Contacts avec des trappeurs - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Événements et découvertes du Québec > Contacts avec des trappeurs

Contacts avec des trappeurs

Contacts avec des trappeurs

Ecrit par : Vincent1988 28-07 à 22:52

bonjour
quelqu’un aurait t’il des contacts avec des trappeurs ou indiens au canada (est ou ouest) pour pouvoir passer quelques temps bénévolement auprès d’eux ?
ce serait pour l’automne ou l’hiver

————————————

Ecrit par : petiboudange 29-07 à 10:47

Ben des trappeurs, qu’est-ce que tu appelles des trappeurs au juste? Si ce sont les courreurs des bois à la Davy Croquett, désolée mais une partie a été pendu à la fin du XIX ème siècle et l’autre partie est morte au fort alamo
Nan sérieusement, si tu nous disais ce que tu appelles des trappeurs?

Pour les indiens, encore une fois quelle famille amérindienne ou autochtone t’intéresse?
Voici les grandes familles:
Abénakis
Algonquins
Atikamekw
Cris
Huron-Wendat
Inuit
Malécites
Micmacs
Mohawks
Montagnais
Naskapis
Et comme tu verras, selon ce qui t’attire tu iras plus dans l’est, dans le nord ou dans l’ouest.

Quelques liens:
www.affairesautochtones.com/ (pour des informations générales)
www.saa.gouv.qc.ca/index.asp (ministère en charge des affaires autochtones du Québec)
www.canadianheritage.gc.ca/progs/pa… (la version fédérale)

Et que veux-tu voir auprès d’eux au juste, nous pourrions d’autant mieux te conseiller je pense.

————————————

Ecrit par : Vincent1988 29-07 à 10:55

Merci Petitboutdange

L’idée serait plutot pour moi de passer du temps aupres de personnes qui vivent avec la nature pour apprendre aupres d’eux des techniques, des modes de vie.

Quant aux indiens , je suis à la recherche de contacts dans le cadre d’un voyage autour du monde à la decouverte des peuples autochtones. Au Canada je recherche donc des tribus qui ont survécu aux sauvageries des québécois et Canadiens

————————————

Ecrit par : petiboudange 29-07 à 11:11

Ok donc le premier lien que je t’ai donné sera le mieux. Tu y trouveras les descriptions de chaque grande famille, les communautés et leur emplacement, leur histoire, des liens transversaux pour plus d’informations, des programmes gouvernemantaux, des programmes communautaires et même la possibilité de les joindre.

Pour les “Trappeurs” je crois que cela n’existe plus dans ce sens là. Tu trouveras peut-être des gens qui vivent encore très proches de la nature, mais si c’est le cas je crois pas que tu trouveras auprès de nous quelqu’un comme ça.
Par contre, tu peux combiner en allant à la rencontre des mushers dans le yukon, des gardiens dans les parcs nationaux, en te rendant auprès des pêcheurs en gaspésie ou à terre-neuve, tu peux parcourir le canada le sac au dos et aller toi-même à la recherche de ceux qui vivent encore comme ça.
Je peux aussi éventuellement t’apprendre à faire des fours solaires et des récupérateurs d’eau avec de l’aluminium ou des sacs plastiques, comment faire du feu et comment isoler tes vêtement avec des feuilles de bouleau, mais c’est plus du folklore pour élèves en classe de découverte dans les laurentides que de vraies techniques (quoique la technique des feuilles soit réelle) de “trappeurs”.
Je crois qu’il y a aussi possibilité d’apprendre à faire des canots en écorce, et tu peux rencontrer sur les berges des points d’eau de Tadoussac un métis qui te parlera des castors (Georges de son prénom, si il y est encore)…
Aussi, tu trouveras peut-être des infos dans ces deux programmes d’études:
www.uqac.ca/cea/
wprod3.uqac.ca/prog_par_module/desc…

Soit en contactant les professeurs pour voir si ils ont des noms de lieux et de personnes, des indications de programme d’immersion, soit en essayant de trouver les ressources pédagogiques, et après à toi d’explorer plus avant, voir ce qui peut t’intéresser.
Mais là, je crois que ça va vraiment être une aventure individuelle, on pourra pas plus t’aider je crois

————————————

Ecrit par : FranceLiègeoise 29-07 à 12:06

Bonjoour, Vincent,
En 2000, lorsque je suis allée à Montréal chez mon fils, nous avons eu l’occasion de monter dans le village de Bétsiamites, chez deux soeurs Montagnaises que mon fiston avait connues par Internet. Elles nous ont reçues avec énormément de gentillesse et de chaleur. Elles nous ont fait goûter de … l’élan …
Le village se trouve à 750 Km de Montréal, entre Forestville et Baie Comeau … De leur passé, ils n’ont rien gardé. Seule, un grand tipi, à Papinachois, témoigne un peu de ce passé et leur Maman, aussi, assez âgée, qui portait toujours l’habit traditionnel. Des objets “indiens” sont proposés aux touristes.
Je te donne le site
www.pessamit.ca/
pour y faire une visite virtuelle.

————————————

Ecrit par : Zogu 29-07 à 13:11

En passant, n’importe qui peut trapper, il suffit d’obtenir un permis de chasse et de se conformer aux règlement (en particulier, les types de pièges autorisés sont strictement contrôlés, à part les pièges faits à la main). Un de mes voisins fait la trappe des lièvres, les arrange lui-même, et vend les peaux, comme loisir l’hiver. Que fait-il dans la vie? Il est comptable!

————————————

Ecrit par : petiboudange 29-07 à 15:04

CITATION(darkness @ 29-07 à 19:43)
salut petiboudange,
tu pourrai me raconter cette technique d’isoler des vetements avec des feuilles?simple curiosité

On m’a appris ça dans une préparation à un “stage de survie” dans la forêt laurentienne. En fait, mon employeur m’a fait faire toutes les journées de préparations pour mon boulot quand je reviens (premiers secours, initiation à la faune et la flore laurentienne, initiation aux techniques de survie si tu te perds dans un bois) sur le thème de la “survie” en forêt. Et notre expert en faune et flore nous a raconté que les indiens de la région fourraient leurs mitaines et leurs chausses en peau de feuilles de bouleau ou de peuplier pour les isoler de l’humidité.
Dans la même idée, ils transportaient leurs brandons (les morceaux de braises) dans des sacs en écorce (je me souviens pas exactement lesquelles mais je crois que c’était aussi du peuplier). On a eu d’autres “anecdotes” dans le genre pour égayer la ballade avec les enfants, certaines en fonction de l’âge du groupe et d’autres générales…
Rien de très passionnant en soi mais je te jure que la première fois où tu racontes pas franchement convaincu l’anecdote des feuilles dnas les mitaines aux enfants et que tu les vois ramassés les feuilles pour essayer, ben tu te prends et au jeu et honnêtement, ça remplace bien les feuilles de journaux…

————————————

Ecrit par : al et bert 29-07 à 20:16

le plus simple la federation des trappeurs du quebec …
www.ftgq.qc.ca/fr/Frame3.html
il y a encore des gens qui vivent de la trappe comme aux anciens temps mais tu devras passer ton certificat de trappeur c est deux jours de cours ….
ensuite trouver un maitre qui t enseignera les techniques ….
pour l automne je vois pas trop ou mais l hiver quasi partout la ou les trappeurs ont leur ligne ….et les droits associes … meme benevolement ca va etre dur en effet tu manges tu dors quelque part et ca c es tun cout aussi … mais si tu fais du travail j ai peut etre des idees mais bien sur avec les papiers qui vont avec sinon ca va etre impossible … de plus si tu te fais choper par les agents de la faune sans les bons documents imagine le retour direct en france …
je ne connais pas ton statut mais c est un point important deja …

————————————

Ecrit par : al et bert 30-07 à 13:23

la chasse et la trappe c est deux choses differentes ….

dans les pourvoiries je doute que tu trouves systematiquement quelqu un pour la trappe en fait je le repete le plus simple est le lien que j ai donne …. la chasse en tant que non resident c est de toute facon la pourvoirie et ce pour les six premiers mois de presence au canada (quebec)…. ensuite tu passes le permis de chasse qui te donne le droit de chasser mais pas de trapper …ca c est un autre permis ….

————————————

Ecrit par : Zogu 30-07 à 13:59

Au Canada, sur des centaines de peuples autochtones, UN SEUL a disparu et il s’agit des Beothuks de Terre-Neuve. TOUS les autres ont survécu et ont conservé leur langue; dans certains cas ils ont réussi à récupérer une partie de leurs terres. Et actuellement le gouvernement du Québec négocie le partage d’égal à égal de 1/6 du territoire québécois (“Approche Commune”).

On pourrait aussi parler des peuples Métis, de sang amérindiens et Français mêlés. Il reste des Métis surtout au Manitoba et dans l’est du Québec (Côte-Nord, et Lac-Saint-Jean). Ils ont développé une culture particulière et cherchent à faire reconnaître leurs droits culturels.

Les Québécois ont même permis aux Hurons, qui se faisaient massacrer par une fédération d’Iroquois, de s’établir près de la ville de Québec, ce qui leur a fait échapper à un génocide.

En plus le Canada a accueilli les autochtones pourchassés par l’armée américaine à la fin des années 1800, dans les plaines de l’ouest. Même chose pour les Abénakis du Maine, qui ont passé la frontière à la fin des années 1700 pour échapper aux massacres.

————————————

Ecrit par : bencoudonc 31-07 à 0:32

Il y a au moins les Malécites qui ont perdu leur langue, Zogu… et plusieurs autres langues autochtones sont en danger de disparition.

————————————

Ecrit par : Zogu 31-07 à 11:20

C’est certain que tous les groupes n’ont pas la même vitalité. Toute personne lucide fera la part des choses entre les groupes qui n’ont plus une taille suffisante pour assurer la continuité, et ceux qui sont très nombreux et qui sont en train de récupérer le pouvoir politique et culturel.

Les Malécites sont quand même la nation la moins populeuse (et de loin) de toutes les premières-nations du Québec. Ça a toujours été le cas, car historiquement ils étaient un groupe isolé. Ils se sont francisés par la force des choses, tout comme les Hurons. On peut aussi noter les Mohawks, qui se sont beaucoup anglicisés.

Mais au moins les langue autochtones n’ont pas été interdites par les autorités québécoises, et elles ont aujourd’hui une reconnaissance officielle, garantie par les lois.

Tu peux regarder ce qui se passe dans les autres groupes, ceux qui sont très en santé culturellement: les Montagnais (Cree ou Innus), les Naskapis, les Inuit, les Mi’kmaqs, etc. En particulier, les langues des Montagnais et des Inuit sont en TRÈS bonne santé et d’usage quotidien.
Ceux qui veulent apprendre un peu d’inuktitut peuvent cliquer ici:
www.nunafranc.ca/tourisme/aprd_glo….
La langue Montagnaise utilise aussi des glyphes particuliers. On la reconnaît donc aisément sur les avions ou sur les commerces dans le nord.

As-tu déjà entendu parler du Nitassinan? C’est la région qui sera obtenue par les Innus et qui sera gérée par eux de manière semi-autonome. Une bonne partie de la Côte-Nord et de la région du Saguenay tombera bientôt sur leur juridiction. Incluant des villes et villages occupés par des “blancs”, ce qui est quand même ironique — mais puisqu’on négocie d’égal à égal, de nation à nation, cela est normal.
www.versuntraite.com/

Vos recherches:

  • quebec lieu vie trappeur
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada