Le Québec va accueillir plus de travailleurs étrangers

Le ministre du travail et de l’immigration du Québec est catégorique, il faut absolument aider les entreprises du Québec à trouver des employés et la solution passe par un allégement des conditions de recrutement des travailleurs étrangers.

L’assouplissement des mesures permettront d’accueillir plus de travailleurs étrangers dans les secteurs de la restauration, de l’hôtellerie, du commerce de détail et de la transformation alimentaire dans l’espoir de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre

Ces secteurs qui sont «en très forte demande de main-d’œuvre» pourront accueillir jusqu’à 20 % plus de travailleurs étrangers temporaires (TET) pour les postes à bas salaire, alors qu’un plus grand nombre de professions seront admissibles au traitement simplifié des demandes.

Le ministre Jean Boulet a précisé : « Au cours des prochaines semaines, ces assouplissements temporaires seront mis en application par le gouvernement fédéral. » Ils seront en vigueur jusqu’en décembre 2023.

Source : Journal de Montréal – La Presse

Laurent Gigon
Cofondateur du site Immigrer.com
https://www.immigrer.com
  • occupation………..pipe welder 27 years speciality pipelines jobs company Algeria + 29 mois formations sudure entreprise nationale algerie pipelines 1978

  • Bonjour , je suis de nationalité rwandaise , infirmière enregistré , j ‘ aimerais savoir si je peux trouver un emploi au Canada . J’ ai 39 ans

  • Bonjour je suis Angèle Ornella de nationalité camerounaise j ai 26ans et j aimerais avoir ma chance de travailler et de m installer au Canada .je suis agent au service de la clientèle, agent commercial également, merci.

  • Selon la convention du secteur de gardiennage, je suis a trois ans de la retraite prévu à l’âge minimum(55 ans) ,je suis disponible pour clôturer ma retraite par un contrat de travail dans le secteur gardiennage, agricole, services et restaurant.

  • C’est un peu schyzophrène tout ca…le Québec prend le chemin de la France, accepte a peu près n’importe qui et s’étonne qu’il y a des manques. pour faire ci il faut ca, si vous ne l’avez pas ca passe pas….vous voulez créer votre propre emploi alors là il vous faut des millions, des répondants, des papiers et surtout la preuve de pouvoir repartir…il y a de gros doutes sur de nombreux arrivants qui finissent par rester et finissent aux shelters…les avocats se régalent. Vous voulez des gens qualifiés, alors acceptez ceux qui veulent vraiment travailler apprendre un métier et aidez les entreprises avec des garanties que les personnes embauchées resteront et montreront la volonté de s’intégrer un minimum d’années pour rentabiliser…Vendeur ou serveur il n’y a pas besoin de formation réelle mais l’industrie, le bâtiment ou il y a de réels manques s’épuisent ou ferment….Une fois arrivés ils sont largués mais n’ont pas été informés des coutumes, de la politesse, du savoir vivre…Ce n’est pas le tout de faire venir, c’est prendre en charge et celui qui ne se conforme pas ne reste pas….les Canadiens n’en peuvent plus et ne veulent plus d’immigration et de rapatriements familiaux, ils ne reconnaissent plus leur pays. Et puis il y a ceux qui ont une vraie qualification…on les fait venir…à l’arrivée..;en fait non puisqu’elle ne correspond pas à l’enseignement Canadien, ils finissent ou..;serveur ou barman…mais qui peut le peut peut toujours le moins…l’inverse est impossible..le Quebec semble surtout accueillir principalement ceux qui peuvent le moins pour remplir les cotas décidés…il serait temps de changer la formule.

  • Salut je mapel Nacer Jes un diplôme international matlon califie a la pêcher plus fasucul maritime de pêche .Jes navigation plus de 4ana jusqu’à maintenant . plus un permie de voiture. jemme bien travailler ou Canada pour mon’ avenir et merci

  • Ces secteurs qui sont «en très forte demande de main-d’œuvre» pourront accueillir jusqu’à 20 % plus de travailleurs étrangers temporaires (TET) pour les postes à bas salaire,

    —– Venir ici pour travailler pour un «bas salaire»…pensez-y à deux fois vu le coût de la vie. Travailler au salaire minimum, c’est la misère assurée.

  • A chaque fois on parle d’immigration au Québéc alors que lors d’une procédure pour aller étudier au Canada l’agent d’immigration refuse le visa s’il pense que le concerné après ses études ne va pas retouner dans son pays d’origine.

    • Je suis un retraité Français !
      Je viendrais bien travailler au Canada, je suis en bonne santé, j’ai des revenus et je suis actif.
      Mais non, cela ne m’est pas possible car je suis trop vieux !
      À partir de là, je ne vais pas inciter mes enfants et petits-enfants à venir au Canada !

      • J habite a Montréal depuis plus que 11 ans. Et j ai pas toujours les papiers pourquoi pas aider et donner le statut aux gens qui sont déjà installés au Canada depuis des années.

        • Comment avez-vous entré au Canada avec un visa ou non! Est ce que vous avez fait une étude meme technique qui donne accès à postuler pour la résidence permanente?

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2021 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >