mal intégrés, non, pas forcemment, mais ca aurait pu, rien est sur, rien est connu d’avance.

En gros pour résumer je dirais

– Est ce possible que d’aller à Stan, ca soit mauvais (intégration et éducation) : Oui
– Est ce que ce sera mauvais pour tout le monde : Non
– Est ce qu’il y aura des écoles publiques très bonnes : Oui
– Est ce qu’il y en aura des très mauvaises : Oui

Tout ca pour dire que chacun a ses expériences (bonnes et mauvaises) et que les parents qui se renseignent auprès des autres n’auront jamais la réponse parfaite (c’est pas des maths) donc ils devront se faire leur propre idée et faire avec le facteur inconnue, mais définitivement je suis contre de voir une seule position la dessus

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

1 commentaire sur “École Stanislas

  1. Je suis née en France. Maternelle et début de primaire en Bretagne, ensuite 1 1/2 ans dans une école Québecoise (à Longueuil) : niveau catastrophique ! Mais c’est surement l’école car il y a de bonnes écoles au Québec. Suite du primaire à Marie de France (très “mon-cul-sur-la-commode”), puis secondaire à Stanislas, puis retour en France pour revenir encore à Stanislas (oui, mes parents voyagent beaucoup ! ). Bref, tout ça pour dire que je peux vous en parler ! Nous étions 5 frères et sœurs a avoir essayé les 2 systèmes. Pour ma part, je sais que Stanislas/système français m’a apporté une grande culture générale (histoire-géo), un niveau de français correct et je le vois tous les jours au boulot dans la vie etc., je me rends compte que mes collègues/amis québécois ne sont peut-être pas aussi bons (en général !) que moi. Mais là on parle juste du français. Ici, ils sont forts en mathématiques ou en anglais par exemple. Après, ce que le système français m’a apporté de plus utile dans la vie c’est une bonne méthode d’analyse et de réflexion. Par contre, le Stanislas que j’ai connu était élitiste et dur avec ceux qui ne rentraient pas dans le moule et j’en ai souffert (ainsi que 2 de mes frères). Pour les autres, ça peut très bien se passer et vos enfants peuvent s’épanouir mais soyez à l’écoute de leur besoin. J’aurai été tellement plus heureuse au CÉGEP (+ de liberté, d’autonomie etc..). J’ai un garçon de 6 ans que je voudrai mettre à Stanislas pour le primaire (pour l’apprentissage du français, écriture) mais je peux vous dire que je vais bien faire attention à ce qu’il y soit heureux sinon…retour direct au système québecois ! J’ai un cousin qui y est au secondaire en ce moment et lui s’y plait beaucoup. Je pense que c’est tout de même une bonne école mais il y a aussi de très bonnes écoles québécoises à Montréal.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada