Bonne année ! Bonjour tout le... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Bonne année ! Bonjour tout le…

Bonne année ! Bonjour tout le…

Bonne année !

Bonjour tout le monde et bonne année par ce merveilleux temps hivernal qui réveille!
Et mon père qui était tout content de me dire qu’il y avait de la neige en France et qu’il faisait -10°C. Pff…. ridicule! 😉 Ici il fait -20°C et on n’arrête pas de vivre par ce qu’il y a 1 cm de neige sur le sol, le taquinais-je!

Même si tout le monde s’en plaint, moi je suis ici pour l’hiver. L’air super vif qui gèle la buée sur les lunettes et les poils du nez, c’est inimitable! Ça me fait penser au film ” The Ice Storm ” où le personnage d’Elijah Wood est fasciné par le phénomène de la pluie verglaçante, car il estime que techniquement ça équivaut à une pureté absolue. Loin d’en avoir connue autant qu’il y a 5 ans, on en a un peu eu quand même cette année. C’est incroyable! La pluie se change en glace en tombant. C’est pas un peu de verglas sur les routes! Non c’est carrément une couche de pluie gelée qui se forme sur tout. Plus question de marcher dehors sans faire Bambi sur la glace. C’est hallucinant!

Mais je trouve quand même qu’il n’y a vraiment pas assez de neige encore cette année. C’est vraiment pas de chance.

Mais reparlons du retour en France. Puisqu’une future petite immigrante me demandait si ce n’était pas trop dur à chaque fois.
Disons que si l’on considère que vous êtes ici de votre plein grès et pour d’autres raisons que simplement trouver du travail, il faut garder en tête que psychologiquement vous avez décidé de vous établir ici, et même si le retour en France peut être difficile, la perspective de finalement revenir au Québec aide à tenir. Et puis personnellement j’ai développé une espèce d’instinct de survie qui fait que je me détache vite des choses qui font mal. Si je commence à me languir de ma famille, je me force à penser à autre chose puisque vivre loin est mon choix. Mais ne nous leurrons pas, même si on en est très heureux, le blues de la famille et du passé pointe parfois son nez. Même après plus de 4 ans d’expatriation, les au-revoir sont parfois difficiles. C’est surtout dur par rapport aux grands-parents, qui ne pouvant pas forcément venir nous rendre visite, ont l’impression de nous perdre un peu.

Ce sentiment souvent inavoué de la part des parents surtout n’est d’ailleurs pas trop éloigné d’un reproche plus ou moins dissimulé que l’on ressent tous un moment ou à un autre. Même s’ils nous disent que l’important c’est que notre nouvelle vie nous apporte le bonheur, les parents ne comprendront jamais totalement comment on peut décider d’aller vivre loin d’eux, et ils nous trouveront quelque part toujours un peu égoïste et sans cœur de le faire. Certains parents le cachent, d’autres s’en servent comme pression affective et c’est ça qui est le plus dur, à mon goût, dans l’émigration. Mais le plus souvent, la famille est juste très contente de nous revoir et veut en profiter au maximum, et puis c’est pas le bout du monde non plus. Moi je leur dis qu’à choisir, il vaut sans doute mieux me savoir heureuse loin que de m’avoir sous la main, morose et frustrée.

FrenchPeg
Cette Française originaire du Mans est arrivée au Québec en bateau en 2001. Elle a participé activement aux blogs du forum au début des années 2000. Peggy a toujours continué de travailler en traduction au Québec. Elle a pris racine à Montréal et a fait un bilan en 2017 de son immigration dans la Belle Province. https://www.immigrer.com/equipe-chroniqueurs-frenchpeg/
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada