Peu de cadres immigrants dans les entreprises - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Peu de cadres immigrants dans les entreprises

Peu de cadres immigrants dans les entreprises

Selon une récente étude de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, 84 % des 686 entreprises sondées de la région de Montréal se disent ouvertes à l’embauche d’immigrants (25 % «très ouvertes» et 59 % «assez ouvertes») mais pourtant dans les faits, ils sont peu nombreux dans des positions de cadres.

Selon cette étude dévoilée dans le cadre du salon de l’immigration de Montréal, plus du tiers (35 %) de ces entreprises n’embauchent aucun immigrant dans l’établissement, alors que près du quart (23 %) n’en ont qu’un ou deux.

Et lorsqu’on aborde le sujet des cadres immigrants dans les entreprises de Montréal, la situation est encore plus dramatique puisque près des trois quarts (73 %) des entreprises n’ont aucun cadre immigrant, 13 % en ont un seul et 11 % en ont deux ou plus.

Un des éléments qui explique cette sous-représentation est l’absence totale de politique ou d’activité pour favoriser l’embauche d’immigrants ou leur progression au sein de l’entreprise dans 86 % des firmes.

Quelques obstacles restent persistants pour l’embauche de nouveaux arrivants dont la maîtrise limitée du français qui constitue le principal frein à l’embauche d’immigrants à des postes de cadre (22 %). Les autres raisons invoquées sont la maîtrise limité de l’anglais des affaires (10 %) et des barrières culturelles et de la difficulté d’intégration (7 %).

Cette étude a été réalisé auprès d’environ 700 entreprises privées de la région métropolitaine de Montréal.

Source: Chambre de commerce du Montréal métropolitain, La Presse

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • MAGLO

    Devant cette situation le Canada et le Quebec continue de nous faire croire qu’en quittant nos situations et nos emploi dans nos pays d’origines et qu’arriver a l’aéroport nous serons accueilli par des recruteurs.
    Nous venons ici avec des têtes bien pleines et avec beaucoup d’expérience. Mais vous nous rabaisser et minimiser nos connaissance quitte à nous dire retourner chez vous. Le meilleur des boulots que vous voulez nous donner sont ceux que vous ne voulez pas faire. Et pourtant vous le savez bien que nous sommes des gens compétents parce que c’est écrit dans nos dossiers.
    Cette situation doit changer sinon…
    Dans toutes les situation chers immigrants on doit réfléchir autrement et créer nos propres boulots.
    A bon entendeur…SALUT

Haut

Bienvenue au Canada