Mon aller simple vers Montréal

Bonjour à tous, 8 jours après ma lettre de correspondance, voilà c’est du concret ! J’ai réservé un billet d’avion aller simple depuis kayak qui m’a dirigé vers Mytrip, sauf que ce dernier propose de billets moins chers et fait payer des bagages à part.

Je prends le billet air Canada 178 euros aller simple je paye 59 euros pour un bagage 23 kg en soute et un bagage à main. Je ne sentais pas trop l’affaire, j’appelle air Canada, le conseiller me dit que air Canada n’autorise pas aux agences de prélever la somme pour les bagages 😳 ok, je me dis on verra ça le jour même.

Je prépare mes affaires, 2 grosses valises 23 et 28 kg, je savait que j’allais payer le supplément. Deux guitares une avec étuis en dure doit aller en soute l’autre en cabine +sac à dos, appareil photo reflex… Ma soeur vient me chercher le jour j, elle m’accompagne à l’aéroport pas de contrôle sur ma route (Rennes-Paris 4h de route) on avait rempli chacun son attestation elle motif familial impérieux, moi déplacement pro… Elle me dépose à l’aéroport il n’y a que les voyageurs qui peuvent entrer, un agent demande le billet d’avion. J’attends au terminal 2A comptoir 6 pendant 1h commence l’enregistrement. Deux agents viennent dans la file d’attente vérifier les motifs du voyage au Canada si c’est bon ils posent un petit autocollant vert sur le passeport.

J’arrive pour les bagages, comme je m’y attendais la dame ne voit pas de bagage sur mon billet donc je dois payer 1er bagage 60 euros, le 2 ème il fait 28 kg 85 euros, ma guitare comme ce n’est pas dans les tailles standards 225 euros, elle avait mal pour moi elle n’arrêtait pas d’appeler ses collègues pour voir si elle ne pouvait pas faire autrement, pour ses collègues non, elle me demande d’enlever 5kg, je lui demande et je me ça où après ? Je lui donne ma carte de crédit 370 euros que pour mes bagages « permettez moi l’expression » Ça fait mal au cul  » en lui donnant ma carte je lui dis, je voyage beaucoup je sais que partout un billet long courier donne droit à un bagage de 23 kg et 1 bagage cabine mais là avec vous, pour moi ça sera à bannir votre compagnie. Personne n’a rien dit » je fais mon maudit français 😀, je ne pouvais pas faire autrement!

En tout plus de 500 euros et des poussières pour un aller simple, je sais qu’il n’y a pas beaucoup de monde dans les avions en ce moment , serait-il pour compenser ??? la porte pour l’avion c’était le 38A une bonne demie heure de marche en passant par le contrôle billet, scanner… J’arrive dans la salle d’attente pas grand monde comme en temps normal (Ça fait vraiment bizarre de voir Paris Charles de Gaulle vide comme ça, magasins, café, restaurants fermés) ils appellent les noms selon les zones de l’avion 1,2,3 et 4 avant l’embarquement, là les agents viennent vérifier les passeports, raison de voyage… Et valident ou pas. Rapidement ils appellent pour embarquer par zone, franchement pour un Boeing 787 Dreamliner le nombre des personnes qu’on était, c’était le 1/4 de sa capacité je crois, au prêt de l’avion dans la passerelle deux agents qui prennent la température et on embarque « Je m’attendais à plus j’avais peur du coton tige dans le nez oufff 😂je m’en sors bien 😀 » on est partie à l’heure prévu 14h40 on devrait arriver à 16h20 estimé mais on a atterri à 15h53 à Montréal.

La bouffe pas de choix à faire, menu unique pour tous « mesure covid ». Dans un petit carton petite entrée salade aux fruits secs, plat principal pâtes à la sauce tomate courgette, une madeleine pour dessert. Pas de commentaires sur la bouffe, je garde pour moi, car je pars toujours sur le principe qu’il y a sur terre des gens qui aimeraient être à ma place pour manger ce qu’on me présente, la nourriture c’est une chance ! Une heure avant l’atterrissage, sandwich au jambon… Et petit biscuit.

Pas beaucoup de monde non plus à Montréal, je passe à la borne pour déclarer si on apporte avec nous alcool, cannabis, armes… je retire le petit reçu sur la machine avec ça on va voir un agent qui nous demande le plan de confinement à remplir soit sur papier, dans l’avion je ne l’ai pas fais car j’avais rempli sur l’application ArriveCAN mais j’arrivais pas à me connecter dessus une fois à Montréal. J’ai rempli sur papier, j’ai perdu du temps. Puis juste derrière l’attente dans le bureau de l’immigration , un agent m’appelle, super gentil et poli par apport aux gars qui régulait la file d’attente « j’aimais pas ses manières à parler sèchement aux gens « . Il m’a juste demandé mon passeport, la lettre de correspondance, me pose la question ce que je vais occuper comme poste. Il me demande d’attendre sur les chaises en attendant l’impression de mon permis de travail. 10 minutes après il m’appelle, me demande de vérifier si les informations me concernant sont justes, c’était ok, il me remet mon permis de travail et le ticket de déclaration pour présenter à la sortie.

Je récupère mes bagages, suis sortie et le taxi envoyé par mon employeur était là, 2 heures de routes, que de la voie rapide jusqu’à mon appartement où j’ai trouvé les courses déposé par mon employeur dans le frigo, le livret d’accueil de la ville, sur l’entreprise, les petits mots de mes futurs collègues, masques, thermomètre… Je sors dehors que le 1er décembre 😊. Voilà l’histoire.

Récit de Mathieu posté sur notre groupe Facebook

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Ah mais mon pauvre ami, si tu étais passé par la meilleur compagnie aérienne Québécoise qui soit AIR TRANSAT, tu aurais payé beaucoup moins cher et les hôtesses sont si charmante et attentionnés un gros plus. J’espère que tu as fais bon voyage dans tout les cas. Profite bien

  • Quelle papier as tu remplie pour la demande d’exemptions? Et de quelle manière tu l’envoies par le net ou courrier ? Merci , pis une dernière combien de temps la réponse après ? Merci 🙏

  • Haut
    >