Arriver au Québec en pleine pandémie

Bonjour ou bonsoir, c’est selon vous !

Je suis arrivée hier soir dans la ville de Saint Hyacinthe, à environ 1h de Montréal, après plus d’un an de démarches laborieuses (qui ne les connait pas ici ?), de dates repoussées par la Covid etc. Je ne devais partir que dans 2 semaines mais à cause de la menace imminente d’un nouveau confinement en France, j’ai décidé d’avancer mon vol pour partir dès que possible. Ce qui fait que je me retrouve ici, seule, sans connaitre personne, enfermée pendant 2 semaines et ne commençant pas les cours à l’EPSH avant le 10 mars… Inutile de dire, quand la réalité m’a rattrapée hier soir, c’était dur. TRES DUR. Et pas bien mieux aujourd’hui, malgré que j’ai commencé à défaire mes valises et prendre mes marques dans mon nouveau condo. 

J’ai déjà eu une expérience de vie à l’étranger, j’ai fait un an comme au pair en Angleterre, mais je ne sais pas si c’est la proximité avec la France ou le fait d’être dans une famille, même si ce n’est pas la mienne, mais ça m’avait paru beaucoup moins difficile à l’époque.

Ajoutons à cela plusieurs déconvenues qui peuvent paraitre mineures mais pas pour moi, loin de ma famille, naturellement très anxieuse et avec seulement 5h de sommeil derrière moi en 48h.

Donc je broie du noir depuis 24h non stop, et évidement je remets en question tous mes choix jusqu’ici : suis-je vraiment faîte pour l’immigration ? Est-ce que je vais tenir 18 mois ici ? Est-ce que je devrais pas plutôt être réaliste et rentrer ? je suis dans une petite ville, est-ce que c’est pas une erreur ?

Toute l’excitation d’un tel projet qui m’habitait il y a juste quelques semaines est totalement retombée, et impossible de voir pour l’instant sur le long terme, je reste bloquée sur les points tristes et négatifs… Ma famille me soutien et essaie de me remonter le moral, en insistant sur l’aspect nouveauté et inconnu donc c’est normal d’avoir peur, mais c’est au delà de la peur : je suis tétanisée et je n’arrive pas à relativiser malgré leurs encouragements. J’ai juste envie de rentrer chez moi, de voir mes proches et mon chien, honteuse d’échouer mais incapable d’en faire plus.

Voilà, poste bien morose mais il fallait que je le mette par écrit quand même, je ne suis peut-être pas la seule dans cette situation, maintenant ou à un autre moment !

R.

Bilan de Romea dans le forum de discussions

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Salut Roméa !

    Bien moi pour être un Québécois ,je te conseillerais Trois-Rivières, ville portuaire au centre du Québec qui bouge beaucoup pendant la saison d’été et ou le coût pour y vivre est très abordable.

    Je te souhaite la bienvenue au Québec malgré la tabarn… de fausse pandémie .

  • Salut Romea,
    Tout d’abord je te souhaite la bienvenue au Canada ensuite voyager, c’est s’informer découvrir le monde sortir de son petit coin de confort, toute expérience est bonne à vivre au Canada ou ailleurs dans le monde comme on dit sortir ailleurs c’est grandir se nourrir de toutes les cultures du monde rencontrer des gens merveilleux des paysage fascinant des conditions de vie vraiment diversifiés différentes, belles, dure parfois mais plein de bonheur aussi , de joie de peine tout simplement c’est la vie que ce soit ici ou sur une autre planète dans un autre bled c’est juste une expérience.
    Je suis arrivée ici à Montréal il y a 6 ans seule et je suis tout de suite tombée amoureuse du Québec de Montréal des beaux paysages, même si je viens d’une des plus belle région de la méditerranée ou la montagne se baigne dans la mer bleu, j’adore les hivers d’ici… j’adores la neige blanche, faire de la raquette du ski de fond, l’ambiance des cabanes à sucre, et les belles randonnées d’été et d’automne bien colorées, les chaleureux festivals et festivités…Montréal bouillons d’amour de chaleurs humaine et de diversité….
    Chacun a son expérience sa propre expérience il appartient à nous de faire ce que l’on veut et de créer notre propre réalité, je t’encourage à penser positivement et te dire la chance que tu as de découvrir autre chose que la France et l’Europe.
    Au plaisir de trinquer après la pandémie.

    « N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît. » Henry de Monfreid.
    Ève.

  • Le Québec est de loin l’endroit le plus idéalisé du monde. J’ai passé 8 ans à Montréal et pour rien au monde je ne retournerais y vivre. À l’époque, ce sont mes parents qui y avaient immigré et moi avec mais j’avoue ne pas du tout comprendre cette espèce de ruée vers l’Ouest, surtout venant d’un pays aussi beau que la France

  • Quelle idée aussi de choisir St Hyacinthe !! J’ai vécue 9 ans au Québec et ya des endroits où ne vraiment pas aller vivre. 1h de Montréal ? Je dirais 1h30 aller sans bouchon ni pont fermé et il reste le retour…. J’ai vécue un an à St Hyacinthe l’horreur… Ensuite ville de Québec bien plus agréable. Et la concernant le Québec et le Canada vous allez aller de « surprises en surprises » pas tjrs cool. C’est la vie la bas. De très bons côtés dependement de où vous vivez et des bizarre de façon de penser et de vivre…. Non ce ne sont pas des français mais des francophones. Il faut s’adapter mais pas facile pour tout.

    • Huuum, c’est sûr que juste à voir votre façon de raisonner, ça a dû être difficile pour vous. Pour ma part j’ai vécu à St-Hyacinthe pendant 3 ans après être arrivé de France, j’ai voyagé chaque jour jusqu’à Montréal pour le travail, ça me prenait 50min-1h. Est-ce la meilleure ville au Québec: probablement pas. Par contre avec un minimum d’ouverture, ce dont vous ne semblez pas faire preuve, on apprend à apprécier la ville et les gens. Dire que les façons de penser sont  »bizarre » ne font que confirmer votre étroitesse d’esprit et sont une insulte aux gens qui prennent la peine de vous accueillir. Du vent SVP!

  • Bonjour, les témoignages que je viens de lire me font froid dans le dos. Vouloir immigrer quelquepart pour une durée limitée ou pour construire un avenir ne transparait pas. le Canada a besoin de personnes volontaires et voulant s’intégrer. Il est vrai que les démarches sont fastidieuses, longues et décourageantes parfois. les décisions semblent injustes. ce n’est pas comme en europe ou l’aide est prioritaire devant le vouloir s’intégrer. Arriver en pays conquis ou tout est dû est impossible et ceux qui échouent ne doivent s’en prendre qu’à eux. Le Québec n’est pas le Canada et partout il y a qulquechose à faire. les Canadiens sont un peu las du comportement de certains et je les comprends. j’en ai croisé beaucoup qui n’ont rien à faire ici et qui ont eu les entrées facilement ??? Tout vendre et construire autre chose je l’ai fait, c’est dur mais quand vous ne demandez rien les gens viennent à vous. C’est juste mon avis.

  • Bonjoir Roméa,

    Je comprenda ta situation. Je siis arrivée conme toi il y a presque 13 ans au Québec, seule , sans aucune connaisance et dans un apart hotel le temps de me trouver un logement et un travail car je suis arrivée avec un PVT. C’est destabilisant au début, on n’a plus ses repères mais avec le temps on prend de nouveau repère, on se fait des amis. Pour ma part, je ne retournerai pas en France, je suis maintenant mariée à un québécois et nous avons un enfant. J’aime ma vie ici au Québec. Il faut se laisser le temps d’apprendre à connaître ce pays et lea québécois. Après tu seras la seule à savoir si tu te sens suffisamment bien piur y rester ou non mais il fait se laisser du temps et ne pas comparer avec la France piur mieux s’intégrer,. C’est un nouveau chapitre de ta vie que tu écris et qui sait ce sera peut être un des plus beaux chapitres de ta vie. Carpe Diem.

    • J’apprécie votre façon de parler à Romea qui est mal.
      C’est bien ,car positif.
      Elle mérite des encouragements et non des critiques et des jugements
      Courage ,allez vers les autres et vous allez découvrir des gens accueillants et fiers de vous faire partager leur univers.
      Le 2 mars prochain ,il y aura 10 ans , je quittais Beziers pour m’installer à St Sauveur ,Laurentides, et je ne le regrette pas !
      Si cela peut vous réconforter voici mon telephone 450 744 15 13..
      Je serai heureuse de vous parler .
      Peut être ,à bientôt. Vous n’êtes qu’au tout début d’une belle aventure! Croyez en vous et faites confiance à la vie!?

  • Bonjour. Romea. Je suis. Un ancienne. Immigrante. Qu’arrivée. Ici. Au. Québec

    Juste. Pour. T’encourager. Je suis arrivé. Ici. Seule. Sans. Connais. A personne. Sans. Une. Adresse Sans. Personne. À l’aéroport. Que. M’attends ,
    J’avait. Dans mes poches. Miserables. 27 dollars canadiens. Et de plus. Enceinte de 7 1/2. d’un. Bébé. Que voulait. Vernir au monde. Ici au. Québec. Dans. N’importe. Quel. Moment. Car la peine. D’avoir. Laissée. En arrière. Ma patrie. Pour. Venir. À chercher un. Future. Pour l’avenir. De mes enfant. , jetait. Bouleversée. Et triste. Long temps avant. De ma rendir compte. Que. J’avait commis. Un. Erreur. Car. Je pourrait. Avoir. Été. Décidément mieux de partir. À la France. Depuis. Le Chili. , mon pays. D’origine.
    Alors. Si. J’aurez. Choisir . la France. je serait. Aujourd’hui. Une femme. Heureuse de vivre. La bas. Car. La France. Et voisine. Des autres. Pays. Tous. Si. Proches. Et. J’Aurez
    Eux. Plusieurs. Choix. Pour ma. Décider où. Viendrait. Au monde. Ma fille. Et. Aussi. Ma. Fille. Que. Restée avec. Son. Frère. Au. Chili. , pensée. Que. Je n’ai. Pas. Pris la bonne place. Pour. Me. Séparée. De ma chérie Manan mes. Enfant. Que Jaimes. Tant.
    Et. Que. Je l’avait. Manquée. Beaucoup !!
    Alors. Je suis. Aujourd’hui. Persuadé. Que je commis. Un erreur.
    Car. Dans. L’Europe. Je serez. Aujourd’hui. Loin. Bien. Plus. Heureuse. Que. Ici. Où. Je doit rester. Enfermée. 6 mois. Pendant. Le. Glacial. Hiver. En plus. Je développé. Un maladie. Lié. Au. Froide. Invalidante,
    La manque. Du soleil. Et lumière détruit. Mon système. Au niveau. Des. Cartilages. Nerfs. Et aussi. Óseos. Alors. Aujourd’hui. Ma santé. C’est. Mon. Mayor problème. Et. Je peurs. Par. Mon. Avenir. Ici. Seule. Vieille. Et malade. Comment. Je le suis
    Ici l’enfant. S’oublient de. Nous. Les. Parents. Car ils n’ont. Pas choix. Ont voient. Les. Petites. Enfants.presque. Jamais. Pendant l’hiver. , c’est. Triste.
    Je. Vous te dire., ROMEA , que. Tu. Devrait. En plus jamais. Avoir. Rentrée. À un ville. Trop loin de. Montréal, si tu veux. Vraiment. Avoir. Une belle expérience. , reviens. À Montréal. Car. La ville. Où t’es. Sa donne. Rien. À Montréal. T’auras. Beaucoup. Travail plaisant. Et. Aussi.
    La Organization. María Goretti. Or. Marie Goretti. À Montréal. Ça. Coût. Rien un logement près de métro. Et près. De. Tous les services .
    T’as une belle. Opportunité. Ici. Au Canada. Mais. C’est. Dur. ,
    Et pas. Facile. Car. T’es. Trop. Loin. De la. Metrópoli Montreal. Où. Ta vie. Seriez Très. Heureuse. Et. Tu seras. Seule. Jamais. Beaucoup places. Pour travailler. En plus .
    Bonne chance. Romea. Si tu veux. Me. Contacter. Écris moi. Sur Facebook. Valey Presley.
    Soit positive. Mais. Déménage. Le plutôt. Possible. À Montréal. Là-bas. Où t’es. N Ilya. Pas beaucoup. Chances. Que. Tu resteras. Longtemps car. La lointaine. Finirai par. Te. Faire. Prendre. La décision. De. Rentrer. Chez. Toi. À la France , mais. À Montréal. C’est. 1000%
    Différent. Alors. Déménage!!

  • Immigrer c est mourir un petit peu , je suis arrivé au Quebec en 1994 j ai rêvé d un monde idéal vendu ma maison en France mais très vite confronté a la dure réalité , cela a mis plusieurs année après avoir tout perdu . J ai pleuré ,nous avons beaucoup pleuré , car j avais entrainé toute ma famille ma femme et 3 enfants , et la publicité en France montrait que tout était facile au Québec pub mensongère .Je me suis jamais adapté mais je suis allé en France plusieurs fois pour m oxygéner. Mais je ne regrettes pas car cette expérience nous a fait grandir mais le temps a atténué nos regrets et content de la victoire d être passé a travers les obstacles .Très dure la différence de mentalité en Amérique du nord cet individualisme et cette d différence d approche et de communications .Mais la différence et le secret c est de ne pas comparer mais c était pas évident a l époque .Bon courage et le secret c est de garder l espoir et confiance que l on peux tout transformer n importe quelle situation par la détermination et courage jamais abandonner bonne chance .

      • Oui en 2002 j ai réalisé mon rêve en France ouvrir un restaurant en pleine campagne près de st Émilion , mais je suis revenu a cause de mes enfants et petits enfants en 2008 avec regrets , sinon le libre échange et la communication me manquera toujours .Je me suis même culpabilisé de ne pas vouloir m intégrer .Je pense que la culture Française ,plutôt l esprit Français n est pas exportable

        • Je pense qu’il faut une assimilation complète pour émigrer efficacement. J’ai aussi de la difficulté…

          J’ai peut être tort.

          Bonne continuation. Petite question indiscrète, tu te voir mourir où demain?

  • Les émigrés doivent apprendre sur l’histoire des canadiens français.
    Pendant la guerre, quand l’angleterre avec la france ont négociés une entente en laissant tombé les canadiens francais. Depuis ce temps les anglais ont tous fait pour nous assimiler. AU commencement on avait un surnom  »charrieur d’eau » qui veut dire peuple de seconde zone et pourtant le premier peuple arrivé au Québec. Moi qui suit Acadien du côté de ma mère. Les acadiens du Québec ont été exilés un peu partout en amérique du nord.

  • Bonjour Romea!

    Je m’appelle Bertrand et je suis né ici au Québec. J’ai visité 24 pays et j’ai eu des contacts avec différentes nationalités. Je suis marié ma compagne est Vietnamienne. Chaque pays est différent les gens pensent différmments. IL y a une expression que l’on dit au Québec; si tu vie a Rome alors fais comme les romains.Cela veut tout dire!

    Ce que les émigrés doivent comprendres, qu’ils soient de confession catholique, englicane, boudhiste, musulmane, témoin de jéhovah. S’il vie au Québec, qu’il fait comme les Québecois. Et le respect des hôtes est toujours le meilleur passeport pour communiquer les personnes qui immigrents au Québec.

  • Avec la COVID rien n’est facile pour tout le monde. Ensuite, beaucoup on ce sentiment en arrivant, mais beaucoup aussi ne veulent plus partir à la fin de leurs études.
    Patience et tout va rentrer dans l’ordre. Avec Internet la famille est tout proche.
    Bon séjour. Ça va bien aller

  • Bonjour ma belle
    Il y a 8 ans, j’ai fait la même expérience désagréable que toi
    J’étais à peine arrivée que je voulais rentrer. Je pleurais, j’allais pas bien.
    C’est normal!!!
    Le voyage, le stress, la préparation, ça épuise. Tu es en plein dedans.
    Mais tu vas t’accrocher à ton rêve et passer au travers de ce mauvais moment. Je n’en doute pas une seconde.
    Quand tu auras fini ta quarantaine, tu peux me contacter et on ira marcher ensemble. Tu vas voir, ça va bien aller et tu seras vite chez toi ici
    Prends soin de toi
    Xoxo

    • Oh viens marcher avec moi aussi ma douce Xoxo . je suis arrivée au Québec il y a deux mois , j’ai bien envie de rencontrer de chouettes personnes pleins d’empathie pour la Vie

  • Hello. Ca fait 17 ans que je suis rentree en France et je ne te cache pas que c est la pire chose que j ai fait ! Ma vie a Montreal était merveilleuse et je crois que j aurai réussi ma vie la bas. Sauf que, j ai eu la chance de voir mes parents vieillir et d etre près d eux jusqu’a leur dernier souffle et d etre sauvée par une grave maladie. Alors, penses à ce qui est bon toi. Tu as encore plein de jours à te consacrer à ton intégration. Tu n es pas arrivée a la bonne période avec cette pandémie, donc prends ton mal en patience. Moi j y ai laissé mes meilleurs amis, ma plus belle histoire d amour mais mon retour a été mon choix. Tout est une question d etre en accord avec soit. Bon courage !

  • Allo,

    Hiver + Petite Ville + Confinement + Solitude + Effet nouveauté….. L’hiver commence à partir dans un mois, le déconfinement imminent va agrandir la ville en flux, donc tu seras moins seule, et, le temps passant, moins « nouvelle ». Là, tu verras comme il fait beau vivre au Québec.

    Je suis là il y a juste 3 ans. Mais oui, la majorité d’entre nous se retrouve honnêment dans ce que tu as décrit. Au début. Puis après, on oublie peu à peu le home country.

  • Coucou, ça fait plus de 5 ans que je suis (avec mon mari et mon chien) installée a Sherbrooke nous avons obtenu la citoyenneté canadienne l’année dernière et même si je suis loin de ma mère (France) je suis bien contente de vivre la pandémie ici au Québec, et nous n’avons pas du tout l’intension de rentrer en France. Par conte en toute honnêteté la première année a vraiment été très difficile et nous avons penser abandonner et rentrer plusieurs fois, comme toi bcp de « petites contrariétés » qui font que tu remets tout en question et que tu penses t’être trompée. Je suis contente qu’on se soit accroché, ça en vaut la peine et on réalise avec le recul que ce qu’on prenait pour du racisme antifrançais n’en n’était pas forcément (en fait les québécois n’aiment pas grand monde hormis eux-mêmes LOL). Bref oui c’est dur mais je ne regrette rien, cela dit je n’étais pas seule et je ne suis pas très proche de ma famille restée en France. Écoute-toi, fais des listes pour/contre et la bonne décision sera celle que tu choisiras, on n’a tous une histoire différente, reculer ne signifie pas forcément échouer.

  • Bonjour Romea. Ca va faire 6 ans que je suis ici au Canada avec femme et enfants. On a quitté notre beau pays, nos familles respectives qui se trouvent à 20000 km d’ici. Nous n’avions que quelques connaissances en arrivant ici: 2 anciens camarades de classe, mais c’était juste pour le 1er mois qu’ils étaient disponibles pour nous, pour la suite on s’est vraiment débrouillés seuls mais ne t’inquiète pas (Inquiétez-vous pas comme le disent les québécois) et en plus les gens d’ici sont plus accueillants que les gens de France que ce soit dans les commerces que dans l’administration des arrondissements. Tu as de la chance d’atterrir à St Hyacinthe car lors des rencontres pour des immigrants, nous avions eu des invitations à visiter cette belle petite ville et nous en étions tombé amoureux mais malheureusement, nos enfant se sont immédiatement attachés à leurs nouveaux amis et leur école à Montréal, raison pourquoi on a abandonné le déménagement à St-Hyacinthe.
    SI ça peut t’aider, je te donnerai le nom et l’adresse de l’organisme local qui peut t’aider dans ton processus d’intégration.
    C’est le Forum 2020 qui se trouve au 795 Avenue du Palais, Saint-Hyacinthe, QC J2S 5C6.

    Bonne chance. C’est juste le changement qui nous stresse mais après tu ne veux plus vivre ailleurs

  • Message pour Romea…
    Bonsoir de Bretagne !
    Je comprends que cela puisse être difficile pour vous, loin de votre famille, de votre lieu familier, de vos amis, etc.
    J’ai vécu presque 1 an à Londres lorsque j’avais 18 ans 1/2 & j’en ai 60 depuis mai 2020. J’ai beaucoup pleuré, et avec le recule depuis toutes ces années, je ne regrette pas ma décision d’être aller voir ailleurs…
    Je venais d’un petit village et je n’étais jamais allée à Paris avant Londres ! Je ne maitrisais pas du tout l’anglais, et je suis partie à l’aventure…
    Peut importe votre âge, je suis persuadée que vous allez vite vous adapter, prendre vos marques, vous faire de nouveaux amis…
    Il faut tenir quelques jours, quelques semaines et tout va vous paraître possible. Demain est toujours un autre jour !
    Méditez ces 5 Règles d’Or :
    *NE PAS STRESSER
    *NE PAS RESSASSER
    *NE PAS CULPABILISER
    *SE PROTÉGER DES GENS NÉGATIFS
    *VIVRE L’INSTANT PRÉSENT
    (Psycho-Bio-Acupressure du Dr Pierre-Noël DELATTE)
    Pensées positives & Restez ZEN
    Amicalement,
    L.L.N.

  • Bonjour Romea et bienvenue à Saint-Hyacinthe.
    cela fais bientôt trois ans que je suis établi au Québec pour les études à Saint-Hyacinthe même. J’ai aussi vécu le détachement de ce confort auprès des amis et de la famille pour commencer une nouvelle aventure. Comme certains l’on dit, ne baisse pas les bras avant d’avoir commencé. Et si vraiment tu ne te plaît pas ici au bout de plusieurs mois/ années, tu auras vécus de belle expérience et de beaux souvenirs .
    Si tu cherche à faire de nouvelle rencontre ou tu aimerais découvrir/ visiter des places ou même des questions te traverse l’esprit, n’hésite pas à venir m’écrire sur messenger (id: gauthier maillot).
    Ça me fera plaisir de t’aider ou te faire découvrir des beaux paysages.

  • Bonjour, tout d’abord bienvenue au Canada. Écoute, on a tous eu un jour le sentiment: est-ce que j’ai fais le bon choix de tout quitter pour venir ici?!. Le faite qu’on a fait des démarches longues et insister de venir cela prouve qu’on tient vraiment à améliorer notre vie certes chacun a eu des démarches différentes: un pour les études, l’autre pour joindre un conjoint, un autre pour le travail.. etc. Mais on a tous un point commun: on a quitter notre milieu pour venir dans un milieu étranger à nous. Au lieu de se déprimé il faut voir le bon côté des choses, certes la pandémie est mondiale, et toi même tu as fait le nécessaire pour éviter le couvre feu en France pour venir au Canada le plus rapidement possible, ce qui prouve ta persévérance et de vouloir arriver a réaliser ton rêve, c’est normal de penser comme quoi si on a pas de famille ici, mais saches ici notre nouvelle famille, c’est les voisins, les amies, les collègues, etc. L’environnement ici c’est différent de la France, c’est normal tu vas t’y habituées, faut juste rester positive et garder en tête que c’est juste une phase et elle va passer. Prendre note des expérience des autres, c’est bien mais prends le positive et jette le négatif car personne n’a passer par la même chose on a eu tous des expériences différentes, et dit toi une chose si vraiment ils regrettent pourquoi ils sont toujours là! Ils pouvaient tout bonnement partir! Mais non ils sont encore là, leur but c’est de découger tout nouveau venu, est-ce qu’on est censé les écouter ?! Non. Mon conseil, en attendant que tu finisses tes quarantaine, termine les démarches en instance par téléphone, familiarise toi en écoutant des séries québécoises pour l’accent, .. etc tu verras sa va se passer vite, je te l’assure. Moi je suis ici depuis 2009, à Montréal, j’ai eu des hauts et des bas, mais rien au monde ne ma fait regretter mon choix ?? et rassure toi, si tu as besoin de moi j’y serai là??

  • Bonjour Romea,
    Ça fait 25 ans que j’ai émigré au Québec avec mon mari et j’ai eu le temps d’avoir un enfant, divorcer et élever ma fille qui a maintenant 20 ans, c’est-à-dire que j’ai fait le tour de pratiquement tout ce qu’il y a à expérimenter, y compris le décès de mes deux parents en France. Avant cela, j’avais passé 5 ans aux États-Unis. J’ai tiré plusieurs enseignements de ces expériences. Je dirais en premier que la réussiste d’une émigration dépend pour certaines personnes de l’âge. Plus on est jeune, plus on est capable de s’adapter. Le vrai Eldorado, c’est celui que tu portes en toi. C’est nous qui faisons le pays où l’on arrive. La personne qui te conseille de rentrer en France dare dare a raison. Les autres aussi. Mais tout dépend de toi et du regard que tu jettes sur ton nouvel environnement. Le Québec a beaucoup à offrir, mais pas tout. J’ai l’habitude de dire qu’on ne vient pas au Québec pour son climat, sa gastronomie, son système de santé, sa culture ni son système d’éducation. Ça fait beaucoup, j’en conviens. Mais n
    ous jouissons ici d’un sentiment de liberté que nous avons perdu en France. Il est facile de trouver un emploi quel que soit ton âge, tes origines, ton apparence, ton poids, etc. Ça, ça vaut de l’or. Pour autant que la France me manque, je ne retournerai pas simplement parce que là-bas, je crèverais de faim. À mon âge, je ne trouverais jamais de travail. Je n’ai plus envie non plus de faire face aux grèves récurrentes dans les transports et partout ailleurs, à l’insécurité de plus en plus présente, au mépris systématique de ceux qui sont au-dessus de nous dans les hiérarchies d’entreprise, à la maison qui rend fou d’un album d’Astérix : les hallucinantes tracasseries et paperasseries administratives, à une certaine mentalité française. Ici, je me sens libre et en sécurité, j’ai un magnifique appartement que je n’aurais jamais eu en France et ma fille vient d’entrer dans une excellente université. Il y a moyen de contourner la déficience du système d’éducation local. De plus j’ai vu que tu parles de 18 mois. Aucune émigration n’est définitive dès le départ. Tu as toujours la possibilité de rentrer ou de tenter un autre pays. Toutes tes questions sont légitimes, mais ce n’est pas maintenant le temps de te les poser parce que tu n’as rien sur quoi baser ta réflexion. Il te faut d’abord plonger dans ta nouvelle société, l’expérimenter, y vivre un ou deux cycles dans le sens années et profiter de l’expérience de ceux qui l’ont vécu positivement. Approche-toi de ceux qui te donnent leur numéro dans ces commentaires, développe une relation d’amitié avec eux. Il est toujours bon de marcher derrière ceux qui ont réussi. Tu ne peux pas juger de tes choix maintenant, avant d’en avoir expérimenté les conséquences.

    • Bonjour Myriam,
      Je partage pleinement votre post et je le trouve criant de vérité. C est pour toutes les raisons que vous avez évoquées qu avec mon mari et mes enfants nous avons émigré en Ontario.
      Cela un an et demi que nous sommes là et c est encore parfois compliqué dans la tête car nous avons quitté notre pays à 48 ans. Mais, nous avons fait le bon choix et comme vous le dites, nos moyens financiers ont augmenté et ma fille de 15 ans qui était en échec scolaire en France, réussi merveilleusement bien sa scolarité ici et est devenue bilingue. Elle s est ouverte a plein d activités artistiques comme la peinture. Je suis si heureuse pour elle.
      Je suis contente de vous avoir lu et je souhaite a Romea d avoir le courage de rester. Ça vaut le coup! Amicalement
      Patricia

      • Bonjour Patricia 🙂
        Joli témoignage encourageant. Ou avez vous émigré en Ontario? Pourriez vous nous dire quelles sont, selon vous. les différences majeures avec le Québec?
        Bien à vous

  • Je souhaite moi aussi quitter la France pour le canada. Et après plusieurs moi dans ce forum je prends ma plume pour t’écrire et t’encourager . 1ierement et uniquement ; »BRAVOOOO ! » Car tu as fait ce que depuis des mois tu voulais . Ce pour quoi tu t’es battue. Tu as réussi. Pour avoir déjà tout laissé derrière moi une fois et tout recommencer ici en France …sache que les débuts sont difficiles,les regrets,les larmes,les questions et l’envie oui de tout remballer et repartir où il y a « la sécurité de la vie a » avec la famille et nos repaires. Mais bon, il ne faut pas te décourager car la grande capacité de l Homme c’est qu’il sait s’adapter. Avec le froid,la pandémie et tout le reste ..pas évident. Mais il y a plus de joie quand on surmonté une épreuve que quand on a rien fait!!!!!
    Si tu dois être triste vas y mais ..reste dans ce rêve que tu as pu concrétiser et bats toi car l’été arrivé et tu verras combien ce sera beau de vivre cette aventure en sachant que ce « moment sauf » tu l’as traversé. Prend courage !!! Et on sera là pour te soutenir ??????

  • Bonjour Romea. Quand on part à l’étranger, ce n’est pas forcément pour les bonnes raisons, mais ça, tu le sais déjà. S’éloigner de sa famille, de ses amis, de ses racines, n’est jamais une bonne chose en fait. Même si tu rencontres des gens très sympas ici, ils n’auront rien à t’offrir de plus qu’une relation superficielle, rien de vrai, crois-moi. Le pire c’est si tu tombes amoureuse et décides de faire ta vie ici. Là ce sera le début de la fin, car tu vas passer le reste de tes jours à faire le grand écart entre la France et le Québec. Si tu as des enfants ? ils feront leur vie ici, et quand tu vas décider une bonne fois de rentrer en France parce que tu n’en pourras plus, tu souffriras encore et encore. Et surtout, j’espère que tu as une bonne santé, sinon rentre tout de suite, ici pas de médecin de famille, pas de prévention, pas d’écoute : le système de santé est totalement déficient. Pour finir, la ville de St-Hyacinthe n’a rien à offrir si ce n’est les études que tu veux y faire. Quand on pense à tout ce qu’on a en France, la mer, l’océan, les montagnes, le social, la culture, la santé, l’éducation… Ici, rien de tout ça, tu verras si tu persistes. Par ailleurs, la pandémie est loin d’être terminée, c’est une épreuve déjà très difficile même quand on est entouré et aimé dans un milieu familier. Là, c’est une pierre de plus dans ta chaussure. Moi j’ai perdu mes parents pendant que j’étais ici, et je ne me le pardonne pas. Pardon si je rajoute à ton désespoir, mais il faut bien que quelqu’un te dise la vérité. Rentre chez toi, aime les tiens, et vis ta vie à fond avec toujours l’oeil et le coeur arrimé à ton port d’attache. Anne-Sophie

    • Franchement j habite en France, je ne suis pas au Canada, mais votre réponse est pathétique ce n est pas parce que VOUS avez le sentiment de vous être trompé qu il faut abîmer le rêve des autres, y a des fois vaut mieux rien dire plutôt que dire des conneries parce que votre ressenti c est le votre et ce ne sera peut être pas celui de cette dame si elle reste et je l encourage à rester, la vie n est pas facile et qu on doit en France au Québec ou ailleurs il faut se battre et ne jamais baisser les bras.

    • Quelle honte ce message….même si c’est votre ressenti (et vous en avez le droit) vous ne l’avez pas écrit au bon endroit!….Roméa a juste besoin de réconfort et à ce stade du voyage quoi de plus normal?!….c’est sûre que si vous êtes entourée de personnes aussi bienveillantes que vous….que ce soit en France ou au Canada….il n’y aura pas bcp de plaisir!vous n’étiez pas obligée de prendre la parole ici…laissez les gens rêver, espérer…

    • En vrai, il y a aussi ici la nature sauvage, la simplicité, l’absence D’incivilités, une possibilité de réussite quand on se donne les moyens.
      Certes, j’ai eu un médecin de famille après 5 ans, mais je l’ai eu et j’ai un bon suivi.
      C’est comme partout, on trouve un équilibre entre ce que l’on a perdu et ce que l’on gagne 🙂

    • WoW faut lire çà. Des propos venant d’une Française, vous n’avez pas à détruire le rêve des autres. Si vous n’etes Pas bien au Québec, rentrez chez-vous. Ou bien allez en Arabie Saoudite et vous verrez si vous allez être bien reçu ?

  • Salut Romea,

    J’aimerai te dire que tu n’est pas seule dans cette situation, et c’est pour ma part la Covid qui rend tout cela si difficile, j’ai eu par moments les mêmes doutes que toi, mais ensuite je me suis remis en question, et je me suis demandé, pourquoi j’ai fait tout sa. Et ensuite ça allais bien mieux, car c’est un rêve depuis de nombreuses années… Mais là Covid n’a pas rendu la tâche facile.. Quand j’ai commencé les démarches je travaillais dans une prison en suisse, j’ai reçu ma lettre de confirmation pour le PVT le 26 février 2020, et peux après la fermeture de toutes les frontières à causes de la Covid, j’ai donc repousser pendant presque un ans parce que tout le temps ça capotait au dernier moment.. arriver ici, à Montréal, seul, ayant dû laisser ma chienne que j’aime par dessus tout en France à cause de la quarantaine, je me sentais seul, très seul, c’était dur, la Covid a engendrer une succession de problèmes pour avoir accès à de nombreuses choses, ça a commencer par le numéro NAS, j’ai dû attendre de sortir de quarantaine, impossible de faire la demande avec une adresse d’un AIRBNB pas à mon nom, ensuite pour avoir un abonnement téléphonique, trouver une imprimante pour imprimer mes documents pour l’appartement dans lequel je vie maintenant, pouvoir commander mes meubles et des fournitures qui pour moi auraient été essentiels que je n’ai pas pu acheter directement parce que c’est plus important de pouvoir acheter un arbre magique pour la voiture dans les commerces, à mon arrivé ici le 31. Janvier à Québec, un appartement vide, heureusement qu’un amis a pu me prêter un matelas gonflable, j’ai dû attendre 3 jours dans un appartement vide pour avoir je serais ce que des meubles pour un minimum de confort, j’ai dormis pendant 3 jours sur un matelas gonflable sans oreiller ni couette pour me réchauffer, j’ai pu du café soluble froid parce que j’étais pas capable de faire autrement… mais en fin de compte tout ça me prouve à quel point je sais me débrouiller et tu devrais penser de même, et je ne me plains pas de ma situation, parce que moi au moins même quand j’avais rien les 3 jours, j’avais un toit et du chauffage, ce que pas mal de personnes n’ont même pas…

  • On sous estime souvent le contre choc de l’arrivée et du dépaysement que cela fait, perte de repères, chamboulement dans les habitudes, solitudes et isolement malgré qu’on pense être prêts à passer le cap parce que l’immigration est choisit et c’est souvent un long combat il n’empêche que nous sommes des êtres humains et nous avons besoin d’un temps d’adaptation ce qui est tout à fait normal et d’autant plus en temps de pandémie ou tout est plus compliqué.
    Laissez vous du temps vous verrez vous allez adorer ☺️

    • Salut! Je suis française et j’habite à St Damase, à dix minutes de Saint Hyacinthe. Si jamais tu veux discuter, ou que tu veux savoir des trucs sur la région, ajoute moi sur Facebook : Marie Deseigne
      Je comprends que ça n’aille pas fort mais accroche toi, t’es pas seule!

  • Du courage comme tu le dit. Tu es arrivé en hiver, période COVID nouveau sinon accroche toi et tout va se passer bien si vous avez besoin de soutien il y’a les assistantes sociales. Je te soutien et t’envoie plein d’onde positive

  • Bonjour Roméa !je suis très touchée par ton message et j’ai juste très envie de te dire que quoiqu’il arrive ce ne sera en aucun un échec mais une expérience de plus pour grandir et distinguer un peu ce qui te plaît ou te déplaît ….tes priorités!tu es juste très courage ne serait ce que d’avoir fait seule ce voyage!tu as eu envie de vice-versa cette aventure et c’est très certainement pour une bonne raison!la vie nous apprend la patience alors cesse de te blâmer et laisse toi du temps!!!je te souhaite bon courage! Stéphanie

  • Courage, ça me rappelle quand je suis arrivé (c’était bien avant la pandémie). Le plus dur a été la sortie de l’avion, quand j’ai vu tous ces gens qui faisaient signe à leurs famille ou amis. Et personne pour moi. Je quittais une bonne situation et une grande maison pour une chambre de 12m2 et la recherche d’un emploi, et des fêtes de fin d’année seul.
    Mais comme le voilier qui traverse l’atlantique, je n’avais pas quitté un port, mais j’avançais vers un nouveau.
    Je me suis rapproché des associations et de la paroisse pour faire du bénévolat, pour faire savoir que j’étais là. 3 mois après, j’avais un travail, des copains, et un chalet près de Drummondville, et je ne regrettais pas du tout la France. Il faut être patiente, même si la période actuelle est troublée et si le Québec n’est pas toujours l’eldorado espéré. C’est une expérience, et des gens merveilleux.

  • Ne te décourage pas moi aussi mon fils est partit au quèbec depuis 1 ans 1/2 il habite à drummondville et il est super content d’y être. Au début ça été dur car il ne connaissait personne, il a fallut qu’il fasse tout ses papiers pour passer ses permis canadiens pour pouvoir travailler dans l’entreprise qu’il avait pris comme conducteur routier. Maintenant il est heureux et il commence ses papiers pour la résidence permanente. C est long mais vous allez y arriver avec du courage et avec nous les parents.

  • Coucou je viens de lire ton message et je voulais te dire que moi et mon conjoint on est arrivés à Saint-Hyacinthe le 27 décembre 2018 et si tu as besoin d’aide se sera avec plaisirs ? bonne soirée ?

    • Bonjour,
      Immigrer n’est pas chose simple ,la pandémie en rajoute une couche mais sachez que vous pouvez être soutenu dans vos démarches d’installation et d’intégration avec un organisme local Forum 2020 a Saint Hyacinthe ,n’hésitez pas le contacter si vous avez besoin même avant d’arriver dans la région. Pour importe la question, il saura y répondre.
      Très belle réaction de support de la part de Chrisoline

      Nathalie

  • Courage a toi! C’est en effet une grande decison mais surtout dans une période plutot particulière. Moi je te conseille de te reposer, dors bien , range ton appart. Les magasins vont reouvrir, va te promoner un peu. Profite de la neige, c’est très beau. Je suis ici depuis 2018 et je n’ai aucun regret. Le meilleur reste a venir.

  • Bonsoir Romea je peut comprendre ce que tu ressent je me poser les mes questions que toi qu’on j’ai déménager ici en aout 2018, sert a ce moment la il y avais pas le covide encore. Je travaille sur une ferme pas loin de St-Hyacinthe et grâce a mon patron je suis super bien intègre dans l’équipe. C’ est que te arriver a un moment particulier avec le covide le couvre feux et la quarantaine obligatoire.
    Tu a prépare tes papier ta fait tout les démarches qui sont long et complique surtout en temps de covide que sa serait dommage que tu laisse tout tomber maintenant. Des amis tu va ton faire de que les restriction seront assouplis et que tu pourra bouger. Je me ferais un plaisir de te faire découvrir les environs de St-Hyacinthe si tu veut. Même si c’est dur la en ce moment en étant en quarantaine dit toi bien que l’hiver va passer et que le printemps va arriver et que tu pourra bouger et découvrir cette belle province. Moi perso je retournerais plus en France si je suis pas obliger vu que j’ai fait ma demande de Résident Permanent. Je peut te dire que cette démarche la a de quoi te décourager mais je tien bon même si c’est dur des fois et que j’ai pas le morale parce que sa avance pas pour ma demande, mais je garde espoir que sa va finir par aboutir a un moment donner.
    Sur sa je te souhait une bonne soirée et surtout garde le morale même si c’est dur sur le coup. Si tu abandonne maintenant tu va avoir des regrets surement plus tard.

  • Quitter sa famille, quitter ses repères et arriver toute seule dans un pays comme le Canada n’est pas facile. Des remises en questions tu en auras toujours. La situation actuelle n’aide pas non plus avec la quatorzaine imposée. Tu as une famille qui est un soutien important et ça aide beaucoup malgré le décalage horaire. Moi je suis du côté de Longueuil et cela fait une dizaine d’années que je suis arrivée. Si tu as besoin de parler n’hésite pas écrit moi il me fera plaisir de discuter avec toi. Courage ??.

  • Courage à toi ! C’est vrai que c’est dur d’arriver et de ne connaître personne. Je suis arrivée dans une famille d’accueil pendant quinze jours avant de pouvoir me loger, ça m’a aidée, mais la France me manquait et je me sentais déracinée et sans repère. Dix mois plus tard, ça a changé. Bien sûr la France et les proches manqueront toujours un peu à nous, expatriés, mais on a fait le choix d’être là pour une raison, j’en suis certaine ! Tu seras tellement contente de sortir et de visiter autour, tu verras ! Je suis confinée en ce moment aussi et je n’attends que de pouvoir partir en week-end explorer. Hauts les cœurs !

  • Bonsoir,je viens de lire ton message et je voulais te donner du courage car je pense que tu as fait le bon choix.Ma fille a quittée le sud de la France voila 10 ans pour venir s installer au Québec.Elle est arrivée comme toi sans connaitre personne dans un petit condo.10 ans plus tard, elle a un super job, une belle maison une superbe famille et pour rien au monde elle ne repartirai pas en France.Je suis sur que tu feras un chemin identique car tu as le fait le plus dur, tenter ta chance a l étranger, bravo.
    Si tu veux contacter ma fille, voici le numéro.819 507 1727.

  • Bonjour,

    J’aurais juste quelque mot c’est félicitations pour votre nouveau départ. Moi même j’espère arriver vite avec cette Pandémie c’est difficile effectivement, mais j’ai la foi que sa ira pour vous. Lâche rien et tenez bon ???

  • Salut,

    Courage à toi!
    Nous nous venons d’arriver en famille ce samedi 30 passé et nous vivons la quatorzaine au jour le jour…

    Prends le mal à bras le corps et pense à toutes les raisons qui t’ô poussaient à embarquer dans cette aventure !!

    Il ne faut jamais oublier pourquoi on a démarrer tout ceci! Dès ta quatorzaine terminé, ton monde va se refaire et tu vas découvrir des personnes en or!

    Profite des activités de l’hiver, c est très vivifiant !!

    Prends soins de toi et tiens nous au courant !

    Ne lâche rien, ????

  • Non tu ne t’es pas trompée et ce que tu vis est normal. Tu as été à fond avec le stress pour ce projet et là, avec la fatigue et la pression tu retombes un peu. C’est l’hiver, le covid c’est déprimant, et tu as perdu tous tes repères.
    La semaine prochaine les boutiques ouvrent, achète toi des petites choses pour coocooner ton intérieur et t’en faire un havre de paix car ça sera ton premier repère. Je suis en france, j’arrive à longueuil le 02/07 en été pourtant mais je me prépare déjà à ce sentiment et je compte bien méga investir mon codo pour éviter une chute trop brutale de mon moral 🙂
    Courage courage et ta force est déjà ta remise en question et ta capacité de parler honnêtement de ta situation ! bravo !
    Les canadiens sont tops ! ça j’en suis convaincue !

  • Bonjour et bienvenue!
    C’ est une drôle de période c’ est vrai. Mais je t assure qu’ici les gens sont moins négatifs qu’en France et c’est très agréable!
    Cela huit ans que je suis là et c’ est une belle aventure.
    Il y aura des hauts et des bas mais tu as l’habitude tu l’as déjà fait et tu as en toi la capacité de gérer car tu as émigrer.
    Tu vas être bien ici.
    Une petite ville c’ est chouette
    Je te souhaite une bonne journée/arrivée!

  • Courage, le confirnement c’est juste 2 semaines. J’imagine que si tu es là, c’est que tu l’as rêvé. Alors positive, regarde par la fenêtre, la neige est tombée hier. En plus tu vas avoir du temps pour préparer ta rentrée, tu seras moins dans l’urgence.

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2021 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >