Retour au pays

De Lil_
Bonjour,

Cela fait maintenant quelques années que je lis ce forum. J’ai vécu au Québec pour études de 2008-2010. Ensuite je suis rentrée en France suite à une offre de travail en CDD pour 2 ans.
Je lis beaucoup de témoignages de personnes qui hésitent à partir, à rentrer.
J’ai donc pensé qu’après ces lectures silencieuses, il était temps de faire part aux forumeurs de mon propre point de vue.

Pour tout vous dire, le Québec ne me manque pas, je ne m’y suis jamais attachée. Après de longues hésitations, j’ai décidé de plus y retourner, car il y a, contrairement à d’autres pays où j’ai vécu, une faille.
Est-ce ma sensibilité? Je trouve que ce pays manque de chaleur. La météo n’est pas clémente certes, mais contrairement à de nombreuses pays à la météo pourrie (le Royaume Uni ou le nord de l’Europe), les québécois, je les ai trouvé froid, sous des airs polis, peu accueillants et sans empathie.

Je n’ai pas eu le courage de retraverser l’Atlantique, en dépit du plein emploi, en dépit des fonds alloués à la croissance ou à l’innovation. Et non je ne regrette pas le Québec, son insensibilité, son opportunisme, son côté pragmatique frôlant le détachement.

En 2 ans je ne m’y suis fait aucun ami proche, j’ai dû bataillé seule, et je sortais en outre d’une situation personnelle très douloureuse. J’ai été choquée du manque d’empathie des québécois. Je ne parle pas d’aider ou de tendre la main mais de comprendre la douleur d’une situation d’exilée loin des siens, la difficulté de la vie quotidienne, multipliée par 10 pour les exilés et leur forfanterie, leur complaisance.

Une chose que j’ai souvent trouvé choquante c’est les remarques racistes pas assumées selon lesquelles les Français sont arrogants, alors que les québécois cultivent en général leur complexe de supériorité ( les Français sont des colons bouffeurs de grenouilles et capitulant, l’influence british n’est-ce pas)…

Je me réjouis de ne plus me sentir coupable même si je n’ai rien fait de mal.
Je me réjouis de pouvoir m’épancher sans paraître faible.
D’être spontané sans qu’on dise que je ne sais pas me tenir.
De pouvoir dire ce que je pense sans « choquer ».
Faire un excès de vitesse ou fumer un peu de pot sans être une terroriste.
Être chez moi, sans visa.
Habiter un pays qui se classe malgré ce qu’on en dit dans les 10 premières puissances économiques mondiales.
La diversité culturelle et l’ouverture d’esprit.
La possibilité de voyager ailleurs qu’aux Etats ou au Canada pour moins de 300 euros.
Et la chaleur des gens, leur humour.

Je ne regrette rien du Canada. Parfois j’aimerais, je trouve ç a triste d’avoir vécu dans un pays pendant 2 ans qui ne m’a laissé aucune trace, aucun regret, aucune nostalgie.

Lors de mon arrivée au Québec on m’a dit que ce n’était pas dans ma nature d’être au Québec, il faut croire que c’était vrai.

A ceux qui pensent ne pas avoir trouvé leur place, le québec n’est pas une réponse.

Pour ce qui est du travail, j’ai constaté qu’il était aisé de trouver des petits boulots sans être trop regardant sur le poste, le salaire ou la reconnaissance, mais j’ai estimé que cela ne valait pas le coup, à quoi bon jouer les second rôles à 6000 km de chez soi?

A quoi investir dans de couteux visas, de couteux déménagements, des billets d’avion A/R quand on peut avoir la même chose en Europe en se donnant 3 fois moins de mal?

Pour moi le Quėbec ne vaut que pour une chose, la découverte des débuts.

De mimssimo
Merci pour ton retour.

Envoyé par l’application mobile Forum IC

De Automne

tu as habité où?

c’est vrai qu’à Montréal  ( si tu étais là), je trouvais aussi les gens assez froid. je connaissais à peine mes voisins etc..

mais dès qu’on s’éloigne un peu, les gens sont beaucoup plus sympathiques.

dans ton texte, tu parles juste des Québécois ou bien des gens en général qui y habitent?


De Pandore

Merci pour ce retour,très bien écrit et dans lequel je me retrouve parfaitement.


De mimssimo

Merci pour ce retour, très bien écrit et dans lequel je me retrouve parfaitement.

Et oui si non toujours a Montréal

Envoyé par l’application mobile Forum IC

De Pandore

Merci pour ce retour, très bien écrit et dans lequel je me retrouve parfaitement.

Et oui si non toujours a Montréal

Plus pour longtemps 😉


De mimssimo

Merci pour ce retour,très bien écrit et dans lequel je me retrouve parfaitement.

Et oui si non toujours a Montréal

Plus pour longtemps 😉

Good moi aussi j’ai pris ma décision

Envoyé par l’application mobile Forum IC

De kuroczyd

Lors de mon arrivée au Québec on m’a dit que ce n’était pas dans ma nature d’être au Québec, il faut croire que c’était vrai.

Je pense que cela résume très bien ton témoignage.

Si en plus on vient du sud de la France, je pense que le choc culturel doit encore être plus dur. Souvent, les français pensent que les québécois sont des français vivant en amérique du nord… ce sont des nord-américains parant français. (Juste avant que je parte en PTT entre 2006 et 2009 au Quebec, c’st la première chose que l’on nous a dit au ‘stage d’initiation culturelle’ 🙂 )

PS: moi pour aller au Canada, je paye 0$ pour aller aux US a new york 90$ en essence 🙂

Merci pour ce retour.


De dentan

En 2 ans je ne m’y suis fait aucun ami proche, j’ai dû bataillé seule, et je sortais en outre d’une situation personnelle très douloureuse. J’ai été choquée du manque d’empathie des québécois. Je ne parle pas d’aider ou de tendre la main mais de comprendre la douleur d’une situation d’exilée loin des siens, la difficulté de la vie quotidienne, multipliée par 10 pour les exilés et leur forfanterie, leur complaisancune.

Bien content pour toi que tu aies retrouvé le bonheur en France!

Mais venais-tu ici pour chercher de l’aide (en fuyant quelque chose): je sortais en outre d’une situation personnelle très douloureuse. Je ne pense pas que cela soit une bonne base pour immigrer!

Ne faut-il pas être un peu  »étrange » si en 2 ans on est pas capable de se faire des amis ou au moins 1 de proche?

Je souhaite tout le bonheur possible en France car comme tu n’avais sans doute réalisé avant de venir au Canada, il y a plus de pays qui sont proches de la France! Que veux-tu ce n’est pas donné à tout le monde de s’informer ou de regarder une carte avant de venir au Canada!


De Lil_

tu as habité où?

c’est vrai qu’à Montréal  ( si tu étais là), je trouvais aussi les gens assez froid. je connaissais à peine mes voisins etc..

mais dès qu’on s’éloigne un peu, les gens sont beaucoup plus sympathique.

dans ton texte, tu parles juste des Québécois ou bien des gens en général qui y habitent?

Je parle d’une mentalité, une façon de juger sans chercher à comprendre le quotidien d’un exilé qui personnellement ne m’a beaucoup plû.

Curieusement, j’ai passé du bon temps à Montréal, je n’ai pas dit que je ne m’étais fait aucun ami, mais que j’avais trouvé, au final, les relations avec les québécois superficielles et peu satisfaisantes car ils s’ouvrent peu aux autres; D’ailleurs la société québécoise est réputée pour ne pas être très accessible dès qu’on recherche autre chose que « bonjour, ça va bien? », je pense avoir fait parti des gens relativement ntégrés (niveau boulot, perso, « chum » etc), seulement, mon regard a changé, et avec le recul, je m’aperçois que je n’ai pas noué d’attache affective avec le Québec ce qui est étrange.

Je crois que la remarque sur le « naturel » (raciste) n’est pas anodine, c’est le genre de remarques qui te fait te sentir « pas à ta place », pour bien te rappeler que tu n’es pas chez toi, ça te refroidit d’emblée (comme si on en avait besoin vu le climat ambiant), On ne devient pas québécois, ni français, ni chinois en 2 semaines, ce serait une culture bien peu intéressante et riche que l’on puisse « apprendre » en deux temps trois mouvements; on apprend avec les autres (la langue, la cuisine, etc), ce qui implique bien évidemment que ceux-ci aient un minimum d’ouverture d’esprit, sinon effectivement on n’apprend peu…

Par contre, le racisme politiquement correct où on te culpabilise de ne pas faire comme y faut, ou on te fait sentir coupable et où on juge sans comprendre, je ne l’ai pour vécu qu’au Québec, ce qui explique que je n’en garde pas un souvenir impérissable. Bien sûr, il y a des québécois qui ne le sont pas et heureusement. Les québécois ont leurs proches et leurs familles pour les soutenir, mais ils font semblant de l’ignorer et de se mesurer aux autres comme s’ils étaient sur un pied d’égalité, en refusant d’assumer leur statut de privilégié. Je trouve donc ce manque d’empathie à l’égard des expatriés peu engageant pour ma part car bad vibe.

Je n’ai pas « fui » du reste la France puisque j’avais toujours eu envie de visiter le Québec, d’y faire du skidoo et du chien de traîneau, ceci étant dit, je fais part d’une expérience personnelle et subjective qui ne constitue en aucun cas une généralisation à l’égard des québécois.


De kuroczyd

Si ce n’est est pas une belle generalisation ca! Ce que je retiens quebecois = superficiels et racistes  :blink2:


De mimssimo

tu as habité où?

c’est vrai qu’à Montréal  ( si tu étais là), je trouvais aussi les gens assez froid. je connaissais à peine mes voisins etc..

mais dès qu’on s’éloigne un peu, les gens sont beaucoup plus sympathique.

dans ton texte, tu parles juste des Québécois ou bien des gens en général qui y habitent?

Je parle d’une mentalité, une façon de juger sans chercher à comprendre le quotidien d’un exilé qui personnellement ne m’a beaucoup plû.

Curieusement, j’ai passé du bon temps à Montréal, je n’ai pas dit que je ne m’étais fait aucun ami, mais que j’avais trouvé, au final, les relations avec les québécois superficielles et peu satisfaisantes car ils s’ouvrent peu aux autres; D’ailleurs la société québécoise est réputée pour ne pas être très accessible dès qu’on recherche autre chose que « bonjour, ça va bien? », je pense avoir fait parti des gens relativement ntégrés (niveau boulot, perso, « chum » etc), seulement, mon regard a changé, et avec le recul, je m’aperçois que je n’ai pas noué d’attache affective avec le Québec ce qui est étrange.

Je crois que la remarque sur le « naturel » (raciste) n’est pas anodine, c’est le genre de remarques qui te fait te sentir « pas à ta place », pour bien te rappeler que tu n’es pas chez toi, ça te refroidit d’emblée (comme si on en avait besoin vu le climat ambiant), On ne devient pas québécois, ni français, ni chinois en 2 semaines, ce serait une culture bien peu intéressante et riche que l’on puisse « apprendre » en deux temps trois mouvements; on apprend avec les autres (la langue, la cuisine, etc), ce qui implique bien évidemment que ceux-ci aient un minimum d’ouverture d’esprit, sinon effectivement on n’apprend peu…

Par contre, le racisme politiquement correct où on te culpabilise de ne pas faire comme y faut, ou on te fait sentir coupable et où on juge sans comprendre, je ne l’ai pour vécu qu’au Québec, ce qui explique que je n’en garde pas un souvenir impérissable. Bien sûr, il y a des québécois qui ne le sont pas et heureusement. Les québécois ont leurs proches et leurs familles pour les soutenir, mais ils font semblant de l’ignorer et de se mesurer aux autres comme s’ils étaient sur un pied d’égalité, en refusant d’assumer leur statut de privilégié. Je trouve donc ce manque d’empathie à l’égard des expatriés peu engageant pour ma part car bad vibe.

Je n’ai pas « fui » du reste la France puisque j’avais toujours eu envie de visiter le Québec, d’y faire du skidoo et du chien de traîneau, ceci étant dit, je fais part d’une expérience personnelle et subjective qui ne constitue en aucun cas une généralisation à l’égard des québécois.

Merci pour ton retour, mais certains personnes sur forum n’accepte pas que tu parle de Québec négativement, c’est une dictature tu ne peux même pas dire ce que tu pense, la seul façon c’est de faire de l’hypocrisie.
Bon chance

Envoyé par l’application mobile Forum IC

De kuroczyd

tu as habité où?

c’est vrai qu’à Montréal  ( si tu étais là), je trouvais aussi les gens assez froid. je connaissais à peine mes voisins etc..

mais dès qu’on s’éloigne un peu, les gens sont beaucoup plus sympathique.

dans ton texte, tu parles juste des Québécois ou bien des gens en général qui y habitent?

Je parle d’une mentalité, une façon de juger sans chercher à comprendre le quotidien d’un exilé qui personnellement ne m’a beaucoup plû.

Curieusement, j’ai passé du bon temps à Montréal, je n’ai pas dit que je ne m’étais fait aucun ami, mais que j’avais trouvé, au final, les relations avec les québécois superficielles et peu satisfaisantes car ils s’ouvrent peu aux autres; D’ailleurs la société québécoise est réputée pour ne pas être très accessible dès qu’on recherche autre chose que « bonjour, ça va bien? », je pense avoir fait parti des gens relativement ntégrés (niveau boulot, perso, « chum » etc), seulement, mon regard a changé, et avec le recul, je m’aperçois que je n’ai pas noué d’attache affective avec le Québec ce qui est étrange.

Je crois que la remarque sur le « naturel » (raciste) n’est pas anodine, c’est le genre de remarques qui te fait te sentir « pas à ta place », pour bien te rappeler que tu n’es pas chez toi, ça te refroidit d’emblée (comme si on en avait besoin vu le climat ambiant), On ne devient pas québécois, ni français, ni chinois en 2 semaines, ce serait une culture bien peu intéressante et riche que l’on puisse « apprendre » en deux temps trois mouvements; on apprend avec les autres (la langue, la cuisine, etc), ce qui implique bien évidemment que ceux-ci aient un minimum d’ouverture d’esprit, sinon effectivement on n’apprend peu…

Par contre, le racisme politiquement correct où on te culpabilise de ne pas faire comme y faut, ou on te fait sentir coupable et où on juge sans comprendre, je ne l’ai pour vécu qu’au Québec, ce qui explique que je n’en garde pas un souvenir impérissable. Bien sûr, il y a des québécois qui ne le sont pas et heureusement. Les québécois ont leurs proches et leurs familles pour les soutenir, mais ils font semblant de l’ignorer et de se mesurer aux autres comme s’ils étaient sur un pied d’égalité, en refusant d’assumer leur statut de privilégié. Je trouve donc ce manque d’empathie à l’égard des expatriés peu engageant pour ma part car bad vibe.

Je n’ai pas « fui » du reste la France puisque j’avais toujours eu envie de visiter le Québec, d’y faire du skidoo et du chien de traîneau, ceci étant dit, je fais part d’une expérience personnelle et subjective qui ne constitue en aucun cas une généralisation à l’égard des québécois.

Merci pour ton retour, mais certains personnes sur forum n’accepte pas que tu parle de Québec négativement, c’est une dictature tu ne peux même pas dire ce que tu pense, la seul façon c’est de faire de l’hypocrisie.
Bon chance

Connais tu la definition du mot ‘generalisation’?

Il y a des dizaines de choses a reprocher au Quebec ou aux quebecois mais dire que Les quebecois sont superficiels et racistes c’est aussi debile que de dire que l on detienr La Verite!


De Pandore

Tu ne fais que confirmer ce que dit Mimssimo,il est impossible de faire un retour d’expérience sur ce site.


De kobico

Si ce n’est est pas une belle generalisation ca! Ce que je retiens quebecois = superficiels et racistes  :blink2:

Moi, j’ai retenu qu’elle beurre très épais et aussi ceci:

Une chose que j’ai souvent trouvé choquante c’est les remarques racistes pas assumées selon lesquelles les Français sont arrogants, alors que les québécois cultivent en général leur complexe de supériorité ( les Français sont des colons bouffeurs de grenouilles et capitulant, l’influence british n’est-ce pas)…

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.


De kuroczyd

Tu ne fais que confirmer ce que dit Mimssimo,il est impossible de faire un retour d’expérience sur ce site.

Bien sur que si! Mais si tu racontes n importe quoi, il faut s’attendre a se le faire remarquer.


De Pandore

Tu ne fais que confirmer ce que dit Mimssimo,il est impossible de faire un retour d’expérience sur ce site.

Bien sur que si! Mais si tu racontes n importe quoi, il faut s’attendre a se le faire remarquer.

C’est pas n’importe quoi,c’est son opinion,son vécu et elle le dit clairement.Chacun a quand même le droit de s’exprimer,surtout qu’elle le fait sans agressivité.


De Pandore

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.


De kuroczyd

Tu ne fais que confirmer ce que dit Mimssimo,il est impossible de faire un retour d’expérience sur ce site.

Bien sur que si! Mais si tu racontes n importe quoi, il faut s’attendre a se le faire remarquer.

C’est pas n’importe quoi,c’est son opinion,son vécu et elle le dit clairement.Chacun a quand même le droit de s’exprimer,surtout qu’elle le fait sans agressivité.

Le n’importe quoi c’est la GENERALISATION de 8 MILLIONS D HABITANTS et pas son vecu : vois une une nuance ?


De Pandore

Tu ne fais que confirmer ce que dit Mimssimo,il est impossible de faire un retour d’expérience sur ce site.

Bien sur que si! Mais si tu racontes n importe quoi, il faut s’attendre a se le faire remarquer.

C’est pas n’importe quoi,c’est son opinion,son vécu et elle le dit clairement.Chacun a quand même le droit de s’exprimer,surtout qu’elle le fait sans agressivité.

Le n’importe quoi c’est la GENERALISATION de 8 MILLIONS D HABITANTS et pas son vecu : vois une une nuance ?

C’est un vécu pas une analyse statistique,c’est donc personnel.La liberté d’opinion tu connais?


De kuroczyd

Je pense que tu le fais expres. Discussion inutile…


De Niklasky

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Américaine peut-être, Canadienne Anglaise non. Je n’ai jamais entendu ça ici. Ceux qui reprochent aux Français d’avoir mis leur veto a l’invasion de l’Iraq, ce sont les Américains pas les Canadiens qui n’y ont pas participé non plus.

Et je rajoute que même aux USA, je n’ai jamais entendu cette histoire de capitulation. Jamais. J’ai souvent entendu les Français se faire appeler Frenchy aux USA, et ce n’est pas insultant.

La seule fois ou j’ai été traité de froggy, c’est pas des Anglais, et ce n’était pas dit de manière insultante.


De Pandore

En plus elle le dit quand même assez clairement que c’est son expérience et non une généralisation…

ceci étant dit, je fais part d’une expérience personnelle et subjective qui ne constitue en aucun cas une généralisation à l’égard des québécois.


De sandy81

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.

French frogs est utiliser par les anglophones (surtout Canadienne) pour désigné les Québécois Francophones ! (J’ai étudier cela en cours … étrange… je sais !) Alors si elle s’est faite traiter de « grenouille » Elle a peu-être mal compris….. Aucuns Québécois ne l’utilise  :flowers:


De Pandore

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Américaine peut-être, Canadienne Anglaise non. Je n’ai jamais entendu ça ici. Ceux qui reprochent aux Français d’avoir mis leur veto a l’invasion de l’Iraq, ce sont les Américains pas les Canadiens qui n’y ont pas participé non plus.

Et je rajoute que même aux USA, je n’ai jamais entendu cette histoire de capitulation. Jamais. J’ai souvent entendu les Français se faire appeler Frenchy aux USA, et ce n’est pas insultant.

La seule fois ou j’ai été traité de froggy, c’est pas des Anglais, et ce n’était pas dit de manière insultante.

Je ne sais pas si il s’agit de la même injure mais j’ai entendu parler des  »mangeurs de fromages capitulant » (et non pas de grenouilles).En effet c’était les conservateurs américains qui l’auraient utilisées suite au véto de la France en Irak.Je n’ai aucune idée de sa véracité.

En tout cas, »mangeur de fromage » ou  »mangeur de grenouilles » pour moi ce n’est pas une injure…Pas plus que frenchy d’ailleurs.


De kuroczyd

En plus elle le dit quand même assez clairement que c’est son expérience et non une généralisation…

ceci étant dit, je fais part d’une expérience personnelle et subjective qui ne constitue en aucun cas une généralisation à l’égard des québécois.

C’est vrai que cela ne fait pas du tout generalisation :Crylol:  :

« D’ailleurs la société québécoise est réputée pour ne pas être très accessible dès qu’on recherche autre chose que « bonjour, ça va bien?«  »


De Niklasky

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Américaine peut-être, Canadienne Anglaise non. Je n’ai jamais entendu ça ici. Ceux qui reprochent aux Français d’avoir mis leur veto a l’invasion de l’Iraq, ce sont les Américains pas les Canadiens qui n’y ont pas participé non plus.

Et je rajoute que même aux USA, je n’ai jamais entendu cette histoire de capitulation. Jamais. J’ai souvent entendu les Français se faire appeler Frenchy aux USA, et ce n’est pas insultant.

La seule fois ou j’ai été traité de froggy, c’est pas des Anglais, et ce n’était pas dit de manière insultante.

Je ne sais pas si il s’agit de la même injure mais j’ai entendu parler des  »mangeurs de fromages capitulant » (et non pas de grenouilles).En effet c’était les conservateurs américains qui l’auraient utilisées suite au véto de la France en Irak.Je n’ai aucune idée de sa véracité.

En tout cas, »mangeur de fromage » ou  »mangeur de grenouilles » pour moi ce n’est pas une injure…Pas plus que frenchy d’ailleurs.

C’est cette ordure de Mckenzie qui nous a saoulé avec ça pendant des semaines. Il a vu ça dans un épisode des Simpsons. Voila la crédibilité du truc.

Je n’ai jamais entendu ça nulle part aux USA, et j’y ai habité quelques temps et beaucoup voyagé.


De Lil_
Haha vous ne faites que confirmer c’est ce que je disais et les raisons qui m’ont fait fuir sans regret. Mauvaise foi, détournement de propos (où ai-je dit « tous les québécois » pure invention). En même temps, le Québec je n’en ai cure.

En attendant, je suis bien libre d’exprimer mon ressenti et mon vécu. Et s’il me plaît de dire que le Québec me déplaît, je le dis.

Restez bien entre vous, vous ne manquez point.

De shaman514

Bonjour,

Ceci est ma première intervention dans ce blogue… J’ai lu plusieurs messages. La plupart sont lucides et propres à la réalité de leurs auteurs. Ma réalité est tout autre, car j’ai immigré enfant au Québec, donc question amis, boulot, etc… Évidemment ce n’est pas la même réalité.

Par contre, je trouve que la plupart des messages ont un manque de recul flagrant. En l’occurrence CE message (Retour au pays).

J’ai déménagé à New York il y a maintenant un an… et je pourrai changer les mots « Montréal » , « Québec » de ce message pour « USA » et « New York » (sauf pour l’histoire de « frogs », ça vient de nulle part… et ça c’est du grand n’importe quoi… J’ai joué au Hockey, il s’en dit des affaires sur une glace… Je l’ai uniquement entendu venant d’un red neck de l’Alberta… Autrement ça n’arrive pas, ja-mais…)

Cela fait donc un an que je suis à New York où il y a plus de monde que dans tout le Québec. Toujours pas d’amis… Et ici, il n’y a plein d’immigrants, donc le phénomène inverse, mais le résultat est le même, peu d’empathie, car tu es comme tous les autres !

Bref, immigrer dans un endroit où on ne connait personne, où on n’a pas de travail, on ne va pas à l’école… C’est difficile, semé d’embuches et de défis. Les immigrants sont souvent mal préparés.

Le Québec n’est pas plus facile parce qu’on y parle français… C’est faux, le Québec c’est des Américains qui parlent français… Mais ce sont des (nord) Américains … Ils sont parfois froids, pas facile d’approche et manque d’empathie…. C’est vrai… Ils n’émigrent pas !!! Ils ne déménagent m^eme pas dans une autre province. Ils y naissent, ils y meurent. Donc question d’empathie avec l’immigrant. Nul.

Mais encore une fois, c’est vrai pour la plupart des pays. Ils ne sont donc, ni mieux, ni pire. C’est l’immigrant qui fera la différence, pas la population d’accueil.


De orangejuice

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.

French frogs est utiliser par les anglophones (surtout Canadienne) pour désigné les Québécois Francophones ! (J’ai étudier cela en cours … étrange… je sais !) Alors si elle s’est faite traiter de « grenouille » Elle a peu-être mal compris….. Aucuns Québécois ne l’utilise  :flowers:

Frogs est une insulte utilisé par les anglophones contre les Français et les Québécois. Les deux.

Le terme de cheese eating surrender monkeys ( singes capitulards mangeurs de fromage ) est une insulte utilisée par des anglophones nord-américains envers les Français  et envers les Français seulement.


De Lil_

Bonjour,

Ceci est ma première intervention dans ce blogue… J’ai lu plusieurs messages. La plupart sont lucides et propres à la réalité de leurs auteurs. Ma réalité est tout autre, car j’ai immigré enfant au Québec, donc question amis, boulot, etc… Évidemment ce n’est pas la même réalité.

Par contre, je trouve que la plupart des messages ont un manque de recul flagrant. En l’occurrence CE message (Retour au pays).

J’ai déménagé à New York il y a maintenant un an… et je pourrai changer les mots « Montréal » , « Québec » de ce message pour « USA » et « New York » (sauf pour l’histoire de « frogs », ça vient de nulle part… et ça c’est du grand n’importe quoi… J’ai joué au Hockey, il s’en dit des affaires sur une glace… Je l’ai uniquement entendu venant d’un red neck de l’Alberta… Autrement ça n’arrive pas, ja-mais…)
Cela fait donc un an que je suis à New York où il y a plus de monde que dans tout le Québec. Toujours pas d’amis… Et ici, il n’y a plein d’immigrants, donc le phénomène inverse, mais le résultat est le même, peu d’empathie, car tu es comme tous les autres !

Bref, immigrer dans un endroit où on ne connait personne, où on n’a pas de travail, on ne va pas à l’école… C’est difficile, semé d’embuches et de défis. Les immigrants sont souvent mal préparés.

Le Québec n’est pas plus facile parce qu’on y parle français… C’est faux, le Québec c’est des Américains qui parlent français… Mais ce sont des (nord) Américains … Ils sont parfois froids, pas facile d’approche et manque d’empathie…. C’est vrai… Ils n’émigrent pas !!! Ils ne déménagent m^eme pas dans une autre province. Ils y naissent, ils y meurent. Donc question d’empathie avec l’immigrant. Nul.

Mais encore une fois, c’est vrai pour la plupart des pays. Ils ne sont donc, ni mieux, ni pire. C’est l’immigrant qui fera la différence, pas la population d’accueil.

Si si je confirme, j’ai bien pris tout le recul nécessaire justement. J’ai aussi vécu dans d’autres pays qui me servent de points de comparaison. Et il se trouve que, dans mon cas, et personne ne me dira ce que je dois penser du Québec, le bilan est globalement négatif. Ce qui veut dire que, dans l’ensemble, j’ai trouvé les québécois peu sympathiques, trop dans le jugement et parfois racistes. Comme dans l’exemple que j’ai cité.

Tu as raison, Montréal c’est comme New York, la Big apple en moi. Les montréalais seraient-ils prétentieux au point de se croire new yorkais? Cette comparaison me laisse songeuse, laisserait-elle penser que beaucoup de québécois se considérent comme des américains qui parlent français, ce qui les conduirait à véhiculer de fait les stéréotypes en vigueur sur les frenchies, ceux-ci eux-mêmes étant hérités de la culture anglaise ou plus globalement d’un esprit très Commonwealth.
Après tout, tu as raison, il faut bien leur pardonner.
Sauf qu’eux ne pardonnent pas.

Et c’est justement cette hypocrisie de se dire différent des anglos canadiens tout en défiant les Français arrogants qui me semble au final illustrer un discours quelque peu complaisant, illustrant une certaine étroitesse d’esprit, qui ne recouvre aucune réalité.

De Niklasky

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.

French frogs est utiliser par les anglophones (surtout Canadienne) pour désigné les Québécois Francophones ! (J’ai étudier cela en cours … étrange… je sais !) Alors si elle s’est faite traiter de « grenouille » Elle a peu-être mal compris….. Aucuns Québécois ne l’utilise  :flowers:

Frogs est une insulte utilisé par les anglophones contre les Français et les Québécois. Les deux.

Le terme de cheese eating surrender monkeys ( singes capitulards mangeur de fromage ) est une insulte envers les Français seulement. C’est une insulte surtout utilisée par les Américains mais aussi parfois par les Canadiens anglophones.

Haha… McKekette, dis donc tu changes souvent de pseudo mais par contre tu ne changes pas de cervelle hein, elle est toujours autant atrophiée.

Tu répètes sans arrêt les mêmes insanités, comme un vieux disque rayé. Franchement tu ne te lasses pas ?


De SarahJade

Ce que je retiens de ce témoignage c’est que ce sont surtout des traits et des caractéristiques personnels qui font que cette personne n’a pas su s’intégrer ou trouver son bonheur au Québec. C’est pas une critique négative mais juste une constatation. On n’est pas fait pour vivre partout. Par exemple, si une personne est timide et ne va pas vers les autres, il se peut qu’elle trouve que les québécois sont froids… mais faut encore soi-même faire certains efforts et ne pas s’attendre à être pris en charge sans faire quelques démarches.


De orangejuice

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.

French frogs est utiliser par les anglophones (surtout Canadienne) pour désigné les Québécois Francophones ! (J’ai étudier cela en cours … étrange… je sais !) Alors si elle s’est faite traiter de « grenouille » Elle a peu-être mal compris….. Aucuns Québécois ne l’utilise  :flowers:

Frogs est une insulte utilisé par les anglophones contre les Français et les Québécois. Les deux.

Le terme de cheese eating surrender monkeys ( singes capitulards mangeur de fromage ) est une insulte envers les Français seulement. C’est une insulte surtout utilisée par les Américains mais aussi parfois par les Canadiens anglophones.

Haha… McKekette, dis donc tu changes souvent de pseudo mais par contre tu ne changes pas de cervelle hein, elle est toujours autant atrophiée.

Tu répètes sans arrêt les même insanités, comme un vieux disque rayé. Franchement tu ne te lasses pas ?

C’est aucuenement  des insanités mais la RÉALITÉ.

J’ai entendu cette expression envers les Français à de nombreuses reprises à l’occasion de la deuxième guerre en Irak quand la France s’opposait à cette guerre.

De nos jours, cette expression envers les Français est encore utilisée par les anglophones nord-américains mais moins souvent.

Arrête de vivre dans le déni de la réalité, ça serait une bonne idée.


De Niklasky

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.

French frogs est utiliser par les anglophones (surtout Canadienne) pour désigné les Québécois Francophones ! (J’ai étudier cela en cours … étrange… je sais !) Alors si elle s’est faite traiter de « grenouille » Elle a peu-être mal compris….. Aucuns Québécois ne l’utilise  :flowers:

Frogs est une insulte utilisé par les anglophones contre les Français et les Québécois. Les deux.

Le terme de cheese eating surrender monkeys ( singes capitulards mangeur de fromage ) est une insulte envers les Français seulement. C’est une insulte surtout utilisée par les Américains mais aussi parfois par les Canadiens anglophones.

Haha… McKekette, dis donc tu changes souvent de pseudo mais par contre tu ne changes pas de cervelle hein, elle est toujours autant atrophiée.

Tu répètes sans arrêt les même insanités, comme un vieux disque rayé. Franchement tu ne te lasses pas ?

C’est aucuenement  des insanités mais la RÉALITÉ.

J’ai entendu cette expression envers les Français à de nombreuses reprises à l’occasion de la deuxième guerre en Irak quand la France s’opposait à cette guerre.

De nos jours, cette expression envers les Français est encore utilisée par les anglophones nord-américains mais moins souvent.

Arrête de vivre dans le déni de la réalité, ça serait une bonne idée.

Et toi arrête de faire le singe a répéter toujours les mêmes débilités. Tu ne t’es pas rendu compte que tout le monde te prend pour un con ici ?

Tu es justement le pire exemple du Français aigri qui donne une mauvaise image a tous les Français dans le monde. Celui qui crache dans la soupe, qui est arrogant et stupide.

Et ensuite, toi qui es souvent si prompt a signaler les comportements contraires a la charte du forum, je te rappelle que le multi-pseudo est interdit, que tu as déjà été banni de ce forum a de nombreuses reprises, que tout le monde se fout de ce que tu penses et ce que tu as a dire et que ce serait bien que tu restes banni et qu’on ne te revoie plus.


De Lil_

French frogs est utiliser par les anglophones (surtout Canadienne) pour désigné les Québécois Francophones ! (J’ai étudier cela en cours … étrange… je sais !) Alors si elle s’est faite traiter de « grenouille » Elle a peu-être mal compris….. Aucuns Québécois ne l’utilise  :flowers:

En fait j’ai dit ça comme une boutade, je n’ai jamais littéralement été traitée de grenouille.

De Blueberry

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Jamais entendu ces 2 termes en 8 ans à l’Ouest. Aux US peut-être?


De Niklasky

Je n’ai jamais rien entendu de tout cela non plus. Je suis au Canada depuis 3 ans et j’ai vécu 3 ans aux USA.


De Lil_

Je n’ai jamais rien entendu de tout cela non plus. Je suis au Canada depuis 3 ans et j’ai vécu 3 ans aux USA.

C’est que j’ai oublié de préciser qu’en général, les personnes qui disent ce genre de choses ne te le disent pas à la face 🙂

De Automne

moi j’ai jamais entendu ça de ma vie que ce soit à voix haut ou bien même dans le dos des gens.. première fois que j’en entendait parler sur le forum.

après, c’est vrai que les ‘Québécois’ ( je généralise pas, parce qu’ils le sont pas tous), sont plus difficile d’approche et c’est plus difficile d’être leur ‘ami’, mais une fois la barrière tombé ( et ça prend du temps), les Québécois sont très chaleureux et sympathique.

moi à Montréal, j’arrivais pas à parler avec personne à part ‘ bonjour’ ‘salut’. on dirait que tout le monde est occupé ou pressé. puis, on peut pas dire qu’il y en a des tonnes de Québécois à Montréal..

là où je suis maintenant, c’est différent.

je pense que vous y aller pas mal fort dans vos propos. c’est pas parce qu’on est différent de vous qu’on est des sans coeurs etc..

mon mari en France, il avait pleins d’amis, mais quand il y pense, juste 2 de VRAIS bons amis. des gens sur qui on peut compter.

ici, on a peut être pas 15 amis différents, mais le peu qu’on a , sont de qualités..


De kobico

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Pour les injures de grenouilles,il faudrait que tu dises ça à certaines personnes qui se disent québécois et utilisent cette injure sur ce site…

Je n’émets aucun avis sur son utilisation puisque je ne l’ai jamais entendue (lue) ailleurs que sur immigrer.com mais il me parait assez logique que ce soit une injure à l’encontre des français plutôt que des québécois vu que je ne pense pas qu’on mange de grenouilles ici.

Elle est bien bonne celle-là. Faut vraiment ne rien connaître au Canada/Québec pour dire cela. Avec « french pea soup », c’est l’insulte classique des Canadiens anglophones envers les Québécois, une manière de dénoncer notre francité, nos origines françaises de « mangeux » de cuisses de grenouille.


De kobico

Un Québécois ne peut pas traiter un Français de « colons bouffeurs de grenouilles » alors que c’est historiquement l’épithète insultante (fucking frog) utilisée par les Canadiens anglophones pour désigner les Québécois francophones. Et le truc sur le « capitulant » n’a aussi aucun sens. Cela appartient à la culture américaine et/ou peut-être canadienne anglaise. Les Québécois de souche française sont plutôt fiers de leur origine et ne méprise pas la France.

Jamais entendu ces 2 termes en 8 ans à l’Ouest. Aux US peut-être?

Comme je l’ai dit plus haut, c’est un classique. Bien sûr que les gens ne le disent pas aussi couramment qu’à une certaine époque où il était de bon ton, admis socialement, de le faire.

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut