Le récit de mon entrevue de sélection à Paris en partance de Nantes - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Le récit de mon entrevue de sélection à Paris en partance de Nantes

Fallback Image

De Mowzly

Bonjour à tous !

Et oui, je peux moi aussi en parler à présent, je l’ai testé pour vous : l’entrevue de sélection !

Je dois dire que je ne l’ai pas abordé avec énormément de stress ni d’appréhension. Je le savais, j’avais un bon dossier et peu de chance d’être refusée. J’ai déjà vécu un peu à Montréal, j’ai fait un stage là bas, un perfectionnement d’emploi et j’y ai travaillé pour une durée temporaire. Et au cas où j’avais demandé des lettres de recommandation aux personnes avec qui j’avais travaillé pour expliquer que dans mon métier (scénographe) je trouverai très facilement du travail une fois sur place et que tous étaient prêt à m’engager.

Bref…
J’avais donc rdv le jeudi 22 septembre à 10h. Vivant à Nantes, j’ai du me lever un peu plus tôt (beaucoup plus tôt !) pour prendre mon train direction Paris. Comme je connais un peu Paris, je me suis orientée facilement dans le métro pour me rendre sans encombre ni stress au 89 rue de la Boétie.

J’étais bien en avance, mais plutôt que d’attendre dans la rue, je suis rentrée dans le batiment et je me suis installée tranquillement dans la salle d’attente avec mon livre. Je n’ai pas vu l’heure passée ! Et la pointe de stress m’a saisie quand j’ai regardé l’heure sur mon téléphone. 10h08 !!! Ahlala !!! C’est là qu’on se dit que tout va se jouer et qu’on est au commencement d’une toute nouvelle vie !!! J’ai arrêté de lire. J’attendais assise dans mon coin qu’on vienne me chercher. J’avoue, je ne faisait pas la maline. Au bout d’un moment, une petite madame est venue me chercher, toute douce et toute gentille, elle m’a dirigée vers son bureau et m’a tout de suite mise à l’aise.

Elle : Bonjour, je me présente je suis madame… et c’est avec moi que nous allons vérifier vos originaux et évaluer vos chances de sélection… Asseyez vous… Comment allez vous ?

Moi : Bien bien, merci

Elle : bon, vous venez d’où ?

Moi : je suis de Nantes, je suis venue en train ce matin.

Elle : ahh c’est bien. Ca va c’est pas trop loin ? Vous avez pas du vous lever trop tôt ?

Moi : Non non ça va c’est correct.

Elle : Parfait ! … Bien, je vais maintenant vérifier vos papiers. Pourriez vous me donner votre passeport s’il vous plait ? Ohh très jolie photo !… Est ce que vous avez des questions peut être avant qu’on commence ?

Moi : Non non, ça va aller pour moi.

Elle : Ok, alors allons y ! Êtes vous toujours célibataire depuis votre demande ? Pas de changement ? Des enfants ?

Moi : rien de changé.

Elle : très bien… Alors on va s’intéresser à vos diplômes maintenant si vous le voulez bien.

Moi : Oui bien sûr. Lequel voulez vous voir en premier ?

Elle : vous en avez plusieurs ? Hey c’est beau ça de faire des études, bravo. (trop gentille cette madame) On va commencer par le dernier en date… Scénographe… qu’est ce que c’est ?

Moi (je lui explique)

Elle : Ahh très bien ! C’est un beau métier. Et donc c’est ce métier que vous exercerez une fois au Québec ?

Moi : Oui tout à fait. L’avantage que j’ai c’est que j’ai fait toute ma formation professionnelle à Montréal, du coup j’ai un réseau professionnel sur place et beaucoup sont prêt à m’embaucher quand j’arriverai.

Elle : Ahh ? Mais dans c’est cas là pourquoi vous n’avez pas de promesse d’embauche ?

Moi : Et bien c’est justement pour ça que j’ai demandé des lettres de recommandations. Dans mon métier il est rare de trouver des contrats à durée indéterminée, se sont des contrats de type pigiste (à la mission) et donc ma demande aurait été rejetée si j’avais fait une demande avec une promesse d’embauche.

Elle : effectivement. Donc vous avez travaillé pour une grande compagnie je vois, vous avez du vous amuser là bas ! Est ce que je pourrais voir vos conventions de stage s’il vous plait ? Et vos bulletins de salaires aussi.

Moi : oui bien sûr.

Elle : Très bien. Et donc actuellement qu’est ce que vous faites ?

Moi : (je grimace) Actuellement je suis télé conseillère pour la mairie de Nantes… c’est loin de mon domaine d’activité.

Elle : C’est à dire ? que faites vous exactement là bas ?

Moi : Et bien je réponds au téléphone, je renseigne les usagers de la ville sur plusieurs choses concernant la ville, bla bla bla…

Elle : Ah c’est bien.

Moi : Non pas vraiment. C’est mieux que rien mais c’est aussi une des raisons qui me pousse à faire ma demande de migration, je ne trouve pas de travail en France alors qu’au Québec on me tend les bras. C’est une des personnes pour qui j’ai travaillé qui me tanne depuis 2 ans pour que je fasse mes papiers

Elle : (elle rigole) Oui j’ai cru voir dans les lettres de recommandation que vous étiez quelqu’un d’apprécié. Parlez moi un peu de votre réseau professionnel alors.

Moi : Vous savez le milieu des festivals, en général se sont les mêmes personnes qui y travaillent. Les équipes passent de festivals en festival et on se croise toujours. En plus la ville de Montréal regorge de festival ! Selon la période à laquelle je vais arriver j’embarquerai sur tel ou tel festival. J’ai la chance d’avoir rencontré monsieur… et qu’il m’ai présenté à beaucoup de monde. En plus la plupart des producteurs que j’ai croisé sur le festival… ont chacun monté leur boîte et commence à beaucoup tourné. Alors après bien sûr c’est un métier qui n’est pas toujours facile, mais j’ai la chance incroyable d’avoir fait de bonnes rencontres.

Elle : C’est impressionnant. Ce qui est vraiment incroyable c’est la passion que vous avez quand vous parlez de tout ça, on voit bien que vous êtes motivé et que vous savez de quoi vous parlez. Mais ces personnes savent que vous faites vos démarches de migration ?

Moi : (je rigole) Ohhh oui ! En fait je suis très régulièrement en contact avec eux, je les ai au téléphone à peu près 1 fois par semaine et ils sont tous ravi de me voir revenir. J’ai passé tout le mois d’avril là bas, ça m’a permis aussi de réactiver mes contacts.

Elle : Parfait. Bien, je pense que maintenant nous pouvons passer à l’anglais; Are you ready ?

Moi : Of course !

Elle : Good. So, what made ??you decide to go to Canada? why do you do your migration?

Moi : … (je m’attendais à quelque chose de beaucoupl plus simple, du coup j’ai bloqué un moment)

Elle : You don’t understand ?

Moi : No, no, it’s just i was supprised, honestly i expected a more simple question ! (on a rigolé et je lui ai répondu comme j’ai pu)

Elle : bon ça va, vous avez un meilleur niveau que ce que vous nous avez indiqué. Et quand vous arriverez à Montréal, où est ce que vous voudriez vous installer ?

Moi : Près de Jean Talon ! J’aime beaucoup ce quartier et encore plus le marché ! Après j’aime beaucoup le quartier portugais aussi.

Elle : pas le Plateau ?

Moi : Ahh non ! J’aime beaucoup le Plateau mais il y a trop de français ! (on a rigolé encore ensemble)

Elle : et comment va se passer votre arrivée là bas ?

Moi : Ohh et bien tout le monde se propose pour m’héberger. Mais je vais aller pauser mes valises chez un ami qui m’a dit de rester jusqu’à ce que je trouve un appartement.

Elle : Vraiment vous êtes chanceuse.

Moi : Oui je le crois.

Elle : Bon, je crois que face à un tel dossier je peux vraiment pas vous dire non, il n’y a pas à hésiter de toute façon vous êtes prête, vous avez tout qui vous attend là bas. J’espère que votre famille vous soutien.

Moi : Oui, ils sont de tout coeur avec moi et sont ravis à l’idée d’avoir une telle destination pour leurs vacances.

Elle : (elle rigole) Bien, mes félicitations, vous êtes sélectionnée et je vous souhaite tout le bonheur pour votre migration.

Voilà après une petite larme d’émotion (ouai je suis très émotive) et quelques rires échangés avec l’agent, elle m’explique les démarches que je dois faire et me conseille de le faire au plus vite. Elle m’a encore félicitée et m’a souhaitée bonne chance pour ma nouvelle vie tout en me confiant qu’elle ne se faisait pas de souci pour moi.

Cette petite madame a vraiment été adorable avec moi, elle m’a bien tout expliqué et c’est le coeur joyeux que je suis sortie profiter du beau soleil que m’offrait la journée. Maintenant j’ai plus qu’à faire ma demande fédérale et attendre… encore… Mais tout ira bien maintenant.

Mon petit conseil c’est juste d’y aller serein, les agents à qui nous avons à faire sont des personnes très gentilles je pense et il ne faut pas se stresser avant, on vit l’entretien bien mieux en plus.

Bon courage à tout ceux qui sont dans l’attente, se sera votre tour aussi et on se réjouira tous pour vous !

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
Haut

Bienvenue au Canada