Sexe au Québec, Mmmmmmmmmmmmmm !!! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Sexe au Québec, Mmmmmmmmmmmmmm !!!

Sexe au Québec, Mmmmmmmmmmmmmm !!!

Sexe au Québec, Mmmmmmmmmmmmmm !!!

Patrick Ecrit le: 18/01, 00:32

Bon j’avoue, avec le titre du sujet je tente de battre le record de lectures de post et toi Forumiste qui vient de cliquer, par curiosité, tu viens de m’y aider.
Cela dit, tu ne seras pas tout à fait trompé sur la marchandise.
Arrivé depuis un mois maintenant, j’ai eu le temps de remarquer l’attitude très décontractée des québecois vis à vis du sexe. A la caisse des supermarchés, il n’est pas rare de trouver des livres ou magazines avec des titres assez explicites, du genre “comment augmenter votre plaisir….”. A la radio, des messages publicitaires du même ordre :”Madame si vous souhaitez …. n’oubliez pas que le produit BIIIP, peut vous aider à BIIIP….”
J’étais d’ailleurs il n’y a pas longtemps chez un “dépanneur” et arrivé à la caisse je me retrouve seul dans le magasin face à la caissière qui faisait le compte de mes achats, pendant que derrière elle, la radio hurlait un message publicitaire du genre :” vous madame, monsieur qui souhaitez passer un bon moment n’oubliez pas que …..” Elle n’a même pas souri. N’importe où en France, ce genre de situation aurait pu préter à sourire, voire à confusion. Mais là, non, normal, tout va bien, on assume .
Attention, rien de tout cela n’est vulgaire, aucun rapport avec les pubs en France où les publicitaires ne croit plus pouvoir vendre un simple jus d’orange sans une affiche digne de “Blanche neige et les sept mains”
Bref, sur ce plan là aussi, le Québec ca surprend… agréablement .

———-

laurence Ecrit le: 18/01, 10:17

Bonjour Patrick,
J’ai bien rigolé en lisant ton message. Il est vrai qu’au Québec on n’hésite pas à parler de ces choses plutôt..directement et en utilisant les vrais mots. Y’a pas de métaphores, en bon nord-américain, le Québécois parle de choses concrètes ! C’est d’ailleurs une Québécoise Véronique Moreau qui faisait une chronique sexe à l’émission Nul Part ailleurs à Canal +…m’avait fait remarqué un forumiste à l’époque.
Un autre exemple de cela, il faut pas s’attendre à ce que les enfants utilisent des p’tits mots métaphoriques à la garderie ou à l’école, dès le plus jeune âge les enfants québécois utilisent les vrais mots pour faire référence aux parties génitales. Ça peut choquer des oreilles javascript:emoticon’:huh:’)
Je sais que ça peut paraître contradictoire, alors qu’on semble pudique dans la pub pour le dénuement, en tout cas comparativement à la France.
Si tu veux regarder des émissions québécoises où on parle de sexualité d’une façon naturelle, il y a “Sexe et compagnie” à Canal Vie et “Je regarde moi non plus” à TQS.
Laurence

——————–

waga   Ecrit le: 18/01, 11:34

Rah miince moi aussi le titre m’a eu
Mais je rajouterai ceci, nous sommes sorti au restau avec des quebecoises hier soir et j’ai effectivement remarqué tres vite que le sexe est bcp bcp moins tabou ici. ça peut en choquer certains, en tout cas moi pas, je trouve ça le fun
on blague dessus tres facilement !

——————–

FrenchPeg Ecrit le: 18/01, 12:13

Oui, c’est un aspect de la société qui m’a souvent interloquée… voire énervée et j’en ai souvent parlé avec des amis québécois/québécoise ou autre…
Hormis l’habituel “c’est parce que nous on est pas coincé comme vous, on n’a pas peur de dire les choses..”… que je trouve un peu facile , j’ai entendu plein d’autres choses plus recherchées lorsque je rétorquais qu’en France, le mot d’ordre est beaucoup plus sûrement: “celui qui en parle le plus, est celui qui le fait le moins….”… en d’autres termes, si tu en parles beaucoup, c’est que t’as un problème avec la chose.
Ainsi, la meilleure tentative d’explication à date a été que la société québécoise a été tellement muselée et frustrée par le clergé jusqu’à encore récemment (années 70) qu’il est effectivement important d’en parler beaucoup. Sinon le reste de la société pourrait penser que tu es coincé. Si tu en parles pas ici, ça veut dire que tu as un problème en gros… (merci Jimmy au passage pour cette discussion )
Bref, on n’est pas du tout au même stade d’évolution de nos société, d’où un petit décalage étonnant et déroutant parfois… Moi qui ait toujours été pas mal libérée en France ou ailleurs, je me trouve avoir l’impression parfois d’être totalement coincée ici… et étrangement, j’ai souvent pas du tout envie de me décoincer dans ces conditions d’ailleurs )
Un exemple que je donne souvent sur ce sujet est comment dans “La Grande Séduction”, la métaphore utilisée pour représenter le bonheur au tout début et à la toute fin du film est l’acte sexuel pur, voire l’orgasme uniquement… En France, une métaphone du bonheur aurait sans doute été plus sûrement, un bouquet de fleur, le repas au restaurant, des sourires et regards échangés, le retour à la maison, les préliminaires, l’acte quand même, etc… bref, tout le tableau…
Alors évidemment cela fait que l’on (y compris les soixante-huitard européen que l’on ne peut quand même pas considérer coincés…) trouve la société québécoise un peu directe sur le sujet sans bien comprendre pourquoi souvent (en prenant conscience qu’ici la moyenne d’âge pour la première fois serait genre 14 ans et pas nos 17 ans à la française…), voire d’avoir transformer les ébats amoureux en nouveau sport ou activités sociales tout à fait banales dans l’esprit de beaucoup de monde…
On a beau essayé de me faire croire que “pourquoi pas, après tout”… je ne suis toujours pas convaincue du principe pour l’unique et bonne raison que la chose ne fonctionne pas de la même manière pour les hommes et les femmes. Et qu’on l’apprécie ou non, dans la deuxième catégorie, y’a biologiquement un peu plus d’engagement affectif et d’aspect psychologique nécessaires pour que ça marche VRAIMENT bien et ça rend toute l’affaire un peu moins facile à vivre… car j’estime que tout est dans le “vraiment”…
Alors qu’il est fréquent d’entendre tout pays confondu qu’un très tout petit pourcentage des femmes du monde a connu le vrai orgasme qui fait trembler et tout et tout (d’autant plus que si vous réussissez à convaincre des femmes plus âgées de se confier sur le sujet, elles vous avouront souvent que le super pied n’arrive souvent qu’entre 30 et 50, voire entre 40 et 50 … Oui, c’est apeurant, mais c’est comme ça).
Ici il est fréquent qu’on vous assure que tout le monde prend son super pied TOUT LE TEMPS…. Des copains m’avaient rétorqué que c’était évident puisque les femmes avaient plus d’expérience….. J’en étais restée bouche bée : depuis quand la fréquence aide-t-elle à mieux vivre quelque chose qu’on ne peut vraiment apprécier pleinement qu’en étant pleinement impliquée émotivement ?…..
Ça se corse car évidement la vérité sur le sujet est tabou comme partout ailleurs et que si évidemment les femmes pensent certaines choses (ou se sont laissées convaincre par la société de certaines choses (on le voit comme on veut)), et bien les hommes vont être bien contents de partager cette opinion (peuvent pas savoir, ils ont pas d’autres sources de référence d’ailleurs; et eux sout plutôt partisants du ‘plus souvent possible’ avec ou sans qualité pour elle…)…
Alors les hommes européens, pas de paniques, les femmes d’ici ne sont pas plus difficiles à satisfaire qu’ailleurs, elles sont juste plus sûres d’elles, mais étant donné que l’orgasme pour une femme est par définition un abandon total, c’est pas sûre qu’elles aient nécessairement tout vu et tout tout compris….
Pour les femmes européennes… ben là, c’est moins drôle évidemment car on va peut-être vous faire comprendre que vous êtes coincée ou frigide…. (mais bon, ça plait aussi, ça fait exotique, romantique et plus sincère) … C’est pas si grave! Il suffit d’être capable de parler de sexe très graphiquement, genre décrire l’orgasme ultime qui s’approche de l’évanouissement (trouvez un bon bouquin qui décrit ça bien, au besion ), et c’est souvent que la discussion va s’arrêter là dans des froncements de sourcils gênés et surpris aux alentours, montrant que tout le monde a finalement pas tout connu ici non plus, comme ailleurs
C’est mon opinion et je la respecte, of course….

——————–

MicheldeMTL Ecrit le: 18/01, 12:14

La différence entre les québécoises et les francaises pour ce qui est du sexe, je peux en parler car je connais les deux très bien
La québécois parle du sexe facilement peu ou pas de tabous pour en parler autant avec les hommes et les femmes, mais elle est puritaine pour ce qui est de la nudité, normale cela correspond à la mentalité nord américaine.
La française, elle est moins à laise pour en parler mais moins (nettement moins) puritaine que la québécoise pour ce qui est de la nudité.
L’homme québécois ? Je sais pas je les connais pas coté sexe !!!!!

——————

Tigerskin Ecrit le: 18/01, 12:55

voilà une opinion qui me parrait raisonnable FrenchPeg, et que je pourrais partager si je connaissais des québecoises… en attendant je me fie à ton jugement !
Je rajouterai que, comme en toute chose et particulièrement en ce qui touche à l’intimité des gens, chaque cas est particulier et qu’il est difficile de faire des généralités.
Bien joué Patrick pour le titre , là y’a de l’accroche !

——————–

nuitbleue Ecrit le: 18/01, 13:36

C’est vrai que les gens sont très libéraux là-bas et c’est tant mieux, il y a tant de tabous ici en France sur les sujets d’argent et de sexe que ça en devient ridicule parfois mais je respecte.
Anecdote à Ottawa : j’étais avec mon chum et on était complètement paumés, impossible de retrouver la route, on s’est arrêté dans un dépanneur.
Mon chum demande la direction au caissier qui lui répond ( pendant que j’avais le dos tourné ) : ça d’vait être chaud avec ta blonde dans ton char pour que tu retrouves plus ta route, elle est juste devant toi !!!
Bref, on n’hésite pas à plaisanter sur le sujet, j’étais pliée en quatre !!
En France, on peut parler librement de sexe MAIS avec les bonnes personnes car, quand une fille en parle trop et sans tabous, elle est tout de suite cataloguée.
De plus, quand une nana est libérée, elle fait peur aux hommes qui finalement la veulent bien comme maîtresse mais pas comme mère de ses enfants ( ça se fait pas ! )
Ceci dit, je chate avec un québécois que j’adore ( un ami à moi ) et quand il aborde le sujet c’est plutôt très cru, quand je dis cru il me demande pas de décrire un orgasme, parfois je m’dis qu’il en a lui, des problèmes sexuels, de trop en parler…alors que tout va bien de ce côté là, no problem…( nan, je l’ai pas testé !!!)
J’ai aussi rencontré des mecs français immigrants qui étaient complètement déstabilisés vis-à-vis de l’assurance des Québécoises et se plaignaient qu’elles les traitent comme de vulgaires objets sexuels…..ça m’a fait beaucoup rire !!!!
C’est un vaste sujet et il dépend aussi beaucoup de notre éducation et des rencontres tout au long de notre vie…
Nuit Bleue

——————–

Frenetik Ecrit le: 18/01, 15:28

j’etais peut etre un peu jeune pour véritablement percuter lorsque j’y etais.. mais le post de Patrick (d’ailleurs bravo pour le titre, tu devrais travailler dans la pub ou le marketing, c’est tres accrocheur…. ) confirme qu’au Quebec la sexualité n’est absolument pas un tabou.. visiblement ils sont tres ouverts…(ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit hein )
Meme si ce n’est peut etre pas plus mal, je pense qu’il est bon d’imager un peu…

——————–

Skywok Ecrit le: 18/01, 20:54

bon rassuré moi, les quebecoises aiment bien aussi le romantisme ou L ne reste qu’au sexe ? Bon pour part parler de sexe n’est pas tabou mais s’il fo s’habituer à être traiter comme un fulgère objet sexuel pourquoi pas !
oui une autre question, les quebecoises ne vous mettent pas qd même la main au Q ou vous reluque sur sa terrase en buvant son café ?
Wok
PS : Patrick très bonne accroche le titre ! Bizarre que je ne l’ai pas vu plus tot !

——————–

JayJay Ecrit le: 18/01, 21:26

Eh ben moi je trouve qu’on est beaucoup moins sur un mode “séduction” ici. En France, je me baladais avec mes copains qui se retournaient sur des filles, qui passaient des commentaires, qui étaient carrément séducteurs avec elles (je précise que mes copains étaient tous mariés), bref il y avait toujours un truc “sexuel” dans leurs rapports avec d’autres filles. Ici, ce n’est vraiment pas le cas. Je crois que vous allez trouver qu’on est pas mal moins dragueur. Mais en fait c’est qu’on drague différemment. C’est plutôt rare, en tout cas, que quelqu’un “reluque”. Et on a tendance à percevoir ceux qui le font comme d’étranges pervers! Mais nous sommes, paradoxalement, plus directs je crois. Je me souviens que mes copains français, au début, étaient surpris mais hilares de m’entendre employer certaines expressions. Ils étaient encore plus surpris qu’une fille parle comme ça. Par contre moi j’étais parfois un peu “exaspérée” (même si je ne le faisais pas voir) de les voir baver devant des filles, ou en parler, comme ils le faisaient. Comme tout, ce n’est pas blanc et noir entre la France et le Québec…

——————–

laurence Ecrit le: 18/01, 21:42

Bonjour,
Au Québec, les hommes n’ont pas le monopole du “reluquement” ou de la drague. En effet messieurs, vous serez peut-être surpris de l’attitude très direct de certaines québécoises dans leur approche. Enfin, il y aura toujours des gens pour les juger.
Ceci dit, les Québécoises restent des femmes et les hommes ne sont pas tous des objets sexuels tout de même. Ce n’est pas le monde à l’envers tout de même. Enfin, vous verrez par vous même.
Ceci dit, lorsque je vais en France je suis toujours frappée par l’omniprésence de la séduction dans les rapports entre les hommes et les femmes, ce qui en fait finalement des rapports très sexués où chacun a sa place.
Laurence

——————–

epervier Ecrit le: 18/01, 22:03

le sexe au Québec: hum…..faut pas oublier que nos ancêtres étaient de France…….. donc, nous n’avons pas inventé le sexe, nous l’avons raffiné, peaufiné, modernisé, funarisé, pour en parler librement et faire parler ceux qui aiment

——————–

LoneWolf   Ecrit le: 19/01, 00:20

Je m’attendais a quelque chose de plus hard, mais bon on fait avec.
Mon opinion a propos du sexe est claire: Entre adultes humains de sexes opposés et consentants, plus il y’en a plus c’est mieux. Bien sur ce n’est que mon opinion, a chacun son gout !!!

—————

Curieuse Ecrit le: 19/01, 03:31

Il existe au Québec un mouvement d’opposition grandissant face à ce nouveau courant “trop exagéré” de liberté sexuelle. Surtout face à nos adolescentes qui se promène en version miniature de Britney Spears fardée dès l’âge de douze ans et à qui l’on transmet comme message qu’en dehors du sex appeal, point de salut. Et à qui l’on donne trousses de bijoux de plastique et de maquillage suggestif dès l’âge de 8 ans. Et à qui on fait croire que leur seule importance se situe entre leur cou et leur genoux…
Ce mouvement est typiquement nord-américain. Aller voir les concours de beauty pageant pour les fillettes au Texas. C’est carrément lamentable…la petite fille de 5 ans qui veut faire plaisir à ses parents et qui se dandine devant le public comme une professionnelle du sexe. Remember Jo-Ann Bennet…..(Vérifier l’orthographe)
Le sexe vends et est très payant. Et s’en servir, c’est s’enrichir. Les principaux clients concernés étants des hommes. (Là-dessus je rejoins le commentaire de French Peg), La disponibilité féminine est d’une importance vitale. Et quoi de plus normal en buisness que d’élargir sa gamme de produits… Il faut pour cela que la femme se sente concernée sexuellement dès l’âge de 8 ans.
Beaucoup de gens, de parents sont choqués de cette situation résultante du “relâchement” des moeurs. En fait, on passe d’une dictature à une autre….
(Catholicisme versus capitalisme).
Au parents d’y voir et d’appliquer en leur âmes et conscience, ce qu’ils croient le mieux pour leurs enfants.
Curieuse

————

JayJay Ecrit le: 19/01, 06:11

Excellent point, Curieuse. Les petites filles de France aussi, influencées par les Star Ac’

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

1 commentaire sur “Sexe au Québec, Mmmmmmmmmmmmmm !!!

  1. Pour répondre a Curieuse… on est pas au States ici.. le Quebec a pas de jeunes fillettes de 5 ans ou de 8 ans avec du maquillage lol. On parle sexualité adulte ici voyons lolll. Je suis psychothérapeute travaillant en milieu scolaire et bin non les jeunes filles sont a leur place. Faut pas vehiculer de mauvaises informations. La différence entre la France et le Quebec est que nos les filles du Quebec on donne le dernier oui ou non a une relation. Le romantisme fait parti de nos vie. On parle pas d une sauterie dans une discitheque de Montreal la lol. Et la sexualité on en parle pour que la femme aie autant de plaisir que les hommes. La seduction est plus présente en France. J aime les deux endroits car mon conjoint chum habite en France et respectons la différence et les moeurs de chacun… c est ca la liberté . Vous ne croyez pas. Vive le Québec et vive la France. Nous somme deux peuple qui cohabitent bien ensemble . I love you d une Québecoise xx

Les commentaires sont fermés.

Haut

Bienvenue au Canada