Plus de 12 000 candidats aux «Journées Québec» de Paris - Immigrer.com
samedi , 18 mai 2024
Accueil Actualité Plus de 12 000 candidats aux «Journées Québec» de Paris
Actualité

Plus de 12 000 candidats aux «Journées Québec» de Paris

2
0
(0)

Les dernières journées Québec de Paris ont été très fréquentées par les potentiels candidats de l’Hexagone. En effet, plus de 12 000 européens se sont inscrits aux fameuses Journées Québec organisées depuis 2008 dans la capitale française. Les Journées Québec se sont aussi déplacées cette année à Bruxelles.
En effet, de nombreuses entreprises québécoises en manque de personnel se sont présentées dans ces capitales européennes afin dénicher les perles rares qui pourront satisfaire leur besoin criant de personnel. Les domaines des technologies de l’information (TI), l’aéronautique, la finance et la métallurgie sont encore une fois cette année au cœur des 600 postes offerts pendant ces journées avec 400 entrevues réalisées. Voici le retour d’expérience d’un membre du forum, Cyril25 :

– Déjà je vais demander un droit à l’image car je suis au fond sur la photo.

Donc oui j’étais sur place le Samedi uniquement. Je partage l’avis déjà émis quelquefois sur le peu de participants cette année (a vue de nez je dirais dans les 200 le matin et 400 l’après midi, ça fait pas lourd par rapport à l’année dernière).

Mais bon, je suis assez content de mes entretiens même si rétrospectivement on se dit qu’on aurait encore pu accrocher un peu plus.

J’ai eu un recruteur rencontré le matin qui est venu me trouver dans les files d’attentes durant l’après midi pour me faire signe qu’ils me demandaient un skype pour la semaine qui vient  ça met du coeur à l’ouvrage.

– J’attends le retour de 2 entreprises qui doivent revenir vers moi avec des infos positives ou négatives cette semaine et 1 de plus dans le mois à venir.

– 2 autres entreprises m’ont déjà bloqué un skype

– 2 autres m’ont demandé de leur renvoyer un CV sauce canadienne, donc nettement plus fourni que nos CVs qui doivent être très concis (on m’a bien confirmé qu’un CV la bas, fait rarement moins de 6 pages pour 10 ans d’expérience).

– 2 entreprises m’ont clairement annoncé que 3 mois de préavis, c’est impossible pour eux.

– 1 entreprise doit encore définir avec moi la suite des évènements par mail.

– 3 entreprises ont pris mon CV en m’expliquant qu’il ne fallait rien attendre, mais qu’ils essaieraient de voir quand même (ca ressemble pas mal à un ‘on vous rappellera’ mais bon)

Les entretiens ‘off shore’ durant la foire d’emploi ont donc plutôt bien fonctionné pour moi.

Davantage de nouvelles bientôt !   (bon, tant qu on a pas d’offre ferme, rien n’est gagné)

 

Une info qui peut intéresser tout le monde : je suis allé voir le petit jeune de pôle emploi Québec qui me disait que le ‘marché caché’ de l’emploi (les postes ouverts mais non publiés) représente 80% des recrutements. Il a aussi indiqué que de plus en plus d’entreprises acceptent de recruter à l’international toute l’année. Donc, les candidatures spontanées sont plus que jouables!”

Source : forum.immigrer…recrutement-journees-quebec-8-et-9-juin-2013

La presse québécoise a abondamment abordé le sujet à travers plusieurs articles dont ces derniers :

12 000 candidats aux Journées Québec à Paris et Changer de vie au Québec

Québec : des postes difficiles à pourvoir

 

Ces journées reviendront à l’automne prochain, restez connectés pour en savoir plus !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

2 commentaires

  • Immigrer au Québec : L’ARNAQUE

    réalisé par Mme Mireille Maresquier
    site web : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/03/10/1452281_immigrer-au-quebec-l-arnaque_4.html

    Aucun doute : Le Québec est l’endroit du monde où il est le plus facile d’immigrer. En 2004, il fut même question d’offrir purement et simplement le visa de résident permanent aux étudiants étrangers ayant fait une partie de leurs études aux Québec. C’est dire ! Comparé aux politiques d’immigration restrictives en vigueur dans tous les autres pays du monde, le Québec fait définitivement figure de brave fille pas farouche pour un sou.
    Seulement voilà… Faut-il se jeter corps et âme dans pareils bras si chaleureusement ouverts ? N’y a-t-il pas anguille sous roche ?
    Laissons aux agents des services de l’immigration du Québec à Paris le soin de continuer à dépeindre cet Eden où le lait et le miel coulent à flots. Ces bons apôtres font cela très bien : Avec 45.000 immigrants qui tombent chaque année dans leurs filets et qui dépensent chacun des milliers de dollars pour s’installer, faites le calcul ! Sans compter qu’après le lobby de l’immigration, il faut affronter le lobby des formations (payantes) puisque le Québec se moque des diplômes, des références et des expériences acquises hors de son auguste territoire. Tant qu’à presser le citron, autant le faire jusqu’à la dernière goutte !

    Que le Québec ait un immense besoin de chair à canon francophone pour assouvir diverses arrières pensées stratégiques est une chose. Mais que leurs agents de l’immigration ne cessent, depuis des années, de sillonner les routes de France* à la recherche de pigeons auxquels ils racontent n’importe quoi (comme on va le voir) il est grand temps de réagir…

    * Leurs “séances d’information”, continuelles et gratuites (ben voyons !), peuvent être consultées ici :
    http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/biq/paris/seances/index.asp
    Nous allons donc présenter la face cachée du Québec, afin que les candidats francophones à l’immigration puissent enfin être en mesure de peser le pour et le contre. Dans un souci d’impartialité – pour ne pas dire de raffinement – nous citerons majoritairement des auteurs québécois faisant autorité, et publiés par des médias québécois. La plupart de ces citations sont extraites d’études scientifiques dont les sources sont toujours mentionnées.

    Qu’on veuille quitter la France est compréhensible. Le tout est de savoir où poser ses bagages afin de ne pas échouer dans un endroit pire encore, et éviter ainsi de commettre la même erreur que tant d’autres ont déjà commise.
    Mais d’abord, sept petits conseils pour ceux qui sont sur le point de partir, ou déjà sur place :
    1. Le visa permanent obtenu par le biais d’une Délégation Générale du Québec n’oblige absolument pas à résider au Québec. On peut parfaitement ne jamais y mettre les pieds et aller s’établir ailleurs, à Vancouver, Toronto ou Calgary (innocents exemples cités au hasard). La citoyennet…

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Grosse déception du Québec

    4.5 (8) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

    « Pourquoi plus personne ne veut vivre au Canada »

    3.7 (3) Le côté obscur du Canada ? Cette vidéo, publiée sur...

    Baisse marquée des immigrants permanents au Québec en 2023

    3.7 (3) En 2023, le Québec a accueilli précisément 52 808 nouveaux...

    Démographie : l’impact de l’immigration dynamise la population du Québec

    3 (2) Une légère baisse de l’âge moyen de la population du...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com