Elle est étonnante la vie non? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Elle est étonnante la vie non?

Elle est étonnante la vie non?

De Verozen

Je n’aurais jamais pensé que ma vie aurait été aussi mouvementée et je m’en réjouis maintenant.

Je m’appelle Véronique, j’ai quitté la France en août 1994 avec mon mari et mes 2 enfants alors âgés de 5 et 7 ans. Tout allait bien jusqu’à l’année de tous les changements…Divorce, puis perte d’emploi, vente de la maison, j’ai connu pas mal de désespoir, j’étais un peu perdue et pour couronner le tout, lorsque j’avais retrouvé enfin une job, j’étais tombée sur une boss xénophobe qui m’a sapée le moral. Je ne me sentais plus aussi forte qu’avant, autant dans ma vie personnelle et professionnelle.

2003 J’ai rencontré mon nouveau chum au Québec, on a vécu 2 ans là bas et j’ai eu, j’ai ressenti un manque de ma famille. Je sentais que ma mère vieillissante avait besoin de moi, que les enfants de mon frère grandiraient sans moi.et une petite fille venait de naître du côté de ma belle famille. Nous décidons donc de rentrer. Mes enfants sont adolescents, un peu indépendants ces derniers temps comme s’ils se détachaient, le cordon était entrain de se rompre, j’acceptais aussi le fait qu’ils prennent leur envol.

2006 Mon fils nous a suivi en France où il vit encore mais ma fille a décidé de rester. Elle m’avait dit qu’elle réfléchissait, qu’elle finissait son année scolaire et qu’elle reviendrait ….peut-être. Elle m’a écrit un courriel 2 mois après mon retour, m’expliquant son vœu de rester… Ce fut tout un choc pour moi. Nous sommes fusionnelles. Je l’ai comprise car laisser ses amis lorsqu’on est ado est très difficile.

Mon retour en France ne fut pas facile, tout allait trop vite pour moi, tout était étroit, je ne me sentais plus française, je n’étais plus chez moi.11 années de Québec m’avaient transformée !
Je me rends compte alors qu’il me faudra faire beaucoup d’efforts pour m’intégrer dans mon propre pays et ce ne sera pas facile. Beaucoup de choses me dérangent :
les coups de klaxons
les magasins, banques, poste qui ferment pendant midi ce qui fait qu’on est toujours entrain de courir avant que ça ferme.
les gens qui crient (hurlent) après leurs enfants
l’administration lourde
les clôtures, les volets
le jour qui se lève tard en hiver
la neige me manque à Noël !
L’Halloween aussi me manque
etc. etc.
Bien sûr avant de partir j’acceptais ce style de vie à la Française puisque je ne connaissais rien d’autre. Mais j’ai du changer. Je me trouve même différente de ma famille. Elle est toujours restée dans le village natale et n’a jamais connu autre chose que ses frontières campagnardes. Je vois mes frères équipés d’œillères, fermés… Je suis déçue…

Je trouve divers petits boulots en intérim, très durs physiquement. en parallèle, je suis artiste peintre, Je crée ma petite entreprise de peinture décorative sur bois , je fais des expositions, je décide de restaurer des meubles bref, je tente de faire ma place.

Le Québec me manque, grave comme disent les d’jeunes ! Ma fille mes amies, mes habitudes de vie. Je ne me sens pas bien ici, je lutte mais rien ne marche comme j’aimerais et c’est normal, je ne peux changer le rythme de vie d’ici voyons ! Serait-ce moi qui ne suis pas à la bonne place ?
Je prends une bouffée d’air en partant un mois en mars 2009 au Québec, retrouver fille, amis, rythme hmmm que du bonheur!Je rentre reboostée, ça m’a fait du bien mais je décide de continuer en France. Je me dis qu’un billet d’avion peut me combler et ça me semble plus facile que de tout plaquer pour retourner. En France, j’aime les paysages, les randos qu’on fait à vélo, à pieds en montagne, la mer toute proche, la bonne bouffe qu’on trouve à proximité, les 5 semaines de congés etc. etc. Puis une bad luck nous tombe sur le coin du nez en mai 2009 : cancer du sein. Traitement pendant 1 an et demi, conséquence :fermeture de ma petite entreprise…Décidément, j’ai beau vouloir avancer, ça veut pas. Après de longues heures de réflexion pendant ma convalescence, je change de métier et deviens sophrologue. J’apprends le lâcher prise, la confiance en soi, j’apprends à comprendre mes besoins . J’ouvre donc un cabinet de sophrologie en 2012, ça marche tranquillement, il faut du temps pour avoir des clients et se faire connaître. Mais fin août 2012 autre changement de situation à l’horizon. Mon chum perd son emploi!!et paf, pas de bol ! Il cherche donc des entreprises via internet et est appelé par une compagnie de Montréal !! c’est un signe, c’est pas possible ! Il semblerait qu’il y ait pas mal de job fortes intéressantes pour lui en plus !! Alors on ne se pose plus de questions on rentre au Québec !!
nous avons entamé une démarche de parrainage le mois dernier, on se croise les doigts !
J’ai voulu faire ce bilan pour donner du courage à ceux qui baisseraient les bras pour changer de vie, apporter du meilleur à leur âme.
Il faut faire ce qu’on désire, vivre ses rêves, foncer, entreprendre, ne pas avoir peur car la vie ne tient qu’à un fil ! J’aime d’ailleurs cette phrase :
je suis heureuse parce que je suis en santé et je suis en santé parce que je suis heureuse.

Quand ça ne va pas et qu’on lutte, un jour le corps décide de vous montrer que quelque chose cloche dans votre façon de vivre.
Maintenant en rémission, je suis prête à partir, si je m’écoutais mes boites seraient déjà faites mais je ne peux brûler d’étapes. Et vous savez quoi ? Depuis que je sais que je vais rentrer au Québec, je me sens légère.

Aussi, je ne critique pas les 2 pays, je sais ce que j’aime, ce que je n’aime pas, c’est personnel et propre à chacun.Je sais que le Québec ne m’offrira pas un système de santé à la hauteur de celui que j’utilise ici et bien je ferais avec, l’important pour moi est de retrouver mon essentiel: le Canada et ce/ceux qui va/vont avec.

Merci de m’avoir lu
Véro

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada