Transports en commun, la galanterie à la Française

De Jusqu_ici_tout_va_bien

Source: Le Figaro

http://madame.lefigaro.fr/societe/dans-les-transports-toutes-les-femmes-ont-ete-harcelees-au-moins-une-fois-150415-96134

 

Toutes les femmes ont été harcelées dans les transports, selon un rapport alarmant

 

 

C’est la conclusion alarmante d’un rapport sur les violences sexistes dans les transports remis ce jeudi à Pascale Boistard, la secrétaire d’État aux droits des femmes. Pire, la majorité des victimes de harcèlement sont des mineures.

 
Regards insistants, compliments qui n’en sont pas, mains baladeuses, insultes, menaces… Absolument toutes les femmes qui utilisent les transports en commun ont eu à subir ce type de comportements, à en croire les consultations menées par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, organisme dépendant de Matignon. Ce rapport a été commandé par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et la secrétaire d’État aux droits des femmes, Pascale Boistard, dans le but de préparer un plan d’action pour lutter contre le harcèlement dans les transports, qui doit être dévoilé en juin prochain. La question du harcèlement de rue a en effet surgi dans le débat public en 2012 avec le documentaire Femmes de la rue de la journaliste belge Sofie Peteers.
 
La lecture du document est édifiante. Si l’on y apprend donc que toutes les femmes ont fait la désagréable expérience du harcèlement sexiste, le rapport indique également que dans la majorité des cas, les victimes sont mineures lorsqu’elles sont confrontées pour la première fois à ce phénomène. Et contre toute attente, les violences sexistes et sexuelles dont les femmes sont victimes dans les transports n’ont pas majoritairement lieu dans les trains de banlieue en pleine nuit, mais dans les bus et les cars scolaires entre 8 heures et 20 heures.
 
Le harcèlement, rien à voir avec la séduction
 
Le Haut Conseil propose aussi une définition du harcèlement sexiste ou du harcèlement de rue, pour éviter toute confusion avec la drague ou la tentative d’approche qui, aussi malhabiles puissent-elles être, n’ont rien à voir avec le harcèlement. « Le harcèlement sexiste se caractérise par le fait d’imposer tout propos ou comportement en raison du sexe (…) qui a pour objet ou pour effet de créer une situation intimidante, humiliante, dégradante ou offensante. (…) Le harcèlement sexiste peut prendre des formes diverses comme des sifflements, des commentaires sur le physique, des injures. » Ces petites agressions répétitives conduiraient les femmes à ne jamais se sentir pleinement en sécurité et les entraveraient ainsi dans l’un de leurs droits les plus stricts, celui de la libre circulation. « Ce continuum de violences (…) survenant dès le plus jeune âge et de façon quasi quotidienne concourent à créer un sentiment d’insécurité chez les femmes », indiquent encore les auteurs du rapport.
 
Pour lutter contre le phénomène, le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes recommande la mise en place d’un plan d’action : « Stop au harcèlement sexiste ». Ce dernier devrait notamment comprendre une vaste campagne d’affichage dans les transports et demander davantage d’implication des opérateurs. Au Québec par exemple, les femmes circulant seules la nuit peuvent demander aux chauffeurs de bus de s’arrêter entre deux arrêts pour les rapprocher de leur domicile : elles prendraient ainsi moins de risque à marcher seules dans la rue. En Angleterre, la police des transports de Londres a mis en place un système d’alerte par SMS pour que les victimes et témoins puissent prévenir les forces de l’ordre de façon discrète. À Washington, les voyageurs peuvent également signaler un comportement sexuel déplacé après coup, sur Internet. Car dans la majorité des cas, les faits commis par les harceleurs tombent sous le coup de la loi (il est en effet interdit d’insulter une personne ou de profiter de l’affluence dans une rame pour se frotter à elle), mais les femmes ne portent pas plainte. Trop habituées.

 

———
De kuroczyd

Quand je pense que je m’étais fait traiter de bacheur anti-France sur le forum quand j’avais ose dire que le harcèlement des femmes était courant en France 🙁

———
De mariedm

non c’est clair que c’est franchement désagréable ! bon j’avoue qu’avec l’âge j’y ai beaucoup moins droit, mais je ne vais pas m’en plaindre parce que les remarques n’ont rien de bien flatteur. Ma première main au fesse j’avais 15 ans et c’était en descendant du bus, bon le mec à eu ma main dans la figure aussi sec mais quand même … Le pire je crois ce sont les remarques accompagnées du regard lubrique qui te déshabille de la tête au pied, et si tu passe ton chemin sans répondre, le « compliment » se transforme en insulte … que du bonheur ! et je précise que j’ai toujours vécu dans des villes de province. Mais en effet je crois qu’on est tellement habitué à ces comportements qu’on ne mesure plus à quel point ce n’est pas acceptable.

———
De Shore

Il n’y a pas que les femmes qui sont harcelées, c’est 90% des citoyens honnête, je ne calcule pas le nombre de fois que je me suis fait agressé ou voler dans la banlieue ou j’ai grandi. Pourquoi toujours les pauvres femmes et non pas les agression en général, le but de ce type d’enquête est de dénoncer quoi au juste. Si c’est l’insécurité c’est valide pour tous les citoyens Français et pas seulement les femmes. Vive l’égalité des sexes.

———
De crazy_marty

Il n’y a pas que les femmes qui sont harcelées, c’est 90% des citoyens honnête, je ne calcule pas le nombre de fois que je me suis fait agressé ou voler dans la banlieue ou j’ai grandi. Pourquoi toujours les pauvres femmes et non pas les agression en général, le but de ce type d’enquête est de dénoncer quoi au juste. Si c’est l’insécurité c’est valide pour tous les citoyens Français et pas seulement les femmes. Vive l’égalité des sexes.

 

Ouais mals là tu rentres dans la discussion que personne ne veut avoir. Simplement parler des femmes qui se font harceler, c’est plus politiquement correct. 

 

Dire que tout le monde risque de se faire agresser, insulter, regarder de travers, déranger, pousser sans raison, ça l’est moins, il faut garder les belles lunettes bisounours que portent les politiques depuis des années.

 

Combien de fois je me suis fait insulter aux arrêts de bus quand j’osais répondre que je ne fume pas quand on me demandait une cigarette…(j’avais pas compris que tout citoyen est tenu d’avoir en permanence un paquet sur soi pour pouvoir distribuer les cigarettes à qui en demande :blink2:) .

———
De mariedm

penser que le harcèlement des femmes est politiquement correct est un problème non ?

 

L’article est sur les violences sexistes, il y en a peut-être d’autres qui parlent de la violence en général. Et puis je n’ai pas tellement l’impression en France qu’on parle des « pauvres femmes », regarder en face et chiffrer ces agressions au quotidien c’est plutôt nouveau … comme je le disait plus haut pour beaucoup ça passe pour « normal », on s’y fait.

———
De intensa

 

Une des premières choses qui m’a sauté aux yeux en arrivant à Toronto, c’était les tenues des femmes. Je suis arrivée en plein milieu de l’été, il faisait une chaleur étouffante. La grande majorité des femmes sans distinctions d’âge ou de corpulence, se baladaient en micro short. Alors quand je dis micro je parle du short ultra court qui qui ne couvre qu’une partie des fesses; certaines se baladent même avec des robes de plages en mousseline transparente. Ce qui m’a marquée, ce n’est pas le caractère ultra sexy de ces tenues, non ce qui m’a vraiment interpellée c’est l’attitude des hommes. Un an que je suis ici, et je n’ai pas encore entendu un sifflet, une raillerie, une agression verbale RIEN ! Ils ne se retournent même pas pour regarder.

L’attitude que je viens de décrire ne devrait pas surprendre dans un pays civilisé qui vit avec son temps en terme de droits et libertés des femmes. Dans la plupart des pays occidentaux, nous ne sommes  plus à l’âge de pierre. Sauf que, quand on vient de Paris, on est impressionnée quand un homme ne se comporte pas comme un phacochère parce qu’il voit passer une fille en tenue légère.

J’ai vécu pendant des années à Paris et je me suis censurée, sur le plan vestimentaire par peur d’être insultée. Je ne réagissais plus aux «  viens la grosse pute », « attends salope » et autres déclarations romantiques qu’on pouvait me lancer dans certains quartiers ou lieux publics.  Je me rappelle qu’un homme m’avait suivie dans la rue une fois, ce jour-là, je suis tombée sur mon époux. Il avait décidé de m’attendre à la gare. Quelle intuition ! C’est ce qui m’a permis de me débarrasser de ce pignouf.

Je sais que j’ai énormément eu de chance ce jour-là parce qu’il m’est aussi arrivé de me faire agresser verbalement alors que mon époux et / ou ma fille étaient juste à côté, la classe!

Je ne relevais même plus les vers du style : «  tu as une bouche à pipe» ou encore « tu es forcement une grosse chaudasse avec des nichons pareils » que me déclamaient certains appentis poètes.

À Bordeaux, dans le bus un gougnafier s’était permis de me caresser les fesses parce selon les termes de ce sociologue de pacotille « les blacks ne sont pas farouches, elles aiment la b*** … », j’avais 17 ans.   Aucun des autres usagers n’a réagi. Je n’étais pourtant pas dans un quartier craignos bien au contraire.

Dans le métro, à Paris j’ai eu affaire, une fois,  à un animal, qui s’est carrément collé contre moi, et qui frottait son entrejambe contre moi en poussant des grognements immondes. Le métro était bondé je ne pouvais pas me déplacer. Là aussi aucune réaction des usagers présents, le tout se passait dans l’indifférence la plus totale. Je suis descendue dès que j’ai pu et j’ai fini mon trajet en taxi.

Je  me suis sentie souillée, insultée et dégradée par ce malotru. Mais cette agression a  été suivie d’une série de commentaires dignes du moyen âge. Des abrutis m’ont dit que je l’avais cherché, que je mettais  ma poitrine généreuse trop en avant. Que j’étais trop voluptueuse et que je ne faisais pas attention à mes tenues. À les entendre, c’était normal que je me fasse traiter comme un bout de viande.

Au-delà de ces comportements que l’on pourrait aisément qualifier de sauvages, ce qui me choque le plus c’est leur banalisation. Les commentaires du style « tu l’as bien cherché », ou « c’est bon on ne peut plus draguer », « qu’est-ce que tu attendais en te baladant habillée comme ça ? », «tout le monde sait que c’est comme ça » sont aussi graves à mes yeux que les agressions en elles-mêmes.

Ces attitudes sont scandaleuses et leur banalisation pousse de nombreuses femmes à se terrer dans le silence. Devoir se comporter comme une coupable alors que l’on a absolument rien fait de mal n’est pas une chose acceptable. Je pense qu’il y a un sérieux problème à ce niveau. J’ai été moi-même tellement conditionnée par ces comportements dérangeants et douteux que je m’extasie devant l’attitude des Torontois qui n’a finalement rien d’extraordinaire quand on y pense puisque ce comportement devrait être la norme.

Je parle de Paris et Bordeaux parce que ce sont les villes où j’ai vécu  le plus longtemps en tant que femme. À Lomé je n’étais qu’une gamine mais je me rappelle très bien avoir été témoin à plusieurs reprises de gestes inappropriés, propositions indécentes faites à ma mère parce qu’une femme seule avec 2 enfants est forcément une «marie couche toi là».  Je me rappelle aussi avoir entendu ma grand-mère rabrouer à plusieurs reprises des hommes de Cro-Magnon qui faisaient des remarques inappropriés sur mon physique et /ou celui de ma mère…

Je suis assez lucide pour savoir que ces comportements ne sont pas ceux de tous les hommes. Je sais aussi que les gentlemen existent et qu’ils sont très certainement en majorité.  Le problème, c’est que des évènements comme ceux que je décris plus hauts, sont devenus anodins voire normaux. Je ne connais pas une fille dans mon entourage qui pourrait m’affirmer qu’elle ne s’est jamais fait siffler.

Il y a certes une différence entre le goujat qui se contente de siffler le pervers qui va agresser physiquement..

Le but de mon texte ce n’est pas de mettre tous les hommes dans le même sac.  J’espère juste que les mentalités changeront enfin et que ma fille n’aura pas à se poser mille questions avant de se vêtir pour sortir de chez elle.

Une femme libre, vivant au 21e siècle, devrait pouvoir s’habiller et se comporter comme bon lui semble sans avoir à se soucier d’une bande de troglodytes.

 

https://lesgaousatoronto.wordpress.com/2014/07/11/me-llaman-calle/

 

———
De kuroczyd

C’est aussi beaucoup vrai pour Montréal en été ou les femmes sont court vêtues et ne sont pas dérangées.

C’est là que l’on voit que le respect est tout autre qu’en France mais je suis persuadé que s’il y avait la même racaille ici cette liberté se terminerait ici aussi. 

———
De intensa

Va faire un tour devant le lycée français de l’avenue Fairmount, tu vas la retrouver, ta chère racaille (bien triste constat, d’ailleurs)

———
De kuroczyd

C’est malheureux que ça soit cela qui s’exporte.

———
De kuroczyd
De plus en plus d articles sortent ces derniers jours
http://www.20minutes.fr/societe/1588867-20150416-harcelement-rue-jour-elles-ose-repondre
———
De kikicupcake

J’ai vu une ÉNORME différence entre ici et Paris dans les transports en commun. Ici c’est quand même gérable, les gens font pas trop chier. Mais quand j’ai pris le train pour me rendre à Paris, je portais des vêtements pas provocants et plutôt mignons, mais fudge que j’ai eu droit au regard le plus dégoûtant que j’ai reçu de ma VIE, venant du contrôleur de train. Jamais quelqu’un ne m’avait regardée de façon aussi dégueulasse, si j’avais été seule avec lui j’aurais sérieusement eu peur. Je suis allée m’enfermer dans les toilettes pendant quelques minutes et après j’ai collé aux fesses de mon copain.

———
De rayjean

En France l’image de la femme c’est beaucoup de stéréotypes et une certaine instrumentalisation de la beauté dans les médias, je me demande jusqu’à quel point ça influence les gens, hommes et femmes. 

 

J’ai déjà connu des françaises qui déploraient une certaine perte ‘d’attention’ au Québec :biggrin2:  

———
De kuroczyd

J’ai déjà connu des françaises qui déploraient une certaine perte ‘d’attention’ au Québec :biggrin2:  

Que vécu tu dire: qu elles regrattaient une certaine forme de harcèlement ?
———
De Jusqu_ici_tout_va_bien

En tant que célibataires elles se plaignent de ne pas se faire draguer quand elles sortent (contrairement en France ou c’était invivable pour elles)

 

Déja entendu ça aussi

———
De intensa

So far, c’est quand même différent de regretter que les hommes ici ne fassent pas le premier pas et d’être heureux de ne plus être harcelés par ces déchets humains comme en France… 

 

 

C’est malheureux que ça soit cela qui s’exporte.

 

Très malheureux. Espérons qu’ils se canadiennisent avec le temps à ce sujet.

———
De dentan

Dommage que toi tu ne l’as pas fait au niveau diplomatie et gentillesse!

———
De SarahJade

:biggrin2:Le truc est de s’acheter une auto tu éviteras les gens louches parfois présents dans les transports en commun.

———
De Kweli

:biggrin2:Le truc est de s’acheter une auto tu éviteras les gens louches parfois présents dans les transports en commun.

 

 

Bah oui! Je m’achète une auto et si certaines femmes n’ont pas les moyens ou le goût de s’en acheter tant pis pour elles…

 

Franchement, est-ce qu’il t’arrive parfois de penser plus loin que ton nombril?

———
De MyloSae
C’est clair que la difference entre la france et le québec et assez marquante. Depuis que je suis arrivée : pas une seule remarque désobligeante, pas un seul regard de gros degueulasse, pas de sifflement ou ce bruit la qu’on fait pour un appeler un chat normalement…. Aaaah comme ca fait du bien ! Et j’avoue que toutes les filles que je connais se sont deja fait emmerder au moins une fois dans les villes francaises…. C’est vraiment triste ce manque d’éducation et la peur que ca peut engendrer quand on se promene le soir, cet irrespect pour les femmes (et les gens en general). La premiere fois que mon chum est venu en france, je me baladait avec lui et un ami, donc deux mecs quand meme, et un gars a quand même trouvé le moyen de me jeter un megot de cigarette dessus…Normal…
———
De Pingu

C’est honteux ce qu’il se passe !

J’ai déjà vu des amies s’en plaindre une ou deux fois mais je pensais pas que c’était aussi courant… Le pire c’est que les gens défendent les agresseurs avec des arguments comme « faut pas t’habiller comme ça ».

 

J’admire quand même le fait que vous ne généralisez pas ces comportements à tous les hommes, à votre place je n’aurais pas autant de patience.

 

Beaucoup d’hommes (dont moi) ne réalisent pas que ça arrive tellement souvent que c’est devenu banal, et d’ailleurs ça arrive aussi bien dans les transports qu’au travail apparemment…

———
De crazy_marty

C’est honteux ce qu’il se passe !

J’ai déjà vu des amies s’en plaindre une ou deux fois mais je pensais pas que c’était aussi courant… Le pire c’est que les gens défendent les agresseurs avec des arguments comme « faut pas t’habiller comme ça ».

 

J’admire quand même le fait que vous ne généralisez pas ces comportements à tous les hommes, à votre place je n’aurais pas autant de patience.

 

Beaucoup d’hommes (dont moi) ne réalisent pas que ça arrive tellement souvent que c’est devenu banal, et d’ailleurs ça arrive aussi bien dans les transports qu’au travail apparemment…

 

C’est pas vraiment surprenant en fait…ça fait partie du long déclin de la société française c’est tout.

 

On ferme les yeux sur tout sous prétexte que les gens vivent dans un monde difficile alors faut comprendre leur comportement, on nivelle par le bas sous prétexte d’égalité républicaine (y’a qu’à voir la réforme des programmes scolaires en ce moment), on rémunère plus la paresse que le travail, on s’offusque de vérités connues de tous mais qui font désordre (par exemple reportage de la Fox sur les zones de non droit à Paname – certes exagéré – mais ceci dit, pas forcément faux non plus).

 

Le tout béni par les politiques de tout bord bien entendu.

———
De Sophie Labrousse

Sûrement une des raisons de pourquoi je ne reviendrais pas en France!

———
De kamillo

La France n’est plus que l’ombre d’elle même ! Cela fait des années que je dis que l’ont achète la paix sociale ici et franchement beaucoup de monde sature !! 

———
De Kweli

Êtes-vous un emmerdeur dans le métro? 

 

———
De kobico

Il y a aussi plumer et manger son oiseau….. :ohmy:

 

https://youtu.be/YJ9J-tpA0GE

———
De Automne

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2015/05/24/002-femmes-metro-paris-lutte-contre-harcelement-france.shtml

———

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut