Bilan immigration temporaire, quand la poisse est là ! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Chercher travail de l'étranger/visa touriste > Bilan immigration temporaire, quand la poisse est là !

Bilan immigration temporaire, quand la poisse est là !

De Jacky 72

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je vais vous raconter plus clairement notre histoire sur notre immigration temporaire, j’ai déjà posté des messages mais je ne pense pas avoir déjà posté l’histoire en intégralité, ce n’est pas une critique sur le Québec qui est magnifique avec des gents formidables, accueillent et super gentils !

 

Mais il y a dès fois ou tout ce passe bien et dès fois ou tout ce passe mal, nous sommes dans le deuxième cas de figure, c’est ce que j’appellerais avoir la poisse …. 

 

Je suis arrivé au Québec avec mon épouse au mois d’octobre avec en poche un AMT / CAQ et un contrat de travail pour un métier spécialisé « gérant de restaurant », nous avons demandé nos permis de travail à l’entrée « aéroport Trudeau »,

 

pour moi pas de souci, j’ai eu mon permis de travail temporaire de 36 mois « permis fermé lié à mon employeur »  ,

 

par contre pour mon épouse qui normalement aurait du avoir un permis de travail ouvert ça n’a pas été la même musique, le gars de l’immigration me dit « je ne trouve pas votre catégorie de métier sur mon ordinateur, donc votre femme aura un visa visiteur de 36 mois » super mon épouse m’attendra tout les jours à la maison pendant trois ans car elle n’aura pas le droit de travailler !!!

 

le lendemain matin je retourne  au même endroit et je demande à voir un responsable du service de l’immigration afin de lui expliquer qu’il y a eu une grosse erreur avec le permis de travail de mon épouse.

La personne analyse la situation en 5 minutes et me dit « c’est OK je refais le permis de votre épouse » Waouh !!! super l’immigration la veille au soir c’est noir et le lendemain matin c’est blanc, dois-je en conclure que la délivrance des permis de travail c’est à la tête du client !!! ou à la bonne humeur de l’agent, je n’ai pas la réponse !!!

 

La suite est croustillante,

je précise que j’ai un permis de travail temporaire de 36 mois, je suis lié avec mon employeur et je n’ai pas le droit de travailler pour un autre employeur, ou alors il faut recommencer le processus : retrouver un employeur qui accepte de faire la démarche AMT / CAQ délais 3 mois ensuite refaire une demande de permis de travail temporaire 1 à 2 mois de délais.

 

Mon épouse à un permis de travail ouvert avec l’avantage de pouvoir travailler ou elle le souhaite, sauf pour le cas ou je perds mon job car son permis ouvert est lié à mon permis temporaire et dans ce cas elle n’a plus le droit de travailler.

 

 

Bref…

 

Je démarre mon job de gérant de restaurant début novembre et la surprise, je me retrouve en cuisine à faire le commis «  éplucheur de légumes, cuiseur de hamburgers, de frites, d’œufs tournés et homme d’entretien » et ça pendant trois jours,

J’en parle à mon employeur, comme quoi il y a non respect de l’offre d’emploi et du contrat de travail et sa réponse est foudroyante «  tu peux partir maintenant si le job ne te conviens pas » ce que j’ai fait !!!  Oui me direz vous, j’aurai pu rester en attendent de chercher un autre job, mais honnêtement rester avec l’amer sensation d’avoir été pris pour un con m’a poussé à partir.

 

Et cette personne refuse de me payer mes  jours de salaire et me demande de lui rembourser les 380$ qu’elle a payé pour le dossier d’immigration, sans complexes le patron !!!

 

C’est la même chose pour mon épouse qui normalement avait été embauché comme adjointe administrative « gestion, planning, réservations etc… » et elle s’est retrouvé serveuse, elle refuse également de lui payer ces jours de travail !!!

 

Notre immigration à été très bien préparé en amont, visite de la région au mois de juin, vente de tout nos biens en France « maison, voiture etc.… », nous avons trouvé de France avant d’arrivé au Québec une location à 10 minutes du job, tout était parfait.

 

Avant de commencer nos jobs, en une semaine nous avions bouclé l’installation physique et administrative, N° de NAS, cartes soleil, achat de voiture, achat de meuble, câble TV, ligne Internet, téléphone cellulaire, assurances, etc.…

 

Aujourd’hui nous sommes sans job et nous n’avons pas le droit de travailler temps que nous ne trouverons pas un nouvelle employeur, chose facile à faire bien sur !!! surtout quand vous en avez un au téléphone et que vous lui dite, je ne pourrais pas travailler avant 4 ou 5 mois le temps que vous  fassiez les démarches pour pouvoir m’embaucher !!! La réponse est  clair et net et je la comprends bien, ” le poste est à pouvoir tout de suite …”

 

Notre affaire est monté très haut dans les bureaux de l’immigration d’Ottawa, j’attends une réponse de leurs part dans les prochains jours, d’après eux notre cas n’est encore jamais arrivé, alors ils cherchent une solution, j’ai également écris à plusieurs députés, j’ai réussis à obtenir un rendez-vous pour demain, hum ce rendez-vous est à 100 mètres de mon employeur !!! 

 

J’ai déposé plainte à la commission des normes du travail pour le non paiement des salaires et à la MAPAQ pour le non respect des règles d’hygiène et salubrité.

 

Conclusion , nous avons eu a faire à un employeur sans scrupule et maintenant nous sommes dans la me.de, et sans réponses du CIC dans les prochains jours le retour en France ce précise avec une perte sèche de plusieurs milliers de $ sans compter les frais de retour le cas échéant !!!

 

Je vous tiens au courant dès que j’ai des nouvelles «  bonnes ou mauvaises »

 

 

Jacky

———

De trefle

Je suis sincèrement désolée de ce qui vous arrive. C’est tout bonnement écoeurant ce que cet employeur vous a fait. Mais je vois que vous avez vite rebondis en intervenant auprès des instances responsables et nul doute que vous aurez gain de cause, faites bouger les choses. Vous n’avez plus rien à perdre ! Alors autant ne pas rester passif et baisser les bras. Je trouve surprenant que dans leurs paperasses ils n’aient jamais eu de cas similaires ! Ben voyons ! Il doit y en avoir d’autres cas où les employeurs ne respectent pas leurs engagements, sans nul doute que les personnes flouées ont laissé tomber. Regrettable !

N’oubliez pas de contacter aussi le consulat de France à Mtl et que ça arrive à l’ambassade à Ottawa.

Malheureusement les délais vont être un frein mais je souhaite que vous puissiez trouver une façon de rester ici et ne pas être obligé de retourner en France. Je suis confiante vous avez bougé à temps.

Donnez des nouvelles et s’il vous faut un soutien vous pourrez compter sur moi.

———

De trefle

J’oubliais. Il ne faut pas négliger les pouvoirs des réseaux sociaux. Faites une bonne pub à ce patron-voyou sur facebook par exemple. Si vous saviez l’impacte que ça peut avoir.

Mon mari a pris en “grippe” la Cie Bosh pour une histoire de bouton de sélection sur le lave-linge qui a lâché ! Obligé d’utiliser le tourne-vis pour tourner le bitoniau. L’appareil n’est plus sous garantie mais la pièce oui. Il les contacte. Ils lui disent que la pièce fait partie du tableau de bord et celui-ci vaut 200 $, on n’a pas le choix de prendre le tout et de le faire installer par un spécialiste, coût 200 $. Il s’agit d’un bouton de sélection en plastic valant au plus 20 $ !!

Mon mari demande à parler à un superviseur, on le dirige vers la boîte vocale. A 3 reprises il laisse des messages. Pas de réponse. Lundi 25/11 matin il (mon mari) se lève, remonté. Il a dans l’idée de raconter ses déboires sur tous les réseaux. Il appelle une dernière fois le superviseur et parle à sa boîte vocale lui disant ce qu’il va faire en commençant pas facebook.

Il s’exécute. Un beau compte-rendu du service pourrit et SAV lancé.

Vous me croirez si vous le voulez mais moins d’une heure après Monsieur le Superviseur appelle. Il dit ne pas comprendre, il avait pourtant dit à son service de nous envoyer la pièce et ce gratuitement !!!!  Puis la secrétaire prend contacte avec mon mari pour quelques formalités (adresse, numéro de modèle), elle doit vérifier s’ils ont la pièce et que ça pourrait prendre qqles semaines.

Eh bien ! Mercredi 27/11 matin un camion Purolator s’arrête devant la maison, livraison du tableau de bord complet pimpant neuf et gratis.

Comme quoi !

———

De caroline77

Idem, je suis désolée de ce qui t’arrive, c’est aberrant de tomber sur des gens comme ça qui jouent avec la vie des gens (c’est le cas ici, vous avez tout vendu et tout quitté en France, “tout ça pour ça”) et je te souhaite de trouver une solution.

 

Attention Trefle c’est de la diffamation que tu conseilles là, je ne pense pas que c’est à recommander car l’employeur pourrait le traîner devant le tribunal pour cette raison.

———

De marionnette1979

Ouch :blink2: En effet ne pas respecter un contrat de travail comme ça, c’est grave !!! J’espère que ça va se régler pour vous !

———

De Kamouraskois

Bon sans vouloir paraitre rabajoie, décidé de lacher sa Job après 3 jours et conclure immédiatement à un abus des termes du contrat me semblent assez limite et pas professionnel du tout. Surtout que c’est peut etre votre première fois de travailler au Quebec.

 

Avec tout le respect que j’ai pour votre expérience et votre profil qui ont certainement motivés votre embauche par cet employeur, je crois qu’il est important qu’un gérant aie une période d’induction qui peut prendre la forme d’une imprégnation au poste de gérant mais également sur d’autres aspects de l’entreprise à des niveau peut etre inférieur au poste occupé.

 

Claquer la porte ou se plaindre  après SEULEMENT 3 jours, franchement je peux comprendre le dégout de votre employeur et sa réponse à votre plainte.

 

Comment espériez vous gérer le restaurant et les employés

 Sans avoir un aperçu globale de ce que font les personnes que vous allez gérer?

Sans avoir un contact avec leur contexte de travail?

Sans voir/vivre la structure en profondeur afin de pouvoir en tant que Gerant faire des reorganisation ou des changements de procédures qui vous permettront de déployer votre stratégie et atteindre les objectifs assignés.

 

Comment definissiez vous votre rôle de Gérant? Donneur d’ordres et signateur de parafeurs????

 

A mon avis il ya une très forte odeur d’EGO démsuré de votre part dans cette histoire.

 

Il y’a peut etre des aspects de votre histoire que vous n’avez pas évoqués.

———

De Jacky 72

Bon sans vouloir paraitre rabajoie, décidé de lacher sa Job après 3 jours et conclure immédiatement à un abus des termes du contrat me semblent assez limite et pas professionnel du tout. Surtout que c’est peut etre votre première fois de travailler au Quebec.

 

Avec tout le respect que j’ai pour votre expérience et votre profil qui ont certainement motivés votre embauche par cet employeur, je crois qu’il est important qu’un gérant aie une période d’induction qui peut prendre la forme d’une imprégnation au poste de gérant mais également sur d’autres aspects de l’entreprise à des niveau peut etre inférieur au poste occupé.

 

Claquer la porte ou se plaindre  après SEULEMENT 3 jours, franchement je peux comprendre le dégout de votre employeur et sa réponse à votre plainte.

 

Comment espériez vous gérer le restaurant et les employés

 Sans avoir un aperçu globale de ce que font les personnes que vous allez gérer?

Sans avoir un contact avec leur contexte de travail?

Sans voir/vivre la structure en profondeur afin de pouvoir en tant que Gerant faire des reorganisation ou des changements de procédures qui vous permettront de déployer votre stratégie et atteindre les objectifs assignés.

 

Comment definissiez vous votre rôle de Gérant? Donneur d’ordres et signateur de parafeurs????

 

A mon avis il ya une très forte odeur d’EGO démsuré de votre part dans cette histoire.

 

Il y’a peut etre des aspects de votre histoire que vous n’avez pas évoqués.

Avant de porter un jugement démesuré sur mon professionnalisme, vie déjà une expérience similaire sur le terrain et on en reparle ! 😉

 

 

Si un jour ont te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel,

dis toi bien que des amateurs ont construit l’Arche de Noé,

et que des professionnels on construits le Titanic !!!  🙂

———

De Automne

 

Bon sans vouloir paraitre rabajoie, décidé de lacher sa Job après 3 jours et conclure immédiatement à un abus des termes du contrat me semblent assez limite et pas professionnel du tout. Surtout que c’est peut etre votre première fois de travailler au Quebec.

 

Avec tout le respect que j’ai pour votre expérience et votre profil qui ont certainement motivés votre embauche par cet employeur, je crois qu’il est important qu’un gérant aie une période d’induction qui peut prendre la forme d’une imprégnation au poste de gérant mais également sur d’autres aspects de l’entreprise à des niveau peut etre inférieur au poste occupé.

 

Claquer la porte ou se plaindre  après SEULEMENT 3 jours, franchement je peux comprendre le dégout de votre employeur et sa réponse à votre plainte.

 

Comment espériez vous gérer le restaurant et les employés

 Sans avoir un aperçu globale de ce que font les personnes que vous allez gérer?

Sans avoir un contact avec leur contexte de travail?

Sans voir/vivre la structure en profondeur afin de pouvoir en tant que Gerant faire des reorganisation ou des changements de procédures qui vous permettront de déployer votre stratégie et atteindre les objectifs assignés.

 

Comment definissiez vous votre rôle de Gérant? Donneur d’ordres et signateur de parafeurs????

 

A mon avis il ya une très forte odeur d’EGO démsuré de votre part dans cette histoire.

 

Il y’a peut etre des aspects de votre histoire que vous n’avez pas évoqués.

Avant de porter un jugement démesuré sur mon professionnalisme, vie déjà une expérience similaire sur le terrain et on en reparle ! 😉

 

 

Si un jour ont te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel,

dis toi bien que des amateurs ont construit l’Arche de Noé,

et que des professionnels on construits le Titanic !!!  🙂

 

ouai sauf que c’est le pilote du Titanic qui est rentré dans l’Iceberg :Crylol:

———

De Kamouraskois

Désolé si mon post vous a heurté. je ne voulais pas en rajouter à votre situation pour laquelle je vous prie d’accepter toute ma sympathie.

 

Je n ai aucune raison de douter sur la qualité de vos compétences et qualifications.

 

Si vous avez l’humilité de régarder un peu de votre coté, peut etre que ça pourrait ouvrir la brèche pour un rapprochement, une conciliation et peut etre un nouveau départ avec cet employeur et vous eviter le risque de retourner en France dans les conditions actuelles.

 

Encore désolé si mon post a été perçu differement.

———

De Chacha25

Avec tout le respect que j’ai pour votre expérience d’immigration, je suis à 100% d’accord avec Kamouraskois.

 

Décider à 3 JOURS de fonction de claquer la porte parce que vous feriez un emploi inférieur à ce qui aurait pu être noté sur votre contrat me semble un peu précipité.

 

Vous venez d’arriver, laissez vous le temps de connaître non seulement la société, votre poste mais aussi les différents postes que vous allez devoir organiser et planifier.

 

Dites-vous, enfin, que l’expérience que vous avez acquise en France est complètement différente de celle que vous aurez ici, au Québec.

 

Bref, mon avis n’engage que moi et désolée de devoir vous offenser mais je ne peux, une nouvelle fois, que partager le post de Kamouraskois.

———

De Leilou

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je vais vous raconter plus clairement notre histoire sur notre immigration temporaire, j’ai déjà posté des messages mais je ne pense pas avoir déjà posté l’histoire en intégralité, ce n’est pas une critique sur le Québec qui est magnifique avec des gents formidables, accueillent et super gentils !

….

 

 

Comme vous le savez surement une immigration réussie dépend de sa flexibilité et de sa capacité à s’adapter à une nouvelle situation. Je ne dis pas qu’il faut TOUS accepté non, je dis que quelque fois il faut peut-être se donner le temps de « comprendre » une nouvelle situation avant de « réagir/juger/condamner/laisser tomber/partir ».

 

Question pour vous – connaissiez-vous les façons de faire québécoises avant d’arriver c’est-à-dire la façon de travailler dans votre domaine, la possibilité de devoir recommencer « au bas de l’échelle » pour monter progressivement afin de connaitre et comprendre toutes les facettes du métier ? Je vous accorde que ce n’est pas toujours nécessaire mais peut être ça l’est quand on est gérant d’un établissement?

 

Je ne me permettrais pas de dire que je suis d’accord avec le poste de Kamouraskois car je ne connais pas votre parcours/vécu/détails d’immigration mais je trouve son raisonnement/questionnement valable. Ça vaut la peine de s’attarder sur les questions poser et essayer d’y répondre honnêtement sans se laisser aveugler par la colère/frustration/ego blessé…

 

Vous avez votre position et votre vision des choses … mais des fois il est bon de prendre du recul par rapport à une situation pour la voir dans son ensemble et pouvoir peut être mieux la comprendre.

 

Vous êtes peut être tombé sur un patron filou ou peut-être pas … mais vous avez tous investis dans cette aventure alors ce serais bien en parallèle et pour expérience personnelle de regarder/analyser la situation autrement. 3 jours me paraissent très courts pour se faire une idée d’une situation… peut être que c’était un test de la part de votre patron ????… OK vraiment pas sympa surtout si vous attendiez à être gérant et que les communications/explications de votre boss n’étaient pas satisfaisantes !

 

Enfin de toute façon ce qui vous arrive n’est vraiment pas drôle et doit être très dur ! COURAGE et si vous êtes en droit j’espère que vous trouverez une solution et que vous pourrez rester dans la belle province !!

 

BONNE CHANCE !!

———

De Cherrybee

Surtout que quand le salaire est déjà pré-négocié, on s’en fiche un peu de ce qu’on a à faire en arrivant, tant que les pépettes tombent.

Jacky, tout en déplorant votre expérience, vous vous êtes heurté à la culture québécoise, si différente de la notre.

Au Québec, il n’est pas rare qu’on vous fasse commencer par les métiers du bas, question de bien connaître, comme il a été dit plus haut, la fonction et les tâches de ceux que vous aurez à gérer.

Avec un PTT, vous n’étiez pas en position de force et vous auriez dû le savoir et agir en conséquence. C’est à dire monter votre première expérience québécoise, au bout d’un an faire votre dossier de RP etc.

De toute façon, la situation aurait certainement évolué avant vers le vrai poste de gestionnaire après l’évaluation de votre employeur si vous vous étiez entendus.

Mon fils a commencé comme jeune mécanicien en février dans une concession. On s’entend que l’été, le monde a autre chose à faire que les révisions de ses autos. Résultat, mise à pied par manque de travail. Puis, son employeur lui a proposé une job de laveur d’autos pour tenir. Il l’a accepté pour ne pas se retrouver au chômage, avec baisse de salaire bien sûr. Résultat, début octobre, il a retrouvé son poste régulier de mécanicien auto, avec salaire régulier, et toute la considération et l’estime de son employeur.

C’est juste un exemple de ce qui peut être attendu ici .

———

De flomer

moi aussi j ai eu la poisse comme ca.

Et je l entends beaucoup celle-la: c est du jamais vu, ca n est jamais arrivé avant…

Ah bon????? vraiment????

C’est surtout que personne ne prend la responsabilité des inombrables erreurs commises dans les administrations (problème mondial je pense); sauf que quand ta vie en dépend tu comprends le pouvoir qu ils ont. Y en a qui n ont pas l air de se rendre compte que OUI on travail pour son épanouissement personnel mais AVANT TOUT on travail pour vivre, payer les factures, nourrir sa famille…

———

De Scarlyn

Quelle chance d’avoir réussi à obtenir un visa de travail qui vous a permis de partir réaliser le rêve que nous partageons tous sur ce forum : vivre au Québec.

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu, et je peux vous dire qu’il serait prêt à éplucher des patates toute la journée et moi prête à récurer les toilettes de ce fameux restaurant si ça pouvait nous donner la chance de partir enfin…

Alors oui, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, parfois on peut être déçus, parfois la vie est plus difficile qu’on l’aurait penser… Je comprends votre déception face à une réalité qui n’était pas à la hauteur de vos rêves mais de là à dire que vous avez la poisse… moi je dirai plutôt que vous avez une sacrée chance que vous n’avez surement même pas mesurer et que vous aller peut être laisser partir bêtement. Dommage pour vous.

———

De juetben

 

 

 

Question pour vous – connaissiez-vous les façons de faire québécoises avant d’arriver c’est-à-dire la façon de travailler dans votre domaine, la possibilité de devoir recommencer « au bas de l’échelle » pour monter progressivement afin de connaitre et comprendre toutes les facettes du métier ? Je vous accorde que ce n’est pas toujours nécessaire mais peut être ça l’est quand on est gérant d’un établissement?

 

 

 

le principe de recommencer au bas de l’échelle c’est bien beau, mais on t’engage alors au bas de l’échelle… quand tu as un PTT on t’engage pour un poste précis, dans son cas gérant de restau… peut être la démission a été trop rapide mais l’attitude de l’employeur est en cause aussi! le patron cherchait clairement un commis mais il n’aurait jamais eut d’AMT! ben voila il engage un gérant, l’exploite et bien sur ne lui paye pas son salaire du… pensez vous qu’une entreprise qui engage un cadre en PTT ou un directeur d’usine par exemple va lui demander de travailler en usine à la chaine? non alors pourquoi le gérant de restau doit éplucher des patates…

 

bref on t’engage pour un poste tu le fais quand tu recommences au bas de l’échelle (qui est une soi disant fatalité que certains semble prendre à coeur chose que je ne comprend pas) on t’engage au bas de l’échelle, on ne te fait pas miroiter un poste de gérant pour éplucher des patates!

———

De caroline77

Q

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu,

 

Je pense que l’auteur de ce sujet a obtenu son visa de travail non pas par “chance” mais grâce à ses compétences et parce qu’il travaille dans un domaine en demande. Il ne me semble pas que tout le monde soit dans l’obligation de faire dans l’écartage de fesses pour autant (chacun sa personnalité et son histoire).

 

Ton mari aurait pu en faire autant s’il avait eu les compétences de l’auteur. Visiblement ce n’est pas le cas, il me semble que ce n’est pas une raison pour aller donner des leçons à ceux qui émigrent plus facilement, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la “chance”.

———

De caroline77

Surtout que quand le salaire est déjà pré-négocié, on s’en fiche un peu de ce qu’on a à faire en arrivant, tant que les pépettes tombent.

Jacky, tout en déplorant votre expérience, vous vous êtes heurté à la culture québécoise, si différente de la notre.

 

 

Qu’est ce que c’est que cette histoire ? L’auteur a été recruté pour effectuer une fonction en particulier. Si tu te fais recruter pour un poste d’ingénieur, c’est normal de ne pas te retrouver à faire du ménage, si ? Il n’y a juste même rien à dire sur le sujet tellement la réponse est évidente.

———

De caroline77

 

B

Avant de porter un jugement démesuré sur mon professionnalisme, vie déjà une expérience similaire sur le terrain et on en reparle ! 😉

 

 

Si un jour ont te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel,

dis toi bien que des amateurs ont construit l’Arche de Noé,

et que des professionnels on construits le Titanic !!!  🙂

 

 

C’était quoi le discours de l’employeur ? “c’est comme ça et celui qui n’est pas content se casse ?” ou alors “c’est juste pour les premiers jours le temps d’apprendre le fonctionnement de l’entreprise” ?

———

De Blueberry

Quelle chance d’avoir réussi à obtenir un visa de travail qui vous a permis de partir réaliser le rêve que nous partageons tous sur ce forum : vivre au Québec.

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu, et je peux vous dire qu’il serait prêt à éplucher des patates toute la journée et moi prête à récurer les toilettes de ce fameux restaurant si ça pouvait nous donner la chance de partir enfin…

Alors oui, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, parfois on peut être déçus, parfois la vie est plus difficile qu’on l’aurait penser… Je comprends votre déception face à une réalité qui n’était pas à la hauteur de vos rêves mais de là à dire que vous avez la poisse… moi je dirai plutôt que vous avez une sacrée chance que vous n’avez surement même pas mesurer et que vous aller peut être laisser partir bêtement. Dommage pour vous.

 

Facile d’écrire tout cela quand on est bien confortablement installé derrière son écran d’ordinateur….Nul doute que si cette mésaventure vous arrivait réellement, vous réagiriez plus ou moins comme l’auteur de ce fil, il ne faut pas être hypocrite non plus. 

 

Obtenir un permis de travail temporaire n’a strictement rien à voir avec de la “chance”. Il faut rentrer dans des critères bien précis, ce qui explique peut-être pourquoi vous n’arrivez pas à en obtenir un. 

 

Et immigrer au Québec ne signifie pas qu’il faut tout accepter sans rien dire, y compris et surtout l’inacceptable. 

———

De Miss Cerise

Ben il y a quand même un pas entre s’adapter au resto et éplucher les légumes, non? (Je connais rien à l’industrie de la restauration, mais ça me parait un peu gros). Ceci dit, ça dépend aussi de comment l’employeur présente les choses. S’il vous avait dit “OK je suis désolé, vous allez faire des taches un peu en dessous de votre fonction, le temps de vous adapter”, ben là d’accord. Mais si c’est en mode “marche ou crève” c’est effectivement un peu douteux. 

———

De Jazzyle

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je vais vous raconter plus clairement notre histoire sur notre immigration temporaire, j’ai déjà posté des messages mais je ne pense pas avoir déjà posté l’histoire en intégralité, ce n’est pas une critique sur le Québec qui est magnifique avec des gents formidables, accueillent et super gentils !

 

Mais il y a dès fois ou tout ce passe bien et dès fois ou tout ce passe mal, nous sommes dans le deuxième cas de figure, c’est ce que j’appellerais avoir la poisse …. 

 

Je suis arrivé au Québec avec mon épouse au mois d’octobre avec en poche un AMT / CAQ et un contrat de travail pour un métier spécialisé « gérant de restaurant », nous avons demandé nos permis de travail à l’entrée « aéroport Trudeau »,

 

pour moi pas de souci, j’ai eu mon permis de travail temporaire de 36 mois « permis fermé lié à mon employeur »  ,

 

par contre pour mon épouse qui normalement aurait du avoir un permis de travail ouvert ça n’a pas été la même musique, le gars de l’immigration me dit « je ne trouve pas votre catégorie de métier sur mon ordinateur, donc votre femme aura un visa visiteur de 36 mois » super mon épouse m’attendra tout les jours à la maison pendant trois ans car elle n’aura pas le droit de travailler !!!

 

le lendemain matin je retourne  au même endroit et je demande à voir un responsable du service de l’immigration afin de lui expliquer qu’il y a eu une grosse erreur avec le permis de travail de mon épouse.

La personne analyse la situation en 5 minutes et me dit « c’est OK je refais le permis de votre épouse » Waouh !!! super l’immigration la veille au soir c’est noir et le lendemain matin c’est blanc, dois-je en conclure que la délivrance des permis de travail c’est à la tête du client !!! ou à la bonne humeur de l’agent, je n’ai pas la réponse !!!

 

La suite est croustillante,

je précise que j’ai un permis de travail temporaire de 36 mois, je suis lié avec mon employeur et je n’ai pas le droit de travailler pour un autre employeur, ou alors il faut recommencer le processus : retrouver un employeur qui accepte de faire la démarche AMT / CAQ délais 3 mois ensuite refaire une demande de permis de travail temporaire 1 à 2 mois de délais.

 

Mon épouse à un permis de travail ouvert avec l’avantage de pouvoir travailler ou elle le souhaite, sauf pour le cas ou je perds mon job car son permis ouvert est lié à mon permis temporaire et dans ce cas elle n’a plus le droit de travailler.

 

 

Bref…

 

Je démarre mon job de gérant de restaurant début novembre et la surprise, je me retrouve en cuisine à faire le commis «  éplucheur de légumes, cuiseur de hamburgers, de frites, d’œufs tournés et homme d’entretien » et ça pendant trois jours,

J’en parle à mon employeur, comme quoi il y a non respect de l’offre d’emploi et du contrat de travail et sa réponse est foudroyante «  tu peux partir maintenant si le job ne te conviens pas » ce que j’ai fait !!!  Oui me direz vous, j’aurai pu rester en attendent de chercher un autre job, mais honnêtement rester avec l’amer sensation d’avoir été pris pour un con m’a poussé à partir.

 

Et cette personne refuse de me payer mes  jours de salaire et me demande de lui rembourser les 380$ qu’elle a payé pour le dossier d’immigration, sans complexes le patron !!!

 

C’est la même chose pour mon épouse qui normalement avait été embauché comme adjointe administrative « gestion, planning, réservations etc… » et elle s’est retrouvé serveuse, elle refuse également de lui payer ces jours de travail !!!

 

Notre immigration à été très bien préparé en amont, visite de la région au mois de juin, vente de tout nos biens en France « maison, voiture etc.… », nous avons trouvé de France avant d’arrivé au Québec une location à 10 minutes du job, tout était parfait.

 

Avant de commencer nos jobs, en une semaine nous avions bouclé l’installation physique et administrative, N° de NAS, cartes soleil, achat de voiture, achat de meuble, câble TV, ligne Internet, téléphone cellulaire, assurances, etc.…

 

Aujourd’hui nous sommes sans job et nous n’avons pas le droit de travailler temps que nous ne trouverons pas un nouvelle employeur, chose facile à faire bien sur !!! surtout quand vous en avez un au téléphone et que vous lui dite, je ne pourrais pas travailler avant 4 ou 5 mois le temps que vous  fassiez les démarches pour pouvoir m’embaucher !!! La réponse est  clair et net et je la comprends bien, ” le poste est à pouvoir tout de suite …”

 

Notre affaire est monté très haut dans les bureaux de l’immigration d’Ottawa, j’attends une réponse de leurs part dans les prochains jours, d’après eux notre cas n’est encore jamais arrivé, alors ils cherchent une solution, j’ai également écris à plusieurs députés, j’ai réussis à obtenir un rendez-vous pour demain, hum ce rendez-vous est à 100 mètres de mon employeur !!! 

 

J’ai déposé plainte à la commission des normes du travail pour le non paiement des salaires et à la MAPAQ pour le non respect des règles d’hygiène et salubrité.

 

Conclusion , nous avons eu a faire à un employeur sans scrupule et maintenant nous sommes dans la me.de, et sans réponses du CIC dans les prochains jours le retour en France ce précise avec une perte sèche de plusieurs milliers de $ sans compter les frais de retour le cas échéant !!!

 

Je vous tiens au courant dès que j’ai des nouvelles «  bonnes ou mauvaises »

 

 

Jacky

Ce n’est pas pour en rajouter d’avantage à ta situation déjà complexe de ce que je perçois de ta description mais je pense que tu as agi sur le coup de l’émotion et qu’un certain excès d’orgueil t’a poussé à prendre une décision précipitée.

 

Ton cas n’est certainement pas un cas isolé même si on te dit le contraire, cela fait partie des pièges de l’immigration. Tu dis que tu as bien préparé ton départ mais pas complètement manifestement, en fouillant à droite et à gauche tu te rendras compte que malheureusement tu n’es pas le seul à vivre ce genre de mésaventure

 

Tu aurais du te poser les questions suivantes : Pourquoi tu as quitté ton chez toi ? Est-ce un projet de toute une vie ou juste une volonté d’avoir une expérience Québécoise puis rentrer chez toi avec une expérience à l’étranger ?

 

Si c’est pour t’installer pour longtemps à Québec tu aurais du mettre un peu d’eau dans ton vin et prouver que tu vaux le poste de gérant, d’ici là tu aurais pu trouver un autre employeur prêt à t’embaucher.

 

Tu aurais pu aussi penser à accepter ces conditions temporaires et commencer tes démarches de PEQ, une fois le CSQ en main et avec une preuve du paiement du fédéral tu pourras changer d’employeur beaucoup plus facilement. Je te parle en connaissance de cause puisque comme toi je suis arrivé au Qc avec un PTT en Mars 2012 et que j’ai reçu mon passeport avec le visa immigrant il y a 2 jours.

 

Je te conseille de reprendre contact avec ton employeur et accepter ces conditions à lui pour un bout de temps même si c’est un difficile coût que ton moral va prendre, ce n’est que bonheur après

 

Je suis désolé si mon message te heurte mais il faut dire la réalité, tu as manqué de sagesse, tu n’as pas pensé à ta femme aussi dont le permis de travail dépend du tien même si elle est libre de travailler chez n’importe quel employeur

 

Encore fois je m’excuse si tu n’aimes pas ma réponse mais je parle en connaissance de cause et tu seras très surpris de voir que ton cas est loin d’être isolé

 

Bon courage pour la suite, penses-y bien avant de prendre n’importe quelle décision. Tu seras peut-être perdant au début mais fort gagnant après et tu ne garderas qu’un bon souvenir malgré tout.

 

Courage courage

———

De caroline77

Je n’ai pas l’impression que l’auteur est venu demander l’avis de psychanalystes de comptoir lorsqu’il a souhaité témoigner, mais je peux me tromper.

———

De angela57

Les “psychanalistes de comptoir” sont de sortie ce soir 😉

Caroline, j’ai franchement le sentiment que tu es…non, disons que tu as l’air d’en vouloir à la terre entière !

Ca se ressent vraiment dans toutes tes interventions :unsure2:

Oups, dans les interventions que j’ai lues……..mille excuses !!

———

De Cherrybee

 

Q

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu,

 

Je pense que l’auteur de ce sujet a obtenu son visa de travail non pas par “chance” mais grâce à ses compétences et parce qu’il travaille dans un domaine en demande. Il ne me semble pas que tout le monde soit dans l’obligation de faire dans l’écartage de fesses pour autant (chacun sa personnalité et son histoire).

 

Ton mari aurait pu en faire autant s’il avait eu les compétences de l’auteur. Visiblement ce n’est pas le cas, il me semble que ce n’est pas une raison pour aller donner des leçons à ceux qui émigrent plus facilement, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la “chance”.

 

 

 

 

Surtout que quand le salaire est déjà pré-négocié, on s’en fiche un peu de ce qu’on a à faire en arrivant, tant que les pépettes tombent.

Jacky, tout en déplorant votre expérience, vous vous êtes heurté à la culture québécoise, si différente de la notre.

 

 

Qu’est ce que c’est que cette histoire ? L’auteur a été recruté pour effectuer une fonction en particulier. Si tu te fais recruter pour un poste d’ingénieur, c’est normal de ne pas te retrouver à faire du ménage, si ? Il n’y a juste même rien à dire sur le sujet tellement la réponse est évidente.

 

 

Absolument. Et voilà où ça mène. Après si vous êtes prêts à perdre des milliers d’euros plutôt qu’à essayer de voir si on peut pas moyenner, c’est votre choix.

Je te rassure, je ne te vouvoie pas mais c’est adressé juste à tous ceux qui se drapent dans leur dignité de Français.

Au fait, quelles sont les vraies professions des chauffeurs de taxi?

Je ne dis pas qu’il faille faire cela pendant des siècles, mais si c’est un moyen, autant le prendre. Moi aussi j’ai recommencé au bas de l’échelle… Et j’ai remonté vite.

———

De juetben

 

 

Au fait, quelles sont les vraies professions des chauffeurs de taxi?

Je ne dis pas qu’il faille faire cela pendant des siècles, mais si c’est un moyen, autant le prendre. .

 

 

cela n’a aucun rapport… un chauffeur de taxi, même médecin, chercheur, ingénieur, si il travaille comme chauffeur de taxi c’est qu’il a été engagé comme chauffeur de taxi, il ne sera pas engagé avec un PTT comme ingénieur et son boss lui diras de conduire un taxi une fois ici…

 

tu ne peux comparer le parcours d’un immigrant qui arrive sans emploi et accepte un emploi plus bas en connaissance de cause à un PTT engagé pour remplir un poste et ne le fait pas! 

———

De Un Canadien errant

Les messages qui commencent par…

Ce n’est pas pour en rajouter d’avantage à……..
mais j’estime que…

…en rajoutent habituellement un ordre de toasts et deux beurrées…

Le gars écrit pour demander de “l’aide”, cherche à ventiler, ou à défaut d’aide, au moins de l’empathie… Et le naturel de l’esprit latin prend le dessus ben vite pour lui faire regretter le jour où il est né…

Les “T’aurais du / T’aurais pas du”, même avec ded d’intentions empathiques, n’avancent en rien la cause en question et ne font que “flattouiller” l’égo charitable de leurs posteurs, qui plus est, ils ont la conviction profonde d’être bien intentionnés et dans leur plein droit.

L’empathie et la retenue font un bien meilleur mélange, et si message direct ou subliminal il y a, il passera en douceur, et il sera constructif pour le princial intéressé et pour tout le monde. Les “T’aurais du / T’aurais pas du” ne servent habituellement qu’à amuser des badauds rassemblés autour d’un éclopé…

———

De caroline77

 

 

 

Absolument. Et voilà où ça mène. Après si vous êtes prêts à perdre des milliers d’euros plutôt qu’à essayer de voir si on peut pas moyenner, c’est votre choix.

Je te rassure, je ne te vouvoie pas mais c’est adressé juste à tous ceux qui se drapent dans leur dignité de Français.

Au fait, quelles sont les vraies professions des chauffeurs de taxi?

Je ne dis pas qu’il faille faire cela pendant des siècles, mais si c’est un moyen, autant le prendre. Moi aussi j’ai recommencé au bas de l’échelle… Et j’ai remonté vite.

 

 

Merci de rester dans le sujet de la personne qui vient dans le cadre d’un emploi X, dans le cadre d’un PTT fait exprès par l’employeur, et qui se retrouve à faire des tâches subalternes qui n’ont rien à voir, au final.

———

De kjaerlighet

Par contre tu parle de plainte à la MAPAQ pour non respect des normes d’hygiènes mais je serais curieux de savoir ce qui te pousse à porter plainte à la MAPAQ parce que les normes d’hygiènes au Canada / Québec comparativement à la France c’est une blague alors ça se peut bien que tu es vu des choses qui sont tout à fait dans les normes ici …

———

De caroline77

Ça dépend pourquoi, car à l’inverse l’infirmière n’a pas intérêt à toucher avec ses doigts le comprimé qu’elle donne à son patient sinon je ne te dis pas, c’est apocalypse au sein du service si une collègue te voit faire ça, accusée d’être dangereuse et tout le tintouin. Sans doute les bonnes aberrations à la québécoise, c’est la porcherie dans les cuisines de l’hôtellerie et on te cloue au pilori si tu touches avec tes doigts un comprimé à donner à ton patient.

———

De Jacky 72

Quelle chance d’avoir réussi à obtenir un visa de travail qui vous a permis de partir réaliser le rêve que nous partageons tous sur ce forum : vivre au Québec.

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu, et je peux vous dire qu’il serait prêt à éplucher des patates toute la journée et moi prête à récurer les toilettes de ce fameux restaurant si ça pouvait nous donner la chance de partir enfin…

Alors oui, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, parfois on peut être déçus, parfois la vie est plus difficile qu’on l’aurait penser… Je comprends votre déception face à une réalité qui n’était pas à la hauteur de vos rêves mais de là à dire que vous avez la poisse… moi je dirai plutôt que vous avez une sacrée chance que vous n’avez surement même pas mesurer et que vous aller peut être laisser partir bêtement. Dommage pour vous.

 

Arrêtez de rêver les amis il n’y a pas d’eldorado ni ici ni ailleurs, l’eldorado est dans la tête des gents qui ce fabrique un idéal, j’espère pour vous que vous n’allez pas tomber de trop haut le jour ou vous commencerez votre nouvelle vie ici , parce qu’a vous lire le Québec est la terre promise !!!

 

J’ai eu un problème avec mon employeur, un Québécois sans scrupule avec un passif assez lourd avec la justice ‘ je l’ai appris aujourd’hui ” et si l’administration avait fait correctement son travail elle ne devais pas lui valider la permission de faire venir un travailleur étranger décision de justice validé pour 2 ans et oui je ne suis pas le premier à  avoir subi ça sur un des ses restaurants !!!

De plus il a une autre casserole au cul, un immigrant sans papier qui  travail chez lui depuis 3 ans sans être déclaré , vient de ce faire chopper !!!

 

Je remercie tout les donneurs de leçon de ne pas poster n’importe quoi et surtout ceux qui sont encore en France qui ne savent pas de quoi ils parlent bien au chaud à la maison en France à  attendre leurs précieux sésame, assurez bien vos arrières les gars un retour est toujours envisageable  !!!

 

Je précise aussi mise a part mon employeur Québécois,  les pires personnes que j’ai rencontré ici ce sont des Français et oui qu’elle réputation de merde à le Français à l’étranger mais c’est bien fondé, beaucoup de ses personnes ont une très grosse opinions d’eux même, le Français à toujours raison ici, le Français juge constamment les Québécois, en deux mots le Français à tout vu et tout chier ici, c’est quand même incroyable d’avoir autant de trouble du comportement !!!! 

 

Je ne pleure pas sur ma situation ,  je vous ai juste raconté mon histoire !!! j’ai essayé le Québec ça n’a pas marché et alors, demain je rentre en France gonflé à bloc et je repartirais bientôt pour un autre pays …

 

Jacky

———

De Jacky 72

Je n’ai pas l’impression que l’auteur est venu demander l’avis de psychanalystes de comptoir lorsqu’il a souhaité témoigner, mais je peux me tromper.

Tu as raison Caroline, je n’ai pas écris pour avoir une psychanalyse et surtout pas en recevoir de personnes sans expérience !!!

 

J’ai juste raconté notre histoire !!!

———

De Jazzyle

Pourtant il y en a qui ont de l’expérience et qui t’ont écrit, libre à toi de considérer ou pas leurs conseils  :biggrin2:

———

De Blueberry

Pourtant il y en a qui ont de l’expérience et qui t’ont écrit, libre à toi de considérer ou pas leurs conseils  :biggrin2:

 

Des conseils qu’il n’a pas forcément sollicités….Pas mal de gens semblent confondre “partage de témoignages et expériences” avec “demandes de conseils, critiques et jugements”. 

———

De Jazzyle

Oui et il est normal de conseiller quelqu’un qui partage une telle expérience. 

———

De Jacky 72

Pourtant il y en a qui ont de l’expérience et qui t’ont écrit, libre à toi de considérer ou pas leurs conseils  :biggrin2:

Je n’ai pas demandé de conseil, ou as tu lu “aidez moi, j’ai besoins de vos conseils” ???

 

J’ai raconté notre histoire, un témoignage vécu !

 

y en a certains qui on la tête dure ici, Waouh, ils comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps !!!

———

De kuroczyd

 

Pourtant il y en a qui ont de l’expérience et qui t’ont écrit, libre à toi de considérer ou pas leurs conseils  :biggrin2:

Je n’ai pas demandé de conseil, ou as tu lu “aidez moi, j’ai besoins de vos conseils” ???

 

J’ai raconté notre histoire, un témoignage vécu !

 

y en a certains qui on la tête dure ici, Waouh, ils comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps !!!

 

Heyyyy, tu m’as piqué ma formule 😉

———

De Jacky 72

 

 

Pourtant il y en a qui ont de l’expérience et qui t’ont écrit, libre à toi de considérer ou pas leurs conseils  :biggrin2:

Je n’ai pas demandé de conseil, ou as tu lu “aidez moi, j’ai besoins de vos conseils” ???

 

J’ai raconté notre histoire, un témoignage vécu !

 

y en a certains qui on la tête dure ici, Waouh, ils comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps !!!

 

Heyyyy, tu m’as piqué ma formule 😉

 

Ah merde désolé Kuroczyd  :biggrin2: 

———

De Pandore

Attention Trefle c’est de la diffamation que tu conseilles là, je ne pense pas que c’est à recommander car l’employeur pourrait le traîner devant le tribunal pour cette raison.

 

C’est ce que j’allais dire. Critiquer une entreprise sur les réseaux sociaux c’est s’exposer à des poursuites.

A moins d’utiliser Linkedin, quand on a un réseau on fait circuler l’information (par mail) et ça se sait très vite, le marché est très étroit.

———

De Pandore

 

Quelle chance d’avoir réussi à obtenir un visa de travail qui vous a permis de partir réaliser le rêve que nous partageons tous sur ce forum : vivre au Québec.

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu, et je peux vous dire qu’il serait prêt à éplucher des patates toute la journée et moi prête à récurer les toilettes de ce fameux restaurant si ça pouvait nous donner la chance de partir enfin…

Alors oui, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, parfois on peut être déçus, parfois la vie est plus difficile qu’on l’aurait penser… Je comprends votre déception face à une réalité qui n’était pas à la hauteur de vos rêves mais de là à dire que vous avez la poisse… moi je dirai plutôt que vous avez une sacrée chance que vous n’avez surement même pas mesurer et que vous aller peut être laisser partir bêtement. Dommage pour vous.

 

Jacky, tu te rends compte de toute cette chance que tu as gâchée ?  :biggrin2:

C’est pas possible de lire tant d’âneries. On n’obtient pas un visa par chance mais parce qu’on est compétent, des employeurs malhonnêtes il y en a partout même au Québec (si, si) et vouloir venir ici à tout prix, je le comprendrai pour quelqu’un qui est dans un pays du Tiers-Monde ou en guerre ou en dictature mais rêver de venir éplucher des patates au Québec quand on vit en France :Crylol:

Bon courage Jacky !

———

De Cherrybee

 

Je n’ai pas l’impression que l’auteur est venu demander l’avis de psychanalystes de comptoir lorsqu’il a souhaité témoigner, mais je peux me tromper.

Tu as raison Caroline, je n’ai pas écris pour avoir une psychanalyse et surtout pas en recevoir de personnes sans expérience !!!

 

J’ai juste raconté notre histoire !!!

 

 

Vous avez parfaitement raison. De toute façon, pour vous, il est trop tard pour faire quoi que ce soit. Mais ce fil de discussion était trées utile, non pas pour dire que le Québec est un Eldorado ou pas (il l’est pour certains, il n’y a qu’à voir ce fil de discussion) mais pour présenter un cas, votre cas. Pour dire que cela arrive à tous ceux qui sont en attente de leur visa de travail temporaire. Pour dire également qu’il y a plusieurs solutions à ce problème. Et que c’est à chacun de choisir SA solution personnelle. 

Bonne chance à vous et bonne continuation. 

———

De Jacky 72

 

Attention Trefle c’est de la diffamation que tu conseilles là, je ne pense pas que c’est à recommander car l’employeur pourrait le traîner devant le tribunal pour cette raison.

 

C’est ce que j’allais dire. Critiquer une entreprise sur les réseaux sociaux c’est s’exposer à des poursuites.

A moins d’utiliser Linkedin, quand on a un réseau on fait circuler l’information (par mail) et ça se sait très vite, le marché est très étroit.

 

 

Oui c’est clair il y a Linkedin et Viadeo pour ça c’est parfait, sur terre il y a toujours un ami qui connait un ami qui connait un ami qui connait un ami qui connait votre ennemi !!!

———

De Jacky 72

 

 

Quelle chance d’avoir réussi à obtenir un visa de travail qui vous a permis de partir réaliser le rêve que nous partageons tous sur ce forum : vivre au Québec.

Des gens ici attendent depuis des années d’avoir une chance de partir, et ce à n’importe quel prix quitte à exercer n’importe quel métier là bas. Mon mari tente désespérément d’obtenir ce fameux visa de travail temporaire que vous avez obtenu, et je peux vous dire qu’il serait prêt à éplucher des patates toute la journée et moi prête à récurer les toilettes de ce fameux restaurant si ça pouvait nous donner la chance de partir enfin…

Alors oui, parfois les choses ne se passent pas comme prévu, parfois on peut être déçus, parfois la vie est plus difficile qu’on l’aurait penser… Je comprends votre déception face à une réalité qui n’était pas à la hauteur de vos rêves mais de là à dire que vous avez la poisse… moi je dirai plutôt que vous avez une sacrée chance que vous n’avez surement même pas mesurer et que vous aller peut être laisser partir bêtement. Dommage pour vous.

 

Jacky, tu te rends compte de toute cette chance que tu as gâchée ?  :biggrin2:  Oui je sais j’ai honte !!! :blush2: :biggrin2:

 

C’est pas possible de lire tant d’âneries. On n’obtient pas un visa par chance mais parce qu’on est compétent, des employeurs malhonnêtes il y en a partout même au Québec (si, si) et vouloir venir ici à tout prix, je le comprendrai pour quelqu’un qui est dans un pays du Tiers-Monde ou en guerre ou en dictature mais rêver de venir éplucher des patates au Québec quand on vit en France :Crylol:  et pour ceux que ça intéresse de venir à tout prix au Québec prêt à ce faire reluire le conduit pour fouler la terre promise, ma place est à prendre si besoin je leurs donne l’offre d’emploi par MP et quelques contacts pour l’AMT / CAQ  avec plaisir c’est un job en or !!!  :thumbsup:

 

Bon courage Jacky !   Merci   :bye:

 

———

De Hei

C’est une bonne chose de l’avoir dénoncer, peut être que ce visa pourra dans le future permettre de travailler pour d’autres employeurs s’il y a non respect du contrat et ainsi éviter des abus car ils le savent et en profitent.

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada