Un Marseillais à Québec, 9 mois. - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Un Marseillais à Québec, 9 mois.

Un Marseillais à Québec, 9 mois.

De JeremydeCassis

Bonjour à toutes et tous !

9 mois… 9 longs mois depuis mon arrivée au Québec et à la fois si courts.
9 mois durant lesquels je n’ai pas eu le temps d’écrire sur ce forum faute de temps.
9 mois pour une nouvelle vie qui commence plutôt bien, comme une naissance, dure et belle à la fois.

Cependant me revoilà pour donner “mon opinion” et à considérer comme telle et non comme un jugement afin d’éclairer un peu plus tous ceux qui ont le désir, le souhait ou le projet en cours de s’en venir dans La Belle Province.
A mon tour donc après avoir lu, analysé et digéré les tranches de vies et les sujets et commentaires des “anciens”, de faire profiter aux “potentiels futurs” de ma tranche à moi ! 😎
Quand on reçoit une part de gateau… ne pas oublier de rendre la pareille ! Surtout s’il est bon !!! :thumbsup:

Donc voilà 9 mois que j’ai mis pied en Terre d’Amérique… AH ! LE QUÉBEC !
TABARNAC que c’est BON !!!

Bon… à noter que j’avais, ceci dit, oublier de m’arrêter à l’immigration à Montréal tellement j’étais enthousiaste et super content… et à la fois stresser ! :blink2:
BILAN : Entretien près de 2 heures à l’Immigration à Québec comme dans les films pour vérifier tous les papiers et m’accorder enfin le SAINT GRAAL… la confirmation que je suis bien comme le disent mes documents “résident permanent” ! BREF !!! GRAND MOMENT de solitude !!! Et encore une chance que les agents ont été compréhensible…. surtout après nombre de minutes à prouver que je suis sincère sans cela et… obliger de ressortir du Canada pour y re-rentrer ! Excitation quand tu nous tiens ! :8):
De plus pour précision, mon ex-conjointe française avait rompu notre relation alors qu’elle devait s’en venir au départ avec moi… comme quoi 2 ans à attendre la BRUNE peuvent mettre vos nerfs à vifs et votre couple en péril. Ce qui… même lorsque vous remettez à jour votre dossier d’immigration, peut être problématique.
En effet, si à Paris mon dossier a été actualisé… à Québec non ! D’où d’interminables minutes à expliquer pourquoi vous êtes séparés, pourquoi ma conjointe ne viendra pas, pourquoi j’ai une nouvelle blonde, etc… Bref interrogatoire à la CSI !!! Je suis bien en Amérique du Nord ! (Compréhensible toutefois)

Bref, me voilà donc avec mes 4 valises en tout et pour tout comme seul “héritage” de ma Provence bien-aimée à rejoindre ma blonde québécoise que j’avais eu la chance de rencontrer quelque mois plutôt lors d’un précédent voyage.
Je vous recommande d’ailleurs de venir d’abord ou pendant votre projet d’immigration faire un repérage pour savoir tout simplement si votre “RÊVE” est bien en correspondance avec vos attentes… quoique ce ne sera que la partie emmergée de l’iceberg, mais bien utile tout de même.

Donc me voilà avec ma chère et tendre que je n’avais pas vu depuis 6 mois ! OUF !!! Enfin ! Et surtout dure réalité que de voir notre relation différente en tant que résident qu’en tant que touriste. Mais je vous rassure…. après 9 mois on arrive enfin à être presque sur la même longueur d’onde, mais non sans quelques chicanes.
Beaucoup d’hésitation, parfois l’envie de tout claquer et rentrer en France, parfois l’envie de tenter l’aventure seul dans cette immense pays mais au final… j’ai une fiancée en Or qui a su comprendre que je devais faire en quelque sorte le deuil du mode de vie de mon pays et a su se courber comme le roseau et supporter mes différences et états d’âmes.

Avis au messieurs qui souhaitent venir ici pour avoir une relation avec “une pure-laine” : les québécoises ne sont pas des femmes soumises, bien au contraire… et en plus très autonomes. Si vous trouver les marseillaises ayant trop de caractère, un conseil : rebrousser chemin. ICI on s’adapte au Québec et non l’inverse. Sinon vous allez vous retrouver tout seul comme bien des québécois que j’ai rencontré. Perso… j’adore la mienne malgré son très fort caractère ! :thumbsup:
J’oubliais… ici pour réussir on évite de se disputer…

Autre conseil : évitez de vous installer en hiver… j’ai eu la “chance ” de découvrir le pire hiver québécois depuis 40 ans quand je suis arrivé en décembre.
Moralement : c’est beau mais dur (-41°C)… surtout pour la job !
Hiver très froid, neige jusqu’en mai, été chaud et humide, automne en septembre…. bref : même si je m’y suis habitué… les conditions climatiques sont un facteur à ne pas négliger ou en prendre à la légère, surtout l’hiver et ses tempêtes de neige. Je dis bravo aux québécois pour vivre avec. Par 2 fois j’ai failli me prendre le bas-côté faute de visibilité en auto, et pourtant je ne suis pas un novice dans ce genre de conditions. Donc : attention ou préferez les transports en communs si vous n’êtes pas à l’aise dans ce genre de condition, tout du moins au début.

Personnellement, j’ai acheté ma première auto ici en fonction des conditions. Pas un 4*4 mais quand même une grosse routière pour me sentir à l’aise sur la route, car ici perso je roule plus qu’en France, et Dieu sait qu’on a envie d’en faire des kilomètres ici malgré les nids de poule ! Les États-Unis ne sont pas loin !!! Et l’Estrie non plus !

Bon côté du climat ici, le ciel bien bleu de Québec me rappelle celui de Cassis et Marseille quand il ne pleut pas. J’ai parfois l’impression de voir le climat de la Normandie.
Pas de Mistral !!!! YESSSSSSSSSSSS !!!! Il vente parfois mais rien de comparable. Et si à Marseille l’hiver est humide et l’été plutôt sec, ici c’est le contraire.
Plutôt bon pour mes cervicales fragiles.

Passons aux budgets : la viande moins chère qu’en France (et EXCELLENTE !!!), les fruits et légumes plus chers en hiver car importés (normal), l’alcool, le lait et produits laitiers et fromages plus chers (sniff!!!). En résumé, perso pour 2 personnes : 400$ par mois en moyenne en mangeant sans abus et en cuisinant soi-même.
Correct, je mange plus de viandes qu’en France et moins de fromage et poissons. Par contres les côtes levées… MIAM, MIAM !!! Au détour, j’ai pris 8 kgs en 9 mois !
Ce qui me manque : pas encore trouver de chocolat MILKA et de saucisson… Mais Columbo enquête ! :thumbsup:
Conseils : vérifier les DLU et les additifs… on a des surprises parfois.

Côté resto… c’est plutôt chers et on n’en a pas forcémment pour son argent côté goût. Dépend de là où on va. Coût moyen : entre 80 et 140$ pour 2.
Par contre côté service… C’EST VOUS LE ROI !

Perso je raffole de ThaiZone, Express IPHO et A&W pour la restauration rapide. Le Liquor Store est pas mal non plus côté qualité-prix pour un resto.
Ce qui me manque : Le pizzaïolo dans son camion au coin de la rue et une bonne choucroûte… et mon chef cuisinier préféré avec son resto traditionnel (semi-gastro dirais-je) adoré qui est resté en France.
Bref, moins de restos traditionnels, plus de “fast-food”, pour un budget équivalent à la France.

Côté éléctricité : 200$ pour une maison en été avec piscine et spa pour un loyer de 1300$ sur l’Île d’Orléans ? Payé à 3 car sur 2 niveaux… Y a pas de quoi se plaindre.
Grand jardin, à 15 min du centre-ville et pourtant on est en pleine nature. Attention toutefois à bien gérer sa consommation l’hiver.
Je dirais égalité avec la France pour le budget mais parfois j’ai l’impression d’être à Versailles tellement il y a de lumière ou appareils en marche en même temps MAIS pour le même prix qu’en France je le répète. Donc : avantage au Québec !

Internet-Télévison-Téléphonie : Mais où est FREE ???????? 3 fois le prix de la France… et encore sans CANAL+ et CANALSAT !
En France le sport national est de gruger les impôts… ici je dirai c’est d’obtenir des rabais chaque 6 mois ou année… tellement plate !
Consolation : un peu normal le prix vu la densification faible de population. On se marche pas dessus ! Donc économie d’échelle moindre… mais alors vraiment moindre !!! :blink2:

Côté administrations : très rapide et très efficace sauf pour la SAAQ (quoique perso j’ai pas trop eu à attendre) et Emploi-Québec. BREF : RIEN AVOIR avec la FRANCE et son administration archaïque !

Autres dépenses et budget : essence moins chères mais consommation des véhicules plus élévées (surtout en hiver) selon l’auto que vous avez.
A méditer quand même pour ne pas avoir de surprise en fin de mois de même que l’équipement hivernal à prendre en compte.
Perso la mienne reste très raisonnable pour sa catégorie. (Ah !!! Le bonheur de la transmisson automatique et du démarreur à distance… je ne pourrai plus m’en passer !… On the Road Again…again !)
Immobilier : location et achat de propriété 2 à 3 fois moins chers qu’en France. LE PARADIS !!! (A condition de ne pas avoir les yeux plus gros que le portefeuille et une bonne job ! Sinon Méfi !)

Côté Santé : le point potentiellement noir pour “les français”.
Soit vous allez à la pharmacie pour des premiers soins tels qu’un rhume ou les remèdes de grand-mère…. soit il faut “généralement” s’armer de patiente pour voir un médecin.
Et encore plus aux urgences.
C’est ainsi… et l’attente pour les rendez-vous pour les spécialistes peut durer des mois…
Perso, je me suis pas trop mal débrouillé ceci dit.
Comparé aux 90min ou 2 mois maxi en France que j’ai connue… c’est long mais bon… c’est quand même un des meilleurs de système de santé au monde qu’ont les québécois. Et gratuit en partie aussi.
On peut bien leur pardonner çà ! :thumbsup: Car côté sécurité… pour un Marseillais ici c’est : LE PARADIS !!!
PLUS DE STRESS !!!!!!!!
Ici… il ne fait pas bon vivre pour les dealers, voleurs et délinquants.
Un peu comme en France quand la mafia tenait le milieu dans les années 80. Paradoxal non?
Pour info : on peux aller en Cour (Tribunal) pour voie de fait juste en prenant le bras d’une personne ou en la montrant du doigt (déjà vu).
Conseil pour les impulsifs ou caractériels : prenez du PROZAC ou rester chez-vous si vous n’êtes pas capable de vous contrôler.
Ici LA LOI EST LA LOI ! ON NE RIGOLE PAS ! ET ENCORE MOINS AVEC LA POLICE !

Parlons enfin du travail, le point le plus important à mes yeux pour un arrivant (je précise bien pour un arrivant en général, quoique…) :
LE DOMAINE avec LES FACTURES qui vous apportera le plus d’inquiétude… mais je répète… NO STRESS !
Oubliez les 35 heures, ici ce sera 42 heures en moyenne par semaine, jour, soir, nuit, fin de semaine sur appel ou à temps partiel voire parcemés.
Votre téléphone (budget de 50/60$ par mois en moyenne) deviendra votre oreiller.
Bref tout sauf les 35 heures en règle générale. En gros, 180 heures par mois…. ou moins de 100 si vous n’êtes pas chanceux, débrouillard à votre arrivée… ou fénéant ! :sleeping: FINI LES GRASSES MAT !!! ICI ON BOSSE !!!
Trouvez une job ??? Un conseil, informez-vous bien avant d’arriver sur vos possibilités, éditez un vrai CV à la Québécoise et ARMEZ-VOUS DE PATIENTE et d’un bon petit bas de laine. La première job est la plus dure à avoir, après c’est plus facile.
MAIS SURTOUT ne croyez pas que le Québec ou la Canada est un Eldorado… il l’était… il l’est encore aujourd’hui … OUI…mais si seulement vos compétences sont recherchées.
Si ce n’est pas le cas, si vous n’avez pas des qualifications recherchés et surtout valides au Canada et au Québec selon les différents ordres, malgré que votre dossier d’immigration est bon… à l’arrivée vous risquez de déchanter, et ce très rapidement.
Ne croyez pas que vous allez trouver une bonne job de suite, et encore moins bien payé, à moins de faire des sacrifices ou d’avoir “un cul comme la Porte d’Aix” !

Perso j’ai rencontré beaucoup d’immigrants arrivés de tous horizons en même temps que moi depuis mon installation voire bien avant (3/4ans), et je fais parti des rares qui ont eu l’opportunité en rapport à mes compétences à avoir obtenu une bonne job, trouver une bonne location dans un coin enchanteur et acheter une grosse voiture.
Je m’estime heureux et j’en suis conscient d’autant que ma blonde m’a permis grâce au prêt de son véhicule au début et le partage des frais de m’en sortir correctement au début même si on serrait les fesses tous les 2 quand des imprévus nous tombaient sur la tête. Ceci dis en 4 mois j’ai dépensé 5000$ et ai du suivre des formations payantes à 2 reprises, plus des examens professionnels ou administratifs payants pour mettre à jour ou obtenir mes équivalences pour valider mes compétences, en usant également de l’anglais, pour pouvoir en être où j’en suis aujourd’hui. Rien ne m’a été donné, ni gratuit.

J’ai réussi à obtenir mon premier crédit auto au bout de 7 mois grâce à une côte de crédit favorable en raison de mon employeur de renom et l’ajout d’une assurance vie et assurance remplacement ainsi que la certification de mon véhicule par mon concessionnaire (2300$ de plus que le prix TTC, des assurances à prendre en considération pour le budget auto pour être sûr de passer au crédit si on a pas de cash). Ma blonde a elle aussi changer son véhicule suite à un accident et s’est fait plaisir. La fidélité aussi permet d’avoir de bons rabais chez le concessionnaire.

Aujourd’hui, ma blonde et moi commençons à nous projeter à vouloir acheter une maison.
Une chose que j’aurais cru impossible il y a 4 ans en France.
JE RENAIS !

BREF, tout est possible ici à condition d’accepter de repartir d’en bas de l’échelle et de ne pas lésiner sur les heures et les horaires, tout en mouillant le maillot.
Perso, j’en ai pour 4 ans pour obtenir un poste de régulier dans ma société mais j’ai eu la chance d’y rentrer au bon moment. De plus, ce n’est que mon troisième employeur en 6 mois, le premier m’ayant permis de payer mes factures et gagner pas mal d’argent en peu de temps, mais j’avais dû partir à Sept-Île pour cela, loin de ma conjointe, 3 mois et demi tout-de-même après mon arrivée. Pas facile pour un début mais tellement gratifiant par la suite… et salvateur pour le bas de laine qui s’est égrainé comme neige au soleil.

Un point à préciser : même s’il les employeurs n’ont pas de vices comme en France, ils veulent rentabiliser au maximum votre taux horaire.
Ne compter pas sur eux pour que votre travail sois reconnu. Juste apprécié. Par contre il mettront tous les moyens en oeuvres pour que vous soyez bien équipé à votre travail. Sans doute à cause des syndicats et conventions collectives ? Je pense en parti. Bref, pas de flanage sinon : One, Two, Three, par ici la Sortie !

Côté finances : que dire ? De par ce que j’ai pu voir autour de moi, 10 000 € par personne qui n’ont pas de point d’attache au Québec et/ou de compétences recherchées “réellement” est un “minimum” si vous voulez dormir sur vos 2 oreilles la première année. 25000 € pour un couple avec un enfant ne serait pas de trop.
Sinon préparer vous à bûcher. L’avantage ici, c’est qu’on peut cumuler plusieurs emploi. Et les impôts sont retenus à la source, à condition bien-sûr de bien remplir les papiers au début de chaque emploi. Perso à un moment donné j’ai cumuler mes 3 employeurs pendant 1 mois.

Pour info : le travail au noir, “au black”, “undertable” comme il se dit ici ne cours pas les rues… tout est extrêmement plutôt bien contrôlé en matière de fiscalité.
Un restaurateur français proche de ma région, installé ici depuis 5 ans m’avait dis que lui-même ne le faisais pas, tellement il y a de risque à le faire. Il regrettait de ne pouvoir m’aider alors que je n’avais quasiment plus une cent. Je ne lui en ai pas voulu car je trouvais cela normal.

Je le répète le rêve québécois à un prix: beaucoup de déçu pour peu d’élu “immédiat”. Je suis triste quand je rencontre des personnes arrivés en même temps que moi ou bien avant et qui passe leur semaine et fin de semaine à cumuler des jobines pour s’en sortir, ne pas avoir de voiture car trop dispendieux pour leur budget restreint, ne pas trouver d’emploi à cause de cela, rester célibataire faute de moyens, la langue est d’autant plus une barrière pour trouver un emploi bien rémunéré pour certains, rester dans des 1 1/2 en sous-sol peu spacieux avec de la neige par dessus la fenêtre, manger peu équilibré à cause d’un budget restreint et un moral en berne, etc…

J’ai souvent une petite pensée pour eux, et beaucoup d’emphatie quand je les revois… peut-être parce que je sais ce qu’il endure… et leur yeux remplie de joie et d’envie quand il me regarde et voit que j’ai réussi me rappelle aussi ces moments auxquels je pensais avant que je m’installe ici.

Pour ma part, mon “supplice” aura duré que quelques mois.

6 mois à déneiger mon entrée, le char de ma blonde et parfois la place de stationnement que le tracteur avait déblayée mais aussitôt recouverte par une tempête.
6 mois à me chicaner avec ma blonde pour effacer nos différences et s’adapter l’un à l’autre par rapport à nos cultures différentes.
5 mois à me lever à des heures impossibles pour aller travailler 3 heures, revenir à la maison et repartir 6 heures plus tard pour quelques heures.
5 mois à espérer faire toutes mes heures pleines pour avoir le plein salaire de ma quinzaine.
4 mois à demander parfois à ma blonde de m’avancer de l’argent ou lui en prêter.
4 mois à rechercher un emploi et envoyer plus de C.V. que je n’en ai jamais envoyé en France dans toute ma vie pour décrocher mon premier job ici.
3 mois à me torturer le cerveau pour m’acheter mon premier char.
3 mois à espérer avoir enfin une fin de semaine complète avec ma blonde.
2 mois à travailler dans des conditions extrêmes hivernales sans savoir si je serai prolongé la semaine qui suit.
2 mois à me poser la question si je reste vraiment ou pas.
1 mois pour faire reconnaître mes brevets professionnels.
1 mois à faire le piquet à la centrale de job de mon domaine.

Que dire de plus ?

Faites-vous un réseau ! Ici les amis ne “comptent pas” comme en France, mais plutôt les relations qui peuvent apporter quelquechose.
Et ce, même si ce n’est pas évident.
Les amitiés peuvent se finir du jour au lendemain sans jamais de retour si vous vexez votre interlocuteur.
Mettez votre arrogance au placard si vous en avez un plein stock !
Un conseil : ne pensez-pas à rester strictement entre membre d’une même communauté… vous n’avancerez pas.
Vous parerez seulement à la solitude de ne pas arriver à vous faire des amis québécois le cas échéant.
Vous aurez des conseils non-négligeables certes … mais si c’est pour rester entre-vous… restez dans votre pays alors… pour votre bien.
Car vous ne vous adapterez pas. Et trop de différences vont saper votre projet si celui-ci est de rester au Québec.
En majorité, tous ceux que j’ai vu vouloir conserver leur mode de vie au lieu de s’adapter rapidement n’ont pas encore réussi leur intégration.
Certains veulent même repartir. D’autres galèrent comme des fou sans avoir de réussite.
Je ne dis pas que c’est la recette du succès absolu, mais l’adaptation contribue FORTEMENT à vous créer des opportunités.
Perso, je ne côtoies quasiment que des québécois et cela se passe extrêment bien. Les seuls européens avec qui parle sont dans la même société que moi. Un allemand, un parisien (eh oui! On s’entend !) et un belge qui se prend pour un marseillais et que j’adore ! Les autres Français que j’ai rencontré en grosse partie je préfère les évitez… TROP ARROGANT A MON GOÛT !!!
Certes, les québécois en majorité ne sont pas les plus franc-parleurs du monde (comme les marseillais par exemple ! :db: ), mais au moins, il n’y a pratiquement jamais de conflits. Ce n’est pas plus mal ! (En règle générale… :biggrin2: ).

Voilà ! Je pense qu’après 9 mois j’en ai pas mal dit.
Je pourrais aborder d’autres sujets… mais je laisse le soin à d’autres pour le faire.

Chacun de nous individuellement n’a pas la science infuse ou forcemment raison…
Chacun aura sa propre vision des choses, sa propre expérience dans des conditions différentes ou similaires.
On a juste envie de partager notre vécu comme d’autres nous l’ont fait partager…
Et ce, pour nous donner des balises, des bouées, et un futur port d’attache.
Mais à nous tous réunis, on peut être une bonne source d’information précieuse à tous ceux qui veulent tenter l’aventure de cette Terre d’Amérique qu’est le Québec !

Perso, moi… J’EN SUIS TOMBÉ EN AMOUR !!!

Si ma tranche de vie vous aura fait sourire… alors ce sera déjà une bonne chose !

Bien cordialement à toutes et tous.

Message du jour

Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d’immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d’immigrer.com.

https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada