Déménager avec des enfants - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Des familles qui s'installent > Déménager avec des enfants

Déménager avec des enfants

Déménager avec des enfants

Monikebek Ecrit

Me revoilà,

pour te raconter notre arrivée en famille ici au Québec.
Parce que pour nous, il était hors de question que l’un de nous deux allait jouer à l’éclaireur et que l’autre reste sur sa faim, non non non !
Quand j’ai appris que ma belle-mère allait venir avec nous, j’étais d’abord … euh, pas contente, disons … Faut-tu qu’elle se mêle de TOUT ??? Puis, comme je savais que je ne pouvais rien y faire, j’ai fait ma petite prière de sérénité au sujet des choses qu’on ne peut pas changer, et je ne me suis pas énervée finalement.
Du coup, c’est une solution que je vous propose, vous les familles avec jeunes enfants. Emmenez quelqu’un avec vous. Une amie, une (belle-)mère, la fille d’une copine … bref, quelqu’un qui aurait une diz-quinzaine de jours de libre lors de votre départ et qui pourrait tout simplement prendre les enfants en charge pendant que vous, vous courez à droite et à gauche pour vos formatlités, formations immigration, recherche de boulot et de logement plus définitif que celui du jour de votre arrivée.
Et oui, les 2 premières semaines au moins, c’est la course, croyez-moi ! Pour les enfantsm c’est l’enfer. Mais comme c’est doux quand les parents arrivent chaque jour avec plein de choses à raconter ! C’est tellement mieux que d’être séparés par un océan et des milliers de kilomètres ! Je pense que c’est important pour les enfants aussi de vivre VOTRE aventure, celle de l’immigration.
Une fois votre ville et logement établis, vous pourrez commencer à courir pour les petits : halte-garderie au début pour beaucoup, avec une place pour garderie en vue … et maternelle et primaire etc pour les plus grands. Parce qu’ici, c’est le quartier de résidence qui détermine l’école sauf si vous avez opté pour du privé bien évidemment. Et une fois que ces chers petits sont entre les mains d’éducatrices, vous avez le champ libre pour la recherche active d’un travail. Et la babysitter peut retourner chez elle … si elle veut !
Ce serait à refaire, je ne donnerais même pas l’oppirtunité à Belle-Maman de nous imposer sa présence : ce serait moi qui lui demanderais carrément de venir, na !
Bonne préparation de déménagement !
Amicalement
Monika

——————–

Tchoupy Ecrit

Nous, on aimerait bien aussi ..mais le problème c’est que ce sera déjà juste pour nos billets d’avion alors..on ne pourra pas se permettre d’en offrir un!
Tant pis…mais ta solution me paraît bien poue ceux qui porront le faire.
Bizzes.
Tchoupy

——————–

tetedeprune Ecrit

C’est vrai que c’est une bonne idée d’apporter une nounou avec soi…peut être que la notre nous attend la bas…? Lemonhead a une cousine qui vit à Montreal…pour l’instant elle n’a pas de boulot mais dans 8 mois???! moins sur….
M’enfin, on verra….en tout cas, nous aussi on est catégorique: pas d’éclaireur en avant première au Québec….c’est tout les trois ensemble qu’on arrivera au Québec ou rien du tout!

——————–

FRBELCAN Ecrit

Monikebek
Combien de temps t’a-t-il fallu pour trouver une garderie pour tes enfants ? Est-ce aussi la pénurie et les listes d’attentes interminables au Québec ?
Merci d’avance de me renseigner, cela me rassurera quelque peu

——————–

Monikebek Ecrit

Malheureusement je ne sais pas par propre expérience comment cela se passe à MTL, mais à Drummdonville, j’ai eu une place en “halte-garderie” (plus cher …) tout de suite et qui s’est transformée en garderie à $ 5 2 mois plus tard.
Ici en Estrie, il a fallu attendre 6 mois.
En fait les deux fois, j’ai eu mes 2 places tout de suite à la fin de l’année scolaire parce que tous ceux qui ont 5 ans, s’en vont …
Je suppose qu’en campagne c’est une peu “moins pire” qu’en ville, mais là encore, je ne puis parler que de mes propres expériences !
Bon courage !
Monika
P.S.: Pour trouver une gardienne (nounou) en campagne, c’est nettement plus facile grâce au bouche-à-oreille.

——————–

Pasapapier Ecrit

Salut concernant les garderies à Montréal, et bien avant que les garderies nepassent à 5$ cela a pris 8 mois avant que mon fils entre à la pouponnière à 5 mois. Oui c’est tôt mais je n’avais pas le choix, sinon pas de place!!!!
Pour avoir fait partie d’un CA de CPE (centre de la petite enfance) je sais qu’il est plus facile de faire entrer un enfant en garderie dans les groupes extrèmes, soit la pouponnière et le dernier groupe avant l’entrée à l’école 4-5ans.
Sinon ,il y a des organismes style association catholique qui gèrent des garderies en milieu familial, donc avec un contrôle régulier des conditions de garde.
C’est plus cher, mais cela est très pratique lorsque l’on arrive.
De plus les frais de garde supérieurs à 5$ par jour étant déductibles des impots, cela peut être interressant notamment la première année lorsque l’on a pas beaucoup de revenu. Cela génére habituellement un retour d’impot.
Il ya aussi les garderies privées, mais là la polémique est grande actuellement concernant la qualité des services.
Mais tout cela est à voir sur place, si tu as quelqu’un déjà à Montréal. n’hésite pas à faire inscrire ton ou tes enfants, tu auras pris de l’avance.
Bonne recherche donc!

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

    Laisser un commentaire

    Haut

    Bienvenue au Canada