Boulot avec un PVT ? Vos expériences… - Immigrer.com
jeudi , 23 mai 2024
Accueil FAQ Boulot avec un PVT ? Vos expériences…
FAQProgramme Vacances-Travail (PVT)

Boulot avec un PVT ? Vos expériences…

0
0
(0)

Boulot avec un PVT ? Vos expériences…

Ecrit par: Tabarnouch 28-10 à 13:01

salut,

ca fait quasiment 2 mois que je cherche du travail a montreal en tant que PVTiste et je n’ai toujours rien malheureusement.
Je me demandais comment m’y prendre dans mes recherches pour etre plus efficace…. les employeurs ne smeblent pas aimer les visa de travail d’un an…

Pourriez vous svp me dire vos demarches?

———————————-

Ecrit par: AugustClo 28-10 à 13:10

Le PVT est fait pour te permettre de visiter le Canada pendant un an sans en avoir reellement les moyens, c’est a dire que ca te permet de faire des petits boulots pour manger et ne pas etre a la rue. Cherche des jobines et tu trouveras sans doute. Par la suite, tu pourras te permettre de chercher un boulot plus proche de tes aspirations professionnelles si l’objectif de ton PVT et de commencer une integration au Canada.

———————————-

Ecrit par: Lyra 28-10 à 13:22

Je ne suis pas tout à fait d’accord.
Le but du PVT est d’attirer des jeunes ayant des diplômes, pas pour qu’ils fassent la plonge, mais pour qu’ils exercent leur métier de départ.
Moi, j’ai “galéré” trois mois avant de trouver ne serait-ce qu’un poste en dessous de mes compétences.
Mais cette expérience m’a permis d’ouvrir des portes par la suite.

On ne le redira jamais assez : la première expérience canadienne est capitale !

———————————-

Ecrit par: zhu 28-10 à 13:41

Moi j’ai été directement dans des agences d’intérim… agence de placement au Canada. Adecco, Kelly Services etc. Ca te permet de faire le bilan sur tes compétences (surtout pour les langues, faire un CV canadien…), c’est gratuit et ils te trouvent facilement une première expérience au Canada.

Maintenant, c’est sur qu’il ne faut pas etre trop difficile pour un premier job ! Moi j’ai fait deux mois dans un call center bilingue, ca m’a fait une bonne référence, des sous, et tout le monde était content. Puis après, j’ai pu chercher des jobs plus intéressants…

De toute facon, c’est dur de trouver un super job à responsabilités avec un visa d’un an, c’est clair.

———————————-

Ecrit par: AugustClo 28-10 à 13:46

QUOTE(Lyra @ 28-10 à 14:22)
Je ne suis pas tout à fait d’accord.

ok, alors lis ce qu’il y a d’ecrit dans la trousse de demande de PVT:

QUOTE
Le Programme Vacances-Travail (PVT) s’adresse aux jeunes Français âgés de 18 à 35 ans, désireux d’effectuer un séjour de découverte touristique et culturelle de 6 à 12 mois, tout en étant autorisés à travailler.

Le but premier est donc bien de découvrir le Canada et non pas se faire une expérience professionnelle CQFD.

Oui, la plupart l’utilise pour une premiere experience professionnelle au Canada, mais il n’est pas concu pour ca!!!

———————————-

Ecrit par: Lyra 28-10 à 13:53

Les objectif du Programme Vacances-Travail sont d’une part pour queles jeunes puissent découvrir le Canada, et également pour avoir une expérience professionnelle, si la personne le souhaite.

Mais faut aussi savoir lire entre les lignes ! C’est sûrement pas pour que les jeunes se retrouvent sans le sou, à faire un travail en dessous de leurs qualifications !
Tu crois vraiment que des millions ont été dépensés pour mettre en place ce programme, juste pour faire “des petits boulots” ???

Et ce n’est pas pour avoir une première expérience canadienne, mais aussi pour attirer les jeunes et les inciter à rester !

———————————-

Ecrit par: AugustClo 28-10 à 13:58

des millions n’ont pas ete depense pour que des etrangers prennent les jobs qui interessent les canadiens!!!! Des millions ont ete depenses pour que les etrangers viennent decouvrir le Canada, y depenser leur argent, et peut etre ensuite prendre la decision d’iimigrer

———————————-

Ecrit par: llaorae 28-10 à 14:04

Mon copain est informaticien et a trouvé en 3 semaines un boulot équivalent à ce qu’il faisait en France et ceci avec un PVT. C’est peut-être plus rare… mais c’est possible…

———————————-

Ecrit par: vanessa 28-10 à 14:57

Hello!

Tiens bon, tu sais, j’ai mis du temps avant de trouver un vrai boulot. Deux mois après être arrivée à Québec, j’ai trouvé un petit boulot dans un Levi’s…ça a duré 3 jours mdrrr c’était merdique. En plus, ça m’a fait louper un emploi qu’on me proposait en même temps (petit boulot aussi, mais mieux). J’en ai passé des entrevues, toutes pour des jobines, et bien souvent le PVT ne leur convenait pas. Je commençais sérieusement à déchanter.
J’ai pris 1 mois de congés avec mon copain (québécois, qui cherchait aussi du boulot) dans l’ouest du Québec, histoire de recharger les batteries et le moral, et quand on est revenus à Québec début août, moins d’une semaine après, j’avais un coup de fil de la DRH de mon boulot actuel! Et mon copain a trouvé 2 semaines après, pile ds sa branche!
On me proposait un boulot en labo, enfin! Je leur avais envoyé une candidature spontanée en mars lol.
C’était du temps partiel, en dessous de mes compétences, mais j’m’en fichais pas mal.
L’expérience s’est avérée tellement concluante, que j’ai rempilé avec un visa emploi de perfectionnement, j’ai eu une promotion en mai, et si c’était possible, ils me garderaient. Et tout cela, à Québec et sans aucun contact.

Alors ne t’en fais pas, continue tes efforts tu verras cela va s’avérer payant Ne néglige AUCUNE piste!

———————————-

Ecrit par: Tabarnouch 28-10 à 18:36

Non non, je ne cherhce pas de job d’ingénieur, ça c’est clair ça me paraît un peu trop chaud, en plus j’ai moins d’un an d’XP et apparemment ça compte beaucoup plus ici :-/
En fait le problème c’est que les boîtes d’intérim me disent qu’ils ont besoin de gens expérimentés, et les boîtes veulent des gens qui restent + qu’un an (même si on leur explique le stage de perfectionnement, etc..).

Mais une job de technicien informatique m’irait comme un gant; mais je galère même pour ça… En fait on me propose bien des jobines mais rien à voir avec la technique (administratif.. et même là le PVT les rebute).

Un call center, oui je ferai ça en “dernier recours”, ça me fera au moins bosser l’anglais 🙂 Mais comme je suis là à la base pour un an j’aimerais bien trouver direct.. Je sais je suis difficile :-/

llaorae, wow, comment s’y est-il pris pour trouver si vite? Ca m’intéresse 🙂

———————————-

Ecrit par: caro67 28-10 à 22:02

Ne t’inquiète pas, tu finiras par trouver !
C’est vrai que j’ai été chanceuse car j’ai trouvé très rapidement, pile la job que je cherchais (et sans diplôme !) ; mes colocs ont mis plus de temps mais elles ont fini par trouver dans leur domaine. En attendant, elles ont fait des petits boulots… Le conseil que je peux te donner, c’est de dire que tu envisages la RP ou même que tu es en cours de procédure, même si c’est pas vrai. C’est ce qu’on a fait et ça a marché !

———————————-

Ecrit par: snoupi 29-10 à 1:34

comme T’en a que pour 1 an, tu te dis que si tu commence des petit boulots, l’annee va passer vite..
il faut comprendre, pour les RP que c’est pas la meme situation dans l’esprit : en RP on a toute la vie pour reusssir, et pas de deadline …

perso, Jetais en PVT 6 mois et je retourne en resident permannent (le PVT a permi d’attendre)
et en plus je suis travailler autonome depuis le debut ( les galeres sont deplacees : on cherche plus a etre payé qu’on cherche de la job )

———————————-

Ecrit par: parati 29-10 à 10:02

Avec le PVT, cela dépend. Tout est possible.
A mon arrivée à Montréal, j’ai cherché dans mon domaine, logistique et commerce international. J’ai eu plusieurs entretiens, mais rien malgré mon expérience professionnelle, on me reprochait mon anglais (niveau bilingue fonctionnel) ou la durée du visa. J’ai donc repris des cours de conversation anglaise et j’ai fait un échange de conversation français-anglais avec une étudiante de McGill.
Et puis j’ai laissé tombé la recherche d’un travail dans mon secteur car je perdais mon temps. Et comme à mon arrivée, je suis allée à l’OMI, j’ai contacté 2,5 mois après mon arrivée les agences de placements qu’ils m’avaient données. J’ai eu de la chance 1° agence 1° boulot, bof pas le top mais bien payé pour coller des étiquettes. Cela devait durer 2 ou 3 semaines et j’y suis restée pratiquement 5 mois, jusqu’à mon départ de Montréal pour aller voir ailleurs.(le 30 avril)
Je suis arrivée le 23 mai à Halifax, 3 semaines après mon arrivée, je trouvais une jobine mal payée, par rapport à ma jobine de Montréal, mais dans mon domaine. Jobine que je n’aurai jamais pu faire à Montréal à cause de mon anglais. Ici mon anglais ne posait pas de problème. Je ne cherche pas à comprendre. Et une semaine après avoir décroché cette jobine, on m’en propose une autre. Me voici avec 2 jobines pour l’été. De quoi renflouer les caisses vides.
Mi août, un mois avant mon retour en France, une société française me propose un travail cette fois-ci dans mon domaine, que j’accepte. Le PVT n’a pas posé de problème à l’employeur. Quand on a besoin de toi, cela ne pose aucun problème. Je suis rentrée en France mi-septembre et je suis revenue début octobre avec mon emploi de perfectionnement.
Mes 2 jobines et mon travail à Halifax, je ne les ai pas trouvés en répondant à des annonces ou par une agence de placement. Le bouche à oreille ou le réseau a fonctionné ici plus qu’à Montréal. Et dans les 2 villes, je ne connaissais personne à mon arrivée. Je reconnais que j’ai eu beaucoup de chance à Halifax car ce n’est pas l’Eldorado pour trouver du travail au contraire c’est la galère.
Et me voilà maintenant pour 2 ans au moins peut-être 2,5 ans à Halifax. Et je n’ai pas commencé les démarches de RP et je ne le ferai pas.
Et dire qu’il y a un peu plus de 2 mois j’étais en train de préparer mon retour en Argentine.

TU sais pour l’anglais si tu veux travailler dans un call-center à Montréal, si tu n’es pas parfaitement bilingue, tu vas aussi galérer pour l’embauche. Pourquoi ne partirais-tu pas à Toronto? Ou avec un niveau de bilingue fonctionel tu trouverais sans doute du travail car ils manquent de bilingue plus francophone qu’anglophone.

———————————-

Ecrit par: liquid_snake 29-10 à 10:29

Hello tout le monde,

perso je considère que j’ai eu de la chance,

j ai trouvé une bonne job en marketing bien payé (30 000 à l’année) en 3 semaines en plein mois de Janvier.
Moyens utilisés : agences de placement + sites en line.

Alors les agences d interim: ok pour tout ce qui est travail de bureau, répétitif du genre saisie de données. Ne pas espérer > 12$ / h.

En ce qui concerne les sites en line: 3 à retenir selon moi;
– Emploi québec : c est par là que la boite qui m a embauché m a contacté
Lien: placement.emploiquebec.net/mbe/ut/rechroffr/erechroffr.asp?CL=french

– Jobboom: y a de l offre mais il faut fouiller!
Lien: www.jobboom.com/

– Workopolis: le plus gros au Canada, pas trop d offres pour le Qc cependant…
Lien: francais.workopolis.com/index.html

Mais ne te fait pas trop d illusion, en étant PVT, tu ne trouveras pas l équivalent de ce que tu aurais en France…

———————————-

Ecrit par: Titnini 29-10 à 18:40

Si j’avais un tuyau à te donner je te dirai de ne pas hésiter à taper très haut (dans les gens importants) pour tes candidatures!
Au québec, la notion de hiérarchie au sein de l’entreprise est beaucoup + floue et la mentalité nord américaine a cela de bon qu’on te laisse ta chance si tu es capable de la saisir.

Dans mon cas, je suis arrivée au québec avec un proposition de poste en poche. J’ai envoyé un mail au président d’un des + grosses boîtes dans mon domaine d’activité à Montréal. Il m’a répondu, proposer un RDV téléphonique, une entrevue à mon arrivée… Tout était déjà organisé et je m’en estime très chanceuse.
Précision: il s’agissait d’un poste temporaire dans l’événementiel donc pas de probème avec mon PVT.

Ayant posé mes bagages sur le sol canadien avec un peu d’avance, j’ai cherché une job s’en trop me presser mais en me disant qu’il serait bien de ne pas avoir dillapidé tout mon argent avant d’avoir commencer à bosser. 2 semaines + tard, je trouvais un emploi dans un SAV, pas transcendant mais pas mal payé et pour les 2 semaines et demi que j’avais à y passer avant de commencer mon autre vrai travail, ça m’ allait très bien.

Ensuite, c le creux de la vague, bcp d’interrogations: je pars, je reste? 3 semaines à décrocher des contrats de journaliste, chroniqueuse, intervieweuse à la pige, temps partiel, bataille pour se faire payer, balablabla…
Puis une idée d’entreprise. Je rentre dans les bureaux, demande un responsable, pose mon cv. Bingo, c’est aujourd’hui ma job en permanent et dans mon domaine d’activité.

Niveau salaire, c’est un peu moins bien que ce que je gagnerais en France mais j’aime ma job, ça me permet de vivre tout de même correctement, j’ai l’opportunité de faire de très belles rencontres et ai plein de projets à développer ici.

Accroche-toi, multiplie les contacts (je n’ai pas eu de piston mais ai trouvé des gens un temps soit peu enclins à m’écouter) et les choses finiront par se débloquer.

C sûr la job de tes rêves, tu ne la trouveras pas tout de suite ni même facilement faut être réaliste mais les petites expériences que tu accumulent te construisent et t’aident à affirmer ta motivation.
Voilà, j’espère t’avoir aidé et j’ai juste une chose à rajouter pour tout les futurs chercheurs d’emplois: rien n’est ici vraiment stable. Les gens trouvent un emploi, le quittent, en retrouvent… c un peu ça la logique (différente de celle de l’Europe), faut juste en prendre conscience.

———————————-

Ecrit par: choupie 29-10 à 19:08

Pour ma part j’avoue avoir eu de la chance…
Arrivée à “l’aventure” j’ai commencé à “tater” le terrain dans un domaine que j’avais envie de découvrir (domaine animalier) et par chance après l’envoie d’une première candidature spontannée, rdv ok, j’ai expliqué ma situation, ils m’ont tout de même mis à l’essai une journée pis vu que je fesais l’affaire et que ça me plaisait on s’est mis d’accord : en attendant de voir si ma demande de PVT allait être acceptée je fesait un genre de bénévola (ça va que j’avais pas de soucis financier à l’époque) donc j’étais pas payé mais mon salaire était mis de côté jusqu’à que je puisse être déclarée, moi j’ai pris ça comme une formation en quelque sorte
Une fois mon PVT accepté je suis rentrée en france pour aller le chercher et suis revenue travailler, me faire déclarer et toucher mes payes… donc on peut dire que j’ai eu de la chance !!!
J’ai apprécié le fait qu’on me donne tout de même ma chance, mais je pense pas que ce soit valable dans tous les domaines… ils doivent plus facilement accepter dans des jobs ou t’as pas besoin d’avoir de grosses compétences !!!
Si j’avais cherché dans mon domaine (infographiste) je sais pas si j’aurais trouvé… quoi que !
Moi je te dirais de ne pas hésiter non plus à faire des candidatures spontanées en plus de répondre aux offres d’emplois !!!

Emploi québec est pas mal d’ailleur pour ce qui est des recherches : placement.emploiquebec.net/mbe/ut/r…

En tout cas bonne chance à toi je suis sûre que tu vas trouver…

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Le PVT 2024 est lancé !

0 (0) Le gouvernement du Canada vient d’annoncer l’ouverture du PVT 2024....

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com