Le Canada s’engage à mieux protéger les travailleurs étrangers temporaires - Immigrer.com
samedi , 24 février 2024
Accueil Actualité Le Canada s’engage à mieux protéger les travailleurs étrangers temporaires
Actualité

Le Canada s’engage à mieux protéger les travailleurs étrangers temporaires

2

Le ministre canadien fédéral de l’Immigration, Marc Miller, a annoncé des réformes du Programme des travailleurs étrangers temporaires afin de prévenir l’exploitation des migrants. Cette initiative fait suite aux critiques de l’ONU, qui a identifié des aspects de ce programme comme étant propices à des formes d’esclavage moderne.

Miller a souligné que le secteur agricole est particulièrement sujet aux abus contre les travailleurs migrants. Depuis 2015, 310 agriculteurs canadiens se sont vu interdire d’embaucher ces travailleurs, avec 18 autres faisant l’objet d’interdictions temporaires.

Malgré les recommandations de l’ONU, le gouvernement canadien maintiendra les permis de travail fermés, qui limitent les travailleurs à un seul employeur. Miller a justifié cette décision en évoquant l’investissement significatif des employeurs pour faire venir ces travailleurs.

Le ministre a proposé d’assouplir les règles permettant aux migrants de changer plus facilement d’emploi au Canada, offrant une certaine flexibilité, par exemple, pour les travailleurs agricoles souhaitant occuper un autre emploi dans la même région.

Tomoya Obokata, expert des Nations unies, a exprimé sa profonde inquiétude face aux récits d’exploitation et d’abus rapportés par des migrants, notamment au Québec. Il a exhorté le Canada à mettre fin au système des permis de travail fermés et à régulariser le statut des travailleurs temporaires, jugeant leur accès difficile à la résidence permanente comme discriminatoire.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) offre un permis de travail ouvert pour les travailleurs vulnérables, avec plus de 5000 permis ouverts accordés depuis juin 2019.

La ministre québécoise de l’Immigration, Christine Fréchette, envisage la modification du permis de travail fermé en un permis régional ou sectoriel, le gouvernement québécois étudiant actuellement l’impact de ce permis sur le marché du travail et les travailleurs.

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

2 commentaires

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Le Québec est le 11e au monde pour le salaire minimum

    Comme tous les 1er mai, le salaire minimal du Québec va connaître...

    Webinaire : optimisez votre recherche de logement au Québec

    Face à la crise du logement au Québec, le marché s’emballe et...

    Les immigrants du Québec et de l’Ontario restent plus qu’avant

    Selon une nouvelle analyse de Statistique Canada, entre 2012 et 2020, le...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com