Un projet qui peut paraitre fou, le tournant d’une vie - Immigrer.com
mercredi , 22 mai 2024
Accueil FAQ Un projet qui peut paraitre fou, le tournant d’une vie
FAQLes raisons d'immigrer

Un projet qui peut paraitre fou, le tournant d’une vie

0
0
(0)

Un projet qui peut paraitre fou, le tournant d’une vie

Ecrit par: Tina 21-08 à 18:58

J’ai décidé de me présenter à vous aujourd’hui, après plus d’une année de lecture dans l’anonymat de ce fabuleux forum.

Difficile d’expliquer pourquoi l’immigration vers la belle province nous anime tant, et comment faire comprendre à notre entourage qu’on a envie d’aller voir ailleurs.
Il me serait assez difficile de dire depuis combien de temps j’ai cette envie. En fait j’ai l’impression que le mot “quebec” à toujours résonné en moi, chaque fois que je l’entendais.

Il y a plus de 10 ans, une prof de mon lycée partais vivre “là-bas” et je pensais : qu’est-ce que j’aimerai faire comme elle! Alors que je n’ai jamais mis les pieds au Quebec.
Il y a 1 ans et demi une collègue me parle de sa fille qui habite à Montreal depuis 5 ans. Je lui dis: quelle chance, j’adorerai faire comme elle! Elle me répond: bah fais-le! Si pour elle ça parraissait simple, pour moi c’était plutot un rêve impossible.

Après cette conversation, quelques mois passent et je tombe par hasard sur un article de magazine qui s’avère peut-être être le tournant de ma vie. Juillet 2004, femme actuelle (on se refait pas!) fait trois pages sur “ces francais qui immigrent au Qc”. Ils mettent en avant une qualité de vie bien supérieure à la France pour ce qui est des rapport humains, le besoin de main d’oeuvre pour 650 000 postes jusqu’en 2006… et surtout j’apprend qu’un forum consacré à l’immigration existe.
Et là, comme Obelix, j’ai limpression d’être tombée dans la marmitte: je suis accro au forum sur lequel je me rend tous les jours. J’ai l’impression que mon rêve d’immigration prend le chemin de la réalité, ça en devient même une obsession, je ne parle que de ça, je ne lis que des bouquins à propos de ça, je me rend à la réunion d’information à la délégation du Quebec…

Au même moment, il est vrai, je suis dans un flou concernant la suite de mes études, j’attend mon admission en dernière année, sachant qu’il y a 50 places pour 600 candidats. Mon rêve quebéquois sert sans doute aussi d’échapatoir à tout ce stress. Après avoir entendu parler du PVT à la délégation du QC, j’imagine me lancer dans un PVT si je suis refusée.

Finalement je suis admise, le projet PVT retombe aux oubliettes. Ce qui n’est pas plus mal, puisque pendant toute cette année, je fréquente assidument ce forum, prend tous les rensignements pour bien réflechir mon projet, comptabilisé le coût financier et moral de faire un job alimentaire après 6 années d’études universitaires…

Mon année n’est d’ailleurs pas désagréble humainement parlant, la fin des études approche et l’idée de galérer une année en France à réunir la somme pour l’immigration et au moins 2 ans pour faire reconnaitre mon diplome au Qc à tendance à me faire sérieusement remettre en doute mon projet et à me faire préférer la facilité de rester là. Je reste néanmoins fidèle au forum, tout n’est donc pas perdu!!!

Juin 2005, diplome en poche, j’essaye de m’imaginer mon avenir proche: galère pour trouver un boulot dans ma branche (ce qui relève quasi du miracle, dans les promos précédentes, certains ont mis jusqu’à 2 ans pour décrocher leur premier temps partiel). Je me vois alors m’accrocher pendant des années au premeir job que je trouverai de peur de ne pas en retrouver un autre, bref la déprime! En fait je dois bien le reconnaitre, la fin de mes études me donne une bouffée d’air frais énorme, me libère totalement d’un poids, j’ai l’impression qu’une liberté nouvelle s’offre à moi… JE VEUX VOIR AUTRE CHOSE. Je n’ai qu’une idée, réalisé enfin quelquechose pour moi sur le plan humain.

A ce moment là, mes rêves d’immigration me reprennent de plus belle: j’ai besoin de savoir si ce pays qui résonne en moi depuis tant d’années est fait pour moi. C’est le moment idéal: j’ai 25 ans, mes études sont finies, je n’ai aucun engagement professionnel et célibataire. C’est là que je me souviens de ces 3 lettres: PVT!

Me voilà donc aujourd’hui avec mon projet de PVT, avec un départ espéré pour le mois de novembre, les mois précédents servant à réunir les fonds.

C’est bien trop difficile d’expliquer en quelques lignes son parcours et de se raconter, alors merci à tous ceux qui m’auront lu jusqu’au bout et ravie d’être maintenant parmi vous.

—————————————-

Ecrit par: marionnette1979 22-08 à 7:05

Coucou Tina !

Ton post me rappelle un peu mon parcous … moi c’est en 1999 que j’ai decouvert ce site et ce forum, j’etais alors en licence, en stage en Allemagne l’été et je suis tombée sur un magazine francophone pour les ti allemands qui apprennent et le sujet etait “le Quebec”, j’ai acheté en me disant que ca me changerait de “Bild” ou “Focus” et de ses articles ou je comprenais pas tout et je suis tombée dedans comme ca en lisant et en regardant des photos … puis quand j’etais en maitrise j’ai cherché un stage au Québec mais ca a pas marché et tou est tombé aux oubliettes … mais archi completement

S’est enchainée une maitrise dans un autre domaine, un DESS … puis les petits boulots car comme toi pas de jobs en France dans ce domaine et mon copain qui en 2002 commence a faire des demarches de RP ! Ca ne m’interesse meme plus de les faire moi, on en parle très peu et en mai 2005 bah il est parti pour Montreal. Toujours pas dans l’idee de partir je reserve un simple billet de touriste et je pars un mois en juin-juillet. Je tombe sous le charme du Quebec, des quebecois mais bon je rentre et pis c’est tout … voyant que ma situation professionelle risquait encore de stagner ca m’a pris comme ca d’un coup y’a deux semaine, j’ai sauté dans un train pour paris et quelques heures plus tard j’avais mon PVT ! Meme pas le temps de reagir j’ai pris tout le monde de court !

Je pars en novembre pour un an ! Tout le monde me dit “alors t’as trouvé un boulot c’est geniaaaaaaaaaaaaal” … euh nan je me casse comme ca on verra bien ce que ca donne et si ca donne rien je rentre et pis c’est tout, ca servira de test !

Voila donc je te souhaite bon courage !!! Et on attends la suite de tes aventures !
Bisous

—————————————-

Ecrit par: Tina 24-08 à 13:11

QUOTE(Kass et kam @ 24-08 à 10:06)
Bonjour!
Nous sommes un couple et avons aussi le projet de partir au québec. Mon compagnon est lui psychologue depuis 1 an, moi je suis en attente des réponses pour l’admission en dernière année. Le départ n’est donc pas avant 1 ou 2 ans. Mais on se renseigne déja. Il y aura la reconnaissance du diplome. Si tu vas sur le site emploi québec, tu constateras qu’il y a souvent des postes pour le Québec.

Ce serait intéressant d’échanger sur nos projets. Le métier étant un point commun, et malheureusement pas beaucoup de psychologue sur les forums. Si c’est possible et que cela t’intéresse, je te ferais passer mon mail.
Bonne avancée pour ton départ

Bonjour à vous deux,
bien sur que le diplome est reconnu mais il faut compter une moyenne de 2 ans pour avoir cette reconnaissance et ça coute très cher.

C’est vrai que en cours d’année j’avais lu quelques témoignages dans les FAQ sur la durée pour obtenir l’équivalence alors que j’avais le sentiment d’en avoir déjà beaucoup fait ici pour obtenir ce diplome (surtout l’admission en dernière année!), ça m’avait fait vraiment réflechir sur mon envie d’immigrer. Mais visiblement mon envie est plus forte!

Je profiterais surment de cette année de PVT pour prendre la température du marché (à priori il y a beaucoup de postes proposés).

Un témoigange d’une psychologue dans le livre de Laurence indique qu’il serait en fait possible de travailler comme psy sans être reconnue par l’ordre! A voir…
En tout cas j’ai pour projet d’essayer de faire un peu de bénévolat dans mon domaine.

—-

Il est vrai que l’on a souvent l’impression d’être sûr de son choix mais parfois cette certitude est remise en cause par tout un tas de doutes, de barrières que l’on se monte de toutes pièces sans doute par peur, par résistance et puis de nouveau ces barrières qui nous parraissaient insurmontables semblent insignifiantes et l’on est de nouveaux sûr de notre désir d’immigration.

Et un jour on se dit: c’est bon je pars, ce que je peux faire ici cette année je pourrais le faire l’année prochaine après mon PVT (si je rentre!), le monde ne va pas s’arréter de tourner parce que je change de pays. Par contre, que cette année se passe bien ou mal, j’en aprendais toujours plus sur moi-même en tentant cette aventure qu’en restant ici!

En fait je crois que c’est ça qui me guide, professionnellement ou personnellement: en apprendre sur les autres ou sur moi-même et m’enrichir des autres pour m’enrichir moi-même.

J’ai vraiment le sentiment qu’une année en PVT pourra répondre à mes attentes de ce côté là.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Le Canada et Montréal les plus sécuritaires au monde en 2024

0 (0) Lorsque les jeunes familles envisagent d’immigrer ou de s’établir dans...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com