50 % plus de Français expatriés d'ici 2020 - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > 50 % plus de Français expatriés d’ici 2020

50 % plus de Français expatriés d’ici 2020

Un rapport de PriceWaterhouseCoopers prévoit une augmentation de 50 % des Français expatriés d’ici à 2020 dans le monde.

Il y a déjà 2 millions de Français installés à l’étranger, et selon l’enquête de PriceWaterhouseCoopers, ce chiffre devrait augmenter de 50% dans les 7 prochaines années. Et la génération née après les années 80 est la première concernée par cette tendance. La principale raison : la difficulté à trouver un emploi.

Par exemple, Julien Morel, directeur d’Essec Ventures, le pôle entrepreneuriat de l’école, a remarqué un début de tendance chez des diplômés des sciences économiques et commerciales. ” C’est un phénomène encore modeste, qu’on observe depuis trois ou quatre ans, relève Julien Morel. Trois créateurs se sont lancés aux États-Unis, et nous notons un intérêt croissant pour la Chine.”

Les succès des programmes d’échanges ou des visas temporaires, comme le PVT, et même le nombre de jeunes français immigrants au Québec ou encore venant étudier dans la Belle Province, ne font que confirmer cette tendance.

Que cela soit pour s’installer définitivement à l’étranger, prendre une expérience outre-mer ou lancer une entreprise dans un autre pays, ces jeunes Français ont trouvé une façon de contourner la crise frappant la France ces dernières années.

Source : BFM, Lepoint.fr

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • Abenakis

    J’habite en région et lors de mon dernier voyage à Montréal,j’ai été agréablement surpris d’entendre à plusieurs occasions l’accent français dans l’ouest de la ville, réputé plus anglophone.

    Ce qui prouve que le phénomène de l’immigration francophone au Québec est bien présent en raison des emplois qui sont et seront disponibles en grand nombre dans les années à venir.

    http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2013/01/20130129-165250.html

  • c’est certain que colporter que l’herbe est plus verte ailleurs a aussi le vent en poupe.
    on a surtout besoin de vous pour que vous apportiez vos economies ici, que vous les depensiez (condo etc) et que vous travailliez docilement comme tous les gens ici.
    pas de vagues hein

Haut

Bienvenue au Canada