Allez, hop ! Viens mon chien ! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Allez, hop ! Viens mon chien !

Fallback Image

De [email protected]
icone

Le voilà, je vous le présente : Willow, 7 ans, notre « petit » toutou de 52 kilos. :biggrin2:

J’ai beaucoup lu, sur ce forum et ailleurs, concernant l’arrivée en terre québecoise avec un animal de compagnie. Certains posts dataient de plusieurs années (2008, 2010) et étaient, pour la plupart, peu rassurants concernant la présence d’un chien.

La question « pratique » de la venue de notre compagnon (vaccinations, transports) ne nous inquiète pas car nous l’avons pratiquée lors de notre déménagement entre l’île de la Réunion (il est né là-bas) et la métropole. C’est franchement galère, mais ça se gère.
Non, notre interrogation concerne plutôt la place faite aux animaux de compagnie et, plus particulièrement, aux chiens, qui plus est imposants comme le notre :whistlingb: . J’ai pu lire que c’était parfois un réel obstacle concernant la location d’une maison (je ne parle même pas de louer un appartement avec lui !) et j’espère que ce ne sera pas trop compliqué de trouver un propriétaire qui accepte la présence de notre compagnon. Notre inquiétude le concernant se situe donc à ce niveau là. Nous n’envisageons absolument pas de nous séparer de lui.

Nous recherchons donc, bien que ce thème soit déjà abordé ailleurs, quelques retours d’expérience sur ce sujet.
Merci d’avance.

———

De Maraudeur

Ah !

Là aussi je vous rejoins !

Nous avons 3 chiens (de traineaux, dans les 35-40 kilos par chien…) donc trouver une location en amenant 120 kilos de chiens humm…

Mais notre but est plutôt d’acheter assez rapidement (région de Trois-Rivières en Mauricie).

Pour les premiers mois, par contre, il faudra que nous laissions les chiens en France… (options possibles : chez des amis qui ont aussi des chiens de traineaux, en pension (mais… €$€$€$ …). Mais il n’est pas question non plus de nous séparer de nos compagnons !

———

De kjaerlighet

Comparativement à la france il y a trés peu de maison en location au Québec, et pour les locations avec un chien c’est trés compliqué bien que ce soit pas impossible.

Pour faire simple je dirais que du moment qu’on a un chien au Québec on ne choisit pas sa location, vous n’aurez pas bien le choix car trés peu de propriétaire accepte les chiens.

J’ai déménager récement de Québec à Thetford Mines, et à Thetford Mines j’ai eu la chance de trouver un appartement qui accepte mon Boston Terrier mais j’ai quand même eu 4 refus de propriétaire qui avait leurs logements de libre depuis déja 3 ou 4 mois, ils préféraient encore perdre de l’argent que louer a quelqu’un avec un chien….

———

De [email protected]

Je mesure, au fil de mes lectures, la difficulté rajoutée par la présence de notre animal.
J’espère que nous parviendrons à conjuguer tous ces facteurs à prendre en compte.

———

De nafnaf80

Je rejoins Kjaerlighet, c’est pas facile du tout. Et effectivement il y a très peu d’offres de loc pour des maisons
Nous on a laissé notre berger allemand quelques mois chez mes parents, le temps pour nous d’acheter une maison. Même sans chien, ça n’a pas été facile de trouver une location (on habite à la campagne). Les proprios demandent des garanties que bien sûr nous n’avons pas en arrivant, alors je te laisse imaginer avec un chien ou 3 :smile: .
Mes parents nous l’ont ramené lors de leur 1er séjour ici. C’est la meilleure solution que nous avions trouvé pour un gros chien (les petits chiens font moins peur aux propriétaires apparemment)

———

De Maraudeur

C’est exactement la solution que nous envisageons Nafnaf80 : Que l’on fasse convoyer les chiens avec un ami ou un membre de la famille par la suite.

(Nafnaf80 –> Le 80 c’est pour le département ?)

———

De nafnaf80

Non, année de naissance :smile:

———

De [email protected]

Le hic, c’est que nous ne pouvons pas nous permettre d’anticiper sur l’achat d’une maison… :sad:
Laisser le chien en France, partir, louer une maison et le faire venir après… On ne risque pas de se voir reprocher d’avoir menti et de se faire mettre à la porte par le propriétaire ?

@ Maraudeur : tu vas certainement te faire plaisir avec tes chiens de traineau !

@nafnaf : l’achat de la maison a été la seule solution pour pouvoir faire venir votre animal ?

———

De bencoudonc

Bien sûr, si vous n’avez pas clarifié tout ça avec le proprio avant de signer le bail. Souvent d’ailleurs, les baux comportent une clause « animaux interdits » ou « chiens interdits ».. l’idée, c’est de vous donner le temps de chercher et de trouver un endroit qui accepte les chiens avant de faire venir votre toutou.

———

De caroline77

J’ai le même problème (beauceron). Le soucis c’est qu’il n’y a presque aucune en location et que celles en location refusent les chiens.

Donc de notre côté, on a décidé de prendre un appart (il y en a qui acceptent les chiens) et d’acheter une maison avec jardin dès que possible (à Montréal (côté Ahuntsic ou Laval des Rapides)

———

De La Linea

Attention aux nombre d’animaux. Selon les règlements municipaux propre à chaque ville et village, le nombre autorisé par foyer diffère. De plus, vous devez déclarer votre ou vos chiens et payer sa taxe chaque année. :flowers:

———

De caroline77

Il n’y a pas de petits profits :blink2:

———

De argentino2003

Bonjour,

La compagnie suivante www.boardwalk.ca loue des appartements à des jeunes familles et à des familles avec des chiens ou des chats (jusqu’à 2 animaux).
J’ai loué plusieurs années chez eux, pas de problèmes autre que le prix un peu élevé.

———

De kjaerlighet

A date en deux ans ici j’ai encore jamais payé la taxe pour mon chien et je compte pas le faire, ils avancent que c’est utile si ton chien se sauve pour le retrouver sauf que les vétos sont équipés pour lire les puces …

Quand je suis arrivé la premiére visite chez le véto, ils ont vérifier son numéro de puce et m’ont dit qu’avec sa puce ils seraient capable de le retrouver comme ça.

———

De La Linea

Oui sauf que si ton chien se sauve, au mieux quelqu’un le retrouve et te fait retrouver pour te donner ton chien (et si on informe l’inspecteur canin c’est l’amende + la médaille) ou au pire la fourrière ramasse le chien, ne cherche pas à savoir et pique le chien. :flowers:

———

De futurquébecois

Si vous n’envisagez pas de vous séparer de votre chien, prenez le soin de chercher bien en avance un appartement ou une maison dont le propriétaire vous autorise à avoir un animal de compagnie, et tout cela devra bien sûr être consigné dans le bail conclu entre vous.
Pas très loin de chez moi, une dame vit dans un 4 1/2 et elle possède deux grands danois auxquels elle a réservé une chambre entière…

———

De Ikki-du-phoenix

LOL j adore ton TITRE.Bonne chance pour les appartes sa sera tres difficile mais pas impossible.

———

De [email protected]

@ tous : merci pour vos témoignages, même si tous ne nous rassurent pas forcément… :crying:

A vous lire, nous aurons beaucoup de mal à trouver une maison en location. C’est un réel problème car nous ne nous voyons pas dans un appartement avec notre double poney…
Toutefois, l’espoir semble devoir être possible. Nous devrons effectivement nous résoudre à laisser notre chien quelques mois, le temps de trouver un logement adapté.
Si, comme argentino (merci à lui), vous connaissez des bonnes adresses concernant des locations de logement acceptant les chiens, nous sommes preneurs.

———

De caroline77

Sur kijiji, il y a une case à cocher pour voir les logements qui acceptent les chiens.

Personnellement, c’est juste hors de question de partir sans mon chien, il faudra qu’on se mette un coup de pied pour le sortir plusieurs fois dans la journée…

———

De nafnaf80

Non, c’était pas la seule solution (on aurait peut être pu trouver un proprio qui accepte notre gros toutou dans un appart), mais comme on te l’a dit, les locations de maisons ne courent pas les rues et vue le modèle de notre chien, on préférait vraiment une maison.
Elle a grandit avec un grand jardin et on se voyait mal lui offrir un petit bout du tapis dans un appart. Elle a besoin d’espace pour se défouler.
On a eu de la chance que mes parents puissent nous la garder pendant 6 mois et nous la ramener, car je ne sais pas comment on aurait fait.

Pour le nombre de chiens maxi, comme le dit la Linéa, ça varie selon les villes mais c’est en général 3 maxi. Pour la médaille de la SPA, en plus d’être utile, on participe à faire tourner le chenil qui reçoit beaucoup de pauvres malheureux ;(. Je paye 25$ par an, c’est pas la mort non plus. De plus si ton chien est récupéré dans la rue et qu’il ne porte pas sa médaille, c’est amende+ médaille. Les vaccins coûtent bien plus cher (75$ pour ses rappels…).
Et il faut savoir que les gens ici tolère pas trop mal les petits chiens, mais dès que ça dépasse le stade « cocker », ça leur fait peur et ça les agace .
Quand la notre est arrivée, il n’a pas fallu 1 semaine pour qu’un voisin vienne nous dire qu’elle jappait trop fort. Ben oui, elle aboie pas comme un caniche.
Pas de tolérance. Il fallait juste lui laisser le temps de s’habituer à sa nouvelle vie et aux nouveaux voisins.

———

De supercastor

J’ai une question concernant les chiens justement: comment faites vous pour les sortir l’hiver ? Notre toutou n’aime déjà pas la pluie, on a un peu peur concernant la neige :/
Comment font les québécois pour sortir leur toutou quand les trottoirs sont sous la neige ? :)

———

De caroline77

Les chiens n’aiment pas la pluie mais adorent la neige, tu verras.

Nafnaf : ça ne m’étonne pas, j’ai déjà vu des annonces de propriétaires qui devaient se résoudre à donner leur chien (au Québec) parce que dès qu’il aboie, les voisins appellent les flics qui mettent une amende…

———

De nafnaf80

Les trottoirs sont déneigés ne t’inquiètes pas et tu verras, les chiens adorent la neige :biggrin2:

———

De kjaerlighet

Les trottoirs sont dénéigés mais si tu sort ton chien dans un parc c’est pas forcément entiérement déneiger, des bottes pour chien ça peut être pas mal parce que de la glace se forme sous les coussinets à force de marcher dans la neige l’hiver et c’est pas agréable pour ton chien qui se met à boiter.

———

De [email protected]

Je pense que côté aboiements, avec le notre, ça va pas être triste… :whistlingb:
C’est pas qu’il aboie souvent, mais quand quelqu’un passe devant la maison, c’est la fiesta !

———

De La Linea

Bon courage alors ! :flowers:

———

De caroline77

C’est normal, un chien n’est pas un poisson rouge et aboie quand un « intrus potentiel » passe devant son territoire (jardin). Faut vraiment avoir 3 neurones pour appeler les flics parce qu’un chien aboie, mais bon, il faut de tout pour faire un monde, hein.

———

De caroline77

Un chien supporte parfaitement bien la neige, c’est le sel utilisé pour déneiger qui attaque les coussinets des chiens. Donc à moins d’aller faire des heures de trek avec son chien dans la neige (parce qu’au bout de plusieurs heures, le chien commence quand même à avoir « mal aux pattes »), ça ne pose aucun soucis.

———

De nafnaf80

Exact, c’est le sel qui est mauvais pour leurs pattes. On se promène avec la notre dans des sentiers non-salés parfois plus d’une heure, et ça n’a pas l’air de la déranger. On lui essuie juste les pattes en rentrant. Mais effectivement à Montréal, j’ai vu pas mal de toutous avec des bottes ;)

———

De caroline77

Autre site proposant des apparts acceptant les chiens http://www.logisquebec.com/a-louer.html

———

De [email protected]

Merci beaucoup ! :give_rose:

———

De supercastor

Des bottes pour toutou, rien qu’à imaginer notre petit monstre avec des bottes rouges j’en pleure de rire :) (c’est une croisée berger allemand/boxer, donc pas un petit gabarit ^^).

Sinon pour les aboiements elle est habituée à avoir un collier anti-aboiements et en dehors du traditionnel « waf » d’alerte elle est très silencieuse, sauf quand elle baille :)

Merci pour toutes ces infos !

———

De [email protected]

Bref, tout ça montre que le parcours avec l’animal sera semé d’embûches.
Plus nous en parlons avec mon épouse, plus nous pensons que la séparation sera inévitable les premières semaines, voire les premiers mois, le temps de trouver le logement qui conviendra. Reste encore à trouver la bonne âme qui acceptera de le garder par chez elle…

———

De neo73

je suis arrivé avec un bouledogue français au mois d’avril et je te promets que c’est déjà dur avec un petit chien, alors avec un gros !!! Perso nous avons pris le logement pour lequel le prorio nous a accepté !

Nous n’avons donc pas eu le choix. 90% des logements te seront refusés et je n’exagère pas.

Maintenant ça dépend peut être de la région où tu vas t’installer ?
:cool:

———

De caroline77

Il suffit de cibler dans un premier temps les logements qui acceptent les chiens, non ?

———

De kjaerlighet

C’est excessivement rare de voir une annonce spécifié chien accepté, et quand c’est le cas une fois sur une deux le logement en question est un taudis …

J’ai un Boston Terrier c’est pas un gros chien non plus et quand j’ai débarqué à Québec il y a deux ans c’était sport de trouver un logement !

———

De [email protected]

Merci à tous pour ces encouragements !!! :biggrin2: :biggrin2: :biggrin2:

———

De caroline77

Bein si, j’ai trouvé justement qu’il y en avait pas mal sur l’ile de Montréal, c’est peut-être plus compliqué en région !

———

De Cherrybee

C’est normal, un chien n’est pas un poisson rouge et aboie quand un « intrus potentiel » passe devant son territoire (jardin). Faut vraiment avoir 3 neurones pour appeler les flics parce qu’un chien aboie, mais bon, il faut de tout pour faire un monde, hein.

Un chien supporte parfaitement bien la neige, c’est le sel utilisé pour déneiger qui attaque les coussinets des chiens. Donc à moins d’aller faire des heures de trek avec son chien dans la neige (parce qu’au bout de plusieurs heures, le chien commence quand même à avoir « mal aux pattes »), ça ne pose aucun soucis.

Il va falloir vous habituer aux us et coutumes du Québec.

Les propriétaires ne veulent pas, en grande majorité, louer à des personnes possédant des animaux car les logements ne sont pas faits comme en France. Ils sont en majorité avec des planchers en bois franc et en moquette. Et Dieu sait si le bois franc est fragile sous les griffes. Ne parlons pas des « petits oublis » sur la moquette. J’ai deux chattes que je refuse de faire dégriffer et je constate déjà les dégâts des petites griffures sur mon plancher verni. Il est certain qu’un plancher en stratifié est moins fragile qu’un bois franc.

Ceci dit, la culture québécoise veut qu’un animal ne doit pas déranger le monde alentour. C’est la raison pour laquelle les petits chiens sont beaucoup plus présent ici qu’en France par exemple. Et oui, les voisins imaginent qu’ils ont parfaitement le droit de vivre dans la tranquillité et le silence s’ils le souhaitent. De plus, ici, pour éviter les nuisances des aboiements, on dresse les chiens à dormir dans une cage métallique durant l’absence des locataires. Autres mœurs que les animaux acceptent très facilement puisqu’ils sont élevés dès leur plus jeune âge à cela.

———

De Cherrybee

C’est clair aussi qu’il y a chien et chien. Dans l’imaginaire collectif, un gros chien fera plus de dégâts qu’un petit chien. Il n’est donc pas rare que, parmi les offres qui acceptent les chiens, on lise « chiens de petite taille seulement ». Et comme tu dis cela peut être un taudis. C’est aussi normal en ce sens que les « bons » locataires qui vont accepter un tarif de location « normal à élevé », vont vouloir légitimement un logement en excellentes conditions d’habitation. Et un propriétaire se voit mal changer un plancher à chaque fois qu’il change de locataire avec chien. Il ne faut pas oublier que la caution n’existe pas ici.

———

De Cherrybee

Voilà par exemple une annonce qui accepte les animaux. http://www.logisquebec.com/appartement-outremont-l56797.html

Mais il n’est pas précisé si les chiens de grande taille le sont où même si le proprio n’accepte pas uniquement les chats.

———

De caroline77

Entre avoir un chien qui aboie H24 et celui, parfaitement normal, du chien qui aboie dans le jardin lorsque quelqu’un passe devant la maison, il y a un monde. Un chien n’est pas un poisson rouge (bis) et c’est normal qu’il aboie lorsque quelqu’un passe devant son territoire.

Il n’y a nul besoin de coller un chien dans une cage pour qu’il n’aboie pas. Propos de quelqu’un qui ne peut que n’avoir jamais eu de chien de toute sa vie. J’en suis à mon troisième chien, et pas un n’aboyait pendant mon absence.

» Les voisins imaginent qu’ils ont parfaitement le droit de vivre dans la tranquillité et le silence s’ils le souhaitent », donc lorsqu’ils passeront la tondeuse, je m’amuserai à appeler la police vu que ça fait 3 fois plus de bruit qu’un chien qui aboie. Je n’appelle pas ça avoir parfaitement le droit de vivre dans la tranquillité, j’appelle ça la connerie humaine.

Et détrompe toi, dans les grandes villes de France, les gens n’ont quasiment pas de grands chiens. A Montréal, j’ai au contraire été très surprise de voir autant de gens avec des grands chiens, et souvent par couples de chiens ! Contrairement à Paris où tu n’en vois jamais.

———

De goldenbear

J’ai une chienne Labrador et 2 chats et il est pas question de les laisser en France, je cherche de preference une maison vers Mont-Laurier (Hautes Laurentides) et je trouve que c’est tres complique de trouver des annonces sans la mention « pas d’animaux ».
En plus, j’aurais voulu une maison avec un terrain cloture pour que notre chienne gambade dehors et la aussi c’est tres tres rare… mais je ne desespere pas, il nous faut un logement pour janvier ou fevrier 2013 !

Bien sur elle aboie pour defendre son territoire, c’est l’instinct !
Notre chienne Venus est pourtant adorable, elle est pleine d’amour et adore jouer avec les enfants ! :Crylol: mais elle est noire et certaines personnes en ont peur mais au fait d’ou vient cette crainte des animaux qu’il semble y avoir au Quebec ?
Cet ete, nous avons croise des gens qui nous parlaient avec amour de leurs compagnons a 4 pattes mais aussi beaucoup de gens qui chassaient les animaux qi se baladaient au bord des lacs ou en general sans laisse ! C’est triste et inquietant , y aurait-il des explications « historiques » mis a part les planchers ! :blink2:

———

De caroline77

L’explication c’est que le monde appartient à l’humain, et que les autres espèces n’ont aucun droit si ça ne convient pas à notre ami l’homme, qui, ne l’oublions pas, et bien entendu le maître du monde, a tout pouvoir de détruire la planète et toutes les autres espèces si c’est son désir. Pitoyable.

Et j’ai découvert cette facette particulière du Québec (Canada ?) où le chien n’a encore moins de droit qu’ailleurs, car il a le malheur d’être né chien. Normal. J’ai ainsi lu qu’il était courant d’euthanasier les animaux qui ne présentent aucun problème (chats, chiens, etc) au Québec pour simplement s’en débarrasser, lorsque l’homme s’en est lassé. Effrayant.

Bon courage à toi pour trouver une maison avec jardin qui accepte les animaux. J’ai bien l’impression qu’il n’y en a tout simplement pas. Nous on pense louer un appart et d’acheter la maison/jardin dès que possible.

———

De kobico

J’ai une chienne Labrador et 2 chats et il est pas question de les laisser en France, je cherche de preference une maison vers Mont-Laurier (Hautes Laurentides) et je trouve que c’est tres complique de trouver des annonces sans la mention « pas d’animaux ».
En plus, j’aurais voulu une maison avec un terrain cloture pour que notre chienne gambade dehors et la aussi c’est tres tres rare… mais je ne desespere pas, il nous faut un logement pour janvier ou fevrier 2013 !

Bien sur elle aboie pour defendre son territoire, c’est l’instinct !
Notre chienne Venus est pourtant adorable, elle est pleine d’amour et adore jouer avec les enfants ! :Crylol: mais elle est noire et certaines personnes en ont peur mais au fait d’ou vient cette crainte des animaux qu’il semble y avoir au Quebec ?
Cet ete, nous avons croise des gens qui nous parlaient avec amour de leurs compagnons a 4 pattes mais aussi beaucoup de gens qui chassaient les animaux qi se baladaient au bord des lacs ou en general sans laisse ! C’est triste et inquietant , y aurait-il des explications « historiques » mis a part les planchers ! :blink2:

Je n’ai pas de réponses précises et complètes. Cependant, je crois bien qu’il y a une notion de respect à la nord-américaine qui est en jeu. Si tu choisis d’avoir un animal, tu t’arranges pour ne pas imposer les conséquences de ton choix aux autres. Dit comme cela, c’est assez cru mais assez fidèle à la réalité. Sur les plages ou dans les endroits publics, la norme est de tenir son animal en laisse par sécurité et respect envers ceux qui n’apprécient pas les animaux ou qui en ont peur. Ici, peu importe la race, il n’y a aucune évaluation comportementale obligatoire, encore moins de la capacité des maîtres à élever correctement leur animal…

Il y a bien sûr des histoires de morsures et/ou attaques qui stimulent la peur. La tenue en laisse est en quelque sorte une mesure préventive.

Quant aux aboiements, bien sûr que les gens ne sautent pas sur le téléphone pour alerter les policiers dès le premier jappement. C’est une question d’abus et de fréquence.

———

De caroline77

L’explication c’est que le monde appartient à l’humain, et que les autres espèces n’ont aucun droit si ça ne convient pas à notre ami l’homme, qui, ne l’oublions pas, est bien entendu le maître du monde, a tout pouvoir de détruire la planète et toutes les autres espèces si c’est son désir. Pitoyable.

Et j’ai découvert cette facette particulière du Québec (Canada ?) où le chien a encore moins de droits qu’ailleurs, car il a le malheur d’être né chien. Normal. J’ai ainsi lu qu’il était courant d’euthanasier les animaux qui ne présentent aucun problème (chats, chiens, etc) au Québec pour simplement s’en débarrasser, lorsque l’homme s’en est lassé. Effrayant.

Bon courage à toi pour trouver une maison avec jardin qui accepte les animaux. J’ai bien l’impression qu’il n’y en a tout simplement pas. Nous on pense louer un appart et d’acheter la maison/jardin dès que possible.

———

De Cherrybee

Entre avoir un chien qui aboie H24 et celui, parfaitement normal, du chien qui aboie dans le jardin lorsque quelqu’un passe devant la maison, il y a un monde. Un chien n’est pas un poisson rouge (bis) et c’est normal qu’il aboie lorsque quelqu’un passe devant son territoire.

Il n’y a nul besoin de coller un chien dans une cage pour qu’il n’aboie pas. Propos de quelqu’un qui ne peut que n’avoir jamais eu de chien de toute sa vie. J’en suis à mon troisième chien, et pas un n’aboyait pendant mon absence.

» Les voisins imaginent qu’ils ont parfaitement le droit de vivre dans la tranquillité et le silence s’ils le souhaitent », donc lorsqu’ils passeront la tondeuse, je m’amuserai à appeler la police vu que ça fait 3 fois plus de bruit qu’un chien qui aboie. Je n’appelle pas ça avoir parfaitement le droit de vivre dans la tranquillité, j’appelle ça la connerie humaine.

Pour info, j’ai eu 4 chiens dans ma vie. Dont en même temps, 2 beaucerons et un caniche. Effectivement, les beaucerons aboyaient au passage d’étrangers. Mais en France, même si je les adorais, ça restait des chiens de garde. Et ici nous n’avons pas besoin de cela. Je n’aurai jamais de « chien de garde » au Québec. Quand je travaillerai moins, j’aurai un chien de petite taille, que j’enfermerai lors de mes courtes absences dans sa cage, dans le sous-sol.

Maintenant, puisque tu en es au stade de te renseigner, tu es libre de me croire ou pas. Et de faire ce que tu veux. Essaie de trouver un appartement avec ton chien aboyeur occasionnel, porte plainte contre un voisin qui tond sa pelouse, et tu verras bien ….

Au fait, c’est pas la police que tes voisins qui veulent la tranquillité vont appeler, c’est ton propriétaire. Qui se fera un devoir de mettre fin à ton bail locatif avant son terme. Et qui sera approuvé en cela par la Régie du Logement.

———

De Cherrybee

Tout à fait vrai. Autre pays, autres moeurs. Un exemple tout à fait personnel:

Lorsque j’ai acquis mes deux chats ici au Québec et que je les ai amenés pour leur vaccination, j’ai demandé à la vétérinaire si elle pouvait me les tatouer. Voici la conversation délirante qui s’en est suivie.
V » Ben pour quoi faire »
Moi : » Ben pour les retrouver s’ils s’échappent »
V: » Ben on fait pas ça ici. On fait que pour les chiens. Mais si vous voulez, en revanche, je peux vous les dégriffer »
Moi : » Ben pour quoi faire »
V: » Ben pour qu’ils vous abiment pas vos canapés et votre plancher en bois »
Moi : « Oui, je sais que dégriffer, c’est couper la dernière phalange de chaque doigt de l’animal que j’aime. Merci beaucoup de votre offre, mais non. Chez nous, nous n’avons pas l’habitude de ces pratiques de torture. »

Édifiant

———

De kobico

Ben oui, les méchants humains dominent le règne animal, rien de nouveau sous le soleil.

Fondamentalement, ce n’est pas une question de droit animal. La réalité bien terre-à-terre est qu’il est illusoire de penser que dans un lieu public telle une plage (imaginons des centaines d’individus avec des dizaines de chiens en liberté) qu’il n’y ait aucun risque d’incidents majeurs. Avec pas moins de 500,000 morsures annuellement en France, tu sais très bien que le risque est bien réel. Il est totalement illusoire de penser que tous les maîtres éduquent correctement leur animal, ce qui ne saurait, de toute manière, réduire le risque à zéro.

Pour mon plaisir bien égoïste et celui de mes chiens que j’anticipe, j’aimerais bien les laisser en toute liberté où qu’ils soient. Mais bon, je suis consciente de vivre en société, en conséquence, je respecte les autres humains dans leurs choix (et même leurs peurs) de vivre sans animal.

———

De kobico

Tout à fait vrai. Autre pays, autres moeurs. Un exemple tout à fait personnel:

Lorsque j’ai acquis mes deux chats ici au Québec et que je les ai amenés pour leur vaccination, j’ai demandé à la vétérinaire si elle pouvait me les tatouer. Voici la conversation délirante qui s’en est suivie.
V » Ben pour quoi faire »
Moi : » Ben pour les retrouver s’ils s’échappent »
V: » Ben on fait pas ça ici. On fait que pour les chiens. Mais si vous voulez, en revanche, je peux vous les dégriffer »
Moi : » Ben pour quoi faire »
V: » Ben pour qu’ils vous abiment pas vos canapés et votre plancher en bois »
Moi : « Oui, je sais que dégriffer, c’est couper la dernière phalange de chaque doigt de l’animal que j’aime. Merci beaucoup de votre offre, mais non. Chez nous, nous n’avons pas l’habitude de ces pratiques de torture. »

Édifiant

Malheureusement, c’est une pratique assez courante en Amérique. Les vétos sont partagés à 50%-50% sur la question.

———

De argentino2003

Le problème ne sont pas les chiens.
C’est plus l’amour obsessif de (certains) Canadiens envers le silence.
Une des qualités du Canada qui frappe le plus aux visiteurs Sud-Américains est son silence.

———

De MacDonald

Pourtant les apparts ont moins d’isolation sonore au Canada, on peut parfois meme entendre les ébats intimes du couple a coté.

———

De Cherrybee

Pourtant les apparts ont moins d’isolation sonore au Canada, on peut parfois meme entendre les ébats intimes du couple a coté.

Non c’est pas vrai. Tout dépend de la qualité de la construction. Il existe AUSSI des appartements parfaitement isolés. Mais pour ça, tu te fies seulement à ce que tu as lu ou entendu puisque tu n’en es qu’au stade du renseignement :)

———

De Maraudeur

Merci pour ce débat en tout cas.

J’ai bien compris qu’avec nos 3 malamutes d’alaska, on ferait bien d’acheter une maison sans voisin ni arrière, ni latéral…
Et pourtant, ces chiens ne sont pas gardien ! Ce qui signifie qu’ils n’aboient pas quand le facteur arrive, quand quelqu’un passe… etc

De toute façon c’était déjà notre projet, mais trouver une maison isolée au Québec ce n’est pas simple…

———

De caroline77

Au fait Cherybee, j’ai vu que tu disais sur un autre forum que la soute où était gardée les animaux était chauffée, avec diffusion de musique (?). Sache que c’est du pipeau, que les employés des aéroports disent ça pour rassurer les gens.

Quel rapport avec les plages et les morsures ? Où as-tu vu que le propos était de laisser le chien détaché, en toute circonstance, où qu’il soit ? Merci de faire un effort pour rester dans le sujet.

———

De caroline77

Exactement, j’ai bien cerné la chose en n’ayant fait qu’une semaine de Québec mais des années de forums.

Ce qui est curieux là dedans, c’est que beaucoup de bâtiments ont une isolation lamentable, et que si c’était comme si l’on vivait avec ses voisins. Par contre s’il s’agit d’un objet d’un chien qui fait le moindre bruit, là non ce n’est pas accepté car ce c’est Dieu l’Homme qui en est à l’origine.

———

De [email protected]

Pfiouuu ! Je ne pensais pas que mon interrogation soulèverait une telle discussion !! Et c’est tant mieux ! J’en suis ravi car ça alimente nos réflexions. Merci à toutes et tous donc, de participer, par vos échanges, à l’avancement de notre projet ! :biggrin2:

Sur le fond, j’accepte cette différence d’approche envers les animaux domestiques. Je la comprend et me dis que c’est là une des différences culturelles qui peuvent exister entre nos deux pays. Même si certains comportement (dégriffage) peuvent heurter notre sensibilité franco-française, je pense qu’il va falloir prendre en compte bon nombre de paramètres pour arriver à concilier la présence de mon chien au contexte local.
Bref, pour le moment, il est évident que l’achat d’une maison n’est pas le moins du monde envisageable et que, le temps de poser les pieds sur le sol québecois et d’entamer nos premières démarches (emploi en premier lieu) nous devrons faire garder le chien en France, l’espace de quelques semaines, voire quelques mois. Ce qui, en soit, est déjà un soucis… Nous n’avions pas le moins du monde envisagé que cela poserai un tel problème. C’est contrariant, mais bien loin de devoir nous ruiner le moral ou remettre en cause quoi que ce soit. Nous nous disons que cela constitue l’un des nombreux obstracles qui vont se dresser devant nous et qu’il va nous falloir surmonter. A vous lire, il semble clair que trouver une maison à louer semble déjà compliqué et qu’y ajouter comme contrainte la présence d’un animal parait impossible. Nous allons encore nous creuser la tête pendant quelques semaines… :blink2:
Heureusement, nos démarches n’en sont qu’à leur début ; ce qui nous permet d’anticiper le problème… :whistlingb:

———

De argentino2003

Moi, je parlais surtout du silence dans les rues.
Par exemple, lors d’un bouchon de traffic on n’entend pratiquement aucun klaxon.

C’est vrai que l’isolement des appartements est très variable, certains ressemblent plus à une
maison de poupées Barbie (des murs trop minces) qu’à de vrais condos solides.

———

De Maraudeur

@ Babouk : Je ne sais plus si je vous ai posé la question, vous voulez vous installer sur Montréal ? A Québec ? Ou en région ?

———

De caroline77

Ok Argentino, je comprends la nuance.

———

De kobico

Quel rapport avec les plages et les morsures ? Où as-tu vu que le propos était de laisser le chien détaché, en toute circonstance, où qu’il soit ? Merci de faire un effort pour rester dans le sujet.

Ah oui! C’est vrai, ici on parle de tondeuse à gazon…. :sleep:

@ [email protected],

Pour te faciliter la recherche d’un logement, avant de partir, demande à tes voisins de te rédiger une lettre de référence, quelque chose qui dit que ton chien est un gentil toutou bien élevé, qui ne jappe (on dit rarement aboyer ici) pas impunément, très doux avec les enfants, etc…. Tu pourras présenter ces lettres à un éventuel propriétaire. Aussi, puisque les gens ont peur des dommages causés aux lieux, offre de mettre une clause dans le bail où tu t’engages à payer et réparer les éventuels dégâts causés par ton animal. Cela rassure souvent les proprios récalcitrants.

Bonne chance! :smile:

———

De [email protected]

@ Maraudeur : dans l’idéal, Québec aurait notre préférence. Nous pensons surtout que nous nous poserons là où nous trouverons un emploi.

@ kobico : l’idée de proposer de réparer en cas de dégâts est bonne. Merci à toi. J’y penserai en temps utiles.

———

De goldenbear

Je suis assez choquée par ce que j’ai lu sur les vétérinaires surtout, j’ai l’impression que les animaux sont considérés comme des potiches !

Je ne conçois pas qu’un chien ne puisse pas, dans certains lieux aménagés se promener sans laisse, ma chienne y est habitué, et salue systématiquement tout le monde et si possible elle en profite pour se faire caresser, elle cohabite avec les promeneurs et cyclistes sans problème, vivre en permanence en laisse ce n’est pas une vie, je pense qu’il faudrait inverser les rôles pendant quelques jours pour que les gens comprennent…

je suis assez d’accord sur le sentiment de puissance de l’homme par rapport aux autres espèces, jamais aucune autre espèce ne s’est permis d’exploiter et massacré autant d’autres : tuer pour le plaisir, asservir des animaux, massacrer pour de l’argent ou autre mais j’avoue que j’ai été très surprise de voir un peuple qui vit dans la nature être aussi peu « proche » des animaux (sauf exception bien sûr).
Autre chose qui m’avait choqué: le fait d’acheter des accès aux lacs ce qui fait que certains lacs sont complètement privés: les Indiens doivent se retourner dans leurs tombes ! :shok: le sentiment de propriété sur la nature et ceux qui l’habitent est déstabilisant… :unsure2:

Pourtant le Québec m’a plu, les Québécois aussi mais concernant les animaux je ne peux accepter autant de mépris, les animaux ne sont nos propriétés avec droit de vie et mort sur eux, ils vivent à nos côtés dans les bons et les mauvais moments, ils sont ma famille et je n’abandonnerais pas un membre de ma famille (même s’il a des griffes) :wink: , sinon pour les gosses qui abiment le parquet, ils font quoi !!!!???? :nea:

Je veux m’installer en Région dans les Hautes Laurentides, je n’ai pas les moyens d’acheter une maison mais la clause incluant le paiement des dégâts éventuels me semble très correcte, reste a savoir comment réagiront les « propriétaires »….

———

De caroline77

Je pense que c’est l’état d’esprit « ricain », je n’en sais rien. N’oublions pas que dans beaucoup d’endroits les animaux sont considérés comme des « rien-du-tout » (cf Chine où on les mange).

———

De kobico

Effectivement, c’est la mentalité nord-américaine envers les animaux…. des objets, de la marchandise jetable après usage. C’est extrêmement triste…. :crying:
Et évidemment, il y a des lieux aménagés (parcs à chien) et des endroits où l’on peut se balader sans laisse. Le tout est une question de bon jugement en dépit de la norme qui indique de promener nos amis en laisse. Encore une fois, dans les lieux où il y a beaucoup de monde, on n’a pas à présumer que tous les chiens soient bien éduqués comme le tien ou sans animosité entre eux. En tout cas, moi je le comprends et je me soumets à cette règle sans rechigner.

Quant au dégriffage des chats, actuellement il y a seulement trois provinces canadiennes qui l’interdise (Nouveau-Brunswick, Ile-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve).

En général, la feuille de route du Québec n’est pas très bonne (plus mauvaise qu’au Canada) envers les animaux de compagnie. Il y a plus d’abandons, moins de stérilisation et plus d’usines à chiots…. :crying:

Pourquoi…? Je ne sais pas.

———

De [email protected]

La question est de savoir comment conjuguer notre vision de l’animal avec celle nord-américaine.
Une nouvelle fois, nous sommes en plein dans ce que l’on peut appeler un choc des cultures.

———

De caroline77

Rien ne peut permettre de cautionner de faire du mal à un être vivant surtout pour des âneries comme être dérangé par 3 aboiements dans la journée ou une question d’esthétique des parquets.

———

De Cherrybee

Effectivement, je n’ai pas eu à faire transporter un animal, mais les soutes qui transportent les animaux sont chauffés à plus de 18 °. C’est un peu logique, comment veux-tu qu’ils survivent à -50° (température moyenne en altitude)
http://enroute.aircanada.com/fr/articles/quelle-est-la-temperature-dans-la-soute-a-bagages

———

De Cherrybee

Je suis en partie d’accord avec toi. Mais il faut autant respecter les animaux que les humains. Par exemple, j’adore les chiens, je n’en ai pas peur, et je flatte n’importe quel chien qui vient me faire des fêtes. À l’inverse, mon chum, qui n’a jamais maltraité un animal de sa vie, déteste qu’un chien vienne, ne serait-ce que lui renifler les mollets.

Pour les enfants, tu serais surpris du nombre de propriétaires qui ne veulent pas d’enfants dans leurs locations. :)

———

De caroline77

Je n’ai plus qu’à envoyer le lien à ma « soi-disant source sûre qui connait du personnel Air France » :rolleyes2:

———

De Cherrybee

Ben oui, mais c’est une loi qu’on doit respecter ici.

« Qu’on soit propriétaire, occupant l’un de ses propres logements, ou qu’on soit locataire, chacun a droit à ce qu’on appelle la jouissance paisible des lieux. Aussi, chacun a-t-il intérêt à se comporter en bon voisin.
Les recours du propriétaire
Vous êtes le propriétaire. Si vous êtes vraiment soucieux d’assurer à vos locataires la jouissance paisible des lieux que vous leur louez, vous devez agir. Si vos locataires bruyants ne tiennent aucun compte de vos avertissements, vous pouvez demander à la Régie la résiliation de leur bail. Et la Régie peut soit vous l’accorder immédiatement, soit ordonner aux locataires de cesser leurs bruits dans un délai qu’elle détermine. Si les locataires n’en continuent pas moins leur tumulte après ce délai, la Régie résilie leur bail à votre demande.
Les recours du locataire
Imaginons que le propriétaire n’a pas réglé la situation à la fin du délai que vous lui aviez accordé pour le faire. Le vacarme persiste. Adressez-lui une lettre dans laquelle vous lui fixez un délai précis pour qu’il agisse (exemple : 10 jours), et à l’issue duquel vous interviendrez par le biais de la Régie. Gardez copie de cette lettre et envoyez-la par courrier recommandé (avec preuve de réception).
Le délai est passé et les bruits continuent.
Dans les cas graves qui nécessitent une intervention, vous pouvez demander la résiliation immédiate de votre bail.
Vous pouvez aussi demander une diminution de loyer si les bruits vous empêchent de jouir pleinement de votre logement.
Vous pouvez enfin réclamer à votre propriétaire des dommages-intérêts, à moins qu’il ne prouve qu’il a tout tenté pour faire cesser les agissements de ses locataires fautifs. »

http://www.rdl.gouv.qc.ca/fr/publications/bruit.asp

———

De caroline77

Je vois… Le problème, c’est que la notion de « bruit » est subjective. Comment est ce que cela se quantifie, à partir de quand punit-on ?

———

De Automne

quand j’étais jeune, on habitait dans un appartement et nos voisins de palier avaient deux petits chiens. ils passaient la journée à aboyer.. deux petits chiens, ça sonnent assez aigu.. les voisins ont tous porté plainte au propriétaire et il a demandé à la locataire de se départir de ses chiens ou bien de déménager. elle a déménager.
personnellement, j’adore les animaux. mais faut pas non plus abuser.. en appartement, on est tous collé ensemble.. si le chien jappe de temps en temps ok, mais toute la journée, même une personne aimant les animaux peut en avoir son voyage..

après, c’est normal qu’en ville, on voit plus de petits chiens. un gros chien, il a besoin de plus d’exercice et moi voir un gros chien dans un petit appartement, ça m’attriste. il doit avoir un petit jardin au moins, pour courir. sinon, il doit sortir souvent dans la journée. un chien, c’est pas comme un chat, il aime pas être tout seul. quand son maître part toute la journée et qu’il est seul, c’est normal qu’il jappe et qu’il s’ennuie.

on dirait que le Québec a une mauvaise réputation concernant les animaux? pourtant, j’en connais plein de monde qui pourrait pas abandonner son animal juste parce qu’il déménage ( comme des gens qui laisse leur animal dans la rue le 1er juillet, comme si c’était une poubelle). il y a des cons partout et des amoureux des animaux, il y a en aussi.

sinon, en ville, tenez vos chiens en laisse.. c’est pas comme à la campagne. de toute façon en ville, il y a des parcs à chien et ils pourront courir comme ils veulent sans danger.
une fois en vélo, sur la piste cyclable, je passais à travers un parc. plus loin devant moi, une femme se promenait sur le bord de la piste avec son petit chien, pas en laisse. je suis passé à côté d’eux et au même moment, le chien à décidé de traverser en me coupant la route! pas eu le temps de freiner, le chien a passé entre ma roue et les pédales. j’ai crié de terreur ( j’adore les animaux et de penser que je l’avais tué, ça m’a fais un choc), je me suis arrêtée et le chien n’avait rien. sa maîtresse n’a rien dit. moi à sa place j’aurai été en pleurs.. elle s’est pas excusé non plus.. bah non, pas grave de faire écraser son chien ou bien j’aurai pu passer par dessus mon vélo et me casser quelque chose..

une laisse en ville, c’est pas pour entraver la liberté de l’animal, c’est pour sa protection et celle des autres.

sinon, une suggestion pour l’auteur du fil. tu pourrais peut être mettre une annonce et essayer de trouver quelqu’un dans la ville où vous aller , qui pourrait s’occuper du chien , le temps de trouver l’appartement. il y a surement des gens aimable avec un grand terrain et amoureux des animaux qui serait prêt à rendre service. en plus, vous pourriez aller le voir de temps en temps..

———

De caroline77

Mais enfin, personne ne parle de ne pas tenir les chiens en laisse en ville. Ca se fait partout je pense, en France comme ailleurs, trop dangereux ( gens, voitures) sinon.

———

De Automne

t’as pas dû lire le message de goldenbear alors :biggrin2:

———

De goldenbear

t’as pas dû lire le message de goldenbear alors :biggrin2:

Je n’ai jamais dit que les chiens devaient se promener sans laisse en ville :blink2: , par contre quand je vais me balader en foret ou sur des sentiers au bord de rivieres effectivement mon chien n’est pas en laisse mais au fait, j’y pense les laisses pour les enfants, ca a ete invente par les ricains, non ?….maintenant je comprends pourquoi :Crylol:

Il ne s’agit ni de mener une gueguerre ni de choc des cultures, il ne s’agit pas de savoir quel est la place de l’animal dans nos vies mais beaucoup plus simplement d’admettre que nous faisons nous aussi partis du regne animal et que nous sommes censes etre « plus evolues », cette evolution ne devrait pas etre utilise pour assouvir d’autres animaux qui ont autant droit de vivre que nous !

Si je vais au Quebec, c’est pour retrouver ces terres non « conquises » ou l’animal est encore « presque » libre , il ne s’agit pas de donner de lecons mais des reflexions sont parfois necessaires dans la vie, par exemple je reconnais qu’il serait vraiment appreciable qu’en France, les maitres ramassent les crottes de leurs chiens….

Bref, en attendant de pouvoir acheter une maison isolee en foret, il me faudra trouver et convaincre un proprietaire d’une part que mon chien n’abimera rien et que d’autre part il fait partie de MA famille : je releve le defi car il y a des gens biens partout ! :thumbsup:

———

De Automne

t’as pas dû lire le message de goldenbear alors :biggrin2:

Je n’ai jamais dit que les chiens devaient se promener sans laisse en ville :blink2: , par contre quand je vais me balader en foret ou sur des sentiers au bord de rivieres effectivement mon chien n’est pas en laisse mais au fait, j’y pense les laisses pour les enfants, ca a ete invente par les ricains, non ?….maintenant je comprends pourquoi :Crylol:

Il ne s’agit ni de mener une gueguerre ni de choc des cultures, il ne s’agit pas de savoir quel est la place de l’animal dans nos vies mais beaucoup plus simplement d’admettre que nous faisons nous aussi partis du regne animal et que nous sommes censes etre « plus evolues », cette evolution ne devrait pas etre utilise pour assouvir d’autres animaux qui ont autant droit de vivre que nous !

Si je vais au Quebec, c’est pour retrouver ces terres non « conquises » ou l’animal est encore « presque » libre , il ne s’agit pas de donner de lecons mais des reflexions sont parfois necessaires dans la vie, par exemple je reconnais qu’il serait vraiment appreciable qu’en France, les maitres ramassent les crottes de leurs chiens….

Bref, en attendant de pouvoir acheter une maison isolee en foret, il me faudra trouver et convaincre un proprietaire d’une part que mon chien n’abimera rien et que d’autre part il fait partie de MA famille : je releve le defi car il y a des gens biens partout ! :thumbsup:

ah ok, t’avais pas spécifié que tu parlais dans les forêts ou des sentiers et comme tu parlais de piste cyclable et de gens, j’en ai déduit que tu parlais de la ville.
désolé

———

De caroline77

t’as pas dû lire le message de goldenbear alors :biggrin2:

Je n’ai jamais dit que les chiens devaient se promener sans laisse en ville :blink2: , par contre quand je vais me balader en foret ou sur des sentiers au bord de rivieres effectivement mon chien n’est pas en laisse mais au fait, j’y pense les laisses pour les enfants, ca a ete invente par les ricains, non ?….maintenant je comprends pourquoi :Crylol:

Il ne s’agit ni de mener une gueguerre ni de choc des cultures, il ne s’agit pas de savoir quel est la place de l’animal dans nos vies mais beaucoup plus simplement d’admettre que nous faisons nous aussi partis du regne animal et que nous sommes censes etre « plus evolues », cette evolution ne devrait pas etre utilise pour assouvir d’autres animaux …

Asservir, je pense ? ^^

Ce qui me gène, c’est plus de brimer gratuitement les animaux en leur coupant des parties du corps, tout ça pour une raison d’esthétique des parquets, aux yeux de l’humain. Idem de les foutre en cage quasi en permanence, en prétextant que ça ne derange pas les animaux. Hypocrisie de l’humain qui s’inflige une pseudo bonne conscience de ces sales pratiques, pour réussir à bien dormir la nuit. Sur quoi se basent- ils ? Sur que dalle, un animal n’étant pas doué de la parole pour qu’on puisse l’interroger sur le sujet.

Une bête (tout comme la bête humaine, d’ailleurs, hein) n’est PAS heureux en cage. C’est vraiment de l’égoïsme incroyable de prendre une bête, pour la flanquer dans une cage au final.

———

De mckenzie

Un voisin n’utilisera jamais sa tondeuse à gazon à longueur de journée et à tous les jours alors qu’un chien peut japper à longueur de journée et à tous les jours et nuire à la tranquilité du voisinage donc ta comparaison est totalement ridicule et inepte. Peut-être qu’en France nuire à tranquilité du voisinage avec un chien qui jappe à longueur de journée est considéré comme acceptable, en Amérique du Nord, c’est considéré comme inapproprié, impoli et inacceptable.

———

De nafnaf80

Non la tolérance des voisins ici est bien moindre vis à vis des chiens. 2-3 jappements (on s’entend je dis pas qu’une journée entière ça ne me gonflerais pas à la longue..) et tu vois un voisin débarquer qui vient te dire que ton chien commence à déranger, alors que ton toutou vient tout juste d’arriver dans ce pays où il a zéro repère.
Et comme le dit Caroline, que penser de ceux qui tondent à 9 ou 10h du soir ou taille leur haie (ce qui va durer un bon 2-3h en non stop) dimanche compris ? Et puis comme j’ai pas mal de voisins autour de chez moi, ils se relaient au niveau bruit, chacun son tour donc on en a finalement tous les jours et le pic est le week-end bien entendu. J’ai même vu une voisine allait gronder 3 enfants qui jouaient dans la rue avec des petits camions car ils s’amusaient et surtout riaient trop fort
Mais bon, moi je suis un peu plus tolérante et compréhensive sans doute. Le bruit y’en a partout et si t’aimes pas avoir des voisins qui auront sans doute des enfants, un chien et du gazon à tondre, et bien tu t’en va au fond d’une forêt . Quoique y’a des loups qui hurlent dans les forêts :biggrin2: . On peut finalement pas avoir la paix nulle part…

———

De goldenbear

Si si, on peut avoir la paix quelquepart: au cimetierre !! :Crylol:

———

De Automne

vous pouvez m’expliquer pourquoi c’est si ‘ terrible’ de faire dégriffer un chat? parce que j’ai jamais eu de chats et je comprends pas trop..
les griffes, c’est pas l’équivalent des ongles chez l’humain?
je peux comprendre qu’un chat qui va dehors ai besoin de ses griffes, pour grimper aux arbres et chasser, mais un chat d’appartement?

moi ça me choque plus les colliers anti-jappements , c,est comme si on nous enlevais la parole chez l,humain et qu’on peut plus s’exprimer.

———

De claire682

Ce n’est pas si simple que ça … Car la griffe fait partie intégrante de la 3ème phalange du chat. Je ne savais même pas que ce genre de mutilation pouvait être possible.
Regardes ce lien (un peu Pro-Animaux quand même) pour mieux comprendre : http://aequoanimo.com/degriffage.html ou alors celui-là http://www.veterinet.net/sante/nouvelle.asp?categ=4.2&no=395

———

De Automne

ouai :crying:
je pense que les gens savent pas.. comme moi, ils se disent que c’est juste des ‘ongles’ et les vétérinaires doivent pas essayer de dissuader les gens..
parce que n’importe quel amoureux des animaux au courant de ça, ne le ferais pas.

———

De javounette

On se pose la même question avec notre golden retriever. La location d’une maison qui accepte les chiens s’avère très compliquée voir impossible. Notre chienne va donc très certainement rester en France chez mes parents jusqu’à l’achat d’une maison. Je pense que c’est la meilleure solution.

———

De Cherrybee

Tout simplement parce qu’un dégriffage n’est pas simplement couper les ongles au chat. C’est carrément une amputation de la dernière phalange. Autant imaginer qu’on nous coupe toutes

Vos recherches:

  • j\ai payé 5000 euros pour transporter mon chien au canada
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada