À 20 ans il quitte la France pour le Québec

« En France, les entreprises font assez peu confiance aux jeunes. Ici, je suis certain de décrocher un emploi parce qu’il y a de la demande et parce qu’on a une totale confiance envers la jeunesse » Louis est étudiant en première année de techniques de maintenance d’aéronefs à l’École nationale

Montréal : des loyers 2 fois moins chers qu’à Paris, du travail après les études et des gens sympas

On le sait maintenant, c'est Montréal la meilleure ville étudiante au monde, et ce sont pas moins de 10 000 étudiants français qui partent annuellement pour le Québec, soit une augmentation de plus de 90% depuis 2006, plus que les étudiants chinois ou les américains. Qu'est ce qui explique cet