2ème partie du stage d'actualisation d'infirmière … | S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

2ème partie du stage d'actualisation d'infirmière …

De Eznoldie

… Et bilan des 4 mois.

 

Et oui parce qu’aujourd’hui, jour pour jour, ca fait 4 mois que nous avons posé nos valises sur le sol Canadien ! Que le temps passe vite, trop vite …

Je voulais de ce fait parler de la 2ème partie du stage d’actualisation pour les infirmières ainsi que faire un petit bilan rapide des 4 mois passés ici.

 

Le stage d’actualisation :

 

Alors pour ma part, j’ai terminé mon jumelage (donc la première partie du stage) au bout de 30 quarts. Tout s’est merveilleusement bien passé, ma jumelle était parfaite, très pédagogue et à l’écoute. L’équipe a été tout aussi géniale.

Puis après les 30 quarts (ou 40 ca dépendra des personnes hein) on est supposé se retrouvé autonome, à prendre en charge une équipe comme si nous faisions parti du département (ce qui est le cas, on en fait partie et nos horaires sont déterminés par le chef d’unité). Normalement, je dis bien normalement, on ne devrait travailler en dyade qu’avec notre jumelle, et ne pas être avec une infirmière auxiliaire (autant que possible, mais ce n’est pas toujours évident de pouvoir le faire) pour que l’on puisse continuer à être évalué (pour le bilan de la 2ème partie du stage). Mais il se peut aussi que le département où vous êtes n’ait pas forcément besoin de vous (en partie si vous tombés dans la période des CEPI) et que du coup vous vous retrouviez en surplus et donc encore jumelé. Personnellement j’ai eu assez de chance, j’ai rarement été en surplus … Ce qui fait que j’ai pu progressé et devenir de plus en plus autonome, au point de me sentir bien où je suis et plutôt l’aise. On sent qu’on nous fait confiance et que personne ne se méfie de nous ou ne remet en doute nos compétences. La mentalité est très différente de celle en France. En France je n’ai jamais été félicitée pour mon travail, ici, dès les premiers jours d’autonomie, l’assistante chef ne s’est pas gênée pour me dire que je m’en étais très bien sortie malgré la charge de travail, et honnêtement, ca fait du bien à l’égo et au moral … On se dit que peut être, on n’est pas si nulle !

En gros dans cette seconde partie du stage vous devez être autonome mais vous pourrez également vous retrouver en trop et donc poursuivre le jumelage (mais ce n’est pas sensé pénaliser pour l’évaluation finale hein, et ca ne retarde en rien la fin du stage). Je devrais finir le 12 juillet, si je ne prends pas de jours d’ici là (parce que oui, ce qui est bien, du moins là où je suis, c’est que l’on peut s’arranger pour prendre des jours sans soldes bien sûr, sans être mal vue … ca ne dérange personne, puis c’est nous qui sommes pénalisés au fond, parce que non payés et la fin du stage repoussée. En fait, on peut gérer le stage comme on veut, le tout c’est de finir avant la fin du permis temporaire, soit dans les 6 mois, pour le reste, c’est vous qui décidez).

Malheureusement, la suite (post stage) reste un peu floue … On terminera hors affichage de postes, en plein pendant les vacances (que ce soit des administrations dans l’hôpital et pour l’OIIQ), ce qui fait que nous n’aurons probablement pas notre permis juste après la fin du stage et donc, impossible d’appliquer sur un poste, même de fin de liste (mais on peut en réserver un si on le souhaite). Donc ce qui s’offre à nous (mais ca on en sera certains à 100% quand on y sera …), c’est soit de rester dans le département où nous sommes déjà (mais qui n’a pas forcément de besoin), soit d’aller remplacer ailleurs … En tout cas, une chose est sûre, ils sont obligés de donner un poste et de nous faire travailler (pas d’inquiétude de ce côté là). Je vous ferais un retour d’expérience une fois le stage terminée pour clore mon explication sur le déroulement de celui ci  et pour que vous en sachiez le plus possible avant de venir.

Par contre là où je suis un peu déçue, c’est qu’il y a très très peu de postes à temps complets … Donc on n’a pas le choix, on va sûrement devoir choisir un poste à temps partiel (un 8 comme ils disent ici), que l’on pourra complété avec 2 jours d’auto-gestion (mais on perds pas mal d’avantages … genre les fériés payés et les jours de maladies en plus …). Ca quand on signe c’est vrai qu’on ne nous le dit pas, surtout que dans le contrat c’est bien écrit « temps complets » … Mais bon, on fait avec, on espère juste pouvoir avoir un temps complet très rapidement !

 

Bilan de la vie ici (en général) :

 

Ces 4 mois sont passés à une vitesse phénoménale. On a pu connaître notre premier hiver ici (même si c’était la fin, mais cette année il a duré drôlement longtemps hein), et ensuite les beaux jours (youpi !!). Au niveau des activités, il est vrai que le travail prend énormément de temps, et les horaires ne sont pas vraiment aménagés pour nous laisser du temps, heureusement, ils sont assez flexibles et j’ai pu prendre quelques jours de congés pour pouvoir faire quelques trucs avec mon Chum … Mais nous sommes restés pour le moment à Québec. Ce n’est pas bien grave au fond, puisqu’il y a déjà pas mal de choses à faire ici ! (on espère quand même pouvoir bouger un peu d’ici quelques mois). On essaye, on découvre plein de choses, c’est un émerveillement constant et jusqu’à présent nous avons été très peu déçus. On trouve vraiment la vie belle ici, on s’y plait et on s’y sent bien. Nous ne savons pas encore ce que nous ferons dans 2 ans, à la fin de notre PTT, mais pour le moment on se laisse vivre. Tout va bien, je ne vais pas trop m’étaler là dessus non plus. La vie ici est chouette, on a eu très peu de coup de mou ou de blues. J’espère que ca durera ainsi encore un moment. Je conserve également mon positionnement sur le fait que les gens ici sont très accueillants et gentils avec nous, très aidants. J’aimerais pouvoir trouver des choses négatives à dire, mais je n’en vois pas pour le moment. Un jour peut être que je reviendrais avec un post à ce sujet 🙂

 

 

Je vois déjà venir certaines personnes qui ne vont pas se gêner de dire « oui mais 4 mois c’est peu pour faire un bilan, la vie n’est pas si rose, tout n’est pas si beau, blablabla » … Je vous répondrais que chacun vit son immigration comme il veut … si vous vous avez décidé de vous plaindre ou de voir le mal partout alors c’est votre problème. Mais moi j’ai décidé de voir mon immigration de la façon la plus positive du monde, en me disant que c’était MON choix de venir ici et donc que je n’avais pas à la subir mais à la vivre tout simplement, en voyant les bons côtés et en allant de l’avant si des obstacles se dressaient sur mon chemin. C’est sûr que pour certains c’est moins facile, la chance n’est pas forcément au rendez-vous et ils vont de malheurs en malheurs, je ne parle bien sûr pas pour eux, malheureusement, ca n’est pas leur faute. Mais je parle de ceux qui se plaignent constamment, et qui viennent à chaque fois mettre des commentaires négatifs sur chaque poste … En dénigrant un peu plus leur pays d’accueil. Bref …

 

Elodie

———
De LetiKev
Le point négatif c’est qu’on vous voit pas assez!
En septembre maximum on passe vous voir 🙂

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De Eznoldie

Je pensais à la même chose ce matin … Lol. On va essayer de venir à Montréal nous aussi quand on aura la même fin de semaine !

———
De poupoulette
Merci pour ce nouveau message plein de promesses pour la suite. N’hésitez à nous raconter encore et encore. Surtout quand vous aurez votre premier poste et comment ça se passe pour compléter un temps partiel pour avoir un temps plein. Dans quel service travaillez vous actuellement?
Bonne continuation
———
De poupoulette
Pardon, je viens de relire votre premier message, donc maintenant je sais dans quel secteur vous travaillez. J’aurais du le relire avant… 😉 a bientôt
———
De Vitalie

J’ai une situation un peu particulière…Quand je commencerai mon stage d’adaptation au Québec (en novembre), cela fera 5 mois que je n’aurais pas travaillé en tant qu’infirmière. Pensez-vous que se sera un gros handicap pour réussir le stage ?

Ca m’inquiète un peu, je n’ai que 4 mois d’expérience en chirurgie et 4 autres mois en salle de réveil.

———
De Regression

Tu dois travailler pour quel établissement ?

———
De Vitalie

L’hôpital Anna Laberge du CSSS Jardins Roussillon à Chateauguay

———
De Regression

Bien sûr que ce ne sera pas un avantage, mais ça peut parfaitement bien se passer même avec peu d’expérience. Ca dépend de ta personnalité et sur qui tu tombes. On a des exemples qui venaient de psy, du libéral, et même celle qui a son blog sur le site, qui est puer et qui n’avait fait que des années d’extra-hospitalier dernièrement. Elle a été travailler pour le plus grand hôpital pédiatrique du Québec, qui n’a quasi que des pathologies aiguës, et ça s’est super bien passé. Tente et donne le meilleur de toi-même, essaye d’oublier tes peurs même si c’est normal.

———
De Eznoldie

J’ai moi-même été dans ta situation puisqu’avant de commencer à Québec je n’ai pas bossé pendant plus de 6 mois et j’avais tout juste un an d’expérience. Rien n’est impossible quand on s’en donne les moyens. Tout dépendra aussi de ta capacité d’adaptation, parce que tu pourrais avoir 10 ans d’expérience que ca pourrait mal se passer aussi. Ta réussite ne dépendra en partie que de toi et un peu aussi de la personne qui te jumelleras (et surtout si ca ne se passe pas bien n’hésite pas à demander de changer, ca serait dommage de louper ton stage à cause d’une tiers personne :)).

Bonne chance en tout cas, pour ma part mon stage et terminé, il s’est très bien passé, j’attends maintenant mes papiers de l’Ordre.

———
De Vitalie

Merci pour vos réponses 🙂 Elles m’ont rassurées. Je vais faire de mon mieux et en attendant, je révise et prends un peu d’avance en lecture 😉

———

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada