Arriver au Québec en pleine pandémie

Bonjour ou bonsoir, c’est selon vous !

Je suis arrivée hier soir dans la ville de Saint Hyacinthe, à environ 1h de Montréal, après plus d’un an de démarches laborieuses (qui ne les connait pas ici ?), de dates repoussées par la Covid etc. Je ne devais partir que dans 2 semaines mais à cause de la menace imminente d’un nouveau confinement en France, j’ai décidé d’avancer mon vol pour partir dès que possible. Ce qui fait que je me retrouve ici, seule, sans connaitre personne, enfermée pendant 2 semaines et ne commençant pas les cours à l’EPSH avant le 10 mars… Inutile de dire, quand la réalité m’a rattrapée hier soir, c’était dur. TRES DUR. Et pas bien mieux aujourd’hui, malgré que j’ai commencé à défaire mes valises et prendre mes marques dans mon nouveau condo. 

J’ai déjà eu une expérience de vie à l’étranger, j’ai fait un an comme au pair en Angleterre, mais je ne sais pas si c’est la proximité avec la France ou le fait d’être dans une famille, même si ce n’est pas la mienne, mais ça m’avait paru beaucoup moins difficile à l’époque.

Ajoutons à cela plusieurs déconvenues qui peuvent paraitre mineures mais pas pour moi, loin de ma famille, naturellement très anxieuse et avec seulement 5h de sommeil derrière moi en 48h.

Donc je broie du noir depuis 24h non stop, et évidement je remets en question tous mes choix jusqu’ici : suis-je vraiment faîte pour l’immigration ? Est-ce que je vais tenir 18 mois ici ? Est-ce que je devrais pas plutôt être réaliste et rentrer ? je suis dans une petite ville, est-ce que c’est pas une erreur ?

Toute l’excitation d’un tel projet qui m’habitait il y a juste quelques semaines est totalement retombée, et impossible de voir pour l’instant sur le long terme, je reste bloquée sur les points tristes et négatifs… Ma famille me soutien et essaie de me remonter le moral, en insistant sur l’aspect nouveauté et inconnu donc c’est normal d’avoir peur, mais c’est au delà de la peur : je suis tétanisée et je n’arrive pas à relativiser malgré leurs encouragements. J’ai juste envie de rentrer chez moi, de voir mes proches et mon chien, honteuse d’échouer mais incapable d’en faire plus.

Voilà, poste bien morose mais il fallait que je le mette par écrit quand même, je ne suis peut-être pas la seule dans cette situation, maintenant ou à un autre moment !

R.

Bilan de Romea dans le forum de discussions

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Salut Romea,
    Tout d’abord je te souhaite la bienvenue au Canada ensuite voyager, c’est s’informer découvrir le monde sortir de son petit coin de confort, toute expérience est bonne à vivre au Canada ou ailleurs dans le monde comme on dit sortir ailleurs c’est grandir se nourrir de toutes les cultures du monde rencontrer des gens merveilleux des paysage fascinant des conditions de vie vraiment diversifiés différentes, belles, dure parfois mais plein de bonheur aussi , de joie de peine tout simplement c’est la vie que ce soit ici ou sur une autre planète dans un autre bled c’est juste une expérience.
    Je suis arrivée ici à Montréal il y a 6 ans seule et je suis tout de suite tombée amoureuse du Québec de Montréal des beaux paysages, même si je viens d’une des plus belle région de la méditerranée ou la montagne se baigne dans la mer bleu, j’adore les hivers d’ici… j’adores la neige blanche, faire de la raquette du ski de fond, l’ambiance des cabanes à sucre, et les belles randonnées d’été et d’automne bien colorées, les chaleureux festivals et festivités…Montréal bouillons d’amour de chaleurs humaine et de diversité….
    Chacun a son expérience sa propre expérience il appartient à nous de faire ce que l’on veut et de créer notre propre réalité, je t’encourage à penser positivement et te dire la chance que tu as de découvrir autre chose que la France et l’Europe.
    Au plaisir de trinquer après la pandémie.

    « N’ayez jamais peur de la vie, n’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Partez, allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît. » Henry de Monfreid.
    Ève.

  • Le Québec est de loin l’endroit le plus idéalisé du monde. J’ai passé 8 ans à Montréal et pour rien au monde je ne retournerais y vivre. À l’époque, ce sont mes parents qui y avaient immigré et moi avec mais j’avoue ne pas du tout comprendre cette espèce de ruée vers l’Ouest, surtout venant d’un pays aussi beau que la France

  • Quelle idée aussi de choisir St Hyacinthe !! J’ai vécue 9 ans au Québec et ya des endroits où ne vraiment pas aller vivre. 1h de Montréal ? Je dirais 1h30 aller sans bouchon ni pont fermé et il reste le retour…. J’ai vécue un an à St Hyacinthe l’horreur… Ensuite ville de Québec bien plus agréable. Et la concernant le Québec et le Canada vous allez aller de « surprises en surprises » pas tjrs cool. C’est la vie la bas. De très bons côtés dependement de où vous vivez et des bizarre de façon de penser et de vivre…. Non ce ne sont pas des français mais des francophones. Il faut s’adapter mais pas facile pour tout.

    • Huuum, c’est sûr que juste à voir votre façon de raisonner, ça a dû être difficile pour vous. Pour ma part j’ai vécu à St-Hyacinthe pendant 3 ans après être arrivé de France, j’ai voyagé chaque jour jusqu’à Montréal pour le travail, ça me prenait 50min-1h. Est-ce la meilleure ville au Québec: probablement pas. Par contre avec un minimum d’ouverture, ce dont vous ne semblez pas faire preuve, on apprend à apprécier la ville et les gens. Dire que les façons de penser sont  »bizarre » ne font que confirmer votre étroitesse d’esprit et sont une insulte aux gens qui prennent la peine de vous accueillir. Du vent SVP!

  • Bonjour, les témoignages que je viens de lire me font froid dans le dos. Vouloir immigrer quelquepart pour une durée limitée ou pour construire un avenir ne transparait pas. le Canada a besoin de personnes volontaires et voulant s’intégrer. Il est vrai que les démarches sont fastidieuses, longues et décourageantes parfois. les décisions semblent injustes. ce n’est pas comme en europe ou l’aide est prioritaire devant le vouloir s’intégrer. Arriver en pays conquis ou tout est dû est impossible et ceux qui échouent ne doivent s’en prendre qu’à eux. Le Québec n’est pas le Canada et partout il y a qulquechose à faire. les Canadiens sont un peu las du comportement de certains et je les comprends. j’en ai croisé beaucoup qui n’ont rien à faire ici et qui ont eu les entrées facilement ??? Tout vendre et construire autre chose je l’ai fait, c’est dur mais quand vous ne demandez rien les gens viennent à vous. C’est juste mon avis.

  • Bonjoir Roméa,

    Je comprenda ta situation. Je siis arrivée conme toi il y a presque 13 ans au Québec, seule , sans aucune connaisance et dans un apart hotel le temps de me trouver un logement et un travail car je suis arrivée avec un PVT. C’est destabilisant au début, on n’a plus ses repères mais avec le temps on prend de nouveau repère, on se fait des amis. Pour ma part, je ne retournerai pas en France, je suis maintenant mariée à un québécois et nous avons un enfant. J’aime ma vie ici au Québec. Il faut se laisser le temps d’apprendre à connaître ce pays et lea québécois. Après tu seras la seule à savoir si tu te sens suffisamment bien piur y rester ou non mais il fait se laisser du temps et ne pas comparer avec la France piur mieux s’intégrer,. C’est un nouveau chapitre de ta vie que tu écris et qui sait ce sera peut être un des plus beaux chapitres de ta vie. Carpe Diem.

    • J’apprécie votre façon de parler à Romea qui est mal.
      C’est bien ,car positif.
      Elle mérite des encouragements et non des critiques et des jugements
      Courage ,allez vers les autres et vous allez découvrir des gens accueillants et fiers de vous faire partager leur univers.
      Le 2 mars prochain ,il y aura 10 ans , je quittais Beziers pour m’installer à St Sauveur ,Laurentides, et je ne le regrette pas !
      Si cela peut vous réconforter voici mon telephone 450 744 15 13..
      Je serai heureuse de vous parler .
      Peut être ,à bientôt. Vous n’êtes qu’au tout début d’une belle aventure! Croyez en vous et faites confiance à la vie!😉

  • Bonjour. Romea. Je suis. Un ancienne. Immigrante. Qu’arrivée. Ici. Au. Québec

    Juste. Pour. T’encourager. Je suis arrivé. Ici. Seule. Sans. Connais. A personne. Sans. Une. Adresse Sans. Personne. À l’aéroport. Que. M’attends ,
    J’avait. Dans mes poches. Miserables. 27 dollars canadiens. Et de plus. Enceinte de 7 1/2. d’un. Bébé. Que voulait. Vernir au monde. Ici au. Québec. Dans. N’importe. Quel. Moment. Car la peine. D’avoir. Laissée. En arrière. Ma patrie. Pour. Venir. À chercher un. Future. Pour l’avenir. De mes enfant. , jetait. Bouleversée. Et triste. Long temps avant. De ma rendir compte. Que. J’avait commis. Un. Erreur. Car. Je pourrait. Avoir. Été. Décidément mieux de partir. À la France. Depuis. Le Chili. , mon pays. D’origine.
    Alors. Si. J’aurez. Choisir . la France. je serait. Aujourd’hui. Une femme. Heureuse de vivre. La bas. Car. La France. Et voisine. Des autres. Pays. Tous. Si. Proches. Et. J’Aurez
    Eux. Plusieurs. Choix. Pour ma. Décider où. Viendrait. Au monde. Ma fille. Et. Aussi. Ma. Fille. Que. Restée avec. Son. Frère. Au. Chili. , pensée. Que. Je n’ai. Pas. Pris la bonne place. Pour. Me. Séparée. De ma chérie Manan mes. Enfant. Que Jaimes. Tant.
    Et. Que. Je l’avait. Manquée. Beaucoup !!
    Alors. Je suis. Aujourd’hui. Persuadé. Que je commis. Un erreur.
    Car. Dans. L’Europe. Je serez. Aujourd’hui. Loin. Bien. Plus. Heureuse. Que. Ici. Où. Je doit rester. Enfermée. 6 mois. Pendant. Le. Glacial. Hiver. En plus. Je développé. Un maladie. Lié. Au. Froide. Invalidante,
    La manque. Du soleil. Et lumière détruit. Mon système. Au niveau. Des. Cartilages. Nerfs. Et aussi. Óseos. Alors. Aujourd’hui. Ma santé. C’est. Mon. Mayor problème. Et. Je peurs. Par. Mon. Avenir. Ici. Seule. Vieille. Et malade. Comment. Je le suis
    Ici l’enfant. S’oublient de. Nous. Les. Parents. Car ils n’ont. Pas choix. Ont voient. Les. Petites. Enfants.presque. Jamais. Pendant l’hiver. , c’est. Triste.
    Je. Vous te dire., ROMEA , que. Tu. Devrait. En plus jamais. Avoir. Rentrée. À un ville. Trop loin de. Montréal, si tu veux. Vraiment. Avoir. Une belle expérience. , reviens. À Montréal. Car. La ville. Où t’es. Sa donne. Rien. À Montréal. T’auras. Beaucoup. Travail plaisant. Et. Aussi.
    La Organization. María Goretti. Or. Marie Goretti. À Montréal. Ça. Coût. Rien un logement près de métro. Et près. De. Tous les services .
    T’as une belle. Opportunité. Ici. Au Canada. Mais. C’est. Dur. ,
    Et pas. Facile. Car. T’es. Trop. Loin. De la. Metrópoli Montreal. Où. Ta vie. Seriez Très. Heureuse. Et. Tu seras. Seule. Jamais. Beaucoup places. Pour travailler. En plus .
    Bonne chance. Romea. Si tu veux. Me. Contacter. Écris moi. Sur Facebook. Valey Presley.
    Soit positive. Mais. Déménage. Le plutôt. Possible. À Montréal. Là-bas. Où t’es. N Ilya. Pas beaucoup. Chances. Que. Tu resteras. Longtemps car. La lointaine. Finirai par. Te. Faire. Prendre. La décision. De. Rentrer. Chez. Toi. À la France , mais. À Montréal. C’est. 1000%
    Différent. Alors. Déménage!!

  • Immigrer c est mourir un petit peu , je suis arrivé au Quebec en 1994 j ai rêvé d un monde idéal vendu ma maison en France mais très vite confronté a la dure réalité , cela a mis plusieurs année après avoir tout perdu . J ai pleuré ,nous avons beaucoup pleuré , car j avais entrainé toute ma famille ma femme et 3 enfants , et la publicité en France montrait que tout était facile au Québec pub mensongère .Je me suis jamais adapté mais je suis allé en France plusieurs fois pour m oxygéner. Mais je ne regrettes pas car cette expérience nous a fait grandir mais le temps a atténué nos regrets et content de la victoire d être passé a travers les obstacles .Très dure la différence de mentalité en Amérique du nord cet individualisme et cette d différence d approche et de communications .Mais la différence et le secret c est de ne pas comparer mais c était pas évident a l époque .Bon courage et le secret c est de garder l espoir et confiance que l on peux tout transformer n importe quelle situation par la détermination et courage jamais abandonner bonne chance .

      • Oui en 2002 j ai réalisé mon rêve en France ouvrir un restaurant en pleine campagne près de st Émilion , mais je suis revenu a cause de mes enfants et petits enfants en 2008 avec regrets , sinon le libre échange et la communication me manquera toujours .Je me suis même culpabilisé de ne pas vouloir m intégrer .Je pense que la culture Française ,plutôt l esprit Français n est pas exportable

        • Je pense qu’il faut une assimilation complète pour émigrer efficacement. J’ai aussi de la difficulté…

          J’ai peut être tort.

          Bonne continuation. Petite question indiscrète, tu te voir mourir où demain?

  • Les émigrés doivent apprendre sur l’histoire des canadiens français.
    Pendant la guerre, quand l’angleterre avec la france ont négociés une entente en laissant tombé les canadiens francais. Depuis ce temps les anglais ont tous fait pour nous assimiler. AU commencement on avait un surnom  »charrieur d’eau » qui veut dire peuple de seconde zone et pourtant le premier peuple arrivé au Québec. Moi qui suit Acadien du côté de ma mère. Les acadiens du Québec ont été exilés un peu partout en amérique du nord.

  • Bonjour Romea!

    Je m’appelle Bertrand et je suis né ici au Québec. J’ai visité 24 pays et j’ai eu des contacts avec différentes nationalités. Je suis marié ma compagne est Vietnamienne. Chaque pays est différent les gens pensent différmments. IL y a une expression que l’on dit au Québec; si tu vie a Rome alors fais comme les romains.Cela veut tout dire!

    Ce que les émigrés doivent comprendres, qu’ils soient de confession catholique, englicane, boudhiste, musulmane, témoin de jéhovah. S’il vie au Québec, qu’il fait comme les Québecois. Et le respect des hôtes est toujours le meilleur passeport pour communiquer les personnes qui immigrents au Québec.

  • Avec la COVID rien n’est facile pour tout le monde. Ensuite, beaucoup on ce sentiment en arrivant, mais beaucoup aussi ne veulent plus partir à la fin de leurs études.
    Patience et tout va rentrer dans l’ordre. Avec Internet la famille est tout proche.
    Bon séjour. Ça va bien aller

  • Bonjour ma belle
    Il y a 8 ans, j’ai fait la même expérience désagréable que toi
    J’étais à peine arrivée que je voulais rentrer. Je pleurais, j’allais pas bien.
    C’est normal!!!
    Le voyage, le stress, la préparation, ça épuise. Tu es en plein dedans.
    Mais tu vas t’accrocher à ton rêve et passer au travers de ce mauvais moment. Je n’en doute pas une seconde.
    Quand tu auras fini ta quarantaine, tu peux me contacter et on ira marcher ensemble. Tu vas voir, ça va bien aller et tu seras vite chez toi ici
    Prends soin de toi
    Xoxo

    • Oh viens marcher avec moi aussi ma douce Xoxo . je suis arrivée au Québec il y a deux mois , j’ai bien envie de rencontrer de chouettes personnes pleins d’empathie pour la Vie

  • Hello. Ca fait 17 ans que je suis rentree en France et je ne te cache pas que c est la pire chose que j ai fait ! Ma vie a Montreal était merveilleuse et je crois que j aurai réussi ma vie la bas. Sauf que, j ai eu la chance de voir mes parents vieillir et d etre près d eux jusqu’a leur dernier souffle et d etre sauvée par une grave maladie. Alors, penses à ce qui est bon toi. Tu as encore plein de jours à te consacrer à ton intégration. Tu n es pas arrivée a la bonne période avec cette pandémie, donc prends ton mal en patience. Moi j y ai laissé mes meilleurs amis, ma plus belle histoire d amour mais mon retour a été mon choix. Tout est une question d etre en accord avec soit. Bon courage !

  • Allo,

    Hiver + Petite Ville + Confinement + Solitude + Effet nouveauté….. L’hiver commence à partir dans un mois, le déconfinement imminent va agrandir la ville en flux, donc tu seras moins seule, et, le temps passant, moins « nouvelle ». Là, tu verras comme il fait beau vivre au Québec.

    Je suis là il y a juste 3 ans. Mais oui, la majorité d’entre nous se retrouve honnêment dans ce que tu as décrit. Au début. Puis après, on oublie peu à peu le home country.

  • Coucou, ça fait plus de 5 ans que je suis (avec mon mari et mon chien) installée a Sherbrooke nous avons obtenu la citoyenneté canadienne l’année dernière et même si je suis loin de ma mère (France) je suis bien contente de vivre la pandémie ici au Québec, et nous n’avons pas du tout l’intension de rentrer en France. Par conte en toute honnêteté la première année a vraiment été très difficile et nous avons penser abandonner et rentrer plusieurs fois, comme toi bcp de « petites contrariétés » qui font que tu remets tout en question et que tu penses t’être trompée. Je suis contente qu’on se soit accroché, ça en vaut la peine et on réalise avec le recul que ce qu’on prenait pour du racisme antifrançais n’en n’était pas forcément (en fait les québécois n’aiment pas grand monde hormis eux-mêmes LOL). Bref oui c’est dur mais je ne regrette rien, cela dit je n’étais pas seule et je ne suis pas très proche de ma famille restée en France. Écoute-toi, fais des listes pour/contre et la bonne décision sera celle que tu choisiras, on n’a tous une histoire différente, reculer ne signifie pas forcément échouer.

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2021 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >