Candidats immigrants : CV anonyme français versus CV à la nord-américaine - Immigrer.com
samedi , 25 mai 2024
Accueil Pensée du jour Candidats immigrants : CV anonyme français versus CV à la nord-américaine
Pensée du jourPremier emploi, marché du travail

Candidats immigrants : CV anonyme français versus CV à la nord-américaine

0
0
(0)

Les Européens et nouveaux arrivants sont souvent surpris par les pratiques nord-américaines pour confectionner un CV. En effet, le curriculum vitae utilisé aux États-Unis et au Canada est sans photo, âge, sexe et statut matrimonial. L’adresse personnelle n’est pas non plus une nécessité. Le CV français contient ces éléments jugés confidentiels en terre américaine. Le gouvernement français étudie la possibilité de généraliser sur son territoire le CV inspiré des pays anglophones.

Ainsi, une étude française vient de se pencher sur l’impact de ce CV à l’américaine rebaptisé “anonyme” en France sur les personnes issues de l’immigration. L’analyse réalisée entre novembre 2009 et novembre 2010 démontre que ce CV anonyme pénaliserait les gens issus de l’immigration ou ceux vivant dans des quartiers difficiles. En effet, les candidats issus de l’immigration avec un CV typique à la française ont plus de chance de décrocher un entretien d’embauche dans une proportion de 1 sur 10, alors qu’avec un CV anonyme, l’écart s’accroît à 22. Les candidats non issus de l’immigration décrochent une entrevue dans une proportion de 1 sur 8 avec un CV français typique et 1 sur 6 avec le CV anonyme.

Ainsi les résultats de la recherche, même s’ils prouvent aussi que les recruteurs favoriseraient moins leurs semblables, sont qualifiés d’inattendu par les chercheurs du Centre de recherche en économie et statistiques (Crest). Une des hypothèses pour expliquer la mauvaise performance du CV anonyme serait le fait qu’il donne moins d’éléments d’explication en cas d’une présentation maladroite ou faute d’orthographe. Finalement, les recruteurs comprendraient moins le CV anonyme.

Vu d’ici, au Québec, il semble étonnant de se demande si un CV accompagné de détails personnels avantage ou non un chercheur d’emploi. La méthode de CV utilisée en Amérique du Nord est loin d’être parfaite et peut amener aussi de la discrimination dans le processus d’embauche, mais pour rien au monde nous laisserions tomber ce type de CV minimisant les infos privées car de nombreuses études tendent à démontrer que ces derniers favorisent une embauche moins arbitraire. Ainsi, les candidates s’en portent mieux, tout comme les candidats trop jeunes pour certaines responsabilités, comme les plus âgées qui pourraient passer à côté de promotion.

La méthodologie de l’étude pourrait aussi être la cause de ses résultats étonnants. Est-ce qu’on n’a jamais considéré que les recruteurs Français pourraient être plus réfractaires à un type de CV qu’ils connaissent moins, ils seraient plus perdus et moins en confiance. Ainsi cela pourrait expliquer aussi qu’ils sont plus exigeants lorsqu’ils recoivent ce type de CV anonyme et qu’ils accepteraient moins la moindre erreur.

Malheureusement, je ne pense pas qu’on peut véritablement expérimenter ce type de CV anonyme, si en même temps, les employeurs ont encore le choix de sélectionner des candidats avec la bonne vieille méthode. Les résultats risquent d’être biaisés par le fait qu’on compare deux types de CV qui ne sont pas du tout sur le même pied d’égalité dans la culture de travail française. Le recruteur favorisera toujours ce qu’il connaît mieux et surtout ce qu’il lui donne plus d’infos et qu’il a le choix. Le type de CV anonyme ou “à l’américaine” est finalement moins en faveur du recruteur, mais plutôt un bon coup de pouce à celui qui pourrait connaître la discrimination.

Pour en savoir plus sur cette étude française

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Salaire minimum au Québec en 2024 : ce que vous devez savoir

4 (2) Depuis 2004, le 1er mai, qui marque la Journée internationale...

Le Québec est le 11e au monde pour le salaire minimum

0 (0) Comme tous les 1er mai, le salaire minimal du Québec...

Les 100 emplois les mieux payés au Québec en 2024

4.2 (25) En 2024, le marché du travail québécois se caractérise par...

Les 300 meilleurs employeurs au Canada 2024

0 (0) Dans la quête d’emploi au Canada, les attentes des candidats...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com