L’immigration temporaire a dépassé les capacités d’«absorption» du Canada, admet Trudeau - Immigrer.com
jeudi , 20 juin 2024
Accueil Actualité L’immigration temporaire a dépassé les capacités d’«absorption» du Canada, admet Trudeau
ActualitéPolitique d'immigration

L’immigration temporaire a dépassé les capacités d’«absorption» du Canada, admet Trudeau

2
4.1
(9)

Au cours d’une conférence de presse tenue à Halifax, le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a ouvertement admis que l’immigration temporaire au Canada a atteint un rythme “bien supérieur à ce que le Canada a été en mesure d’absorber”, suscitant des répercussions significatives sur le coût du logement et le salaire dans plusieurs secteurs économiques. Cette déclaration marque un tournant dans la façon dont le gouvernement perçoit et gère l’immigration, en particulier dans le contexte d’une croissance démographique nette fortement tirée par l’immigration, qui a atteint 97,6% en 2023.

Les objectifs du Canada en matière d’immigration permanente restent ambitieux, avec un seuil fixé à 500 000 personnes par an d’ici 2025. Cependant, c’est l’augmentation massive de l’immigration temporaire, comprenant principalement des travailleurs étrangers et des étudiants internationaux, qui a mis en lumière les défis d’absorption du pays. Cette situation a contribué à une pression accrue sur les communautés, se manifestant par une hausse des prix du logement et une compression des salaires dans certains domaines, à mesure que les entreprises s’appuient davantage sur l’immigration temporaire.

Le gouvernement, en réponse, vise à adopter une “approche responsable”, visant à maintenir les seuils d’immigration permanente tout en limitant l’immigration temporaire. Cet ajustement est perçu comme une nécessité pour alléger les pressions exercées sur les communautés à travers le pays.

Les récents chiffres révèlent une croissance explosive de l’immigration temporaire, faisant passer cette catégorie de 2% de la population en 2017 à 7,5% actuellement. Cette tendance coïncide avec le Canada franchissant le cap des 41 millions d’habitants, illustrant l’impact considérable de l’immigration sur la croissance démographique du pays.

La province de Québec, en particulier, s’est retrouvée au cœur de cette dynamique, accueillant un nombre significatif de réfugiés malgré une diminution de son poids démographique. Cette situation a conduit à des critiques envers la gestion fédérale de l’immigration par le gouvernement de François Legault.

En vue de rectifier le cap, le ministre fédéral de l’Immigration, Marc Miller, a annoncé des mesures visant à ralentir l’immigration temporaire, dont la réintroduction des visas obligatoires pour les Mexicains et une réduction de la proportion de résidents temporaires dans la population générale, de 6,2% à 5% d’ici 2027.

Source 

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 4.1 / 5. nombres de votes: 9

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

2 commentaires

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Plus de 597 000 immigrants temporaires au Québec

    5 (1) Le Québec connaît une augmentation notable du nombre d’immigrants temporaires,...

    Montréal plus chère mais abordable comparativement aux autres villes canadiennes

    4.8 (4) Montréal, célèbre pour son charme européen et sa culture vibrante,...

    Le Québec doit-il réduire l’immigration temporaire ?

    5 (1) La crise du logement au Québec atteint des proportions alarmantes,...

    Microcertification CPA au Nouveau-Brunswick pour les experts-comptables français

    5 (1) Introduction Face à la demande croissante de professionnels qualifiés dans...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com