Bilan de l’aventure après 8 ans… | S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Bilan de l’aventure après 8 ans…

De jeremy1977

Forumiennes, forumiens,

Je vais essayer de vous faire part du bilan que je suis entrain de faire dans ma tête depuis quelques jours après 8 ans de vie au Québec.
Je vous écris de la France, car j’y suis en vacances pour 2 semaines. Eh oui, cela fait 8 ans que je vais en vacances en France, ça passe vite.
Je pense que dans la vie, il faut savoir faire une pause de temps en temps et regarder en arrière, rien que pour se faire une idée du chemin parcouru. J’en ai fait du chemin en 8 ans. Arrivé à Montréal le 3 octobre 2002 avec mon visa de RP, je n’y avais jamais mis les pieds. Après 1 mois et demi de recherche d’emploi dans mon domaine (j’en reparlerai après…), je trouve « une » job en tant que manutentionnaire pour une boite spécialisé en import/export de vêtements. C’était pas le boulot génial. Je bougeais des boites et préparais des commandes clients pour 10$/heure. Le pire c’est quand il fallait vider les containers par +35C ou…-35C. Ça devait être ma première expérience québécoise de quelques mois, j’y suis resté 2 ans. Oui je sais, 2 ans c’est long pour une job alimentaire. Je quitte cet emploi grâce à ma nouvelle copine qui m’ouvre les yeux, quelques mois à travailler dans un VanHoute et hop me voila décider à reprendre mes études à l’UQÀM. 3 ans après, j’ai un bac ès sciences et je travaille dans la branche qui me plaît, en environnement. Cela fait maintenant 3 ans que je travail pour une boite spécialisée dans le reconditionnement et le recyclage éthique du matériel informatique. Je vais changer de boulot à l’automne, en tout cas j’espère pour un meilleur salaire (en ce moment 15$/heure) et des tâches qui me plaisent plus (sensibilisation environnementale).
Pourquoi ce questionnement après 8 ans? Mon séjour en France me turlupine beaucoup. Les parents vieillissent, les neveux et nièces changent à vitesse grand V, on m’appelle le « Canadien » ici mais je suis le français de service à Montréal. Rien que le fait de mettre le pieds sur le sol français me fait bizarre (cela fait 2 ans que je n’étais pas revenu). Bref, plus jamais tout à fait français, je ne serai jamais québécois non plus (ou canadien). J’ai le sentiment de me rapprocher des côtes du Canada mais je sais très bien que je ne les atteindrai jamais et le retour au port d’attache n’est pas envisageable. Quand je suis à Montréal, la famille me manque parfois, je me dis que je manque des moments avec eux mais au bout de quelques jours ici, Montréal me manque. Situation très embarrassante, je me sens presque apatride, le cul entre 2 chaises. J’aime ce pays dans lequel j’ai repris mes études, voyagé (je connais la Colombie-Britannique, j’en rêve encore…), rencontré des gens sympas (qui sont devenus de vrais amis) mais aussi vécu des moments difficiles. J’ai de très gros souvenirs dans ce pays qui est aussi le mien maintenant mais j’en ai aussi en France. Le bilan au bout de 8 ans en est un de questionnement. Je sais que quoiqu’il arrive, toute ma vie sera imprégnée par cette expérience. Je sais aussi que certains sont faits pour partir tandis que d’autres n’y arriveront jamais. Ma vie sera toujours entre la France et le Québec que je le veuille ou non.

———

De Jumanji

Ce n’est pas très rose-bonbon ton témoignage :whistlingb: Tu veux pas un peu enjoliver les choses, juste pour immigrer.com ? ;)

Cela dit, c’est éloquant la différence de témoignage entre les nouveaux arrivants (bilan après 3 mois…) et les anciens immigrants (bilan après 5 ans…). Mais bon, vaut mieux ne pas trop en parler ici :whistlingb:

———

De Ensaimada

En fait Jumanji, je crois comprendre que ce fut dur et long de démarrer, et que ce n’est pas encore gagné après 8 ans.

Mais je constate aussi que l’éloignement de la famille, et le fait de se sentir entre deux chaises, sont des éléments déterminants dans le bilan de Jeremy.

Je ne vois pas cela comme un mauvais bilan, mais comme quelque chose que bien des gens doivent vivre après quelques années.

Comme tu le dis, Jumanji, on peut encore être tout ébahi après 3 mois, 3 ans, 5 ans … mais parfois au bout de 8 ans, il y a un déclic qui se fait. Et surtout dans ce cas-ci, alors que Jeremy voit des membres de sa famille qui grandissent, ses parents qui vieillissent et qu’il n’est pas là.

Merci pour votre témoignage Jeremy.

———

De Lleo

C’est un témoignage très réaliste. Il vaut mieux ne pas enjoliver les affaires pour faire plaisir aux autres.
En effet, au bout de trois mois on n’a pas encore cette sensation d’être entre deux mondes, mais après quelques années, ça peut devenir très présent. Ce que jeremy décrit se passe avec bon nombre d’immigrants, y compris moi.
Merci de partager ton expérience, jeremy, et bon courage pour la suite.

———

De Ensaimada

Vous avez raison Lleo. Les gens en attente du visa pour venir ici demandent toujours des témoignages; à ceux qui partent, ils demandent de leur donner des nouvelles. Je crois que les gens se doivent de dire vraiment ce qu’ils ressentent et ne pas, justement, enjoliver les choses.

Tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc; il y a plein de nuances de gris …

Ce témoignage n’est justement pas noir, négatif, on n’y sent pas de frustration … juste le sentiment que quelqu’un qui vit loin des siens depuis longtemps peut être amené à ressentir un jour. Et ce n’est pas banal que Jeremy fasse ce bilan alors qu’il est justement en France, auprès de sa famille et ses amis.

Bon courage Jeremy ! icone

———

De jeremy1977

Je comprends que certains puissent ressentir ce bilan comme négatif. Je suis sûr que c’est le lot de beaucoup de personnes qui immigrent dans un pays. Il y a une période de questionnement, qui arrive à différents moments selon les personnes et ce qu’elles vivent. Personnellement, je viens de me séparer de ma copine après 6 ans de vie commune, mon boulot ne me plaît plus et je vais en vacances en France pour me reposer. Voila ce qui a déclenché mon bilan. C’est une période de la vie pendant laquelle les questionnements ressurgissent forcément. En effet Lleo, après 3 mois, le cordon ombilical n’est pas encore coupé. Après 8 ans, la sensation est difficile à décrire. Pour faire une analogie, imaginez que vous décidez de vous séparer de votre conjoint(e) pour une autre personne et avec qui vous avez vécu 24 ans (dans mon cas) mais que les souvenirs, les habitudes, les bons moments et les mauvais vous reviennent à l’esprit et que vous vous demandiez de temps en temps si vous avez pris la bonne décision. Bien sûr, plus vous passez de temps avec la nouvelle personne et plus vous développez également une relation privilégiée avec des souvenirs, des bons et des mauvais moments, des habitudes. S’il arrive un moment ou vous vous questionnez sur vos choix antérieurs et vous vous demandez si vous avez fait les bons, vous êtes cuits…

Je pense qu’on ne peut jamais oublier totalement son pays d’origine et qu’il y a toujours des errements entre les 2. J’aimerai bien avoir des témoignages de personnes qui elles aussi sont passées par cette phase de questionnement.
En tout cas mon bilan n’est pas négatif, j’ai vécu de grandes choses au Québec et j’en vivrai encore. Je pense que je suis dans une sorte de réflexion pseudo philosophique sur les sentiments que ressent une personne qui émigre dans un autre pays, par choix personnel bien sûr, le départ forcé étant une autre paire de manches…

———

De Belgécois

Je suis arrivé 12 jours avant toi au Québec, le 21 septembre 2002. Je vis à Québec depuis cette date.

Mon expérience est différente de la tienne évidemment, mais l’éternel tiraillement entre patrie et terre d’accueil est spécial. Je ne suis pas vraiment québécois, mais je ne suis plus vraiment belge non plus.

À chaque fois que je rentre au pays, tous les ans en moyenne, je ressens toujours une impatience incroyable à l’idée de fouler simplement le sol belge. Frissons assurés. À chaque fois que je repars, j’ai les larmes aux yeux. Pourtant, j’ai passé mon séjour à me rendre compte que je n’étais plus chez moi… Bizarre hein ?

Mon parcours est un peu différent, mais tant que ça finalement. Après une année à essayer de me placer dans ma branche, j’ai fait quelques jobines (de nuit chez Couche-Tard, HMV) et j’ai décidé, sur le conseil de ma blonde québécoise, de retourner aux études. Un AEC dans ma branche, huit mois, 93% de moyenne, au petit trot. Une perte de temps ? Pas tant que ça. Je me suis fait des amis, je me suis ouvert plein d’opportunités professionnelles, et surtout j’ai goûté, à 30 ans, à un retour aux études inespérés. Après cela, j’ai eu l’opportunité de retourner un hiver complet en Belgique, ce que j’ai saisi malgré les réticences de ma blonde… Mais le salaire, gonflé par le taux de change avantageux, l’a emporté. Ce retour aux sources fut pour moi l’occasion de me rendre compte que ma vie était vraiment au Québec.

Une fois de retour, au printemps (j’étais revenu passer Noël avec ma blonde quand même), j’ai trouvé rapidement dans un organisme de coopération internationale. Mal payé, mais c’était une belle expérience dans un milieu de travail valorisant. Après, tout s’est précipité: après six mois, j’ai postulé sur quelques offres d’emploi et j’ai été engagé dans une grosse boîte sur la Rive-Sud. Deux bonnes années là-bas et de nouveau j’ai postulé sur des emplois plus proches et – pourquoi pas? – plus payant. La deuxième fut la bonne, me voilà responsable de mon département dans une boîte près de chez moi!

Aujourd’hui, papa d’un petit garçon, beau-père de deux adolescentes, je suis super bien intégré et je n’ai vraiment aucune envie de retourner en Europe… sauf en vacances bien sûr.

Quand on regarde en arrière, que de chemin parcouru depuis mon arrivée… Si c’était à refaire, je le referais sans hésiter, mais que d’erreurs j’éviterais. Il faut être persévérant, déterminé, et toujours se relever. J’ai eu tellement de désillusion la première année, mais j’ai continué d’y croire, malgré les quelques soirées à vider king-can sur king-can au bord du désespoir. Mais le surlendemain (incapable le lendemain icone), je repartais plein de confiance !

Il faut être prêt à faire face à des difficultés en immigrant, mieux vaut s’y préparer sinon on risque de baisser les bras.

Au fait Jérémy1977, un Jérémy de plus ou moins ton âge (1977) était avec moi au ministère de l’Immigration de Québec, un Français du Nord… Rien à voir avec toi ??? Je ne crois pas, tu ne devais pas encore être là. Coïncidence amusante…

Pour répondre à ton dernier message, je me suis souvent demandé où je serais si j’étais resté en Belgique, où je vivrai, ce que je ferais, si je serais plus gros, plus mince, si je fumerais encore, etc. Je serais peut-être mort, ou j’aurais gagné à l’Euro-Millions. Impossible à dire… Rien à faire, on n’a pas d’autres choix que de regarder droit devant.

———

De jeremy1977

Salut Belgécois,

Ton expérience est intéressante et proche de la mienne sous certains aspects. Je pense que ce qu’il faut retenir, c’est qu’il ne faut jamais baissé les bras comme tu le dis et surtout ne jamais regretté. Toutes les expériences vécues ici m’ont changé et endurci, aussi bien les bonnes que les mauvaises.
Un conseil à ceux qui veulent partir mais qui hésitent. N’hésitez plus, si vous sentez que vous avez envie de partir et que vous n’êtes pas bien dans votre vie actuelle, alors il faut le faire, vous n’avez rien à perdre. Attention, l’immigration dans un pays exige: patience, détermination et surtout humilité. Ne pas renier sont pays totalement et ce qui fait sa force mais prendre aussi les qualités du pays d’accueil. Je pense que les gens qui ont vécu dans différents pays possèdent une ouverture d’esprit que d’autres ne possèdent pas, c’est un plus.

J’espère avoir d’autres commentaires. 😉

Belgécois, je suis du Pas-de-Calais même si je ne retourne plus…Coïncidence troublante en effet.

———

De Belgécois

Trois qualificatifs qui résument très bien la situation. Félicitations.

Concernant le Jérémy de Québec, il venait de Lille si je me souviens bien et était informaticien. Je l’ai revu mais ne se plaisait pas, il parlait d’aller en Ontario. Je n’ai plus eu de nouvelles après ça.

———

De Ensaimada

Votre témoignage est aussi très, très intéressant Belgécois.

Quant à ce que vous vivez, Jérémy, il est normal que la réflexion et l’introspection n’en soient que plus intenses.

Mais encore une fois, Jérémy, je n’ai rien vu de « négatif » dans votre bilan, seulement une expérience de vie. icone

———

De Cherrybee

J’ai l’impression que plusieurs choses influencent actuellement ta vie, Jeremy et pas dans les meilleures dispositions. Je les ai mises en gras dans ton texte:
Tu viens de te séparer de ta compagne, tu n’aimes pas ton travail, ta famille te manque par moments. Autant de raisons de se poser des questions existentielles.
Je suis surprise, néanmoins de constater qu’avec un Bac, tu n’as toujours qu’un boulot à 15 $ de l’heure. On dirait qu’actuellement tu subis ta vie et qu’elle te ballotte comme un cerf volant.
Tu dis que revivre en France te fait « bizarre », mais pas si cela te fait du bien ou te débecte. Si tu retrouves les raisons qui t’ont poussé à partir.
Prends le temps d’explorer ton nouveau travail, de l’apprécier; si tu ne t’estimes pas assez bien payé, n’hésite pas à en changer encore; apprends à vivre seul et à aimer le Québec pour ce qu’il est et non pas au travers des yeux d’un couple et ….peut-être ne pas trop te poser de questions actuellement? Ce n’est peut-être pas encore le moment?

———

De ronan29

Ce serait ben l’fun si les deux mémères bavardes inintéressantes du forum pourraient (dream dream dream) se mettre provisoirement en congé : merci,vous êtes vraiment chiantes avec votre morale a deux balles…

———

De Jessica.c

merci pour ce témoignage… :) j’imagine que beaucoup de personnes, à un moment, récentent également les mêmes sentiments que toi :s Même si nous sommes dès fois partagé entre notre pays natal et notre « pays d’adoption » (j’y suis pas encore moi hein lol mais bon je dis nous)…l’important c’est d’être heureux. Et puis, arrivera un moment où il faudra prendre une décision et je suis certaine que tu feras le bon choix :)

———

De OCEANNE2

salut jeremy1977
merci de partager ton expérience, les témoignages permettent aux nouveaux arrivants d’avoir une idée sur ce qui les attends.
Bon courage pour la suite!

———

De Madame Bec-Sec

Bonjour Ronan29,

Ce serait ben l’fun que vous gardiez pour vous-même vos insultes et vos propos désobligeants.

Le respect et la politesse sont de mise sur ce forum. Si vous n’aimez pas les commentaires de certaines personnes, vous passez simplement votre chemin.

Je vous mets provisoirement en congé.

———

De Mathea

bonjour jeremy1977 et merci pour ce temoignage, ainsi que celui de Belgecois.

je suis toujours en processus d’emigration et je suis donc loin de partager ce que tu peux ressentir. mais ca fait maintenant presque 4 ans que j’ai quitte la France, et je vis en Italie depuis presque 3 ans.
l’Italie est un pays que j’aime mais dans lequel je ne peux pas vivre. je sais que le depart sera douloureux et que tant de choses me manqueront.
ma famille et mes amis sont en France pour la plupart (sauf une soeur en Australie et un frere en Chine) et il y a bien une chose sur laquelle nous sommes d’accord a l’unanimite: il vaut mieux etre heureux ailleurs et separes que malheureux ensemble et dans le meme pays.
j’ai quitte la France car je ne supportais plus l’etroitesse d’esprit de la majeure partie des Francais, aujourd’hui, je me sens europeenne avant d’etre francaise. je suis francaise par les belles valeurs de mon pays mais je ne suis plus francaise car je ne vis plus mon quotidien en France.
je ne me sens pas italienne non plus car j’ai encore tant a decouvrir et apprendre sur la culture si riche de ce pays!

tout cela pour te dire que je cherche ma maison et que j’ai decide de la trouver au Quebec. je ne me sentirai surement jamais quebecoise et je ne suis deja plus francaise, en fait, je serai simplement une citoyenne du monde.

il est difficile surtout dans un moment tel que tu le vis (doute, chamboulements dans sa vie personnelle et professionnelle) de savoir finalement qui on est et a quel pays on appartient.

j’espere que tu trouveras bientot un mieux etre en retournant dans ta terre d’accueil!

———

De Cherrybee

Tu vas voir! Maintenant, tu vas vite te sentir citoyenne du monde ?

———

De tarbais

Contrairement à beaucoup qui retournent dans leur pays d’origine et ont la larme à l’oeil en le quittant, lorsqu’il rentrent de vacances, je ne ressens nullement cette envie de retourner dans un pays qui ne correspondait plus du tout à ce que j’attends d’une nation.
Cela fait 5 ans que je n’ai plus mis les pieds et Belgique et, si ce n’est à un mariage (pas le mien)programmé dans deux ans, je pense que je n’y aurais plus rien à y faire.
Comme on le voit, chacun à une perception différente de son immigration.

———

De the dude

t’as aussi un tas de gens qui apres 8 ans ne viennent pas poster leurs etats d’ames sur un forum (pas de manque de respect)

———

De Mathea

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage :).

———

De mission.qc

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage icone.

En effet , et surtout une fois la lune de miel finit , on comprend que certains ne se sentent pas ici . c’est la réalité de la vie , l’ego guide un temps et quand l’essence de sa personnlité remonte , les attentes peuvent être différentes.

j’ai beaucoup d’amis qui ont plus de 5 ans ici, et il y a un point commun : la recherche de repère et de racine. le besoin d’une origine. un besoin humain

———

De the dude

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage :).

quand je disais : « pas de manque de respect » c’etait de ma part, je ne juges pas les propos de jeremy en bref

———

De the dude

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage icone.

En effet , et surtout une fois la lune de miel finit , on comprend que certains ne se sentent pas ici . c’est la réalité de la vie , l’ego guide un temps et quand l’essence de sa personnlité remonte , les attentes peuvent être différentes.

j’ai beaucoup d’amis qui ont plus de 5 ans ici, et il y a un point commun : la recherche de repère et de racine. le besoin d’une origine. un besoin humain

encore une fois je ne juge absolument pas, chacun a ses emotions et je respect ça.

Apres le besoin des origines est un besoin humain pour beaucoup de gens, mais pas pour tous.

———

De mission.qc

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage icone.

En effet , et surtout une fois la lune de miel finit , on comprend que certains ne se sentent pas ici . c’est la réalité de la vie , l’ego guide un temps et quand l’essence de sa personnlité remonte , les attentes peuvent être différentes.

j’ai beaucoup d’amis qui ont plus de 5 ans ici, et il y a un point commun : la recherche de repère et de racine. le besoin d’une origine. un besoin humain

encore une fois je ne juge absolument pas, chacun a ses emotions et je respect ça.

Apres le besoin des origines est un besoin humain pour beaucoup de gens, mais pas pour tous.

Qui a dit tous ? et pourquoi te sens tu jugé ?

———

De the dude

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage icone.

En effet , et surtout une fois la lune de miel finit , on comprend que certains ne se sentent pas ici . c’est la réalité de la vie , l’ego guide un temps et quand l’essence de sa personnlité remonte , les attentes peuvent être différentes.

j’ai beaucoup d’amis qui ont plus de 5 ans ici, et il y a un point commun : la recherche de repère et de racine. le besoin d’une origine. un besoin humain

encore une fois je ne juge absolument pas, chacun a ses emotions et je respect ça.

Apres le besoin des origines est un besoin humain pour beaucoup de gens, mais pas pour tous.

Qui a dit tous ? et pourquoi te sens tu jugé ?

tu n’as pas dit « tous » tu as dit « point commun » pour parler des gens que tu connais qui sont là depuis 5 ans, puis tu as utilisé « besoin humain », l’humanité etant un terme assez federateur …

Et pourquoi je me sentirais jugé ? Je dis que je ne juge pas vos quote, rien a voir avec moi

———

De mission.qc

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage icone.

En effet , et surtout une fois la lune de miel finit , on comprend que certains ne se sentent pas ici . c’est la réalité de la vie , l’ego guide un temps et quand l’essence de sa personnlité remonte , les attentes peuvent être différentes.

j’ai beaucoup d’amis qui ont plus de 5 ans ici, et il y a un point commun : la recherche de repère et de racine. le besoin d’une origine. un besoin humain

encore une fois je ne juge absolument pas, chacun a ses emotions et je respect ça.

Apres le besoin des origines est un besoin humain pour beaucoup de gens, mais pas pour tous.

Qui a dit tous ? et pourquoi te sens tu jugé ?

tu n’as pas dit « tous » tu as dit « point commun » pour parler des gens que tu connais qui sont là depuis 5 ans, puis tu as utilisé « besoin humain », l’humanité etant un terme assez federateur …

Et pourquoi je me sentirais jugé ? Je dis que je ne juge pas vos quote, rien a voir avec moi

le terme  » point commun  » de  » beaucoup  » que je connais est loin d’une généralisation et quand à l’humanité , elle a beaucoup de point commun avec nous. mais bon , c’est pas la place pour parler des struture de caractères icone

———

De Michelle

Bonjour Ronan29,

Ce serait ben l’fun que vous gardiez pour vous-même vos insultes et vos propos désobligeants.

Le respect et la politesse sont de mise sur ce forum. Si vous n’aimez pas les commentaires de certaines personnes, vous passez simplement votre chemin.

Je vous mets provisoirement en congé.

Bonsoir,

Je sens que je vais aussi me faire mettre en congé !!!!

Pourquoi ne peut on pas donner son avis ??? Je ne trouve pas les propos, injurieux, désobligeants certes …. mais pas pire que de mettre en gras et de pointer du doigt …..

M’enfin , je que j’en dis !!!!

Bon alors je pars en congé ???

Michelle :wub:

———

De pninon

Bonjour Ronan29,

Ce serait ben l’fun que vous gardiez pour vous-même vos insultes et vos propos désobligeants.

Le respect et la politesse sont de mise sur ce forum. Si vous n’aimez pas les commentaires de certaines personnes, vous passez simplement votre chemin.

Je vous mets provisoirement en congé.

Bonsoir,

Je sens que je vais aussi me faire mettre en congé !!!!

Pourquoi ne peut on pas donner son avis ??? Je ne trouve pas les propos, injurieux, désobligeants certes …. mais pas pire que de mettre en gras et de pointer du doigt …..

M’enfin , je que j’en dis !!!!

Bon alors je pars en congé ???

Michelle :wub:

T’en va pas Michelle tu vas nous manquer. ;)

———

De Baker & Hattaway

Que ce soit le témoignage de Jéremy ou de Belgécois, je ne vois pas de négatif … désolé.
C’est marrant cette volonté chez certains de chercher le « noir » dans tous les messages ou bien le petit truc qui peut les servir dans leurs obsessions …

Je vois deux gars qui ont fait un choix, y ont cru, ont trimé pour et sont arrivés à un point qui semble les satifsfaire plus ou moins.
Combien de québécois au Québec, de français en France ou de belges en Belgique peuvent en dire autant ?

Jéremy se pose des questions « existentielles » à une période de sa vie qui n’est pas des plus gaies (rupture + marre de sa job) mais il ne remet pas en question sa place au Québec ou le choix qu’il a fait. Il fait un constat … même pas amer puisqu’il l’accepte et qui ne lui apporte peut-être qu’un peu de spleen (dû probablement à l’actualité de sa vie).

En tout cas merci à vous deux pour vos témoignages.

———

De 747fan

ce n’est pas forcement un manque de respect the dude.
peut etre que jeremy1977 vient inconsciemment chercher ici de la motivation qui anime tous ceux qui ont depose leur demande d’emigration ou qui viennent d’arriver… peut etre qu’il cherche a retrouver des sensations perdues…
ou au contraire a partager cette experience de vie avec d’autres qui auront ressenti la meme chose?

le forum est avant tout un espace de partage :).

c est passe avec le temps du moins je trouve …

———

De VELZIA74

Bonjour Jérémy,
Moi je l’aime beaucoup ton témoignage. Tu fais preuve d’une grande honnêteté. Je pense effectivement que lorsque l’on immigre, on se retrouve toujours le cul en quatre pour reprendre une expression québécoise. C’est normal. Comment peut-on oublier ses origines, sa culture, ses proches?
On arrive dans son nouveau pays d’accueil avec ces valises là. Tu as raison.
Personnellement je ne trouve pas ton témoignage négatif. Il faut que les gens qui passent sur ce site pour s’informer soient aussi conscients de cet aspect de l’immigration.

———

De Lilideslacs

Merci Jéremy et Belgécois pour vos témoignages très intéressants.

———

De jeremy1977

Merci Lilideslacs,

J’ai trouvé les réactions de certains un peu excessives mais bon c’est de bonne guerre. Mon message se voulait être un témoignage mais je voulais aussi avoir d’autres réponses sur le fait de se sentir le cul entre 2 chaises.
Je repars à Montréal dans 3 jours et pour l’instant j’ai hâte de repartir. Il n’y a pas photo, mes repères actuels sont là-bas, mes amis sont là-bas, mes souvenirs récents sont là-bas mais ma famille est ici. Non, mon témoignage ne se voulait pas négatif, juste interrogatif.
Je pense que toute personne qui reste un temps dans un pays qu’il aime bien voit les 2 pays comme 2 mères, une adoptive et une biologique.

En passant, s’il y a des immigrants qui arrivent à Montréal ce dimanche 29 août de Marseille, je serai sur Air Transat.

Jérémy.

———

De the dude

jeremy, si tu as prit mon intervention pour une charge excessive, je m’en excuse. Je le repete encore une fois mais il n’y avait aucun manque de respect de ma part et je comprend et respect ton questionement.

———

De estrella13

Merci pour ton temoignage!!!
Ca fait 4 ans que j’ai quitté la France…J’ai vecu 3ans et demi en angleterre et bizarrement depuis que je suis ici, l’Europe me manque et je ne cesse de me demander si je retournerais en France ou pas?! Car la vie ici est genial mais ma famille et mes amis d’Angleterre et de France me manque!!
Je pense que c’est dans la tete car quand j’etais en angleterre, je n’avais pas ce sentiment!!! Surement je savais que je pouvais sauter ds un avion qd je le voulais pour rentrer et j’avais aussi le double de congé!! :lol:
Donc je trouve ton temoignage interessant!!Ca montre bien qu’on peut se trouver le cul entre 2 chaises meme apres 8ans!!
C’est le cas pour moi en tout cas! Mais je ne suis pas ici depuis assez longtemps pour savoir ce que je veux vraiment!

———

De zagan

hello à toutes et à tous, bon témoignage mais un peu terni par une rupture et une job pas top….rien n’est facile; comme disait le poète la vie est une grosse tartine de ***** et il y en aura pour tout le monde!!!je sais que je ne suis qu’en phase de reconnaissance pour l’immigration et que si mon vœux se réalise ce ne sera pas rose tout les jours….pour ma part je pense qu’inconsciemment les distances jouent dans notre sentiment d’éloignement ; 6000 kms ce n’est pas 500kms tant que l’on reste sur le continent européen on se sente encore « rattaché « je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire…..pour le Canada on change continent le cordon est trop court alors son allongement fait mal, c’est humain mais nous sommes citoyens du monde mais sans renier nos cultures nos origines,personnellement je me suis toujours senti bien dans tout les pays où je suis allé; je partais sans mes convictions franco françaises (maudit français en somme…) j’écoute je partage je ne m’impose pas…..pour citer certain ce que je dis est peut-etre de la psychologie à deux balles mais le partage des idées des sentiments et l’essence même de notre existence, tu va retrouver une job qui te plaira , une blonde qui t’aimera et tu riras de des pensées dans quelques années…je te le souhaite de tout cœur…..nous ne sommes que des étoiles filantes ne l’oublies pas……..
ps; écoutes la chanson « les étoiles filantes » des Cow boys fringants

———

De Laurent

Vaut mieux tard que jamais ! Votre témoignage est en page d’accueil du site. Merci encore.

———

De tohonu

Tu sors de ton hibernation ? 😛

———

De tohonu

@Jeremy: les questions que tu te poses sont normales, enfin les questions que tu t’es pose car finalement cela fait plus de 6 mois que tu as ecrit tout cela. Ou en es-tu ? As-tu trouve une reponse satisfaisante ?
L’eloignement de la famille peut etre plus ou moins un fardeau selon la maniere dont tu le vis. Si tu acceptes qu’ils vivent, evoluent, meurent … sans que tu sois la, alors cela sera moins difficile de vivre une separation de la famille. Dans le cas contraire, par exmple se dire « si j’avais ete la » en cas de deces, c’est certain que tous les passages dans le pays d’origine ou l’eloignement font mal.

Peut-etre te laisses-tu porter par le vie, que tu n’es pas totalement maitre a 100% de ta vie (par moment je suis un peu comme cela) mais cela ne regarde que toi. Les choix ou les non-choix sont des prises de decisions comme une autre. Je ne sais ce que tu es devenu depuis ton bilan, si tu as reussi a faire le point. Peut-etre reviendras-tu en parler un jour. Que tu gagnes $15 ou $60 de l’heure, ce n’est pas cela qui te donnera ta place ici ou ailleurs car cette place ne s’achete pas mais se vit.

Par moment je vis les liens avec la famille comme une sorte de contrainte a sens unique. Lorsque tu es loin, il est normale pour cette derniere que ce soit toi qui fasse les efforts pour venir te ressourcer, revenir les voir en France par exemple. Cependant la demarche inverse ne se fait pas alors que tu (je ??) voudrais faire partager ce que tu vis sans que cela soit au travers de tes eyux mais au travers des leurs. Les relations avec la famille sont simples et compliquees, je ne sais lorsque je retournerai en France mais je sais au moins une chose (cela m’etonne moi-meme): je ne ferai pas le tour de France pour faire plaisir a tout le monde.

———

De marcholeon

bonjour,
est-ce qu’un début de « solution » pourrait etre d’avoir deux passeports, ce qui serait pourrait signifier « avoir deux chaises » plutot qu’etre le cul entre deux ?

merci beaucoup de ton témignage, c’est bien de constater qu’ici ou làbas c’est parfois noir, parfois rose et souvent gris de toute façon!

———

De estel2911

Bonjour, moi aussi je trouve ton témoignage tout à fait banal. « avoir le cul entre 2 chaises », je pense que celui qui ne ressent pas ça à plus ou moins long terme n’est pas normal(à part si plus d’attaches du tout / pays d’origine)!

———

De addoul

Tu sors de ton hibernation ? 😛

:lol: :lol: :lol:

———

De Mar Ge

Merci pour ton témoignage. Et c’est vrai que l’on aimerait connaitre la suite des évènements ?

———

De girafette06

Hello,

Je trouve vos témoignages très réalistes et je pense qu’une majorité d’immigrants doivent se reconnaître. J’ai fait un témoignage positif il y a peu de temps sur le forum.

Cependant.pour nous le plus dur reste au niveau de l’emploi. Comme je vous disais mon homme a ouvert sa compagnie en plomberie il y aura deux ans en juillet. Nous sommes au nord de la Lanaudière, et plus on monte plus on dirait que les mentalités sont fermées. Parfois aussi les gens ont moins de moyens donc font moins appel au professionnel que dans d’autres régions.

Ce qui est triste c’est que nous sommes venus ici au Québec parce qu’il y avait pénurie de plombier… Dès fois, on se demande où.. peut-être s’est-on trompé de région? On y pense, on est en train de regarder la situation économique d’autres régions et voir si on aurait pas intérêt à changer de coin. Tout le monde (Québécois et immigrants) avait l’air de nous qu’on aurait aucun souci financier vu que mon homme est plombier, main d’oeuvre recherchée….Le printemps arrive et les chantiers ne se bousculent pas plus à notre porte que l’hiver … on esprérait que cette période serait plus propice… mais là on se pose pas mal de questions. On s’accroche.. D’ailleurs nous allons ce week end au salon de l »immigration pour en savoir plus sur les régions. Si cela vous tente c’est au palais des congrès de Montréal le 18 et 19 mai de 10 h à 18 h.

Merci à vous tous pour des témoignages pas toujours roses mais qui reflètent bien l’intégration parfois un peu »hard» des arrivants. Cela peut aider les futurs arrivant à avoir un regard différent qu’un eldorado. Nous ne regrettons nullement d’être venus au Québec mais nous sommes très décus du choix de notre région, surtout en ce qui concerne la compagnie. Mon mari était reconnu en Belgique depuis 20ans pour son honnêté, la qualité de son travail et ses connaissances et le plus dur ici c’est de ne pas être reconnu pour ce que l’on est. Ce manque de confiance en soi qui résulte de la situatin est le plus dur à surmonter. Mais nous allons nous accrocher très fort et vous donnerons des nouvelles sur nos projets de déménagement.

Bonne continuation à tous.

———

De Ornella89

Très beau témoignage de l’auteur du fil. En effet l’immigration sera vécue différemment par chacun de nous.

@girafette06 Peut-être la crise y est aussi pour quelque chose? Peut-être une autre région vous conviendra mieux? Dans tous les cas bonne chance pour vos projets et restez optimiste :)

———

De fletch

Effectivement, et très riche en informations :flowers:

Y aurait ‘il maintenant un âge préconisé ou pas pour une immigration?

———

De seba

Je comprends ton témoignage, Jérémy, ayant des parents et grands-parents immigrés. Je sais leurs difficultés et leurs questionnements, même si dans leurs cas il ne s’agissait pas du Québec mais de deux Etats européens.

Chez moi il y a ceux qui ont accepté ou digéré cette immigration (et n’en parle plus), d’autres qui voient les bons et mauvais côtés et en sont globalement heureux malgré des regrets/la nostalgie, mais aussi ceux qui pensent, même après 45 années d’immigration… avoir commis l’erreur de leur vie. Parce qu’il y a toutes les questions que cela génère : branche de la famille qui « s’éteint » au pays d’origine, proches et amis que l’on ne reverra plus jamais de la même manière puisque trop loin d’eux, et puis le fait comme tu dis d’être considéré -même gentillement- comme étranger chez le pays hôte (même après X années) et comme étranger dans le pays qui nous a vu naître. Les papiers ne changent rien à cela.

C’est un témoignage très personnel que tu nous livre, mais intéressant car dans un projet d’immigration ou expatriation, il faut mesurer toutes les conséquences, les excellentes comme les incertitudes générées.

———

De jeanjean

Bonjour

Je ne suis pas un spécialiste en plomberie mais les Laurentides dans le nord !!!
Pourquoi pas les Laurentides sud ? Dans le coin de ste Sophie il y des développements immobillier !
Je ne sais pas non plus le nombre de nouvelles constructions mais sans doute plusieurs centaines
Et comme le coin est quand même populeux
Y aurait peut être du boulot pour vous ?
Bonne chance
bien à vous

———

De La Linea

C’est parce qu’elle ne vit pas dans les Laurentides, mais dans Lanaudière !

Girafette, quand tu parles du Nord, tu parles de quelle MRC ? J’ai plusieurs amis dans la construction dans ta région mais aucun ne travaillent sur des chantiers locaux. Tous travaillent sur des chantiers à Montréal.

Bonne chance :flowers:

———

De girafette06

Merci beaucoup pour vos suggestions, cela fait chaud au coeur d’être comprise.

Nous sommes installés à St Alphonse Rodriguez. Mon homme travaille un peu partout ( chantiers au Lac Taureau, St Damien, Rawdon, Joliette, St Côme, toutes les municipalités autour) . On a fait pas mal de publicité dans des annuaires locaux qui sont très vistiés par la population). Il a des clients mais pas suffisamment pour avoir un horaire complet et cela le rend bien malheureux. Nous sommes dans une MRC de Matawinie qui n’est pas réputée comme très riche.
Mais au départ, c’est très difficile de se renseigner d’une manière objective sur les régions. Tous les organismes rencontrés pronent pour leur région,… le boom démographie arrive, vous n’aurez aucun problème,…..

On est pas mal loin de Montréal 1h30 quand il n’y a pas de traffic.. donc difficile de travailler là bas. Quand on propose nos services via des sites internet.. les clients regardent tout de suite la distance. 1h30 c’est loin et ils ont très peur des frais de déplacement donc prennent des plombiers plus proches de chez eux!

Voilà un petit topo de notre situation actuelle qui va changer j’en suis sûre.. On va s’y atteler.

À bientôt :cool:

———

De La Linea

C’est sûr Saint-Alphonse de Rodriguez ça limite tout de suite les perspectives. :flowers:

———

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada